Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de dypsie : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Filles au pair, Tome 2 : Fabuleux bains de minuit Filles au pair, Tome 2 : Fabuleux bains de minuit
Melissa De La Cruz   
La suite des aventures des 3 jeunes filles: des changements au niveau de leurs vies amoureuses mais aussi de leurs statuts, toujours sous le soleil et dans les strass et paillettes des Hamptons. Mara devient donc la coqueluche des paparazzi, Eliza rêve de retrouver sa place dans la jeunesse dorée grâce à son nouveau travail dans une boîte hyper - branchée et Jacqui tente de construire son avenir pour l'université pendant leur séjour.

Je vous conseille ce livre, il est génial.
Suite de "Un été pour tout changer"

par lea10
Stony bay beach 2: Tim et Alice Stony bay beach 2: Tim et Alice
Huntley Fitzpatrick   
Comme je suis une personne très logique, j'ai d'abord lu ce tome avant de lire le premier (bravo dis donc :))
Mais cela n'a en rien altéré l'excellence du livre. Des personnages extrêmement touchants, à qui on s'attache très vite, une histoire très belle et compliquée avec un dénouement qui m'a fendu le cœur [spoiler]J'aurais vraiment aimé que Tim garde Cal, il semblait tellement l'aimer et cela le surprenait lui-même! [/spoiler]
Un super tome qui délivre un beau message!
Je suis ton soleil Je suis ton soleil
Marie Pavlenko   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2017/03/08/suis-soleil-de-marie-pavlenko/

Le meilleur roman contemporain young-adult que j’ai pu lire depuis longtemps !

Déborah est une jeune fille exceptionnelle. Je l’ai trouvée à la fois pétillante, forte, adorable, lumineuse, et j’en passe. En effet, l’auteure a réussi à nous présenter une adolescente de 17 ans drôle à m’arracher des fous rires durant ma lecture, touchante “à faire pleurer un parpaing” et en même temps assez forte pour s’adapter aux épreuves de la vie.
Au final, Déborah, c’est un peu vous, c’est un peu moi. C’est une jeune fille qui nage dans le grand océan de la vie, qui sort de l’adolescence et se confronte au début de l’âge adulte.

Je pense que c’est la première fois que j’aime autant une héroïne de cet âge-là dans ce genre d’histoire. Habituellement, je les trouve rapidement agaçante. Dans ce livre, j’ai eu l’impression de découvrir une nouvelle amie, à un niveau très intime, presque réelle, et je peux vous dire qu’elle restera gravée longtemps dans ma mémoire !
J’ai énormément aimé l’évolution de sa relation avec son gros chien-clochard et je dois avouer que cela m’a montré que cela me manquait de ne plus vivre dans la même maison que ces grosses boules de poils !

Je ne vais pas vous dire que les faits ou les thèmes abordés dans cette histoire n’ont jamais été traités, c’est faux. Cependant, cette histoire est inoubliable dans la façon de les aborder. Le talent de Marie Pavlenko, c’est surement de rendre cette histoire exceptionnelle par un personnage principal détonnant et un humour décoiffant. J’ai clairement dégusté cette histoire comme une boîte de chocolats et j’ai été totalement surprise de l’aimer autant, de rire autant, ou même de verser ma petite larme.

Beaucoup de thèmes importants pour les adolescents sont brassés et surtout relativisés, démystifiés par le courage et l’humour de Déborah et son entourage. On va bien sur parler quête d’identité propre et sexuelle, mais aussi famille et relation parents-enfants et beaucoup d’autres choses dont je ne peux pas vous parler sans vous spoiler… Les adolescents présents dans ce roman découvrent le monde et sa réalité avec sagesse, sincérité et malice.
J’ai été totalement surprise par la tournure que prenait ce roman. De plus, je suis très satisfaite de voir que le résumé ne spoile en rien l’histoire !

J’avais déjà énormément apprécié le style d’écriture de l’auteure dans le premier tome de la saga Marjane.
Ici, elle est totalement différente et toujours aussi génialissime. En effet, le récit est truffé de plein de métaphores très bien tournées qui font sourire lorsqu’il le faut. Cependant, le récit est aussi ponctué de scènes touchantes au possible. C’est surement ce qui me fait tant aimer ce livre. Marie Pavlenko manie sa plume avec audace et malice, tout en jonglant avec les émotions de ses personnages. J’ai ri avec Déborah, j’ai pleuré avec elle, j’ai été effrayée en même temps qu’elle… Marie Pavlenko rend ses personnages plus vrais que nature. Par conséquent, on ne peut plus s’empêcher de tourner les pages de ce roman avant la fin.

Ce livre est, vous l’aurez compris, un gros coup de cœur pour moi. Ce roman représente très bien ce qu’est la vie, au sens général du terme, avec ses hauts et ses bas, au travers d’un personnage inoubliable, aussi lumineux que notre grosse étoile.
En tout cas, il aura totalement tenu sa promesse en étant le soleil de mes jours de vacances pluvieux et je ne peux que vous conseiller de le lire dès aujourd’hui.

par Mayumi
Keep me in mind Keep me in mind
Jaime Reed   
Mon avis en détail ici : https://wp.me/p5AuT9-3kA

Un surprenant Young Adult qui donne à réflexion. Il faut dire que l'auteur aborde d'une manière bien originale plusieurs sujets d'actualité qui pourraient toucher n'importe quels jeunes ados de nos jours…

Avec une plume fluide, attrayante et addictive, Jaime Reed aborde un sujet très intéressant. L'impact de l'amnésie que cela soit sur la personne souffrante mais également sur son entourage. Une intrigue qui est menée avec adresse. Des émotions et des sentiments bien présents. Un ton pertinent ainsi qu'un rythme soutenu où les pages se tournent d'elles-mêmes sans que l'on s'en rende compte.

Une narration à deux avec quelques retour dans le passé qui va vous surprendre par bien des manières avec des personnages hauts en couleur. Une héroïne brillante et populaire au fort tempérament qui ne comprend pas ce qu'il lui arrive et qui veut savoir pourquoi son entourage refuse de lui dire la vérité. Un héros poétique et passionné qui est prêt à tout pour conquérir à nouveau le cœur de sa dulcinée. Il est très différent des héros types. Et c'est justement cela qui fait que l'on s'attache facilement à lui.

Quand aux personnages secondaires, ils sont intéressants et ont également leur importance dans l'histoire. Certains sortent du lot comme cet ami qui comprend exactement ce par quoi passe son amie et qui sera d'un grand soutient. Tandis que d'autres vont vous faire sortir de vos gonds.

En bref, Un Young-Adult rafraîchissant et captivant où la romance est mise en second plan. Mais au vue du contexte, cela n'est nullement dérangeant. Ce livre met surtout en avant la découverte de soi, les relations familiales complexes ainsi que les attentes envers nous-mêmes amis aussi envers les autres… Une lecture qui est à lire aussi bien chez les ados que chez les adultes.
Ces liens qui nous séparent Ces liens qui nous séparent
Ann Brashares   
http://revesurpapier.blog4ever.com/ces-liens-qui-nous-separent-de-ann-brashares-1

Ray et Sasha se partagent tout. Ils ont les mêmes grandes sœurs. La même maison de vacances à Long Island. Dans cette maison, ils ont dormi dans le même lit. Enfants, ils ont joué avec les mêmes jouets. Cette année là, ils se partagent même un petit job d'été. Pourtant, ils ne sont pas frère et sœur, comme on pourrait se l'imaginer. En fait, ils ne se connaissent pas vraiment. Ils ne se sont même jamais vus...



La situation de Ray et Sasha m'a aussitôt interpellée et il ne m'en fallait pas beaucoup plus pour commencer cette lecture. Alors que je m'attendais à une petite romance pour ados, j'ai vite réalisé qu'il s'agissait plutôt d'une histoire de famille. Nous ne suivons donc pas seulement l'histoire de Ray et Sasha, mais aussi celle des autres membres de cette famille, ou plutôt de deux familles. J'ai d'abord été un peu déçue puisque ce n'est pas exactement ce que j'imaginais en lisant le synopsis. J'imaginais autre chose. Complètement. Mais finalement, convaincue par les différentes émotions ressenties, j'ai passé un bon moment de lecture.



Pour vous présenter un peu le contexte, nous faisons la connaissance d'une famille qui a éclaté. La mère de Ray et le père de Sasha se sont mariés (bien avant leurs naissances). Ils ont eu trois filles : Emma, Quinn et Mattie. Plus tard, ils ont divorcé puis refait leur vie chacun de leur coté et cette fois-ci, ce sont Ray et Sasha qui sont nés. Ray et Sasha n'ont donc aucun lien de parenté mais leurs parents ont toujours en commun trois filles et la maison de vacances en bord de mer, qu'ils se partagent sans jamais se voir. Jamais. Parce que désormais, les parents de Ray et Sasha se détestent plus que tout... Pourquoi? Mystère...



Première surprise, il n'y a pas réellement de personnages principaux dans ce roman et nous suivons tous les membres de la famille à la fois. Deuxième surprise, la narration singulière qui colle parfaitement au contexte (lui aussi si particulier dès les premières pages). D'un paragraphe à l'autre, on découvre le ressenti de chacun face à cette situation familiale compliquée et les liens qui les unissent. La lecture en ressort un peu hachée mais reste agréable. Dans la première partie, le récit est fait de vieux souvenirs d'enfance et de petites histoires de famille et l'ambiance du roman y est profondément nostalgique. Puis, on est confronté à la réalité. La haine et la rivalité entre les parents ont des répercussions sur les enfants et la plupart d'entre eux en souffre secrètement. Alors qu'Emma tente de faire accepter sa relation amoureuse des deux cotés, la belle Mattie fouille dans le passé de sa famille, et les deux ados Ray et Sasha se sentent un peu comme des étrangers ...


Verdict : Un peu de mystère, un peu d'amour et plus que tout du drame familial. Je l'avoue, je m'attendais à une histoire plus légère, avec plus de peps, comme l'a été la série Quatre filles et un jean. Mais cette fois-ci, Ann Brashares vient nous offrir une lecture d'été d'un tout autre genre, en nous racontant une histoire de famille. Le récit est plein de nostalgie, plein d'émotions. Je me suis laissée emporter, jusqu'à comprendre le pourquoi des rivalités au sein de cette famille, dont les membres viennent nous toucher séparément. Mention spéciale pour Ray et Sasha, deux personnages très très attachants qui apportent un peu de douceur et qui sont liés d'une bien jolie façon. Mais aussi pour les trois sœurs qui tentent tant bien que mal d'unir leur famille malgré les conflits.

#Scandale #Scandale
Sarah Ockler   
Un livre qui me semble moyen à mes yeux. J'ai eu très envie de lire ce livre par sa quatrième de couverture qui donne envie de le lire. Le glamour et le sexe sont mis en avant dans cet extrait. Et je n'ai vu ni l'un ni l'autre. L'histoire est celle de qui va au bal avec le petit-copain de sa meilleure amie parce qu'elle est malade. J'ai trouvée l'idée de base bizarre puis rigolote car je me suis demandée ce que l'auteur avait bien pu faire. Puis j'ai commencée ma lecture, l'histoire a pour moi était longue à se mettre en place, de plus qu'on ne se retrouve pas toujours dans ce personnage principal féminin. J'ai lu ce livre est un avis assez négatif en ressort. Les personnages sont pour moi trop classiques, pour ne pas dire clichés. La fille qui aime les zombies, l'intello de la promo qui fait le journal du lycée,etc.. Puis, j'ai trouvée que leur sentiment ne sont pas assez développée, ainsi on est pas vraiment pris dans les relations d'amitiés ou d'amour. Et l'histoire, qui se passe comme une enquête pour retrouver l'auteur de clichés compromettant. Je ne suis pas très douée pour trouvée les coupables et les indices cela c'est encore prouver dans ce livre car la découverte du coupable à était pour moi une surprise. Mais comme vous le verrez dans l'histoire une personne à une double personnalité est je l'avais trouvée des les 100 premières pages. Pour conclure, l'histoire n'a pas était de grand rebondissements, sans chose inattendus.
Donc cette lecture était pour moi trop plate, sans action ou problèmes véritables. Je peux dire que je ne recommande pas cette lecture. Je savais que je ne tombais pas sur un livre intellectuel mais je pensais qu'il me passionnerait et qu'il m'aurait rendu addict. Je n'ai rien eu de cela.


par JulieL
Robin des graffs Robin des graffs
Muriel Zurcher   

Le résumé me tentait mais j'avais peur à cause de la couverture que le roman soit un peu trop enfantin pour moi, mais finalement cela n'a pas été du tout le cas... Et j'ai même conseillé ce livre à une amie.
La nuit sur les toits des immeubles de Paris, on peut voir Sam un jeune graffeur qui dessine l'un après l'autre les animaux d'un vieil imagier. Le jour, il joue aux échecs avec Madame Decastel et chante à l'enterrement des SDF morts à la rue. Tout une vie bien réglé qui va être torpillé par l'arrivée de Bonny, une petite fille échappée d'un foyer et qui décidé que Sam serait sa nouvelle famille. Le capitaine de police Nora, elle est sur les dents, stressée par ses supérieurs pour retrouver ce graffeur insaisissable et adoré des réseaux sociaux tout en recherchant une petite fille et son mystérieux kidnappeur.
J'ai déjà donné ce titre à une autre de mes chroniques. Mais ce roman là, a vraiment été une très agréable découverte pour moi. Il est tout en douceur, en optimisme et empreint de bonne humeur. Pourtant il ne traite pas d'un sujet facile mais c'est écrit d'une telle façon...!
Les personnages sont extrêmement attachants que ce soit Sam avec sa timidité, ses actions un peu étranges mais qui ont toujours un sens, Lilibelle ses répliques mordantes, ses mots qu'elle confond et qui m'ont bien faire rire, ou la SDF, ses remarques très philosophiques, et même Madame Decastel qui est touchante de par l'image qu'elle renvoie d'elle même.
Cette atmosphère est aussi aidé par une plume qui ne se trompe pas et qui insère tout au long du texte quelques petites citations (j'adore la première) très justes.
Concernant l'histoire en elle même, l'idée est vraiment pas mal. Chacun des personnages sauf le capitaine Nora qui est finalement très secondaire, jouent leur rôle à la perfection, on nous raconte ce qui se passe quand deux univers se télescopent, quand un garçon veut à tout prix retrouver son amie. Par contre, je n'ai pas tout saisi, avec cette partie de l'histoire qui m'a un peu surprise. Qui est cette fille? Pourquoi fait il cela? Il faut avouer que Sam est un personnage complexe tourmenté qui se comporte d'une façon très humaine... Comme on peut le voir avec la partie d'échec.
La réflexion que prône ce livre est douce et pleine de bons sentiments. Pour autant ce livre n'est pas niai. Il voit juste le monde d'une façon un peu différente, celle qu'on a quand notre vie est parfaite, quand on est remplie d'altruisme pour le monde qui nous entoure.
J'ai un peu du mal à vous parler de cette lecture, je dirais qu'elle est comme un petit bout de ciel avec quelques rayons soleil.

Un livre très optimiste qui fait voir la vie en graff rose.
Si vous avez aimé, je vous conseillerais bien "Sans abri" mais il est beaucoup moins joyeux.
A vous de voir.
http://carnet-de-bord-litteraire.over-blog.com/robin-des-grafs-de-muriel-zucher.html


par PlumeVive
Six contre un Six contre un
Cécile Alix   
Un petit roman très réaliste qui dépeint le harcèlement scolaire dans toute sa laideur. Les mots, pourtant simples, sont percutants. Le synopsis se suit très facilement. J'ai été happée par l'histoire jusqu'au bout voulant en savoir plus. L'histoire m'a comblée et a bien répondu à mes attentes. Pour ma part, j'ai totalement adhéré à la plume efficace de l'autrice qui sait trouver les mots justes pour en faire une trame juste. Le seul aspect que je n'ai pas apprécié et qui a gâché ce plaisir , c'est cette note de l'autrice trop engagée, trop directe. Pour moi, l'histoire toute seule permet au lecteur de comprendre le message. Il n'y avait pas besoin d'en rajouter une couche. Enfin, c'est simplement un détail. Sinon, la lecture dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé. Je conseille ce petit roman pour les petits comme les grands lecteurs.
La Bibliothèque des citrons La Bibliothèque des citrons
Jo Cotterill   
Un récit simple qui, avec des mots justes, nous parle et résonne en nous. L’histoire d’une petite fille, d’une famille, qui va vous bouleverser.

Dès les premières lignes, j’ai été emportée par le rythme du récit, par cette petite fille que j’ai trouvé tout aussi forte que touchante. Très souvent, j’ai eu envie de la prendre dans mes bras tant on sent qu’elle manque d’amour, de câlins, d’attention de la part de son papa.

Un homme qui s'est consacré corps et âme à la création de son œuvre, son livre sur les citrons. Des citrons qui ont pris beaucoup (trop) de place dans la maison. La recherche d'un but qui l'aura poussé à commettre des actes qui, à l'instant où ils seront découverts, feront énormément souffrir son enfant. La manière aussi dont il va se sentir plus encore démuni le jour où cette fameuse œuvre est terminée. Toute la difficulté à ouvrir les yeux, à se rendre compte qu'il a un problème, une "maladie".

Un récit écrit de manière simple pour être accessible aux plus jeunes lecteurs mais également avec beaucoup de justesse dans les mots choisis. Une histoire qui nous parle du deuil et ses conséquences. Des moyens mis en place par l’assistance sociale, « les veilleurs » pour aider les familles à s’en sortir. Il va nous ouvrir les yeux sur un problème que de trop nombreux enfants rencontrent.

Une petite fille à laquelle les amoureux des livres pourront facilement s’identifier. Elle nous partage sa passion pour les ouvrages mais également celle pour la création de ses propres histoires. Sa bibliothèque qui est pour elle un refuge. Son bonheur de découvrir, au fur et à mesure qu'elle grandit, les ouvrages que sa maman a tant affectionné lorsqu'elle avait le même âge.

Un très bel exemple d’amitié avec Mae. Grâce à cette dernière, Calypso va sortir de sa solitude car elles vont se découvrir de nombreux points communs.

La famille de Mae qui est vue ici comme « l’idéale », avec leurs moments de convivialités, de bonheurs mais également leur désaccords. Avec surtout une maman au cœur énorme qui sera pour Calypso une épaule sur laquelle se reposer et « enfin » verser des larmes.

De nombreux moments dans ce livre m’ont émue. Je pense qu’il est impossible de rester insensible face à la souffrance de cette famille. Pourtant, tout l’art de l’auteur ressort dans le fait qu’il ait réussi à ne pas faire de son histoire un drame. Non, c’est une bouffée d’espoir, de bonheur. Un récit qui fait du bien car ses protagonistes partagent énormément avec le lecteur.

Un énorme coup de cœur.
La Fourmi rouge La Fourmi rouge
Emilie Chazerand   
Un récit jeunesse qui est à la fois très touchant et terriblement drôle. On suit Vania dans son quotidien et on découvre une jeune fille au physique pas très avantageux qui, derrière un caractère fort, cache une grande souffrance. Un évènement important de sa vie dont elle n'aime pas parler et sur lequel elle n'a de cesse de mentir. Son histoire nous intrigue et, si quelques indices sont donnés, ce n'est que vers la fin que tout est dévoilé.

Suite à la réception d'un mail la comparant à une fourmi, elle va vouloir agir différemment sur son quotidien et prouver qu'elle peut être une "fourmi rouge". Durant toute la lecture, on se demande qui est l'auteur du fameux mail. Alors que cette personne semble parfaitement la connaître, n'hésitant pas à lui balancer des vérités plutôt dures pour la faire réagir, elle ne voit pas qui, parmi ses proches, pourrait en être l'instigateur. Un suspense qui plane et dont la résolution m'a totalement surprise car jamais au grand jamais je n'aurais pu m'y attendre.

La plume de l'auteur est très agréable, avec un langage pas toujours très correct mais qui reste en parfaite adéquation avec l'histoire. Des amitiés vraies où ils n'hésitent pas à dire le fond de leur pensé. Une relation intense avec son père où les dialogues souvent très drôles peuvent aussi devenir très durs. On sent qu'ils s'aiment mais qu'il n'est pas toujours facile pour eux de n'être que tous les deux. Un papa gâteau qui veut le bonheur de son enfant, qui t'a rentré dans ses délires.

Avec des protagonistes originaux et hauts en couleurs qui sont loin d'être de ceux que l'on croise tous les jours. Une meilleure amie qui sent le poisson mais s'assume pleinement, une voisine qui, suite à la perte de ses cheveux, change chaque jour de perruque pour être une autre femme, un père taxidermiste qui donne à sa fille un animal empaillé comme porte bonheur et a créé son propre club suite à son malheur, un meilleur ami qui se fait passé pour un djihadiste afin que ses parents le laissent sortir, et bien d'autres encore. Tout un petit monde qui forme une sorte de grande famille et nous confectionne des situations rocambolesques mais également d'autres très touchantes.

Un récit qui nous parle d'amour, des relations entre les jeunes. De la méchanceté de certains qui peut conduire à des actes cruels. Heureusement que Vania sait faire preuve de spontanéité et d'inventivité dans les situations périlleuses. Certains passages en deviendront alors hilarants. Même dans son malheur, elle arrive à nous faire rire. Pourtant, certaines parties vont être bien plus sérieuses, difficiles et touchantes. Une histoire où tout n'est pas rose et où, dans certains contextes, l'humour ne peut s'immiscer. J'ai eu les larmes aux yeux.

J'ai adoré qu'il soit régulièrement fait référence à des émissions ou personnalités qui peuplent notre quotidien. Ça le rend d'autant plus actuel.

Un récit qui nous montre que, même si on a un passé douloureux et qu'on n'est pas gâté physiquement par la nature, rien ne nous empêche d'être heureux.

Un coup de coeur.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3