Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ehmyra : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Come to me, tome 5 Come to me, tome 5
Nachi Yûki   
Non mais sérieusement, en lisant ce tome, j'espère sincèrement que l'auteure a créé cette saga pour parodier les shôjo parce que si cette série n'est pas destinée à rentrer dans la catégorie "comique", je ne sais vraiment pas où la placer.
Je dis ça parce que ça fait depuis plusieurs volumes que je considère Come to me comme une parodie. En fait, il y a tellement de détails invraisemblables et irréalistes que si je le prenais pour un véritable shôjo, je crois que j'aurais déjà abandonné cette série depuis longtemps. Du coup, on va dire que je me sers un peu de ce manga pour me changer les idées et rire tout du long de la niaiserie et de la crédulité si caractéristiques de Mirei.

Le truc, c'est que ce tome est encore pire que les précédents. Parce que bon, le coup du "je vais nettoyer les toilettes alors que l'ex de mon copain vient de débarquer avec pour ferme intention de le récupérer", c'est totalement stupide... Et encore, s'il n'y avait que ça... On voit bien que c'est une histoire complètement irréaliste, parce que franchement, je doute qu'un Mano réel resterait avec une fille aussi débile que Mirei. Elle ne comprend rien, elle s'évanouit quand il lui offre son premier baiser, elle se rapproche d'autres mecs sans arrière-pensée mais s'entraîne quand même à embrasser un garçon qui était amoureux d'elle, elle parle de ménage dans une situation cruciale, elle se met en mode "off" pendant les attractions qu'elle fait avec Mano au parc aquatique, elle se traite de déchet constamment, et pour couronner le tout, elle fait son possible pour rapprocher Nonoka de Mano... Au bout d'un moment quand même, ça doit être vraiment lourd à supporter.

Mais bon comme d'habitude tout se termine bien, l'ex s'en va au bout de quelques chapitres en laissant Mano à Mirei avec un sourire - parfaitement crédible, oui - et nos deux protagonistes peuvent encore plus se rapprocher comme si aucun incident ne s'était mis en travers de leur chemin...

Sinon, j'ai bien aimé en apprendre plus sur le passé de Mano et Nonoka. Voir leur couple et comprendre les raisons qui ont poussé Nonoka à abandonner Mano. Pour une fois j'ai trouvé ça logique et crédible, et plutôt attendrissant aussi.

par Cassy33
Come to me, tome 4 Come to me, tome 4
Nachi Yûki   
Franchement je n'ai pas grand-chose à dire sur ce quatrième tome puisque mon avis n'a pas évolué depuis le volume précédent...
L'histoire est toujours aussi bateau et irréaliste, et les personnages deviennent vraiment de plus en plus lourds...
Mirei se compare tout de même un peu moins à une poubelle, mais elle reste très niaise, crédule et naïve, ce qui finit quand même par être agaçant et pénible au bout d'un moment. Elle confond le rendez-vous entre garçons et filles auquel elle participe avec un concours de chant, elle met un temps fou à comprendre les sentiments de Mano, elle embrasse Suzuma juste pour s'entraîner à son futur baiser avec Mano, etc etc...
Quant à Manorin, il ne relève absolument pas le niveau! En fait, on dirait qu'il a été créé pour confirmer l'expression "la beauté ne fait pas tout"! Parce que bon, lui aussi il est assez niais, lourd et mou... On dirait presque que toute sa vie est centrée sur Mirei ; il faut toujours qu'il la suive partout, qu'il se mêle de tout ce qu'elle fait, qu'il s'inquiète à chaque fois qu'elle se trouve trop près d'un garçon, etc... Mais en même temps, il ne s'énerve jamais véritablement! Alors que justement, ce serait plus intéressant s'il se disputait parfois avec elle à cause de sa naïveté qui la pousse à se rapprocher de n'importe quel mec.
Et finalement, l'auteure fait soudainement apparaître l'ex de Mano en espérant ajouter un peu de piment à l'histoire ? Mouais, je suis moyennement convaincue par l'efficacité de cet événement. Je suis presque certaine qu'il sera rapidement résolu et qu'on n'en entendra vite plus parler. Enfin je suis quand même curieuse de savoir pourquoi son ex semble vouloir reprendre contact avec Mano et j'aimerais également voir si elle est vraiment aussi douce et bienveillante qu'elle le semble au premier abord...
Mais ce n'est pas pour ça que je vais me jeter sur le prochain tome. Je le lirai simplement parce qu'une amie me le prête, mais sinon ça ferait déjà bien longtemps que j'aurais abandonné cette saga niaise à souhait.

par Cassy33
Come to me, tome 3 Come to me, tome 3
Nachi Yûki   
Je ne suis toujours pas fan de cette saga, et je pense que je ne parviendrais jamais à réellement l'apprécier et à attendre la suite avec impatience.
En fait ce qui me gêne le plus dans Come to me, c'est le manque de réalisme et de crédibilité du scénario. De plus, même si Mirei devient un peu moins exaspérante, je n'arrive pas à m'attacher à elle, et je la trouve parfois vraiment niaise et stupide.
Entre Mano et Suzuma, c'est sûrement le deuxième que je préfère et j'ai, par conséquent, été déçue de le voir se faire évincer aussi rapidement. D'abord il est rejeté par l'héroïne (qui est quand même prête à sortir avec lui en pensant qu'être en couple avec un mec, c'est manger des bonbons dans le parc avec lui mais bref) et d'un coup, ses parents surgissent de nulle part et lui annoncent qu'ils ont gagné au loto donc il n'a plus besoin de loger chez Mano. Non mais sérieusement, il n'existe pas de façon plus brutale de se débarrasser d'un personnage, et cet événement n'a rien de crédible. En plus, je me demande si l'auteure a pensé quelques instants aux fans de Suzuma. Parce que bon, personnellement - même si je n'accroche pas trop à cette série -, j'étais un peu dégoûtée de constater qu'il était mis au placard de cette façon.
En ce qui concerne Mano, il devient vraiment ridicule et même fatiguant à force de se focaliser sur Mirei comme s'il s'agissait de son âme-sœur et de vouloir à tout prix qu’elle reste avec lui. C'est dommage, parce que déjà que je n'accrochais pas à sa personnalité fade et plate, il me déçoit encore davantage, maintenant.
Quant à la raison pour laquelle il a hébergé Mirei, eh bien je n'ai pas grand-chose à dire là-dessus, si ce n'est qu'une fois de plus, l'argument est totalement cliché et peu inventif.
Beaucoup d'autres détails sont parfaitement irréalistes ou idiots, et j'ai parfois même l'impression de lire une parodie plutôt qu'un shôjo. Enfin, ça a au moins l'avantage de me faire rire parfois, et je pense que pour apprécier un minimum la lecture de ce manga, il vaut mieux prendre à la rigolade tous les événements qui s'enchaînent au fil des chapitres.
Ce qui m'a le plus marqué, c'est quand même la déclaration d'amour de Mano imaginée par Mirei. "J'ai toujours eu un faible pour les poubelles... Deviens mon déchet." Bon j'avoue que je n'ai pas pu m'empêcher de rire, mais je trouve quand même que l'obsession de l'héroïne à se comparer à un détritus devient vraiment pathétique, parfois...

par Cassy33
Come to me, tome 2 Come to me, tome 2
Nachi Yûki   
J'avais été extrêmement déçue en lisant le premier tome de cette saga mais comme une amie me prête les volumes, j'ai décidé de lui donner une seconde chance et même si je n'accroche toujours pas à Come to me, j'avoue avoir préféré ce second tome.
Je ne parviens tout de même pas à m'attacher à Mirei, mais voir Mano jaloux à cause de l'arrivée d'un nouvel élève est assez drôle, je dois l'admettre. De plus, Suzuma me fait de la peine et contrairement à Mirei qui m'agace avec son pessimisme, je trouve son voisin de classe touchant. Eh oui, on dirait bien qu'une fois de plus, je vais préférer le mec qui va se faire éconduire... À croire que c'est une malédiction.
Bref, un tome plus drôle et plus addictif que le premier même si le niveau reste encore faible comparé aux autres shôjos que je lis habituellement.

par Cassy33
Come to me, Tome 1 Come to me, Tome 1
Nachi Yûki   
C'est une histoire touchante en tout cas, avec une certaine originalité au niveau du scénario, mais qui redevient assez rapidement dans le même lot que tous les autres shôjos.

Un livre que je conseillerais à tous les amateurs de shôjos ou d'amour.

par Yuky33
The Demon Prince and Momochi, Tome 5 The Demon Prince and Momochi, Tome 5
Aya Shouoto   
Dans ce tome, on en apprend plus sur le passé Yukari.
Cette histoire avec la pierre à face humaine est plutôt drôle je trouve. Bien qu'elle complique les sentiments d'Himari.
J'ai hâte de lire la suite.

par Roxy67
The Demon Prince and Momochi, Tome 6 The Demon Prince and Momochi, Tome 6
Aya Shouoto   
Himari se sent triste par ce qu’il lui arrive, c’est alors qu’un nouveau professeur de lettres anciennes débarque dans son lycée. Celui-ci connaît de nombreuses légendes dont celle sûr le la famille des Momochi. Himari se retrouve à devoirs ranger la salle d’étude car elle n’avait pas fait ses devoirs, mais ce n’est qu’un prétexte pour son nouveau professeur pour pouvoir l’interrogé sur la légende… C’est alors que celui-ci lui montre un « miroir furtif » qui d’après lui reflète ce qu’il se passe dans le cœur des personnes que l’on veut le plus voir… Pendant ce temps une étrange Nekomata est arrivée au manoir…

Comme toujours j’ai adoré ce 6ème tome ! Il m’a fait beaucoup rire surtout avec l’hymne de l’amour déchu créé par les esprit pour Himari ! :3 Le nouveau professeur est sympathique mais je le trouve très mystérieux et je pense qu’on va en apprendre plus lors des prochains tomes. J’ai adoré le mystère du miroir qui ajoute une petite dose de magie à se monde fantastique ainsi que la Nekomata. Elle est juste mignonne mais aussi amusante dans sa manière de traiter les gens. Ce 6ème tome est fait de mystères, de doute, d’histoire de cœur et de magie !

Ma note : 19,2/20 Toujours aussi magique et attachant ! Venez vous aussi découvrir cet univers ! <3

Notre page Facebook: https://www.facebook.com/leslecturesdefrimousse/

par Isabelle1
The Demon Prince and Momochi, Tome 7 The Demon Prince and Momochi, Tome 7
Aya Shouoto   
Toujours aussi magnifique tant par les dessins que par le scénario : A lire absolument !
Is it Love ?, Matt - Intégrale Is it Love ?, Matt - Intégrale
Eva De Kerlan    Claire Zamora   
http://www.unbrindelecture.com/2019/06/is-it-love-carter-corp-2-matt-de-eva-de.html
Je termine cette lecture satisfaite, c’est une new romance parfaite, comme je les aime. Si chez Carter Corporation il recherche une assistante j’envoie mon CV …Je vais donc continuer cette série et découvrir les autres personnages.
Dangerous Games, tome 5 Dangerous Games, tome 5
Clara Oz   
– Vous êtes le cascadeur, j’imagine ?
– Alistair McKay, se présente-t-il en me tendant une main bronzée. Enchanté.
Je regarde sa main – une belle main large – son visage, de nouveau sa main. Puis me décide à la saisir. Une chaleur, contrastant avec la température et mon agacement, se répand dans mon corps. Sous ma peau. Sur ma peau. Partout. Et un frisson remonte le long de ma colonne vertébrale pour se loger dans le creux de ma nuque. Je lâche subitement sa main comme si ce contact venait de me brûler.
– Pas moi, maugréé-je, en tentant de cacher mon trouble – et la rougeur qui a envahi mes joues.
– Pardon ?
– Je ne suis pas enchantée, moi ! Prenez votre… canasson et allez sur le tournage, s’il vous plaît ! ordonné-je d’un ton qui signifie que son humour douteux a assez duré.
Toujours l’oreillette dans une main, je m’apprête à tourner les talons quand une poigne ferme me retient. Le souffle d’Alistair, l’homme-le-moins-drôle-du-monde, effleure ma joue, des frissons me parcourent à nouveau et une espèce d’électricité se répand dans mes veines.
– J’ai bien entendu « canasson » ? chuchote-t-il près de mon oreille en épelant chaque syllabe, la chaleur de sa paume inondant la moindre parcelle de ma peau.
Je soupire, ferme les yeux une microseconde afin de reprendre mes esprits et de virer le trouble auquel ce prétentieux me soumet.
– C’est exactement ce que j’ai dit, oui, affirmé-je, fière de ma repartie.
– Retirez !
– Non, dis-je calmement. Monsieur McKay, vous êtes attendu sur le tournage. Immédiatement.
– Avec le magnifique cheval que j’ai dressé et qui s’impatiente à côté de vous.
Oh, ça, je le sais bien que cet animal s’impatiente. Il n’arrête pas de souffler bruyamment depuis tout à l’heure ! Comme si on pouvait oublier sa présence…
– Avec le gros truc tout noir qui a failli me provoquer une crise cardiaque à cause de votre humour débile !