Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de eellffiinnaa : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Kaleb, Tome 1 : Kaleb Kaleb, Tome 1 : Kaleb
Myra Eljundir   
http://wandering-world.skyrock.com/3096284313-Kaleb-Tome-1-Kaleb.html

Sexy. Excitant. Ardent. Intense. Kaleb, c'est une bombe. Si je devais publier un livre, ce serait un roman comme Kaleb que j'aimerai écrire. Ce thème de l'empathie me touche énormément, ainsi que tous les sentiments forts qui y sont traités. Mais, mon dieu, que ce livre est exceptionnel. En achevant la dernière page hier, j'étais juste dans la brume. Une brume qui sonnait comme une claque. J'étais lessivé. Abasourdi. Fasciné. Choqué. Autant de sensations contradictoires provenant directement de ce petit chef-d'œuvre. Je pense que vous le savez, mes attentes pour Kaleb étaient très élevées. Hé bien il n'a pas fait que brillamment les remplir, il les a surpassé comme rarement un livre l'a fait.
La présentation nous informe que nous allons, avec cet ouvrage, passer du côté obscur de la force et être bercés par le Mal. Je ne me doutais pas une seconde à quel point cela allait être vrai, et c'est essentiellement grâce au héros de l'histoire, le fameux Kaleb Helgusson. Il a la beauté des anges et le caractère du diable. Toutes les filles craquent pour lui. Il aime ça. Et il en redemande. Lorsque son don d'empathe va se révéler à lui, il va avoir du mal à comprendre ce qui lui arrive. J'ai adoré découvrir comment ce pouvoir s'est manifesté, ainsi que la façon qu'à Kaleb de l'apprivoiser.
Ce qui est saisissant avec ce roman, c'est la façon qu'à Myra Eljundir de retranscrire les sentiments de ses personnages. On erre entre exaltation, douleur et effroi. Les descriptions sont ultra visuelles et sensorielles. Tout est hyper haletant, comme si on regardait un film dans lequel un tas d'images s'entrechoqueraient, et où la tension irait crescendo. Il y a énormément de scènes où l'auteur maîtrise tellement bien son sujet qu'elle parvient à nous rendre nous-mêmes empathes. Si si, je vous assure. Et je peux également vous certifier que c'est bien la première fois de ma vie que j'ai mal aux dents en lisant un roman. Non non, ne prenez pas ce regard surpris. Vous avez bien lu. Certaines scènes de torture sont juste hyper dures psychologiquement, tellement stressantes et poignantes qu'on ressent le mal physiquement. Et, en grand masochiste reconnu que je suis, j'ai complètement adoré ça. Le plaisir dans la douleur. Une phrase qui résume à la perfection tout le livre.
Comme dit précédemment, tout est vraiment intense dans ce roman. Et en plus de vivre une foultitude de sensations destructrices, Kaleb va devoir apprendre à contrôler son don et à canaliser ses désirs bestiaux. Étrangement, même si ce personnage est le diable en personne, c'est un protagoniste que j'ai appris à aimer. Même si c'est un véritablement monstre, il ressent énormément d'émotions paradoxales en lui durant une bonne partie du livre. Regrets, désolation, amour, joie... On traverse réellement toute une palette forte de sentiments brutaux et tous plus humains les uns que les autres.
Le gros plus de Kaleb dépend aussi des faits réels qui y sont rapportés. Et là... Ô God quoi. J'en suis encore tout retourné ! Myra Eljundir a su détourner avec brio la Peste du XVIIème siècle, ou encore l'explosion du volcan islandais Eyjafjöll. Rien qu'avec ça, j'étais déjà sous le charme. Mais avec tous les autres éléments qui sont entrés en jeu, je n'ai pas seulement été captivé par ce livre. Non, c'était bien plus que ça... Kaleb était devenu une véritable obsession. Un pur bonheur malsain. C'est terriblement excitant de découvrir les émotions des "mauvais" protagonistes. Personnellement, j'ai plus que craqué pour cette idée et pour toutes les sensations addictives qui en découlent.
Pour celles et ceux qui se posent la question, oui, il y a bien une histoire d'amour. Ok, elle est complètement déroutante et diamétralement opposée de toutes celles auxquelles nous sommes habitués, mais elle est bien là. D'ailleurs, c'est cette différence avec les autres qui m'a perturbé et irrémédiablement attiré. L'amour qui rend fou. Qui consume. Qui blesse. Qui tue. Je pense que vous avez commencé à le comprendre : j'adore tout ce qui lie des choses impossibles à unir en apparence. L'amour et la mort. La plaisir et la douleur. Et Kaleb regorge d'oppositions comme celles-ci. De quoi me rendre complètement dingue.
L'intrigue du roman est juste... Indescriptible. Myra Eljundir nous a brodé une histoire extraordinaire. Je n'ai vu AUCUN rebondissement venir. A chaque fois que j'ai essayé de trouver une réponse avant Kaleb, je me trompais, et pas qu'un peu. J'ai souvent dû poser mon livre quelques minutes pour reprendre mes esprits, souffler et me dire "oh chiasse !". Oui oui, j'étais obligé de jurer tant les surprises sont immenses et les révélations imprévisibles et inouïes. Tout dans cet ouvrage est renversant. Incroyable. Inhabituel. Frappant. Unique.
On pénètre véritablement au coeur d'un tourbillon de sensations. Jusqu'à la fin du livre, nous sommes bousculés, poussés en dehors de notre zone de confort, ce qui est juste ensorcelant. Dans les dernières pages, tout s'accélère. Tout devient encore plus saisissant, plus haletant. Chaque ligne nous coupe le souffle et nous déchire le coeur. J'ai refermé le roman avec tout un tas d'émotions encore brûlantes en moi : horreur, passion, choc, surprise, torpeur... Un cocktail mystérieux qui m'a laissé un étrange goût dans la bouche. Mais je sais une chose : j'en veux encore.
En résumé, je ne peux pas vous conseiller ce livre. Ô ça non. Je vais vous forcer à vous le procurer. Kaleb est un ouvrage rare et puissant. Les personnages sont juste extraordinaires, l'intrigue est diaboliquement séduisante, et tout n'est qu'euphories violentes. J'ai adoré ce livre. Attendre la suite s'avère déjà atroce. Je suis comme en manque. A travers ses mots, Myra Eljundir a su toucher mon âme et mes émotions. A me rendre accro. Kaleb est une vraie drogue. C'est tellement mal d'éprouver tant de plaisir. C'est si bon d'être mauvais.

par Jordan
Dofus - Les mains d'Eniripsa Dofus - Les mains d'Eniripsa
Nicolas Devos    Arnaud Dewaele   
Elexter et Bruménie, deux jeunes guérisseurs Eniripsas, partent à la recherche des fleurs de Dzibi. Ces fleurs sont si puissantes qu'elles peuvent pacifier la pire des brutes. Ce que les deux compagnons ignorent, c'est que les dieux vont se mêler de leur destin ! La déesse Eniripsa vient de parier avec le Démon Rushu que ses disciples allaient réussir leur quête...

C'est sans compter sur la malice du démon, qui envoie ses troupes de choc s'occuper des deux «amis ».

« Entre BD et Artbook cet ouvrage transporte les amateurs de fantasy de tous les âges, dans un monde haut en couleur, pétillant de magie, d’humour et de tendresse. »

par x-Key
Le Chaos en marche, Tome 1 : La Voix du couteau Le Chaos en marche, Tome 1 : La Voix du couteau
Patrick Ness   
Tout d’abord, je tiens à dire… Mon orthographe adorée ! Mes belles phrases construites ! Que vous a-ton fait ? Oui, car, dans ce livre, ne vous attendez pas à lire un éloge à l’écriture. Je suis encore toute retournée des fautes, même si elles sont là pour nous montrer que le narrateur n’est pas un génie et ne prétend pas l’être…
Mis à part ça. L’un des protagonistes de l’histoire est un jeune garçon qui va bientôt devenir un homme, Todd Hewitt. A ceci près que, dans son village, homme n’a pas vraiment la définition que l’on connait. Il vit à Prentissville, village touché par le virus du Bruit, sur une planète nommée Nouveau Monde. Ce virus met les pensées des hommes/garçons, et animaux, au grand jour. On raconte que celui-ci fut envoyé par les Spackle – une sorte d’alien – et qu’il tua toutes les femmes. Mais, l’histoire de Prentissville est bien plus obscure que ça.
Todd, pour des raisons qu’il ignorait totalement au début du roman, est contraint de s’enfuir de chez lui, de quitter à tous prix ce village, en compagnie de son chien, Manchee.
Quelques pages plus tard, on fait la connaissance de Viola Eade, qui est … une fille ! Elle vient du Vieux Monde, qui est devenu inhabitable. Son vaisseau s’étant écrasé, elle échoue sur Nouveau Monde, sans ses parents, qui eux, sont morts à la suite du crash.
Ces deux personnages, Todd et Viola, vont se rencontrer, pendant que Todd était en fuite de son village. Ils seront confrontés à différents obstacles difficiles, devront faire des choix – parfois lourds en conséquence, afin de sauver leurs vies.
Je dois dire que le premier chapitre donne tout de suite envie de se plonger dans l’histoire, c’est très intriguant. Par contre, je ne pensais pas que le trou dans le Bruit, se serait… un silence ! Je m’attendais à un autre trou, dans le genre dérèglement spatio-temporel. J’avais des attentes assez spéciales pour ce trou, mais ce n’est pas du tout une déception. (J’avoue également ne pas avoir très bien lu le résumé, maintenant que j’y pense.)
Dans ce livre, parfois, on se prend à vouloir étrangler Todd – pour sa mauvaise foi. Viola m’a quelque peu énervé au début du roman, à vouloir faire la ‘morale’ à son compagnon de voyage – « ce n’est pas blablabla mais blablabla … » ou « il n’y a pas de mal à ne pas savoir… » (Une Hermione, en moins attachante.)
Au fil des pages, on veut en savoir plus sur la véritable histoire de Prentissville. Le suspens est présent, malgré une narration quelque peu illisible (on s’y habitue rapidement). On s’y habitue, car, elle retranscrit totalement l’état d’esprit de Todd, c’est sans artifice.
Je dois avouer avoir versé une larme (oh, ça va, hein). Parfois, les événements sont un peu trop durs pour moi.
Un coup de cœur : pour ce roman d’aventure (mais aussi de Science-fiction, fantastique…), ces rebondissements (auxquels, quelque fois, on s’attend), ce méchant qui revient souvent, ces teen-heroes attachants malgré leurs imperfections et cet adorable chien. Que demandez de plus, si ce n’est la suite au plus vite ?
(pfiou, c'était long)

par Happy
Temps de Lune, Saison 1 - Episode 1 : Au Clair de la Lune, mon Ami le Loup Temps de Lune, Saison 1 - Episode 1 : Au Clair de la Lune, mon Ami le Loup
Céline Mancellon   
J'ADORE !
J'ai eu un indéniable coup de cœur pour ce livre, je suis passée par toute une palette d'émotions au cours de ma lecture pour mon plus grand plaisir.
Le sens de repartie du " chiot " est délectable et confère une dynamique au récit sans nous lasser, nous faisant sourir bien souvent.
Une nouvelle série sur les Loups, une approche plaisante et bien que ce tome 1 soit court, il n'en est pas moins bien construit, aboutit et addictif. En ce qui me concerne il m'a totalement séduite.
Vivement la suite !
A DÉCOUVRIR

par ccmars
L'Amour Interdit, Tome 1 : Halo L'Amour Interdit, Tome 1 : Halo
Alexandra Adornetto   
Un livre vraiment GE-NI-AL! Franchement je vous le conseil vraiment. Bethany est un personnage des plus attachants et elle ne pouvait tomber amoureuse que de Xavier, c'était écrit, forcément xD C'était un plaisir à lire, l'histoire captive du début jusqu'à la fin, on retient son souffle, on se demande ce qu'il va se passer. Les personnages sont tous très attachants, j'ai simplement hâte de connaitre la suite!! :)

par takiko
L'Homme aux cercles bleus L'Homme aux cercles bleus
Fred Vargas   
Premier roman policier que je lis de Fred Vargas. Je dois avouer que j'ai de suite bien accroché à l'écriture et aux personnages. Ils sont tous spéciaux... Non, uniques ! Et ça m'a plu. Pas de clichés, de déjà-vu. J'aime l'originalité, et j'ai été servie. Adamsberg m'a donc bien plu, dans son monde bien à lui. Danglard aussi. Mathilde, et l'aveugle beau aussi. Non vraiment, j'ai bien accroché. L'intrigue était bien ficelée, mais je dois admettre que la chute me dérange. Je ne saurai pas expliciter pourquoi (encore moins en ne disant rien pour ne pas spoiler ceux qui ne l'ont pas lu). C'est juste, simple. Mais je sais également qu'il n'est pas son meilleur roman, et je pense donc relire d'autres romans d'elle par la suite.
Samantha, 15 ans, héroïne d'un jour Samantha, 15 ans, héroïne d'un jour
Meg Cabot   
J'aime la façon légère dont Meg Cabot à écrit ce roman . Légèr et marrant les ados doivent se mettre à la place de SAmantha . De plus j'aime beaucoup la façon dont samantha analyse sa vie en dix points et surtout bien quelle se considere la plus médiocre , elle n'hésite pas à se comparer à Gwen Stephani , une célèbre chanteuse . J'adore ! Une bonne partie de détente .
Rainbow Days, Tome 1 Rainbow Days, Tome 1
Mizuno Minami   
Je viens juste de terminer ce premier tome, et je dois dire qu'il m'a vraiment mis de bonne humeur! En effet, Rainbow Days est un manga très frais et drôle, qui ne nous demande pas de réfléchir durant notre lecture, mais qui nous fait sourire à toutes les pages, qui illumine notre journée, et qui nous fait oublier nos petits soucis du quotidien.
En fait, j'avais vu le premier épisode de l'anime, mais le trouvant trop court, je n'avais pas spécialement eu envie de continuer. Et pourtant, en lisant ce volume, je me dis que j'ai été bête de l'abandonner aussi rapidement, et que j'aurais dû regarder davantage d'épisodes pour me forger un véritable avis dessus. Je pense donc m'y remettre, en espérant rire autant qu'avec le manga.
Quant au scénario, c'est vrai qu'il n'est pas exceptionnel et très recherché, et qu'il ressemble à la plupart des shôjos, mais le fait que les personnages principaux soient tous des garçons, et que leur amitié soit vraiment bien mise en avant, rend ce manga original, touchant, et addictif.
Franchement, pour une fois que l'amitié est au coeur d'un shôjo, je peux vous dire que ça fait vraiment du bien! En plus, j'aime vraiment beaucoup la relation entre les quatre amis, leurs caractères différents, les répliques qu'ils se lancent, etc... L'auteure a un excellent sens de l'humour, et elle a vraiment bien fait de créer cette saga!
Personnellement, j'aime tous les personnages car sans l'un d'entre eux, je sais que l'histoire ne serait pas aussi tordante. Mais disons que j'ai tout de même une petite préférence pour Natsuki, qui est vraiment adorable, touchant, maladroit, naïf, et donc forcément comique. Mon deuxième personnage préféré, c'est Kei, parce qu'il est vraiment très drôle, et malgré le fait que ce soit un sadique, il aide quand même bien Natsu, et je dois avouer que je le trouve vraiment beau. Ensuite, je dirais que c'est Tomoya parce que son côté dragueur me fait vraiment rire. Et pour finir, Tsuyo, puisqu'il est moins mis en avant et n'apparaît qu'au deuxième chapitre, même s'il est également intéressant, et drôle du fait de son indifférence.
Quant aux filles, je trouve Anna très agréable, parce qu'elle est douce, gentille, et simple, mais elle n'est pas non plus niaise. En fait, elle est le juste milieu. Et concernant Mari, je dois admettre qu'à des moments, je ne la supporte vraiment pas. [spoiler]Notamment quand elle a voulu jeter les chocolats qu'avait confectionné Natsu.[/spoiler] Mais j'aime bien les passages où elle se confronte à Tomoya.
En bref, Rainbow Days est un bon shôjo qui vous fera passer un excellent moment, et auquel vous devriez vraiment vous intéresser si vous aimez l'humour.

par Cassy33
Room Paradise, tome 1 Room Paradise, tome 1
Aya Oda   
Je ne sais pas trop quoi penser de ce manga ... Déjà, je le trouve très beau, les dessins magnifiques et très fins, je suis fan ! Et je trouve qu'on est rapidement accro à cette histoire d'amour, assez banale au final, mais si mignonne. Ce qui me gène, c'est le déroulement des événements qui sont trop rapides, en fait ils le sont parfois tellement trop que les personnages aboutissent à des conclusions qu'on n'avait pas vu venir ! Je ne compte plus le nombre de réflexions pour lesquelles j'ai relu plusieurs pages pour essayer de comprendre comment on avait pu aboutir à ça. L'auteur devrait prendre un peu plus son temps sur certaines choses je trouve ...
Les personnages sont sympathiques, j'ai bien Aoi pour son caractère de râleur, même si il est parfois plutôt énervant. Au final, les autres ne sont pas vraiment originaux, mais attachants. Dommage qu'on n'approfondisse pas un peu plus les personnages secondaires !
L'Assassin royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin L'Assassin royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin
Robin Hobb   
Bonjour,
Je vous invite à entrer dans le monde de FitzChevalerie Loinvoyant, de l'explorer par ses yeux et celui de son loup, de trembler devant les épreuves que la vie lui impose et de rêver devant ce monde où les dragons de pierres dorment et ceux de chair attendent.

Vous connaitrez Fitz enfant, puis adulte.
La série peut se lire en deux fois, les six premiers tomes forment la première partie de son existence , les sept suivants nous déroulent son existence 15 ans après.

Venez faire connaissance avec Œil-de-Nuit, le Fou, le roi servant Vérité, l'infâme Royal, Burrich le juste et tous les autres, si nombreux et si vivants, qui forment la cour royale de Castelcerf et le peuple des Six-Duchés.

La saga des aventuriers de la mer n'est pas à dédaigner non plus car elle forme un pendant à cette histoire et donne des indications sur ce qu'il se passe plus au sud de ce monde.

Entrez dans le monde de Robin Hobb, vous serez conquis!
Bonne lecture!

Prochain Volume de la Saga:
http://booknode.com/l_assassin_royal,_tome_2___l_assassin_du_roi_015111

par Gambit