Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de eden57 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Thatch, Tome 1 : Enfin toi Thatch, Tome 1 : Enfin toi
Molly McAdams   
Thatch, c'est le premier livre de Molly McAdams que je lis. Grey a perdu son fiancé il y a deux ans et ne parvient pas vraiment à s'en remettre. elle vivote plus qu'elle ne vit vraiment, soutenu par Jagger qui l'aime en secret depuis neuf ans.

Le spitch de départ est mignon, il donnait envie (bien plus que a couverture rose bonbon pas très jolie je trouve) alors je me suis lancée et finalement mon avis globale pour ce livre c'est: bof.

Bof parce que finalement Grey et Jagger sont attachants mais leur relation naît (trop) soudainement, alors que grey n'a jamais parlé de sentiment amoureux pour Jagger
Bof parce que les intrigues sont peu crédible mais aussi super prévisible, j'avais comprit autant pour l'histoire du harcèlement que pour l'histoire avec la mère de Jagger
Bof parce que franchement c'est un peu tiré par les cheveux (notamment pour l'histoire de la dernière intrigue)

bof encore, parce que je trouve ça dommage qu'on apprenne ça à propos de Ben, c'était un peu comme si on voulait casser l'image du perfect boyfriend pour donner plus de légitimité au Grey/Jagger, c'était pas utile mais c'était une bonne ouverture pour une autre histoire.

enfin, Bof parce que la fin sonne un peu faux, ce happy end dégoulinant d'amour après un livre qu''on a voulu dramatique, cette facilité à propos de Keith.

Au bout du compte, c'est un livre qui se lit bien mais il est cousu de fil blanc, la plupart des choses restent en surface et d'autres sonnent parfois un peu faux. alors oui, c'est une lecture assez simple et loin d'être désagréable mais ça ne vaut rien de plus malheureusement.

par sorello
Endless Lust, tome 2 : Fender Endless Lust, tome 2 : Fender
Aurélie Coleen   
comme le premier tome il est impossible de le trouver??? finalement sont ils paru ou non!!! et si oui ce serait super de savoir où les trouver. mille merci...

par nel70
Otoko Geisha Otoko Geisha
Eva Justine   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2019/02/otoko-geisha-eva-justine/

Je ne suis pas une habituée des récits historiques et encore moins du Japon pourtant cela fait un bon moment que j’avais envie de me lancer dans cette histoire et de découvrir ce qu’elle renfermait.

Je suis heureuse d’avoir franchi le pas et ravie d’avoir cette curiosité littéraire qui me permet de me laisser tenter par de nouvelles expériences, car Otoko Geïsha est un roman qui m’a surprise, qui m’a fait voyager dans des contrées lointaines à une époque particulièrement fascinante.

Ce que j’aimerais dire en tout premier lieu c’est qu’il faut commencer cet ouvrage avec l’esprit ouvert et sans aucune barrière. En effet, ce texte à de nombreux atouts, mais présente également une situation un peu plus complexe que celles qu’on a l’habitude de parcourir. Il me semble, alors, important de s’y plonger sans a priori et d’aborder ce thème librement.

Ceci étant dit, j’ai passé un très agréable moment en compagnie des personnages d’Eva Justine. J’ai été touchée par la beauté de son histoire, par la douceur, la délicatesse et la passion que s’en dégage. Étant novice du genre, je n’étais pas totalement convaincue d’apprécier tous les aspects de ce roman, mais c’était sans compter sur le talent de l’autrice qui n’a eu de cesse de m’enchanter.

L’autrice ne se contente pas de nous offrir une romance riche en émotions et en sentiment, elle nous décrit parfaitement l’environnement dans lequel évoluent ces hommes et ces femmes et fait en sorte de nous immerger totalement dans son univers afin que l’on prenne entièrement part au récit. J’ai apprécié les détails qu’elle apporte, cette façon presque poétique qu’elle a de nous conter les aventures de Mikio, Akana & Kaori. Et je me suis immédiatement prise d’affection pour eux malgré les difficultés rencontrées, leurs vécus et les obstacles qui se dressent sur leurs chemins.

Otoko Geïsha a été une bouffée d’oxygène parmi mes lectures. Ce livre sort de l’ordinaire et m’a totalement dépaysée. Je me suis sentie intriguée, titillée et captivée par ce nouveau monde qui s’est ouvert à moi. Je ne suis bien sûr pas devenue une spécialiste du Japon de cette époque, mais Eva Justine m’a donné envie de m’y intéresser.

Je pars dès à présent à la découverte de Kitsune qui j’en suis sûre sera à la hauteur de ses prédécesseurs.
LUST, Tome 1 LUST, Tome 1
Emily Jurius   
Heu..... je sais pas quoi dire de se roman. J'en ai entendu parler partout sur Facebook et puis au salon du livre comme l'auteur le dédicaçait je me suis dit pourquoi pas... Très très mauvaise idée surtout que j'ai pris le tome 1 et 2 super.....
Par où commencer dans cette critique.
J'aimerais dire d'abords que les cliché dans les roman ne sont pas un problème pour moi. Je trouve toujours que c'est cul cul la praline mais j'aime à une certain dose tout de même.
Bon comme cela me dérange pas j'ai accepter le faite que Juliet soit immédiatement attiré par Gabe. D'accords le faite de juste lui serré la mains et de ressentir quelque chose et vraiment un GROS GROS cliché mais soit. Même si c'est tirer par les cheveux d'accords pourquoi pas. J'espérais que les clichés aussi énorme s'arrêterait parce que bon à un moment donner stop. Le patron qui prend direct s'est aise avec juste elle mouais ok... C'est un peux beaucoup là. Et c'est devenue pire. Je veux bien admettre que prise de cour elle se laisse embrasser. Elle peut même pourquoi pas y répondre, mais pas de là à carrément se faire sauter (presque baiser) sur le bureau de son patron.... non, non et non. C'est du grand n'importe quoi. Comme si c'était possible. Comme si il y avait quelque chose de logique la dedans. Que se soit pour juliet ou Gabe s'est vraiment trop.
En trois jours donc l'héroïnes devient accros à son patron qui lui fait tout de même peur. Donc elle veux baiser et être avec un gars qui lui fait peur. En l'écrivant je trouve que c'est encore plus débile. Juliet accepter de diner avec son patron qui la sauter dans son bureau sans vraiment lui demander la permission. Moi j'ai trouver que s'était presque un viole. La façon dont sa s'est passer, alors oui Juliet n'était pas totalement contre mais pas totalement pour non plus. Elle dine tout de même avec lui après le travail un jours plus tard. Comme ci c'était vraiment possible. Ta raison. Premier rendez-vous est voila qu'elle tombe presque amoureuse de lui alors qu'il n'a rien de gentils, qu'il n'a fait aucun geste vers elle. En gros sur trois jours juliet est tombé amoureuse de Gabriel même si il lui fait un peux peur. Trois jours ... Dans certain livre (les meilleurs ) les deux personnages se cherche longtemps avant d'enfin se trouver (parce que dans la vrai vie c'est plus comme cela que ça se passe) Dans ce livre en 70 pages ils s'étaient déjà envoyer en l'air et presque en couple. Autant dire que moi lectrice je n'ai eu aucune émotion, je n'ai rien ressentis. C'et trop rapide, trop froid.
Même le personnages "dominant" est à mourir de rire. J'ai eu l'impression que l'auteur à essayé de faire un personnages Bad boy mais qu'elle s'est raté. Et bien correctement. Parce qu'a par être ridicule Gabriel n'est rien d'autre. Et pas dominateur du tout. J'ai tout de même bien rire en me moquant de ce livre surtout en arrivant à la partie de la maison close. Non mais sérieusement..... que Gabe l'emmené là bas pourquoi pas après tout il est un "connard". Mais que Juliet s'enfuis comme si il allait la tuer, sérieux elle exagère beaucoup là. Lui parler été une réaction logique. Non non, elle s'enfuit et demande l'asile au consulat français. Asile sérieux. Je ne sais pas si c'est possible mais c'est vraiment idiot. Si encore il avait tenter quelque chose mais rien. Gabriel n'a rien fait. Elle est bien percher l'héroïne.
Donc en une semaine et quatre rendez-vous elle a coucher avec lui, et tomber amoureuse de lui puis il lui a brisé le cœur.... Exactement dans cette ordre. Ouais bas comment dire que tout cela est vraiment trop impossible, que les personnages sont vraiment sans saveur et que le livre est vraiment mal écrit et trop rapide. Peut être que si tout avait été plus long, les personnages mieux réalisé, plus développer, détailler j'aurais mieux accrocher mais la j'ai eu l'impression de lire une ébauche de roman. Un livre pas encore fini. En fait j'ai une l'impression de lire mes tout premier écrit où les personnages ne sont pas bien détailler, ou les lieux son survolé. Parce que la aussi il y a un hic. L'héroïne n'a pas eu de visage jusqu'au milieux du roman. Elle n'est pas décrite de façon précise. Alors comme j'ai rencontrer l'auteur Juliet avait la même tête mais en réalité rien à voir. Il y a un peux la description de Gabe mais vraiment rien de très précise et pour ce qui est des autres, rien. Mais rien. Les amis, le père, jeannes aucun d'eux n'a de visage. Pour les lieux s'est pareil.
Vraiment en lisant ce roman je me suis dit que tout le monde pouvait devenir auteur, moi y comprit. Alors essayer.
Les Protecteurs, Tome 1 : Absolution Les Protecteurs, Tome 1 : Absolution
Sloane Kennedy   
j'ai passé un très bon moment avec ces 3 hommes. leur passé est sombre, ils seront en proie a des moments difficile. ils devront apprendre a se reconstruire pour avancer ensemble.

par virgo76
Lovely Vicious, Tome 1 : Je te hais... passionnément Lovely Vicious, Tome 1 : Je te hais... passionnément
Sara Wolf   
Honnêtement ce livre est affreusement cliché. En soi tout ce que je peux détester. Pourtant, ce livre a ce petit quelque chose en plus qui fait la différence. Je n’arrive pas à dire quoi exactement mais je trouve ce livre différent, rafraîchissant. J’ai adoré. Les personnages sont attachants et franchement drôles.
Je vous le recommande !

par Jolin
# Famous # Famous
Jilly Gagnon   
En résumé, nous sommes ici en présence d'un excellent roman traitant de divers sujets souvent sensibles. L'auteur cerne avec brio les problèmes que peuvent engendrer les réseaux sociaux ainsi que les choses que cela peut provoquer. Elle arrive à mettre sur papier des tas de petites morales plus saisissantes les unes que les autres, pour nous sensibiliser mais aussi nous faire réaliser certaines choses qui pourraient très bien nous arriver à nous un jour. C'est à travers deux personnages singuliers et attachants que Jilly Gagnon nous livre un récit d'une justesse bluffante mais également d'une vérité parfois étonnante. Une romance sur fond de harcèlement et de réseaux sociaux, #Famous est un livre que je vous recommande énormément, il peut changer les esprits et retourner les cœurs !
Heartless, Tome 2.5 : Vacant Heartless, Tome 2.5 : Vacant
Ker Dukey   
J'adore Ryan mais je l'ai trouvé trop mielleux dans cette nouvelle. L'idée que Cereus soit aussi dérangé que son oncle n'est pas une grande surprise mais ça m'a vraiment étonné de voir qu'elle inventait un ami pour ses crimes. L'histoire presque malsaine entre la nièce et son oncle n'est que la conclusion de ce que représente le psychopathe en eux ! J'ai passé un bon moment malgré tout

par Odreey
Blood Line, Tome 2 : Light Blood Line, Tome 2 : Light
Kessilya   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2017/02/16/blood-line-tome-2-light-kessily/

Je ne savais pas à quoi m’attendre avec Light, vraiment, car lorsque j’ai lu le résumé et que j’ai entraperçu un triangle amoureux, je me suis fait la réflexion que ce n’était pas pour moi. J’ai eu de mauvaises expériences dans le genre et ce n’est pas quelque chose qui me fait fantasmer au quotidien. Mais voilà, Kessilya a rétabli l’ordre des choses avec une histoire qui m’a secoué. Elle a joué avec mes nerfs, a ébranlé mes certitudes et a réussi à semer le doute jusqu’à la dernière minute.

Light est l’image même de la femme forte et indépendante. Elle prend sa vie en main, refuse de se laisser abattre. Dotée d’une détermination et d’une volonté hors du commun, elle est celle que l’on appelle lorsque tout va mal, celle qui éclaire l’existence et aide les autres à se remettre en selle. Cependant, ce qui m’a particulièrement touchée chez elle c’est la vulnérabilité dont elle fait preuve lorsque les siens sont en danger. C’est à ce moment-là que l’on aperçoit la véritable Light, celle qui fonce tête baissée, celle qui se remet en question et qui n’hésite pas à affronter les problèmes qui se présentent à elle. J’ai vraiment été captivée par sa personnalité et surtout l’amour inconditionnel qu’elle porte à son entourage.

Chose exceptionnelle, je ne vous parlerai ni de Kerian ni de Raphaël, car il serait trop facile de vous donner des indications sur la tournure de l’histoire. Sachez simplement qu’ils sont tous les deux intéressants par leurs différences et leur façon d’appréhender les choses. L’un comme l’autre ont fait vibrer ma corde sensible tout comme chacun à sa manière va chambouler le monde de Light.

Kessilya a construit son histoire sur la base peu évidente de la maladie. Elle a rassemblé ses personnages autour d’événements douloureux ce qui m’a fait verser quelques larmes. La cohésion de groupe, la nature même de cette amitié sans faille m’a bouleversée. Lorsque la réalité les percute, c’est ensemble qu’ils font front et se soutiennent. Toutes les émotions prennent alors le dessus. C’est ainsi entre rage, peine, douleur et espoir que l’on oscille plongé dans un récit des plus poignants.

J’ai beaucoup aimé ne pas pouvoir anticiper les choses. J’ai apprécié de me laisser porter par le moment présent. Cela m’a permis de prendre le temps de bien cerner les personnages et leur ressenti. Je me suis attaché à chacun d’entre eux.

Ce second tome nous prouve que la limite entre l’amour et la haine est bien mince. Il sème le trouble dans notre esprit, mais nous pousse également à vivre notre vie comme on l’entend. Ne dit-on pas qu’il vaut mieux vivre avec des remords plutôt qu’avec des regrets ? Cet adage prend tout son sens dans cette histoire à fleur de peau que je vous recommande vivement.
Pas de sexe le mardi Pas de sexe le mardi
Tracy Bloom   
Mon avis est mitigé pour ce titre, il est certes bien écrit mais je me suis un peu perdue dans l’histoire, car en fait aucun des deux amants de Katy n’est assez bien pour elle. Et en mérite-t-elle un ? Entre Ben le grand enfant qui tourne tout en dérision et Matthew qui a la mauvaise habitude de tromper ses femmes, aucun n’a trouvé grâce à mes yeux. Et mêler non pas deux mais trois enfants à tout ça ! On ne comprend pas trop ce que Katy fait avec Ben, ils sont ensemble un peu par hasard en fait, et leurs sentiments réciproques ne sont quasiment pas évoqués. Avec le titre, la couverture et le résumé je m’attendais à un roman pétillant, léger et plein d’humour et ce n’est pas ce que j’ai eu au final.