Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ebi56 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
D'encre, de verre et d'acier D'encre, de verre et d'acier
Gwendolyn Clare   
J'étais très intriguée par ce roman. J'ai été très déçue par ma lecture. je me suis forcée à finir, car j'avais toujours espoir que cela s'améliore. Mais ça n'a pas marché pour moi.
Déjà, les personnages. Je les ai trouvé sans fond, sans réelle personnalité. Leurs comportements ne me semblaient pas vraiment naturels, comme s'ils étaient des robots. J'ai aussi eu du mal à déterminer leur âge. Je pense que les personnages principaux sont des adolescents, entre 16 et 18 ans je dirais. Pourtant, j'avais l'impression d'avoir à faire à des gamins de 12 ans, car les réactions étaient très immatures à mes yeux, tout comme leur façon de parler. Ce qui n'aidait donc pas non plus à prendre l'histoire au sérieux ! Les relations entre les personnages aussi me donnaient cette sensation de très jeune âge, et elles ne me semblaient pas naturelles, plutôt forcées, que ce soit les relations amoureuses, amicales, ou familiales.
Ensuite, j'ai trouvé l'intrigue plutôt ennuyeuse. Il n'y a pas tant de choses qui se passent je trouve, et au final les quelques challenges se résolvent très, voir trop, facilement. Il y a quelques petites surprises mais qui au final peuvent être prévues si l'on prend le temps d'y réfléchir. J'ai bien aimé être dans l'Europe de la fin du 19ème siècle, mais j'ai trouvé que les façons de parler et les objets et comportements n'étaient pas appropriés à cette époque-ci.
Je n'ai pas vraiment accroché à l'écriture. Je ne suis pas rentrée dans l'univers. Elle ne m'a pas fait ressentir quoi que ce soit. Et j'ai trouvé que certaines phrases ne faisaient pas sens, qu'il y avait des erreurs !
En bref, je n'ai pas spécialement apprécié ma lecture, que j'ai trouvé sans profondeur et molle. Je n'ai pas hais ma lecture non plus, mais je ne lirais pas la suite.

par Prilla
Tant que durent les rêves Tant que durent les rêves
Roland Fuentès   
Un livre jeunesse très poétique que j’ai eu énormément de plaisir à lire. Il expose avec simplicité la peur et les doutes auxquels nous sommes tous confrontés un jour dans notre vie, et qui finissent par nous engloutirent si on ne sait pas si confronter. Nathan est un personnage très attachant, dans lequel je me suis beaucoup retrouvé. En suivant son histoire, cela nous permet également d’avancer et de réfléchir sur nos propres peurs. C’est un livre que je recommanderais à des adultes comme des ados !

par clem95
Coeur battant Coeur battant
Axl Cendres   
Quel espoir reste-t-il après avoir tenté de ce suicidé ? Plus beaucoup, alors le groupe des « suicidants » sont bien décidés de parvenir à leur fin et enfin réussir à se suicider ! Suivez leur périple où la mort ne leur fait pas peur mais plutôt envie !

Cette histoire est tellement atypique et tellement bien que je n’ai pas pu m’arrêter ! Je l’ai lu d’une traite et franchement, c’est un vrai bijoux ! Les personnages, tous plus intéressant les uns que les autres sont très attachant. J’aimais beaucoup Alice pour son cynismes et les piques qu’elle envoie mais elle n’est pas réellement méchante c’est « son malheur » qui parle pour elle. Chaque personnage avait son histoire et toutes ses facettes parsemées dans l’histoire nous permettait de mieux comprendre pourquoi ils pensaient que la vie ne valait plus la peine d’être vécue. J’aime beaucoup la vision de la mort dans ce roman, et comment la vie peut-être détester par des personnes qui ont, à leur yeux tout perdu. En effet on a le droit à tellement de métaphores, et autres comparaisons sur la vie et la mort que je trouve que ce roman a un vrai côté poétique ! Cette histoire ce lit très facilement et n’est pas pesante. Je trouvais presque que les personnes normales étant les « suicidants » alors que les médecins semblaient très détachés de la réalité, pour moi c’était eux les plus fous de l’histoire. J’ai également trouvé un rapprochement avec le roman « Dysfonctionnel » du même auteur dans le personnage de « Jésus », je ne sais pas si c’était volontaire mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser à son autre roman. Il y a aussi beaucoup d’humour, ce à quoi on ne s’attendrait pas forcément quand on sait que le thème du livre est le suicide ! J’ai trouvé cette histoire rafraichissante et d’un côté pleine d’espoir ; elle m’a laissé avec un sentiment de bonheur. La fin était juste comme il fallait, il ne manquait rien d’autre pour que ce livre soit un grand chef d’œuvre !

Ma note : 20/20 Un roman étonnant qui aborde un sujet grave mais avec légèreté et une très belle justesse ! Aller y foncer, franchement c’est une pépite !
#Frimousse

par Isabelle1
Wild Men, Tome 2 Wild Men, Tome 2
Jay Crownover   
Jay Crownover offre un style différent avec cette nouvelle série. Toucher un nouveau genre et y réussir aussi bien et retrouver tout de même le petit quelque chose de spécial que Jay Crownover offre dans chaque roman, prouve son grand talent d'auteur. Sa plume est comme toujours puissante, riche, rythmé et captivante. Mais par dessus tout toujours aussi fluide et addictive peut importe le style qu'elle nous offres.

Shelter nous raconte l'histoire du deuxième frère Warner, Sutton et de la meilleure amie de Leo, Emrys. Nous avions été témoins dans le tome précédent de l'épreuve traverser par Sutton et Em et j'étais très curieuse de découvrir l'histoire pondue par l'auteur pour ses deux personnages abîmer. En me perdant entre les pages de Shelter et en y découvrant la touchante histoire de Em et Sutton, leur parcours, les épreuves, les émotions qu'ils ont a traversé et la manière donc ils affrontent toute les choses intenses qui si passe ne font que rendre ce livre et cette romance très agréable à lire. Les péripéties traversé et les épreuves difficiles abordés font de cette histoire ce qu'elle est. Em et Sutton sont de magnifiques personnages qui se battent pour surmonter et affronter ensemble ce qui se passe. L'histoire est prenante, belle et touchante avec la dose parfaite de drame et de beauté pour garder son lecteur accrocher.

Je n'en dirais pas plus puisqu'une histoire est toujours meilleure découverte et entamer sans avoir été trop révéler. Donc lancer vous dans l'univers des frères Warner et de ses femmes fabuleuses qui les aimes. Shelter est une histoire de famille mais c'est surtout une histoire d'amour et de ce qu'on est prêt à affronter pour l'être aimer. D'aimer sans condition, sans préjuger, d'aimer dans les bons moments et d'aimer encore plus fort dans les durs moments. C'est une histoire de force et de combativité. Et chaque mot, chaque chapitre, chaque personnage forme un tout et valent chaque moment passer dans ses pages. J'attends la suite avec le troisième frère Warner avec impatience.

par Marieno89
Wild Men, Tome 1 Wild Men, Tome 1
Jay Crownover   
C’est avec une pointe de déception que je referme ce livre pour lequel je n’ai pas vraiment adhéré à l’histoire. Malgré un début très prometteur et un pas-vraiment-cowboy sexy, je reste sur ma faim avec ce roman qui prend une tournure qui m’a déplu.

Depuis sa dernière rupture, Leo s’est renfermée sur elle-même. Petit à petit, elle s’est éloignée des autres et de son entourage. Inquiète, sa meilleure amie, Emrys organise pour elle deux, un voyage dans le Wyoming. Une semaine de randonnée équestre au grand air pour se changer les idées et oublier ses tourments.
A peine arrivée, Leo est de suite troublée par l’un des frères Warner, propriétaires du ranch qui organise leur randonnée. Ténébreux et mystérieux, Cyrus semble aussi peu sociable qu’elle. D’abord réticente à l’idée de ce voyage, Leo finit par se laisser transporter dans cette nouvelle aventure.
Une aventure qui va prendre un tour inattendu et menaçant quand les randonneurs et leurs accompagnateurs vont se rendre compte qu’ils ne sont pas aussi seuls qu’ils le pensaient.
Entre trouble amoureux et danger, la semaine de Leo va s’avérer périlleuse. Mais heureusement le beau Cyrus est à ses côtés dans cette épreuve.

Comme je le disais en préambule, je suis déçue par ce roman. Certes, Jay Crownover nous prévient dès le départ que ce roman est différent de ses précédents écrits et qu’il ne faut pas essayer de les comparer. Jusque-là pas de problème. Le renouveau dans le registre d’un auteur est toujours appréciable. Ici donc, exit les bad boys tatoués, les bas-fonds de la ville de The Point et sa violence. Place aux grands espaces, aux paysages du Wyoming et au monde des cowboys. Encore une fois, pas de problème. Là où ça coince (tout du moins pour moi), c’est dans le côté mélodramatique « bas de gamme » que prend l’histoire. A partir de cet instant, j’ai complètement décroché de ma lecture. J’ai eu le sentiment de me retrouver plongée dans un mauvais téléfilm ou pire un épisode de Walker Texas Ranger. La critique est peu flatteuse mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti.
Autre point de déception, c’est sur le point de vue de l’histoire. Habituée à avoir les points de vue masculin et féminin dans les précédents romans de l’auteure, j’ai été un peu déstabilisée de n’avoir cette fois que celui de Leo. Même si on découvre Cyrus au moyen des confidences qu’il livre à la jeune femme, j’aurais franchement aimé bénéficier de sa perspective de l’histoire.
Au-delà de ça, j’ai beaucoup aimé le personnage de Cyrus, ce pas-vraiment-cowboy sexy, confiant et un peu arrogant. Au fur et à mesure que l’histoire progresse, il se révèle touchant, courageux, et protecteur. Quelques réparties cinglantes et bien senties ajoutent du caractère à son personnage.
Je suis moins charmée par le personnage de Leo. Elle est ambivalente : forte et fragile à la fois. Si je salue son courage et sa loyauté, j’ai moins aimé son incertitude. A de trop nombreuses reprises, elles se posent inlassablement les mêmes questions. Elle ressasse beaucoup trop à mon goût et en devient agaçante. Cela enlève du caractère à son personnage.
Dans ce premier opus, je n’ai pas retrouvé ce qui me plaisait jusqu’à lors dans la plume de Jay Crownover. Un synopsis un peu brouillon, une tournure mélodramatique, beaucoup de descriptions viennent gâcher la fluidité du texte. Pour être honnête, n’ayant pas accroché à ce premier tome, je me demande si je vais pousser l’expérience et lire les suivants. Je suis partagée, j’ai envie d’en apprendre plus sur les deux autres frères Warner, Sutton et Lane mais je crains aussi de ne pas apprécier ma lecture…
Wild Men, Tome 3 Wild Men, Tome 3
Jay Crownover   
Dans ce troisième opus de « Wild », nous allons suivre le cadet de la fratrie Warner : Lane.
Depuis toujours, un lien indescriptible l’uni à Brynn. Cette dernière, pour des raisons compliquées et même si elle a le même âge que Lane, est devenue sa belle-mère. Le fait qu’elle épouse son père est quelque chose que Lane a toujours du mal à digérer même si c’était pour des raisons acceptables.
Seulement aujourd’hui que son père est mort et qu’un nouvel homme demande sa main, Lane voit rouge et décide de partir pendant une durée indéterminée du ranch.
Dès qu’elle apprend son départ, Brynn décide de chercher Lane et de le ramener à la maison. Un voyage qui mettra au jour la vérité sur leurs sentiments et qui leur réserve bien des surprises.

J’avais tellement hâte de découvrir ce couple ! Depuis le premier opus, j’étais curieuse de les rencontrer et de connaître leur histoire qui n’est pas comme les autres.
Malheureusement, j’en ressors plutôt déçue.

L’histoire commence avec la fameuse scène qui va tout bouleverser.
Brynn sort avec un nouvel homme depuis quelques temps et il va la demander en mariage devant toute la famille Warner. Lane est sous le choc, lui qui avait été rejeté par cette femme qui était sa meilleure amie. Blessé, il part sur la route, laissant tout le monde derrière lui et ses sentiments avec.
Brynn ne comprend pas la réaction de Lane. Par contre, ce qu’elle sait, c’est qu’elle est complètement dévastée par son départ. Elle décide de le retrouver et de le ramener à la maison.

Bon, Brynn va très vite retrouver Lane et heureusement. Cela nous évite des chapitres un peu inutiles et ramène l’histoire directement dans le vif du sujet.
J’ai beaucoup aimé l’idée qu’ils veuillent retourner ensemble au ranch, en faisant un petit road trip pour les aider à tout remettre à plat entre eux. Depuis quelques années, ce thème du voyage est un peu à la mode et je trouvais que l’idée était rafraichissante dans cette histoire. J’adore le ranch et l’univers des cowboys, mais sortir de ce paysage qui nous est devenu familier ne nous fait pas de mal.

Ce qui m’a déçu dans cette histoire, c’est que les explications entre Brynn et Lane arrivent très rapidement et que leur relation évolue encore plus vite.
Malgré tous les non-dits depuis de nombreuses années qui les ont encore plus éloignés à chaque fois, j’ai trouvé que leurs explications, actions et décisions étaient beaucoup trop faciles. Ils ne surmontent aucune difficulté, rien ne les empêche de se pardonner.
Oui, c’est avant tout une histoire de deux meilleurs amis qui s’aiment depuis toujours, mais un peu de tension et de difficulté n’auraient pas fait de mal.

Ensuite, sur leur chemin, ils vont rencontrer des problèmes.
Ils vont secourir un jeune homme et vont vouloir lui venir en aide.
Alors que tous les éléments étaient là pour me faire apprécier cet élément perturbateur qui apporte de l’action, je suis complètement passée au-dessus.
Je n’ai pas vraiment ressenti de peine pour ce garçon, je ne me suis pas sentie concernée par ses peurs… Je peux même dire que je me suis ennuyée.
Je ne pourrai pas dire si c’est parce que son histoire ne m’a pas vraiment touchée, si c’est parce qu’à ce moment-là l’histoire entre Brynn et Lane était quasiment aboutie, ou bien les deux, mais dès la moitié du livre je me suis vraiment ennuyée.

Dans plusieurs de mes dernières lectures de Jay CROWNOVER, j’ai trouvé qu’il y avait énormément de répétitions dans les scènes et les phrases, tant dans un même livre que même entre les différents livres qu’elle a écrits. Ce troisième tome de « Wild » ne déroge pas à la règle et je commence à être un peu déçue par cela. Si on enlève toutes ces répétions qui n’apportent rien à l’histoire, on peut enlever plusieurs dizaines de pages dans chaque livre à chaque fois.

La fin quant à elle est plus explosive que dans les deux précédents opus.
L’auteur annonce directement ce qu’il va se passer dans le quatrième tome et je suis indécise sur mes ressentis. J’ai hâte, mais j’essaie de me modérer pour avoir moins d’attentes et peut-être mieux apprécier cette prochaine histoire.


En conclusion, « Wild, saison 3 » m’a déçu. Jay CROWNOVER me touche en plein coeur à chaque fois, mais ici c’est un loupé pour moi. Pourtant, tous les éléments étaient là pour me faire apprécier son histoire : des amis d’enfance, des sentiments cachés, de l’action.
Malheureusement, l’évolution de la relation entre Brynn et Lane est trop rapide, trop facile et sans relief. Le nouveau personnage qui apparaît et qui rajoute de l’action et des problèmes dans cette histoire ne m’a pas convaincu.

Pour moi, c’est malheureusement le moins bon des livres de Jay CROWNOVER.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/07/wild-men-saison-3-jay-crownover.html )
Ellana, Tome 1 : Enfance (BD) Ellana, Tome 1 : Enfance (BD)
Montse Martin    Lylian    Pierre Bottero   
Une jolie surprise. Ellana est l'une de mes trilogies préférées mais c'est peu dire étant donné que les œuvres de Pierre Bottero sont toutes de petites merveilles dans leur ensemble. Alors, de retrouver sous forme de bande dessinée cet univers qui m'a tant plu à travers les romans est un réel plaisir! Les dessins surprennent un peu c'est vrai, mais on finit par les apprécier. Et on se laisse volontiers embarquer. De quoi mettre des images sur les mots. Une belle réussite.

par Lyanaa
Briar Université, Tome 1 : The Chase Briar Université, Tome 1 : The Chase
Elle Kennedy   
Sortie en France prévue en juin 2019!!

par Mailys20
Marked Men, tome 5 : Rowdy Marked Men, tome 5 : Rowdy
Jay Crownover   
C’est toujours un vrai bonheur d’attendre le prochain tome d’une série chouchou. Je remercie énormément les adorables attachées presses de chez Hugo Roman, car Marked Men fait partie de ces sagas qui auront marqué ma vie de lectrice. Je me rends compte, que j’ai énormément de chose à dire, alors que Rowdy est jusqu’ici resté très en retrait dans les autres tomes. Ce qui est intéressant avec ce tome, c’est que Jay Crownover a réussi à me rendre curieuse d’un personnage qui était tellement discret, que j’étais à la fois impatience et soucieuse de découvrir ce que l’histoire allait me réserver.

A l’image des tomes précédents, l’enfance de Rowdy s’est passé dans l’indifférence la plus totale jusqu’à ses dix ans. Alors qu’il était un petit garçon triste et seul, ses deux voisines vont lui offrir la chance de s’épanouir comme tous les petits garçons et cette rencontre va être déterminante dans sa vie. Rapidement il tombe sous le charme de Poppy la plus jeune et se lie d’une amitié intense avec Salem la plus grande. Alors que leur situation n’est pas enviable l’un à l’autre, il développe un fort lien qui va les amener à se confier pendant les moments difficiles, comme s’ils s’étaient toujours connu.

Ce lien va se briser quand Salem abandonne sans une explication sa vie au Texas, laissant Rowdy seul. Désireux de s’en sortir, il décide de montrer à Poppy qu’elle n’est pas obligée d’écouter son père en étant une petite fille modèle, mais la situation va dégénérer et le jeune homme va à son tour tout quitter pour se consacrer à sa passion pour le dessin et faire une rencontre déterminante avec Phil Donovan.

Aujourd’hui le petit garçon a bien grandi, et il peut se féliciter d’être devenu un homme intègre, qui peut enfin laisser libre cours à son don pour le dessin. A l’image de ses frères de cœur, le jeune homme n’hésite pas à user de ses charmes et ne se gêne pas pour obtenir ce qu’il désire avec la plus grande facilité. Désormais heureux et casé, le petit groupe va pourtant se faire du souci pour leur ami, qui semble avoir du mal à se poser avec une femme. Quand son passé va franchir la porte du salon de tatouage, il va prendre une claque mémorable et tenter de rester éloigner de celle qu’il n’a jamais pardonnée de l’avoir quitté.

Salem Cruz a été élevé dans la religion par un père tyrannique qui voulait simplement que ses filles rentrent dans le moule, alors que sa jeune sœur est prête à tout pour être une fille modèle, Salem est étouffé par les obligations et ne supporte plus de ne pas pouvoir être celle qu’elle a toujours rêvée d’être. A 18 ans, elle décide de tout laisser derrière elle et malgré les regrets elle n’oubliera jamais celui qui a fait battre son cœur de jeune femme. Malgré dix années écoulées, Salem va voir une opportunité de se racheter et de se rapprocher de Rowdy. Même si le jeune homme semble vouloir la tenir à distance, elle va tenter de lui prouver que même s’il a grandi en ne voyant en elle qu’une simple amie, elle est prête à tout pour qu’il lui pardonne et lui laisse sa chance. Cette amitié particulière, c’est aujourd’hui transformé en une attirance puissante, qu’ils vont avoir bien du mal à ignorer.

Je dois admettre que Rowdy aurait presque pu rivaliser avec les frères Archer et il peut se féliciter d’avoir atteint le top 3 de mes Marked Men chouchous sans même que je m’y attende. Ce qui m’a sauté aux yeux, c’est la complémentarité de ces deux personnages, même en étant dix ans sans se voir, leur passé commun est ancré dans leur vie d’adulte et lorsqu’ils vont enfin se donner une chance, j’ai aimé avoir à quel point ils ne pourraient plus jamais avoir le sentiment de se sentir seuls. Rowdy est un homme passionné d’une grande gentillesse, son charme associé aux descriptions de Jay Crownover rend ce héros diablement sexy, avec une part de vulnérabilité qui le rend attachant et unique. Il fait partie des personnages les plus posés du groupe et malgré son côté secret, il est prêt à tout pour ceux qu’il considère comme sa famille. Il a une manière de croire en Asa qui m’a également redonné confiance en ce personnage qui avait pourtant conservé une image assez négative depuis le tome 2 et c’est appréciable pour savourer le prochain.

Après cinq tomes, Jay Crownover arrive encore à me surprendre. Ces hommes et ces femmes que nous avons suivi, sont désormais une famille et l’intérêt de cette série, c’est que chaque tome arrive à apporter un élément nouveau tout en conservant les codes que l’auteur s’était fixé. L’univers du tatouage rend la lecture intense et ses personnages font rapidement grimper la température. Même s’il est difficile de ne pas émettre des comparaisons, toutes ces histoires, ces personnages qui nous ont fait passer par toutes les émotions m’ont marqué à leur manière et même s’ils se démarquent les uns des autres, certains personnages m’ont plus touché que d’autres. Un tome qui fait honneur à cette série riche en émotion.

http://wp.me/p4u7Dl-3bG

par Luxnbooks
Marked Men, tome 6 : Asa Marked Men, tome 6 : Asa
Jay Crownover   

Une histoire sympathique pour clôturer la série.

Enfin presque puisqu'il y a trois spin-off à ma connaissance à propos de ZEb et Sayer, Orlando et Dom et Avett et Quaid dans la série Saints of Denver...

On devrait donc avoir des flashs du devenir de nos 12 personnages de Marked Men...

par LJ51