Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de EchletiaCadelus : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Entretiens sur la pluralité des mondes Entretiens sur la pluralité des mondes
Fontenelle   
Fontenelle nous propose ici une vulgarisation scientifique sous la forme d'une conversation entre deux jeunes gens. Les théories qu'il y développent sont pour la plupart (voire la majorité) infirmées par l'avancée de la science. Cependant cela reste une lecture intéressante pour comprendre la manière dont on diffusait les connaissances à son époque, ainsi que les questions que l'on se posait, et les réponses que l'on y apportait.
L'Ingénu L'Ingénu
Voltaire   
Je ne l'ai pas lu pour l'ecole, et j'avoue que j'ai bien apprecie. On en tire comme tous les autres contes de Voltaire, une excellente morale qui peut toujours aider.
Cependant, le recit est court et l'histoire ressemble beaucoup a celle de Candide, qui par ailleurs est beaucoup plus plaisante! A lire tout de meme.

par Roxye
Turcaret Turcaret
Alain-René Lesage   
Cette comédie est loin d'égaler les pièces de Molière, mais cela reste intéressant à lire pour connaître davantage la production littéraire du XVIIIe siècle.
Britannicus Britannicus
Jean Racine   
Une bonne tragédie — ça reste du Racine, faut pas déc' !
 
Si Britannicus n'est pas ma pièce préférée de Racine, elle en reste une très bonne. Le point qui m'a le plus plu est, je pense, la figure de Néron. Jeune empereur en quête d'émancipation, il est tiraillé entre amour filial et désir d'indépendance. Dans ce déchirement, un personnage lui montre une voie, la voie qui poussera le monstre sanguinaire sommeillant encore chez le jeune dirigeant à se réveiller.
L'alexandrin est toujours aussi bon, presque berçant.
Dans les sujets antiques, la mythologie grecque a ma préférence mais la Rome ancienne n'est pas sans me parler non plus.
 
Un bon moment de lecture, agréable et abordable.
Phèdre Phèdre
Jean Racine   
Au début, j'ai protesté lorsque nous avons eu à lire cette pièce au lycée. Puis, a fore de l'étudier, de regarder au plus profond des vers produis par Racine, je me suis laissée emporté par cette si belle tragédie. Cet auteur est un génie. Si j'avais voulu relever quelques vers, j'aurais été obligée de recopier le livre ! Tout est merveilleux dans cette pièce, que ce soit la langue ou l'histoire en elle-même.
Cinna Cinna
Pierre Corneille   
J'ai plutôt bien aimé ce livre, enrichissant, il nous en apprend plus sur Rome. J'ai voulu le lire en lecture personnelle (je l'avais dans ma bibliothèque depuis un petit moment déjà) et je ne suis pas déçue !

par loana585
La Vie de Lazarillo de Tormes La Vie de Lazarillo de Tormes
Anonyme   
Bah, à lire. C'est court, comme livre. Ca n'apportera pas vraiment de culture, mais bon...
Daisy Miller Daisy Miller
Henry James   
Cette histoire m'a laissée assez indifférente à vrai dire. Je ne l'ai trouvé ni mauvaise ni bonne, simplement... moyenne. Cependant, la nature de Daisy Miller - la question de son innocence ou non - est un sujet très intéressant, qui continue à m'interroger même après la lecture.
Le Cid Le Cid
Pierre Corneille   
Ô rage,
Ô desepoir,
Ô vieillesse ennemie,
N'est-je donc tant vécu que pour cette infamie...

Et oui moi aussi j'ai du apprendre ces vers il y a bien longtemps :P

ça marque, mais ça reste une bonne pièce agréable à lire !

par Istehar
En attendant Godot En attendant Godot
Samuel Beckett   
"En attendant Godot", est une pièce de théâtre en prose et en deux actes mettant en scène Vladimir et Estragon, deux vieux clochards vagabonds qui croisent la route de Pozzo et Lucky respectivement maître et "esclave", et celle du messager de Godot. Le décor est dépouillé, quasi inexistant, en un lieu indéfini, sur une route de campagne avec un seul arbre. Deux clochards discutent pour tuer le temps, échangent des propos superficiels et plats, ressassent leur malheur et leur ennui. Ils attendent l'arrivée d'un certain Godot qui devrait les secourir et avec lequel ils croient avoir rendez-vous.

Un théâtre de l'Absurde, un nouveau théâtre en rupture avec le théâtre "traditionnel", une pièce qui présente quelques thèmes majeurs : l'absurdité de l'existence (Vladimir et Estragon sont totalement abandonnés et voués à une misère totale), l'immobilité du temps (du premier acte au second, le temps a passé, l'arbre s'est couvert de feuilles, mais ce temps est immobile, rien n'a changé sauf que Pozzo est devenu aveugle), l'inutilité de la mémoire (le passé évoqué par les deux clochards n'ouvre aucune perspective ni sur le présent ni sur l'avenir)... On aime ou on n'aime pas mais il s'agit d'un genre nouveau, une pièce avec son lot de réflexions philosophiques, une lecture intéressante.

par SuperNova
  • aller en page :
  • 1
  • 2