Livres
487 121
Membres
477 828

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par triskeliga 2020-01-07T11:15:42+01:00
Argent

Les Kevras sont des soldats d'élite au service de l'état avec un plein libre arbitre lorsqu'ils sont en mission.

Ein en fait partie, droite comme un I sur les lois, rien ne l'arrête quand elle est sur les traces d'un fugitif, ni celui de détruire un bâtiment, de faire des dommages latéraux, en particulier des passants qui se trouvent au mauvais endroit au mauvais moment, ni estropier voir tuer un témoin pour obtenir une information, vous l'aurez compris, si vous cherchez une héroïne badass vous l'avez trouvé mais si vous cherchez un coeur tendre dans cette poigne de fer, c'est complètement raté, Ein n'a pas de sentiments, de culpabilité, d'amis et de relations en quoi que ce soit, Ah si, avec son IA, avec qui elle a des dialogues plutôt rigolos.

Le directeur de la plus grosse entreprise dont la construction d'IA, de membres artificiels mais surtout de nouvelles armes de pointe dont elle est si friande, lui demande d'aller en mission pour retrouver sa plus jeune fille qui a fugué pour rejoindre un trafiquant de faux papiers, de drogues et en plus anti-armes, Ein doit retrouver la fille et deux autres Kevras doivent s'occuper définitivement du gars, sauf que cette mission ne lui plaît pas et surtout il n'y a qu'un pas vers la haine envers ce couple de Kevras.

De l'action avec de belles bagarres mais surtout un genre d'héroïne que l'on a peu l'habitude de rencontrer.

Comme il est un poil trop court pour s'imprégner de l'univers j'espère qu'il y aura une suite pour que je puisse m'en faire une meilleure idée.

Afficher en entier
Diamant

Un gros coup de coeur pour ce court roman de sf, blindé d'action de rebondissements et d'humour grâce notamment a Ejoa, l'IA qui accompagne Ein blusten l'héroïne accro a la justice qui rappelle un peu juge dredd et qu on adore détester... on a ici une anti héroïne parfaite et une histoire intéressante, point de romance ici et ca change agréablement en revanche des combats en veux tu en voilà. Les descriptions sont juste parfaites pour nous immerger dans l univers sans pour autant sous surcharger et la plume de l'auteur est vraiment fluide et addictive on vient rapidement a en demander encore et plus encore, une vraie pépite des éditions onyx que j ai adoré découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rosalys 2019-11-02T17:50:49+01:00
Or

http://papillonvoyageurbloglivresque.weebly.com/chroniques/october-19th-2019

Ein Blusten : Kevra en mission est un court roman, bref, rapide, efficace. Il se compose d’une ligne conductrice bien claire, et tout du long, nous suivons cette direction sans trop en sortir. Mais en quoi cela est incroyable, me demanderez-vous ? Il s’agit peut-être d’une intrigue fort schématisée, voire caricaturale, mais celle-ci se retrouve chargée d’action, d’humour et de piques virulentes. Cette lecture ne m’a laissé aucun répit. Nous bougeons autant qu’Ein Blusten, nous la suivons dans la mission qui lui est attribuée et qu’elle tente de mener à bien, tout en gérant une I.A. intrusive et en gardant son sale caractère qui fait d’elle ce qu’elle est. Tout semble exagéré, la mort est devenue banale, les Kevras ont la gâchette facile et n’hésite pas à se servir de leurs armes, à tuer des « innocents » et à faire des dommages collatéraux. Personnellement, je me suis senti mal à l’aise en lisant l’ouvrage. Non pas parce qu’il était mauvais, au contraire, mais il développait une nouvelle société dans laquelle je détesterais vivre. J’ai éprouvé beaucoup de malaise, car pendant un instant, je me suis fait la réflexion suivant : « Ne sommes-nous pas en train de tomber dans ce genre d’avenir ? ». Et ça, c’est effrayant. Les Kevras font fonctionner la loi, ils sont la loi. S’ils veulent tuer, et que la personne en face d’eux a un quelconque souci avec la justice, ils ont le droit de lui ôter la vie. Et cette sensation légère, un peu « je-m’en-fous-des-autres » mènent ces corps d’élite à se battre violemment n’importe où, n’importe quand. Voilà ce que j’ai ressenti, tout au long de ma lecture : de la peur, de l’angoisse, de la tension. En suivant un schéma simple, voire basique, J.M. Lykkès se montre très imprévisible. Certaines de ses phrases nous éclatent en plein visage de manière inattendue, sans nous laisser une seule seconde de répit pour nous remettre de nos émotions, reprendre le cours de l’histoire. Nous continuons, et c’est tout. Vraiment, c’est une sensation étrange. Elle intrigue, fait appréhender, mais surtout, elle capte l’attention et devient addictive. On veut connaître la suite, savoir comment tout cela va se goupiller. Qui gagne, qui perd, de quelle façon le gros bazar est remis en ordre, et aussi… sur quel placement de produit de la part d’Ejoa allons-nous tomber à la prochaine page ? Cette petite aventure, à la base si banale, s’avère intense, prenante, stressante et aussi profonde que légère. Pour couronner le tout, je tiens à souligner la maîtrise de J.M. Lykkès en ce qui concerne l’atmosphère humoristique qui plane sur son histoire. Je ne me suis pas lassée une seule fois des interventions d’Ejoa – que j’adore énormément –, des remarques grotesques de l’octopode mécanicien, ou encore du franc-parler abominable de la narratrice. Ein Blusten : Kevra en mission, c’est comme une gifle : c’est un geste simple, efficace, mais qu’on ne voit souvent pas arriver… et qui claque !

Pour en venir à la plume de J.M. Lykkès, je n’ai pas d’avis particulier. Je n’y ai pas décelé des figures de style particulières ou de métaphore quelconque. L’écriture reste simple, directe, franche, totalement raccord à la personnalité de l’héroïne. C’est une narration qui nous fait suivre Ein, et personne d’autre, donc nous prenons un malin plaisir à suivre son avancée dans la nouvelle mission qui lui est octroyée. L’auteur habille ses mots sans fioritures, mais il ne les dépose pas, comme ça. Il soigne ses phrases, son rythme, sa façon de conter son histoire. Cet aspect soigné se ressent à la lecture et nous plonge entièrement dans son récit.

En ce qui concerne les personnages, je ne vous parlerais que d’Ein et Oami. D’abord, Ein, l’héroïne. Il s’agit d’une femme « forte ». Pourquoi ces guillemets ? Parce qu’une femme forte, dans les livres, ne l’est jamais à 100%. La plupart du temps, cela cache des angoisses refoulées, des peurs handicapantes qui forcent le personnage à ériger une carapace autour de ses émotions, de ses sentiments. Dans ce cas-ci, le roman n’a pas été aussi loin que pour en parler avec certitude, mais J.M. Lykkès laisse quelques indices sur Ein. Ce n’est pas simplement une Kevra sans cœur, même si elle s’acharne à le faire croire aux différents intervenants de l’histoire, à Oami, aux lecteurs même ! Durant tout le roman, elle tente de nous faire croire qu’elle est une connasse, un point c’est tout. Et Dieu sait qu’il y a des moments où j’aurais voulu lui en coller une (si je ne risquais pas de représailles, bien entendu !). Mais, au fond, il m’arrivait d’entrapercevoir une brèche, une infime faiblesse chez elle, la rendant plus humaine que Kevra, plus authentique que papier. Ein Blusten m’a touchée à sa façon et m’a fait passer par plein d’états différents, de l’empathie à la colère, du rire aux soupirs. De son côté, Oami est une jeune femme a priori normale. Elle a des réactions logiques au vu des situations dans lesquelles elle se trouve, même s’il y a eu des passages où elle m’a sincèrement cassé les pieds. Mais c’était le but, ça se perçoit durant la lecture. J’ai remarqué une dualité entre ces deux femmes, toutes deux différentes, tantôt emmerdantes, tantôt attachantes. Et cette dualité m’a vraiment plu, elle n’a cessé d’agrémenter le rythme de l’histoire et d’apporter un certain approfondissement aux protagonistes de cette histoire. Bien que caricaturés, à l’instar des rivaux auxquels les personnages principaux se confrontent des fois, les personnages de ce roman s’avèrent bien construits. L’auteur parvient à les approfondir, tout en les cantonnant à leur trait de personnalité dominant, sans pour autant tomber dans un ramassis de clichés. Vous avez compris l’idée. Personnellement, j’ai trouvé ça divinement bon !

Et puis arrive la fin du roman… Je ne vais pas vous spoiler, rassurez-vous, je déteste gâcher la surprise. Concernant ce final, je dirais juste que je l’ai trouvé très bien maîtrisé. Félicitations à l’auteur ! Il n’en a pas fait des caisses, tout en restant cohérent avec sa ligne conductrice. Et puis, l’histoire se clôture de la même façon que s’est déroulées l’intrigue : avec humour et panache, le tout nappé d’une petite note positive. Un au revoir à la fois facile et difficile, puisque la grande fan de l’univers en moi désire trop une suite, tout en ayant peur que cela fasse disparaître la magie.

Grosso modo, Ein Blusten : Kevra en mission est un one-shot de genre cyberpunk dans lequel on entre sans aucun souci, mais duquel sortir nous déchire littéralement le cœur. L’univers créé par J.M. Lykkès mélange des codes que l’on connaît bien, sans citer le mot « clichés » (à mon sens un peu trop péjoratif pour ce récit incroyable !) tout en nous dirigeant dans une intrigue originale, bourrée d’humour et d’action. Si j’ai détesté Ein Blusten, je l’ai aussi vraiment adorée, une bonne femme forte comme on les aime avec le caractère piquant qui va avec. Sans oublier les personnages secondaires également attachants à leur manière… Si vous recherchez une histoire bien écrite, facile (et rapide !) à lire, sans prise de tête, et que vous aimez la science-fiction, je vous recommande chaudement ce premier roman des Éditions Onyx. Il s’agit d’un coup de cœur en ce qui me concerne ! Promis juré, cette chronique n’est pas sponsorisée par Ejoa, l’I.A. professionnelle dans les placements de produits, mais d’un ressenti plus que sincère. Foncez sur ce livre et découvrez l’exécrable Ein Blusten !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Linkward 2019-10-30T09:10:14+01:00
Or

"Un condensé d'action saupoudré d'humour corrosif" voilà qui décrit parfaitement Ein Blusten, Kevra en mission.

On est face à un personnage cynique, violent, sans aucune ampathie et ne voulant qu'une chose, que justice soit faite. Pas de doute que Ein m'a fait penser plus d'une fois à Judge Dredd et ce n'était pas pour me déplaire, appréciant fortement ce personnage.

L'intrigue est bonne et suit son cours. Même si on s'attend à quelques réponses, elles n'en restent pas moins agréables à découvrir. Quant à l'action... Carton plein. De l'action avec une pointe d'humour, ça fonctionne parfaitement. Le côté badasse n'en devient pas ridicule et l'humour reste léger.

La plume de l'auteur est sensationnelle. Si certaines scènes possèdent pas mal de détails, on ne s'y perdra pas une seule seconde. C'est fluide, entraînant et bien dosé.

Une excellente découverte tant pour l'histoire que pour le style de l'auteur dans un monde futuriste captivant. Mais également pour la découverte du travail époustouflant de Mathieu Seddas, pour la réalisation de cette couverture.

Afficher en entier
Diamant

Quand je me suis embarqué avec les éditions Onyx, je dois rester honnête en disant ne pas avoir cru une seule seconde à tomber sur une pépite, de moins pas la première année. Il était, en effet, logique de penser qu’un auteur talentueux proposant une histoire exceptionnelle préférerait choisir une maison d’éditions qui a déjà fait ses preuves.

Après avoir lu les 20 premières pages du premier roman de J.M. Lykkès, l’incompréhension était totale. J’avais la sensation, l’impression d’avoir, sous mes yeux, une plume exceptionnelle, à l’expérience étoffée par de très nombreux romans et d’années d’expériences. L’auteure nous permet, en quelques lignes à peine, de nous immerger dans ce monde qu’elle a créé de toute pièce afin de découvrir une héroïne très atypique, à la limite d’être un « anti-héros ».

Ein Blusten, c’est le personnage que l’on ne peut que détester et pourtant on en tombe immédiatement et follement amoureux. Cela est rendu possible grâce à l’introduction d’Ejoa, une IA qui possède un humour corrosif qui fait des ravages dans le coeur des lecteurs. Vous allez tous rêver d’y être tant l’immersion est totale et rend l’environnement tellement plausible.

La plume de l’auteure est à la fois très légère et très précise. On ne perd pas son temps à enchainer des pages et des pages de détails inutiles. Et même lorsque nous traversons un passage moins « important » pour la résolution de l’intrigue principale, on prend plaisir à lire des dialogues « loufoques » entre une tueuse assermentée et son IA adepte du placement de produits.

Alors que l’on se dirigeait progressivement vers une enquête « classique » où l’héroïne parvient à mettre la main sur la personne disparue, le lecteur sera très agréablement surpris de se rendre compte qu’il ne s’agissait là que de la partie immergée de l’iceberg. Une nouvelle intrigue, bien plus importante, prend place et l’on se rend rapidement compte que tous les détails possèdent une importance capitale. L’auteure, à travers une première partie déjà très rythmée, a distillé de nombreux indices et informations pour la construction du dénouement final, très inattendu et parfaitement mené.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loudesbois 2019-09-10T14:02:34+02:00

Nous suivons les aventures d’Ein, une Kevra en mission accompagnée d’Ejoa, une intelligence artificielle. Ein ne vit que pour la justice et se doit de la faire obéir dans tous les cas. Ce roman se déroule dans un monde que nous ne connaissons pas, un peu futuriste mais qu’on arrive aisément à imaginer.

J’ai bien aimé ce roman parce qu’il nous plonge dans un univers totalement inconnu et on a l’impression de voir un film sous nos yeux tant les descriptions nous aident à imaginer les lieux. J’ai bien aimé le personnage d’Ein qui est dur, fort et qui semble manquer d’humanité, pourtant à certains moments, elle laisse transparaître quelques sentiments. Mais elle reste flexible sur ses valeurs et la justice, ce qui rend le personne d’autant plus intéressant.

J’ai bien aimé la présence de l’intelligence artificielle qui entretient une relation presque amicale avec Ein, elles discutent ensemble et partagent de nombreux moments qui rendent certaines situations comiques. Les autres personnages sont sympathiques, ils ont tous des idéaux et des valeurs qu’ils cherchent à défendre quoi qu’il en coûte. Chaque personnage est nuancé et permet de faire avancer l’histoire.

Pour ce qui est de l’écriture, c’était un moment très agréable et j’ai aimé découvrir le style de J.M Lykkès. L’histoire est racontée de manière très neutre, laissant le lecteur se faire son propre avis sur les différentes situations. Je trouve ça vraiment finement joué, c’est assez dur de ne pas faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre mais c’est vraiment réussi et ça apporte une réelle valeur ajoutée au récit.

En conclusion, j’ai aimé ce roman, il change de ce qu’on peut lire d’habitude et ça, c’est agréable !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gwengwenn 2019-09-07T11:02:11+02:00

☆ Je ne vais pas vous cacher que c'est la première fois que je lis un roman de Science Fiction ? et vraiment je remercie les Éditions Onyx de pouvoir me faire decouvrir un nouvel univers car j'ai clairement adoré ma lecture !

☆ C'est un livre avec de l'action comme il en faut pour permettre au lecteur de ne pas s'ennuyer, mais au contraire de le dévorer.

☆ Le personnage de Ein est sans pitié et reste elle-même jusqu'à la fin. Je crois que c'est d'ailleurs pour cette raison que je l'ai autant aimé. Bon, je ne vais pas vous cacher que j'ai encore plus adoré son IA qui m'a fait rire à plusieurs reprises.

☆ L'auteur a su me transporter dès le premier chapitre, sa facon d'ecrire est telle qu'elle m'a amené dans l'histoire immédiatement puisque sa plume est vraiment captivante.

☆ Il y a une certaine scène en particulier qui m'a amusé et je pense que je ne serais pas la seule dans ce cas, mais pour cela, vous devrez aller le decouvrir par vous même en allant lire "Ein blusten-Kevra en mission" qui je peux vous assurer vous plaira, même si comme moi, vous ne vous êtes jamais lancé dans cet univers. C'est le moment ideal de vous confronter à ce genre littéraire car J.M Lykkès saura vous absorber et vous amener dans sa Science Fiction.

☆ Je ne sais pas s'il y aura d'autres tomes, mais j'aimerais vraiment pouvoir lire encore d'autres aventures de Ein car à la fin, on en redemande encore et encore !

Je vous conseille de fonce sans réfléchir ?

Afficher en entier
Diamant

ALERTE COUP DE CŒUR !!! Un roman de science-fiction peu banale et qui sort des histoires habituelles.

Nous allons suivre EIN BLUSTEN à travers l’une de ses missions. Attention EIN est une super KEVRA très canon avec un caractère bien trempé, ce qui donne un réel piment à son personnage et un charisme très important pour l’histoire.

À son service, elle a EJOA, une intelligence artificielle tellement sans filtre que j’ai eu beaucoup de fou rire au cours de ma lecture. Elle a un franc-parler exceptionnel, une vraie pépite cet IA. D’ailleurs, je vous avoue que j’aimerais qu’elle existe réellement, mes journées seraient surement plus marrantes.

L’auteur à une plume très soigné et sans temps mort. Il n’y a aucune perte de rythme au long du récit. Chaque détail est pensé, réfléchi et à son importance.

Un roman hors du commun qui vous ravira. Cet écrit nous marque par sa justesse. Il vous tiendra en haleine jusqu’au bout et vous serez tellement attaché aux personnages que la dernière page arrivera trop vite.

Bravo à l’équipe pour ce lancement, cela nous prédit un bel avenir pour la suite et surtout de beau coup de cœur à l’horizon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nini51000 2019-09-02T14:03:06+02:00
Or

Que dire ?

Une lecture qui m’a sorti de mon style habituel et c’était vraiment agréable à lire.

J’ai beaucoup apprécié ce côté futuriste et ce côté « aucune pitié » dans les missions. Pour certains ce serait peut être trop radical mais moi au contraire j’ai trouvé que ça collait parfaitement au style du personnage créé.

J’ai aimé tout le côté intrigue, on est tellement plongé dedans que l’on découvre chaque étape de la mission en ayant l’impression d’être nous aussi sur le terrain.

Mon imagination a carburé sans cesse rien qu’en imaginant le décor où se déroulait l’histoire, c’était l’éclate totale.

Mais je vais vous avouer, ce qui m’a plu le plus ce sont les échanges verbaux entre le personnage principal et son IA. A plusieurs reprises j’avais le sourire. Même les échanges entre personnages « réels » c'était vraiment bon. Je pense que c’est le petit plus qui fait que j’ai vraiment accroché car je n'attendais que ça, la répartie entre les différents protagonistes de l’histoire car oui ils sont plusieurs à avoir un rôle très significatifs.

Bref : c’était une lecture vraiment sympa.

Verdict : à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Malicie 2019-09-01T11:03:34+02:00
Or

En tout premier, je tiens à remercier les Editions Onyx pour leur confiance.

Pour être honnête, je pensais que je mettrais bien plus de temps à lire ce roman : je suis pas mal occupée ces temps-ci, et en plus, je suis assez difficile dès qu'on parle de texte "futuriste". Je m'attendais à des explications/descriptions à rallonge, un univers complexe qui me ferait décrocher dès les premières lignes... Si comme moi, vous ne lisez pas trop de science-fiction (dystopie/policier), je vous rassure : ce livre est génial ! Il ne m'a fallu que deux jours pour le dévorer, et encore, c'est parce qu'il fallait bien que je m'arrête un peu pour dormir et manger...

L’héroïne (si on peut dire) est parfaite. Du moins, c'est le genre de personnage que j'adore : froide, badass, violente, dénuée de toute compassion, avec un humour mordant, voire cynique, qui m'a fait sourire (et rire) plus d'une fois. Accompagnée de son IA, Ejoa, Ein est chargée de retrouver la fille du papa qui lui permet à ce jour de se déplacer sur des jambes/prothèses surpuissantes. Formée pour faire régner la loi, Ein ne vit que pour son travail. On a là une héroïne à l'opposé de tout ce qu'on a l'habitude de lire, un point très positif, qui fait que les pages défilent très vite. J'avais hâte de suivre Ein dans son enquête particulièrement... explosive ? Ejoa, l'IA, ajoute une bonne touche d'humour à ce roman : ses remarques cassent souvent l'ambiance, notamment lorsque notre belle blonde essaie parfois de rompre avec son travail pour prendre du bon temps... Quelles scène, j'ai adoré ! Mais je ne vous en dis pas plus !

En ce qui concerne l'intrigue, j'ai parfois deviné certains retournements de situation, mais dans l'ensemble, le suspense et l'action retiennent toute notre attention. Les scènes de combat sont particulièrement bien décrites (je me suis éclatée pendant les scènes d'affrontements entre Kevra), l'auteur réussit à nous plonger dans un monde futuriste prenant et violent. Les personnages secondaires sont utiles à l'histoire, j'ai particulièrement aimé Oami et son amant caché... Ou presque. Par contre, j'aurais juste aimé en savoir un peu plus sur le passé d'Ein.

Bref, ce livre est une très bonne découverte. Je ne sais pas si vous, lecteurs, êtes assez vieux pour connaître, mais Ein et son enquête m'ont beaucoup rappeler (en bien) les films Judge Dredd et Demolition Man. J'ai hâte de découvrir un autre roman de cet auteur !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode