Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eduam : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Cruelles Cruelles
Cat Clarke   
http://wandering-world.skyrock.com/3135023528-Torn.html

Je crois qu'on devrait coller une étiquette "Attention, livres impossibles à lâcher" sur les romans de Cat Clarke. Vous avez sûrement déjà entendu parler de CONFUSION, son premier roman ? Livre qui avait été un énorme coup de cœur pour moi, et qui m'avait permis de découvrir cette auteure au style si particulier. J'ai retrouvé avec TORN toutes les émotions à la fois violentes et captivantes que m'avait procuré CONFUSION. Cat Clarke a un truc. Un truc qui fait que son monde, ses mots, ses personnages et son histoire nous prennent aux tripes, nous coupent le souffle, nous habitent et nous obsèdent longtemps après avoir terminé le roman. Même si la conclusion de TORN m'a moins pris au dépourvu que celle de CONFUSION, et qu'elle me frustre énormément vu qu'elle est très ouverte, je sais pertinemment que ce récit va autant me perturber et m'enivrer que mon précédent coup de cœur. Pour tout vous dire, je ressors de ma lecture complètement perdu. Je suis à la fois grisé, à bout de souffle, agacé, renversé, frustré, ébloui et complètement sous le charme. Difficile de faire la part des choses dans des conditions pareilles !
Une fois de plus, Cat Clarke a su créer une histoire troublante et passionnante, où amour, tensions, revanche, amitié déchues, désillusions, désir et espoirs adolescents se mêlent, s'entrecroisent, se lient et se déchirent. J'ai vraiment beaucoup de mal à retranscrire tout ce que j'ai ressenti en découvrant au fur et à mesure de ma lecture l'évolution de l'intrigue. Je pense que le résumé donne suffisamment l'eau à la bouche comme ça. Quatre adolescentes, un voyage scolaire, un meurtre, des vies bouleversées à jamais. Comment ne pas vouloir en savoir plus ? Cat Clarke a eu la brillante idée de démarrer son récit par des funérailles, en plus. Ainsi, on rentre immédiatement dans l'histoire. L'auteure va droit au début, et c'est ultra rafraîchissant. Surtout qu'elle sait comment nous faire saliver et nous tenir en haleine. Pendant toute notre lecture on se demande "mais qu'est-ce qui va se passer ensuite ?", "qui va craquer ?", "comment vont-elles assumer leurs actes ?". Les interrogations s'accumulent sans cesse, et Cat Clarke prend un plaisir malsain à y répondre seulement à la fin. On se ronge les ongles, on s'imagine des dizaines de scénarios possibles, on évite certaines conclusions qui nous paraissent trop horribles et on panique devant les décisions que prend l'auteure... Bref, impossible de rester de marbre en lisant TORN !
Évidemment, TORN, ce n'est pas seulement l'histoire de quatre filles qui tuent quelqu'un et qui semblent s'en sortir. Tout cela serait bien trop simple. TORN, c'est surtout l'histoire d'Alice, une des adolescentes, justement. Haaaaaaaaaaa, Alice !!! Exactement comme pour Grace dans CONFUSION, Cat Clarke nous la décrit de façon parfaite. Elle parvient à littéralement faire naître un personnage sous nos yeux. Je pourrais croiser Alice n'importe où. Vous le pourriez, vous aussi, pour la simple et bonne raison qu'elle paraît TELLEMENT vraie ! L'auteure sait complètement comment décrire le monde impitoyable qu'est celui du lycée, de l'adolescence, du passage à l'âge adulte et de tous les troubles qui en découlent. Alice est humaine. Vraie. Authentique. Chaque parcelle du roman décrite derrière son regard et P-A-R-F-A-I-T-E. C'est encore mieux que de regarder un film. Tout est net, clair, précis. C'est fascinant !
Mais l'auteure ne s'arrête pas là, puisque pratiquement tout le récit et basé sur sa manière de réagir après le meurtre. Là, on joue véritablement avec la santé mentale de l'héroïne. Et, vous me connaissez, j'ai adoré ça !!! On ne peut pas s'empêcher de se demander si Alice ne va pas exploser, devenir dingue, tout quitter ou faire comme si de rien n'était. On reste suspendus au moindre mot qui s'échappe de ses lèvres, à la moindre pensée qui effleure son esprit, au moindre petit choix qu'elle fait. Franchement, je n'ai connu ça qu'avec Cat Clarke, je crois. Elle possède vraiment un don pour nous rendre accros et faire de son récit un objet sur lequel toute notre attention est portée ! Quel bonheur !
Nous ne découvrons pas seulement les réactions d'Alice et sa nouvelle vie après cet évènement bouleversant. Il y a aussi Cass, Rae et Polly, ainsi que Jack, le frère de Tara. Mon dieu, que j'ai adoré décrypter leurs comportements et leurs réactions à eux aussi ! Chaque personnage représente, pour moi, une façon de réagir face à la mort de quelqu'un. Folie, amour, vengeance, profit ou encore profonde tristesse... Aucun sentiment ne nous est épargné. L'histoire de ses cinq protagonistes est vraiment saisissante. Là aussi, on se demande sans cesse "qui est la personne la plus faible ?", "qui va faire une erreur et va révéler le secret au grand jour ?", ou encore "jusqu'où Alice est prête à aller avec Jack ?". Bref, encore tout un tas de questions, mais qui gravitent cette fois autour de personnages tout aussi magnifiquement bien décrits que celui d'Alice. Les rapports entre eux sont bourrés de justesse et de vérités. C'est tout un monde réel et logique qui s'offre à nous, et on a véritablement aucun mal à s'y laisser piéger.
Autre aspect sensationnel de ma lecture : mes retrouvailles avec l'écriture de Cat Clarke. J'avais déjà succombé à elle en lisant CONFUSION. Tout est clair, concis, et on va directement au cœur-même des choses. Ici, l'auteure fait un pas de plus dans sa perfection. Elle a réussi à me faire pleurer de rire alors que l'ambiance du roman est lourde, mais dans le meilleur sens du terme qui existe. Cat Clarke sait comment ébranler nos sentiments en un claquement de doigt. J'ai ri, j'ai eu les larmes aux yeux, j'ai angoissé comme jamais et j'ai stressé au point de jeter le roman sur mon lit de peur de découvrir ce qui m'attendais dans la suite de l'histoire. Elle n'hésite pas à en faire voir de toutes les couleurs à ses personnages, à les faire souffrir et ne rien leur épargner. Elle décrit avec rigueur et de manière efficace tous les sentiments qui nous parcourent et nous consument à certaines périodes de notre vie. Tout est exact. Tout est juste. Tout est dévastateur.
Seul défaut : la conclusion. Haaaalala, que je suis frustré et en colère de devoir dire ça ! Avec la fin juste annihilante et ravageuse de CONFUSION, je m'attendais à, une fois de plus, en prendre plein la tête. C'est exactement ce qu'il s'est passé, mais pas de la manière dont je l'espérais. Il reste malheureusement pas mal d'interrogations en suspens, et de destins trop flous pour complètement me satisfaire. J'ai eu l'impression que Cat Clarke avait décidé de laisser certains personnages de côté pour seulement se concentrer sur Alice dans les ultimes pages. Elle ne s'embête pas à nous offrir les réponses à des questions pourtant très souvent mises en avant. La fin est quand même pas mal ouverte, en fait. C'est aussi simple que ça. Sauf que les fins ouvertes et moi, ça fait deux. Par contre, je comprends très bien pourquoi l'auteure a choisi cette voie. Ainsi, elle continue d'avancer dans le chemin réaliste qu'elle a choisi de prendre. Tout cela ne fait que rajouter "du vrai" à l'histoire. Mais, au final, je suis plus frustré qu'autre chose, lol ! Et c'est vraiment terriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiible !!! Par contre, les toutes dernières lignes m'ont vraiment marqué et achevé ! Je peux, sans l'ombre d'un doute, affirmer que l'histoire d'Alice, Cass, Rae, Polly, Jack et Tara va me hanter et m'obséder encore un bout de temps !
Au final, TORN est pratiquement tout aussi bon et jouissif à lire que CONFUSION. Si ce n'est pas un coup de cœur à cause de sa conclusion ouverte, ce roman reste envoûtant, noir, consumant, et merveilleusement bien écrit. Cat Clarke a, une nouvelle fois, su me combler et me convaincre qu'elle était une des meilleures auteures YA qui existe ( et qu'il faut qu'elle continue à écrire encore et encore et encore et encore :p ). En fait, je crois que je vais même pouvoir nommer cet effet qu'elle a sur moi « l'Effet Cat Clarke », puisqu'il n'y qu'avec elle que je ressens mes émotions de façon aussi palpitante et intense. TORN est une véritable perle. Une bombe qui n'a pas fini de me brûler de me fasciner. Je vais désormais devoir attendre la fin du mois de Janvier pour pouvoir me jeter sur le troisième roman de l'auteure, UNDONE, qui, j'en suis sûr, va autant me renverser que TORN et CONFUSION. Une lecture exaltante, dramatique et vibrante, à ne pas manquer.

par Jordan
Le Songe Le Songe
Tarryn Fisher   
Une lecture qui me faisait très envie, j’ai déjà pu lire un livre de cette auteure et je l’avais adoré.

Helena va faire un rêve qui va complètement changer sa vision de la vie qu’elle s’était faite. Depuis ce fameux songe, elle verra Kit le petit ami de sa meilleur amie, Della, de manière différente, elle remarquera des choses qu’elle n’avait pas vu chez lui, des choses auxquelles elle n’aurait jamais fait attention, ni relevé avant.

Assez rapidement Helena et Kit vont se rapprocher, se confier l’un à l’autre, elle va avoir en sa présence de plus en plus à contrôler ses sentiments naissants, tout en sachant que ce qu’elle commence à ressentir est mal, car il est le petit copain de sa meilleure amie. Ces flirts, ces échanges sont réciproques, ce qui rend la situation bien plus difficile pour eux, ne sachant pas vraiment comment gérer cette nouvelle attraction qui les anime aussi bien en présence de l’autre comme en son absence.

Avec le temps les choses vont évoluer, Kit sera pourtant toujours au côté de Della, et pourtant on le sent très proche d’Helena, c’est ce qui sera le plus dure pour elle, conjuguer avec ses sentiments et la douleur de devoir le partager sans pour autant être avec lui. Ce sentiment la rendra de plus en plus mélancolique et elle devra se décider à avancer, à se décider sur comment elle souhaite que sa vie évolue, car le regarder vivre sa vie au côté d’une autre est douloureux, mais faire une croix sur son rêve n’est-il pas plus douloureux ?

Tarryn Fisher a une façon bien à elle d’embarquer le lecteur dans des montagnes russes d’émotions. Tout du long de ma lecture je ne savais pas vraiment où elle allait nous emmener, ni comment tout ceci pourrait bien se terminer. C’est une lecture intense, remplie d’émotions, de douleurs et de sentiments profonds. L’humour et le côté déjanté de Helena m’ont vraiment beaucoup plu, j’ai vraiment bien accroché avec ce personnage qui malgré tout ce qu’elle va vivre continue d’être ce qu’elle a toujours été, refusant de se laisser abattre. Elle gardera sa ligne de conduite tout en réussissant a évoluer et s’épanouir là où elle n’aurait jamais imaginé aller.

Dans ce livre nous somme avec Helena, on la voit devenir une adulte responsable, laissant la vie l’embarquer et suivre les voix qui lui font envie, le destin l’amènera dans des endroits inattendus à rencontrer des personnes inattendues et à faire des choses encore plus inattendues.

C’est une lecture que j’ai dévoré en moins d’une journée, on se laisse porter par les mots et on avance sans s’en rendre compte. L’histoire est terriblement addictive, c’est à la fois une lecture profonde et drôle, qui nous fait nous poser des questions existentielles. Helena, cette jeune femme m4a conquise, je l’adore, elle va vivre des grandS moments de tristesse mais, gardera tout de même malgré tous ces aléas l’espoir, l’envie d’y croire et la passion qui l’anime. C’est une femme forte, déterminée et pourtant blessée que nous allons découvrir petit à petit. J’ai apprécié sa façon bien à elle de voir les choses, de se parler à elle-même, elle est perchée juste ce qu’il faut, elle m’a fait rire à de nombreuses reprises mais aussi fait verser des larmes de résignation, d’abandon et de tristesse.

Au départ je ne savais pas, si à la fin de ma lecture, ce livre était un coup de cœur ou pas. Je doutais , mais en écrivant ces lignes et l’enthousiasme que j’ai ressenti à en parler (bien que je ne sois pas totalement satisfaite de ce que j’en dis, j’ai cette impression de ne pas avoir réussi à vraiment exprimer ce que j’ai ressenti pour cette histoire), je me rends compte que si, c’est bien un coup de cœur. Tarryn Fisher est maintenant entrée dans la catégorie de mes auteurs chouchous, que je relirais avec grand plaisir sans aucune hésitation.

http://www.livresavie.com/le-songe-de-tarryn-fisher/#more-15712

par Natoche
Un cri sous la glace Un cri sous la glace
Camilla Grebe   
Waouh !!! L’intrigue est vraiment incroyable ! Si vous croyez avoir tout lu dans le genre psychologique, avec une intrigue rondement menée et même si l’histoire en elle-même a un goût de déjà vu, Camilla Grebe va vous démontrer que l’on peut encore faire plus tordu…

Si, je vous dis que le corps d’une femme, décapitée, est retrouvé, chez un homme d’affaires, très sulfureux… Que lui-même disparait, le soir de ses fiançailles. Si en plus, je vous dis que sa fiancée, est une de ses employées, mais que leur liaison doit rester secrète… Vous croyez, que vous allez tomber sur un bon polar, mais à l’intrigue assez classique… Mettez de côté tous vos préjugés et votre assurance… L’auteur va vous manipuler… Comme elle manipule ses personnages.

Une équipe de choc, pour découvrir le fin mot de cette histoire. Peter , du bureau des Homicides, va devoir travailler avec Hanne, une profileuse, avec qui il a travaillé dix ans auparavant, sur un meurtre très similaire , toujours non résolu. 10 ans… Qu’ils ne se sont pas vus… 10 ans que les choses se sont mal terminées entre eux…

La plume de l’auteur est tellement agréable que la lecture se fait toute seule. On est pris dans ses filets, jusqu’à la toute fin sans jamais avoir envie de poser son livre. Un page-turner, comme savent si bien les faire ces écrivains nordiques dont le talent, n’est plus à mettre en doute.

Premier roman en solo de Camilla Grebe, après avoir publié une saga policière avec sa sœur, un cri sous la glace est une vraie réussite.

Les personnages sont très bien campés et leur psychologie est finement détaillée. Le suspense est entier, jusqu’aux derniers chapitres, même si on croit deviner, l’auteur, par un rebondissement, va balayer toutes vos certitudes…

L’enquête se déroule au rythme de la vie personnelle de chacun des protagonistes, pour prendre de la consistance au fur et à mesure qu’ils se dévoilent… Leurs failles en font, des enquêteurs hors pairs… Comme souvent, me direz-vous… Oui, il faut un flic meurtri, une histoire un peu glauque justement, pour donner corps à ces personnages atypiques, qui ne peuvent être efficaces, que si l’horreur a été leur amie… C’est comme dans la vie….

Trois écorchés vifs, déçus par la vie… Déçus par l’amour. Un flic solitaire, qui a du mal à s’engager, une profileuse dont la vie est sur le point de basculer… Et cette jeune femme qui vient d’être larguée sans ménagement, sans explications. On peut parfois penser que l’auteur se perd dans trop d’explications, dans trop de détails… Il m’est arrivée de sauter quelques passages, pour en fin de compte y revenir… Car les détails qui peuvent nous sembler anodins et sans intérêts, sont au contraire, bien placés… Tellement bien placés, que l’on comprend que l’auteur nous a bien manipulé, pour nous tromper. On pense détenir la solution, mais c’est sans compter sur le talent de l’écrivain, qui nous livre un final inattendu.

Une lecture qui vous happe, vous perd dans différentes hypothèses… Mais une lecture que l’on dévore pour notre plus grand plaisir.

Je remercie les éditions Calmann-Lévy ainsi que NetGalley. Ce titre attendait sagement depuis plusieurs mois, j’avais un peu peur que l’engouement autour, ne prenne pas avec moi… Je me méfie toujours des retours trop élogieux… Et pourtant, c’est largement mérité.

https://julitlesmots.wordpress.com/2018/06/12/un-cri-sous-la-glace-de-camilla-grebe/
Poussières d'étoiles Poussières d'étoiles
Priscille Sibley   
Cette histoire est incroyable!
Une histoire émouvante, touchante, bouleversante ! Quel puit d’émotions et d’amour !
Cette histoire m’a fait pleurer au bout de 20 pages et je suis réellement triste de l’avoir terminée !

On s’attache aux personnages que sont Matt et Ellie.. Ces deux êtres qui étaient destinés à s’aimer, à faire leur vie ensemble… Et un jour, le sort en décide autrement et les sépare !
Je ne voulais pas les quitter, je voulais continuer à les suivre à travers ce roman !

Cette histoire est tellement bien écrite qu’on a l’impression de faire partie de l’entourage de ces deux personnages : on découvre leur intimité tout en finesse, on nous décrit leurs sentiments, leurs pensées, leurs doutes intenses, leur peurs, leurs joies… Tous ces sentiments, on les vit avec eux !

Cette histoire nous pousse à nous remettre en question sur les actes à faire obligatoirement pour préparer notre fin de vie afin de se protéger et de protéger son entourage… Cette histoire est une véritable claque à notre idée que tout peut être remis à demain !
La vie n’est pas éternelle et il faut malheureusement prévoir notre mort dès que possible afin de faciliter la vie à ceux qui reste…

Je suis étonnée de voir que ce livre est si peu connu… Ca aurait du être un succès international !

Mais attention, ames, s’abstenir ! C’est une histoire extrêmement poignante !

Cette histoire me hantera longtemps je pense…

par Nymphae
Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter
Marissa Meyer   
Avis à tous les Lunartics (ou Lunarctiques en français), préparez vous à une révolution sur la Lune sans merci mais délicieuse !

Il y a quatre choses que j'aime vraiment dans la vie : Mon lit, mon manuel d'économie (bah quoi ? chacun son truc !), Google Gmail (Y'en a qui ont Facebook ou Twitter, moi j'ai Gmail) et LES CHRONIQUES LUNAIRES.

Il m'a fallu quatre jours pour lire WINTER. Et le pire, c'est que je l'ai fait exprès. Vous savez, cette folle envie que ça ne se termine jamais ? Eh bien elle m'a poussé à lire à une lenteur suffoquante ! Une torture pure et dure.

Il m'a fallu quatre secondes après avoir lu la dernière page avant de me mettre à pleurer parce que c'était fini.
O.V.E.R.

Il m'a fallu quatre minutes pour arrêter de pleurer et sourire parce que c'était arrivé !

L'amour que je porte à cette saga est inconditionnel.

Par les étoiles !

J'aurais tellement de choses à dire mais j'ai si peu de mots... Sérieusement. Après une telle lecture, mon vocabulaire se retrouve limité à des "Oh mon dieu !", des "Par les étoiles !" (ça c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !) et des "Je vais crever d'une crise cardiaque si je me calme pas tout de suite !" (sans me calmer pour autant).

Marissa Meyer, qui a été couronnée Reine de ma galaxie, m'a fait vivre l'une des plus belles aventures de mon existence littéraire.

Maintenant, je suis passionnée par la lune ! Je crois que je vais aller la coloniser l'année prochaine.

Et là, à la fin de ce merveilleux livre, je suis bouleversée comme jamais. Moi qui aime faire croire au monde entier que j'ai un cœur de pierre, là, tout de suite, mon cœur c'est de la guimauve et je pleure comme un bébé.

Je me sens super heureuse d'avoir un jour commencé cette saga. C'est la meilleure idée que j'ai eu de toute ma vie ! Mais aussi, je me sens fragile et très émue, un peu triste sur le coup, parce que c'est terminé.

Mais très sincèrement, de toutes les fins que j'ai lu et de toutes celles que je lirai dans le futur, celle-ci est la plus belle, la meilleure, la plus grandiose, la plus émouvante, la plus passionnante de toutes les fins.

Il n'y a pas de mot assez fort pour dire à quel point elle est éblouissante, superbe. Il faut simplement lire et à la fin, vous ressentez et avant-même que vous l'ayez réalisé, votre cœur sait que c'était splendide, épique.

Tout au long de cette saga, Marissa Meyer m'a fait voyager. Elle m'a fait rire, pleurer, stresser, frissonner et tout un tas d'autres choses qui n'ont pas de mot.

Mon cœur appartient à cette saga.

La première fois que je suis tombée sur LES CHRONIQUES LUNAIRES il n'y avait que CINDER de sorti. Et je me souviens m'être dit que je l'achèterais plus tard parce que ça me disait bien.

Quand je suis revenue comme prévu plus tard, le dernier exemplaire avait été vendu. Je voulais tellement ce roman que j'ai embarqué mon père et je l'ai supplié de m'emmener au Cultura qui se trouvait à presque une heure de voiture pour acheter ce roman.

Mon père m'a tenu tête pendant un petit moment avant de céder. Je me souviendrais toute ma vie de ce qu'il m'a dit quand on est montés dans la voiture "Je te jure Louan, si on y va et qu'il y ait pas, je t'étouffe avec les pages du premier roman qui me passe sous la main." ^^ Heureusement pour moi, il y était ! Et là, a été le début de ma plus belle aventure.

Enfin, bref. Tout ça pour dire que, je n'avais même pas encore commencé cette saga que je savais déjà au plus profond de moi qu'elle compterait beaucoup dans ma vie de lectrice. Et dans ma vie en général, même.

Chaque tome a été un coup de cœur du début à la fin. Chaque lettre, chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe, chaque page, chaque chapitre, chaque partie, a été un sentiment, une émotion merveilleuse.

Je ne m'étais jamais sentie autant à ma place qu'en lisant LES CHRONIQUES LUNAIRES.

D'un certain côté, j'attendais WINTER avec impatience. D'un autre, j'aurais tout fait pour qu'il n'arrive jamais.

Non pas que je n'avais pas envie de le découvrir ! Loin de là ! En fait, j'en avais tellement envie que je m'en suis rongée les ongles pendant des mois (et je ne me ronge pourtant jamais les ongles) !

Mais qui disait WINTER disait la fin, d'une certaine manière. Bien que rien ne soit réellement terminé. Premièrement, le temps que STARS ABOVE n'est pas encore sorti et que je ne l'ai pas encore lu, à mes yeux, LES CHRONIQUES LUNAIRES ne sont pas terminées. Deuxièmement, je pourrais relire les aventures de mes personnages préférés dès que leur manque deviendra insupportable et donc à chaque fois, ils revivront. C'est pas un peu bizarre de dire ça ?

C'est fou de penser qu'une telle série peut avoir une telle influence sur vous. J'ai autant envie de pleurer que j'ai envie de sourire comme une idiote.

Je crois que c'est ça d'être amoureuse d'une histoire qui a un point final mais qui ne s'arrêtera jamais vraiment. C'est à la fois un sentiment léger et lourd. Ça fait du bien et en même temps, ça fait un mal de chien.

Pendant 2433 pages, je n'ai fait que tomber encore et encore éperdument amoureuse d'un univers, d'une histoire et de personnages géniaux.

Je l'avoue, et vous l'aviez probablement déjà deviné, tout va me manquer des CHRONIQUES LUNAIRES.

La superbe plume captivante et addictive de Marissa Meyer, l'univers splendide et original qu'elle a construit, l'histoire merveilleuse et épique qu'elle a raconté. Et les personnages extraordinaires et attachants auxquels elle a donné vie.

Je suis littéralement, en train de faire une déclaration d'amour aux CHRONIQUES LUNAIRES, n'est-ce pas ? Je vous ai dit à quel point j'en étais folle ?

Alors, plus sérieusement (bien que mes lignes précédentes étaient déjà très sérieuses), voici ce que j'ai pensé de cette saga :

Vous savez ce moment où vous avez l'impression que vous allez hurler comme une véritable groupie devant son idole ? Je suis passée par là. À presque chaque page.

Vous savez cet instant où vous avez l'irrésistible envie de pouvoir entrer dans le livre ? Je suis passée par là.

Vous savez ce moment presque gênant où vous réalisez que vous seriez capable de tomber amoureuse d'un personnage ? Je suis passée par là. Et pas que pour un personnage !

Vous savez ce moment où vous aimeriez que le temps s'arrête ou qu'au moins tout ça dure à jamais ? Je suis passée par là, aussi.

J'y suis passée et j'y suis toujours.

Ma mère m'a demandé, cette après-midi-même, pourquoi j'aimais tant cette saga. La réponse est la suivante :

Je suis une fille très solitaire. Je n'aime pas la compagnie des gens, pardonnez-moi, ce n'est pas contre vous. Ils me mettent très mal-à-l'aise avec leurs regards et leurs questions, leurs sourires et les gestes qu'ils peuvent faire en général. Et ça, depuis toujours. C'est pour ça que je me suis mise à lire au départ. Quelque part, je crois que je cherchais le monde dans lequel je serais capable d'avoir des relations humaines autre que celle que j'entretiens avec mes parents et mes frères.

Et voilà, LES CHRONIQUES LUNAIRES, c'est l'endroit où je m'en serais sentie capable. Voilà pourquoi j'aime tant cette saga.

J'aime sa façon de me donner l'impression que tout est possible quelque part et que même quand tout semble se mettre en travers de votre chemin, il y a toujours moyen de réussir ce qu'on entreprend.

C'est peut-être bête mais c'est ainsi que je le ressens.

J'ai toujours été quelqu'un qui adorait les histoires. Celle-ci est celle que je préfère par dessus toutes les autres. Je vous invite à aller la lire. C'est une réussite en tout point.

Ensuite, ma mère m'a demandé quel personnage je préférais dans cette saga. J'y ai sérieusement réfléchi et je peux donc sérieusement vous dire que je serais incapable de choisir. Chacun a quelque chose qui fait que je l'aime.

Cinder ? Elle m'épate par tous les aspects de sa personnalité. Et elle me surprend toujours, à coup-sûr !

Kai ? Il me fait fondre. J'aime sa façon d'être, tout simplement. Et il n'a pas peur des sacrifices, il garde toujours ce merveilleux espoir que tout peut encore s'arranger.

Scarlet ? J'admire son côté un peu badass ! Elle est courageuse, toujours prête à se battre pour ceux qu'elle aime peu importe ce que ça lui coûte... enfin, tout bonnement, je l'adore.

Wolf ? Hum, excusez-moi ? C'est mon doudou ! Chaque fois qu'il était là, je voulais le serrer dans mes bras. Même quand ce n'était pas spécialement engageant ! ^^

Iko ? Par les étoiles ! C'est quand-même, n'hésitons pas à le dire, une véritable tarée ! Mais je l'adore. On ne peut pas ne pas aimer Iko et toutes les répliques qu'elle sort. C'est la meilleure amie qu'on puisse rêver d'avoir ! ^^ Et quand vous découvrez Iko, vous avez presque envie d'être un androïde à votre tour (un androïde dans son genre, ça va de soit).

Thorne ? J'aime ce gars d'un amour fou. Tellement que j'ai appelé l'un de mes lapins 'Captain'. Got it? ^^

Cress ? Le fait qu'elle et moi faisons presque la même taille a peut-être fait un peu accélérer mon amour pour cette fille. ^^ Mais même sans ça, je l'aurais adoré à coup-sûr ! Son côté fangirl, romantique, qui cherche son héros partout (même si elle a une idée bien précise de qui il s'agit), un peu naïve sur les bords parfois, ça m'a fait craquer.

Winter ? Son côté crazy m'a conquise ! Comme dirait Lev' l'amour est une conquête. Et Winter a un talent inné qui fait que le monde entier l'aime.

Jacin ? Lui c'est son côté un peu... antipathique? qui m'a conquise. J'adore comment il se comporte, simplement et je suis amoureuse de ses mots.

Levana ? C'est la meilleure méchante reine de l'univers. Je l'ai trouvé parfaite dans son rôle.

Torin ? Il me faisait penser à un papa protecteur (vis-à-vis de Kai) et rien que pour ça, je l'ai adoré !

Kinney ? Dès la première fois que je l'ai lu je l'ai aimé. Point barre.

Les relations entre les personnages sont géniales. [spoiler]Je veux plus de Kai/Cinder, plus de Scarlet/Wolf, plus de Jacin/Winter, plus de Cress/Thorne et plus de Kinney/Iko (parce que je sens qu'il pourrait se passer un truc entre eux) ! Je veux plus d'eux tous, ensemble !

J'ai adoré les retrouvailles entre Scarlet et Wolf. J'ai adoré la "dispute" de Thorne et Cress et le moment où il lui dit qu'il l'aime. J'ai adoré le moment où Jacin et Winter s'embrassent pour la première fois et quand il dit à Winter qu'elle est parfaite. J'ai adoré le moment où Kai demande à Cinder si un jour elle voudra bien être impératrice à ses côtés...J'ai adoré ce qui se dégage entre Kinney (Liam) et Iko ! [/spoiler]

J'ai adoré et savouré chacun des moments de ce quatrième et dernier tome.

[spoiler]J'ai été un peu attristée par la mort de l'Alpha Strom, je l'appréciais bien. Je commençais à m'y attacher et je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il meurt ! [/spoiler]

[spoiler]Quand j'ai su que Kinney s'appelle Liam, je ne sais pas pourquoi mais j'ai fondu ! Ça lui va bien, je trouve.[/spoiler]

Et par les étoiles, la fin ! La meilleure de tout l'univers. C'était épique ! [spoiler]Cinder qui lâche son vieux pied, celui qu'elle portait quand elle était enfant et que Kai avait gardé après le bal où elle l'avait porté puis perdu. Quand elle le lâche pour qu'il tombe dans le lac qui se trouve au pied (sans mauvais jeu de mot) de la salle du trône du palais d'Artemisia, c'est tellement beau ! C'est symbolique, c'est apaisant, c'est génial.

Je n'ai pas de mot. [/spoiler]

Dans ce tome-ci, chacun se voit affronter un combat intérieur, lié à ses sentiments, en plus de celui qu'ils doivent mener pour leur révolution. Nos héros favoris se voient repousser leurs limites et surpasser leurs peurs les plus secrètes. Ils n'hésitent devant aucun sacrifice.

Au rendez-vous : Des personnages déterminés, de la romance, une grande amitié, du sarcasme, une révolution d'enfer et plus encore !

Marissa Meyer a su, du premier tome jusqu'au dernier, mener son histoire et ses personnages avec brio. LES CHRONIQUES LUNAIRES est un immense tableau qu'elle a érigé sans jamais se perdre. Tous les tomes ont été à la hauteur les uns des autres. Et je ne cesserais jamais de m'extasier devant le travail sans faute qu'elle a fourni et qu'elle a offert.

Son œuvre est très claire, par là j'entends qu'il n'y aucun moment où on se retrouve un peu perdu avec tout ce qui se passe dans chacun des tomes. Non, l'auteure réussit à nous garder et elle nous emmène dans un monde où on ne s'ennuis pas un seul instant.

Il me tarde donc de pouvoir découvrir STARS ABOVE et l'épilogue de WINTER qui s'y trouve (ainsi que toutes les autres histoires, on s'entend). Attendre Février 2016 va être douloureux. ^^

Je crois que je vais m'arrêter là.

En tout cas, je conseille LES CHRONIQUES LUNAIRES de tout mon cœur, avec tout mon amour.

Oh et une dernière chose : [spoiler] Même dans le futur les histoires commencent par "Il était une fois" et se terminent par "ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours."[/spoiler] <3

par Sheo
La Cité des Ténèbres, Les Origines, Tome 2 : Le Prince Mécanique La Cité des Ténèbres, Les Origines, Tome 2 : Le Prince Mécanique
Cassandra Clare   
Comme le premier, comme les Mortal Instruments, quelque chose d'incomparable. Londres, à l'époque des robes et des calèches, des ruelles lugubres et des machines à vapeur : et au milieu de tout ça, des Chasseurs d'Ombres. Les Chasseurs d'Ombres avec leur classe, leur style, leur façon d'être (Les vampires, les fées et les magiciens aussi, bien sûr). Il faudrait décerner à Cassandra Clare un prix juste pour l'ambiance, et pour sa capacité à nous projeter en plein dedans. Pour peut on pourrait toucher les livres de Tessa, le violon de Jem…
Après bien sûr il y a l'histoire. L'histoire tordue comme on l'aime, c'est-à-dire vraiment bien pensée, et pas caricaturale comme (hélas) beaucoup de romans de romans bit-lit qui surfent sur la vague. Parfaitement bien intégrée dans l'époque — je veux dire, on est pas en 1800 et quelques rien que pour les robes et pour voir les ancêtres de personnages de la Cité des Ténèbres (William Herondale vs Gabriel Lightwood, juste, épique). C'est juste que les "clockwork machines" n'auraient eu leur place à aucune autre époque !
Oh, et l'humour (encore une fois, William et Gabriel qui ont eu ma mort à plusieurs reprises). Et le romantisme (encore mieux que pour Jace, Clary et les autres). Cette envie pressante de frapper Will, en même temps que la compassion que l'on éprouve pour lui. [spoiler]Et son changement, tellement bien traité après sa découverte que la malédiction était factice… bon, bien sûr, le drame quand il découvre que Tessa est fiancée avec Jem m'a fait pleurer un bon bout de temps…[/spoiler]
Et aussi l'amitié Jem/Will qui explore le lien entre parabatai, [spoiler]la scène entre Magnus et Will qui explique la réaction de Camille dans City of Fallen Angels…[/spoiler], Charlotte et Henry… Jessamine, loin d'être une poupée de cire en fin de compte…
Des personnages, une intrigue, une ambiance mémorable.
Bref, The Infernal Devices.

(Le tome 3 est déjà commandé depuis belle lurette et mes ongles sont rongés jusqu'à la racine)
Thoughtless, Tome 4 : Sensible Thoughtless, Tome 4 : Sensible
S.C. Stephens   
Je viens juste de terminé de lire Thoughtful.... je suis passé par toutes les émotions possible comme dans les autres tomes... C’était vraiment formidable d’être dans la tête de Kellan, c'est un type vraiment attachant et tellement génial, comment ne pas l'aimer? :)
En tout cas encore un grand Bravo à S.C. Stephens qui fait son job à merveille et mille mercis, hâte d'avoir la suite ;)
Night School, Tome 3 : Rupture Night School, Tome 3 : Rupture
C.J. Daugherty   
Rupture, c'est bien le mot. Il y a un sentiment de cassure au sein de Cimmeria, entre les profs, entre Allie et ses amis, entre Allie et Carter, entre Allie et Sylvain...

J'ai été autant absorbée dans le tome 3 que dans les précédents. On ne peut pas le lâcher ! Le suspense et le mystère montent encore d'un cran. En revanche, j'ai été un peu déçue car l'histoire ne va pas du tout dans la direction que je souhaite. Je m'explique :

Allie:
- Au début du livre, j'ai été assez déroutée par son attitude. Je ne m'y attendais pas. Ok, Jo a été tuée, c'est normal d'être bouleversée mais Allie est en colère contre les mauvaises personnes (ses alliés et amis).
- Ensuite, je trouve qu'elle est devenue assez arrogante notamment dans sa façon de parler à Isabelle et Raj qui ont pourtant toujours veillé sur elle.
- Je la trouve également un peu naïve [spoiler] de croire que Raj et Isabelle ont laissés tomber les recherches. Ca parait évident qu'ils n'ont pas fini puisque que Nathaniel courre encore et que les élèves sont en danger.[/spoiler]
- Et ses sentiments envers Sylvain et Carter, je n'y comprends plus rien. [spoiler]Depuis quand Allie a-t-elle des sentiments amoureux pour Sylvain et non pour Carter ? J'ai l'impression d'avoir manqué un tome. Je comprends bien qu'il y ait un triangle amoureux mais depuis le tome 1, cela semblait évident que Allie allait finir avec Carter ! Or, là, en disant qu'elle n'éprouve que de l'amitié pour lui et de l'amour pour Sylvain, je sens qu'elle va finir avec Sylvain. C'est déroutant qu'elle n'ait plus de sentiments pour Carter... et qu'elle soit si sure que Sylvain est celui qu'elle aime.[/spoiler]

Sylvain :
- Depuis le tome 1, c'est un garçon sympathique mais sincèrement, je ne veux pas qu'il finisse avec Allie. Si c'est vraiment lui l'amour final d'Allie, je ne comprends pas pourquoi l'auteure l'a fait passé limite pour un goujat-presque-violeur dans le tome 1 ? Alors que Carter a le profil parfait pour être aimé des lecteurs et finir avec Allie : le gars mystérieux avec du caractère, qui a des difficultés avec Allie à la base et qui finalement tombe amoureux d'elle. Je ne comprends donc pas du tout les intentions de l'auteure.

Carter:
- Lui, c'est pareil qu'Allie, je ne comprends plus rien. [spoiler]Il veut rester avec Julie et il ose dire à Allie que Julie et lui étaient fait pour finir ensemble. Mais non! C'est pas ça le plan! S'il en était tant persuadé, pourquoi il n'est pas sorti avec elle plus tôt ? Il embrasse en plus Allie et veut être ami avec elle ? Je serai vraiment déçue par la saga si ces deux-là ne finissaient pas ensemble. Ça saute aux yeux qu'ils sont fait l'un pour l'autre. En revanche, après le départ de Julie miss parfaite, peut-être qu'il va s'intéresser un peu plus à Allie? Je l'espère mais le fait qu'Allie dise qu'elle n'est pas amoureuse de lui me laisse peu d'espoir.[/spoiler]

En résumé, j'ai toujours trouvé la même adrénaline que dans les tomes précédent et j'étais ravie de retrouver la bande d'Allie. En revanche, il se passe moins de choses dans ce tome, c'est dommage, je reste plus sur ma faim et l'histoire amoureuse prend une tournure que je n'aime guère. Dans tous les cas, j'attends avec impatience la suite de cette merveilleuse saga !
Ne t'éloigne pas Ne t'éloigne pas
Harlan Coben   
J'ai trouvé l'ambiance glauque, sans que cela apporte à mon avis quoi que ce soit à l'histoire... Des lenteurs à n'en plus finir ... un suspens quasi inexistant... à l'inverse de ce qu'on attend d'un thriller...une vraie déception

par Katie-Kat
Demain j'arrête ! Demain j'arrête !
Gilles Legardinier   
Oh bon sang !!!!!!!!! Ce livre est tout simplement merveilleux !!! Sublime ! Tout les mots que vous voulez pour parler d'un chef d'oeuvre peuvent être employer pour cette petite merveille !! Je n'ai pas pu décroché !! J'avais beau avoir la rentrée le lendemain, il a fallut attendre 2h30 du matin pour que je sois raisonnable et que je m'arrête. Vous voulez passer un bon moment, prenez un livre au hasard dans votre librairie, ça marchera peut être. Vous voulez passé un moment formidable, vous dérider, rire à en perdre la tête ? Lisez ce livre ! Une fois les premières pages commencées, vous ne pouvez pas vous arrêter. On suit les aventures de Julie, qui est tout simplement déjantée. Elle est complètement folle. Folle à lier, et folle de Ric. Avant même de l'avoir vu, il la faisait rêver. Mais que dire de quand elle l'a rencontré. Julie et ses tentatives pour séduire le beau Ric, Julie et son imagination débordante, Ric, Xavier, Sophie, tous, on ne peut que les aimer. Parce qu'ils sont humains, ils sont français (pour la plupart), ils sont parfait ! Un roman magnifique et FRANCAIS !! Si c'est pas une raison de plus pour l'acheter !!!!! Lisez le ! Ce n'est pas une proposition, c'est un ordre, parce que quand vous aurez commencé, vous ne le regretterez pas !!!

par lalisa78