Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elaheh : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Wake, Tome 3 : Gone Wake, Tome 3 : Gone
Lisa Mcmann   
C'est le dernier de cette incroyable trilogie, il était d'ailleurs très bon. Tout au long de cette série, on voit évoluer Janie et Cabel ainsi que leur relation. Comme les deux autres, j'ai beaucoup aimé le style d'écriture de l'auteur. (en VO particulièrement) Ces trois livres étaient tous assez courts, mais il avait toujours juste assez de contenu. J'ai adoré du début à la fin.
Le Messager Le Messager
Markus Zusak   
Waw... Attendez, tellement de choses à dire, tellement peu de mots pour les exprimer et pas assez de temps pour faire de l'ordre dans mes idées. J'écris tout ce qui vient, ne vous étonnez pas.

Je ne suis pas sûre d'être objective sur ce livre. Il m'a semblé être conquise avant même d'avoir commencé, ce qui n'est pas très très normal, soyons clairs.

Mais vous savez, la plume de Markus Zusak a ce petit truc qui, à tout les coups, me fait craquer. Vraiment. Je ne sais pas exactement ce que c'est, mais c'est là, c'est présent, c'est tout ce qui compte. Le Messager, c'est loin de La Voleuse de livres, soyons honnêtes. Dans le contexte comme dans le ton. C'est peut-être un entre-deux entre ça et Combat de frères? Et encore, pas sûr.

Revenons-en au livre en lui-même. Une pépite, de mon point de vue. Ed Kennedy. Dix-neuf, chauffeur de taxi alors qu'il n'a même pas l'âge légal, nain sexuel, comme il le dira lui-même, et plutôt minable professionnel. Il vit avec un chien qui s'appelle le Portier et qui sent pire que la mort, ses amis sont des ratés comme lui et ils se contentent de jouer aux cartes et de boire.
Mais un jour, ça arrive. Il arrête un braqueur nul et peu après, la première carte - l'as de carreau - dans sa boîte aux lettres, avec trois adresses inscrites dessus. Et tout se met en marche. Il le sent, Ed, qu'il doit faire quelque chose. Et il le fait. Il le fait et ils rencontrent tout ces gens. Sophie la fille aux pieds nus; Angelina et sa mère (et l'infect mari, aussi); Milla, la plus merveilleuse des vieilles dames; la famille Tatupu, sa puissance et sa gloire; Bernie et son vieux ciné; le père O'Reilly, sa drôle d'église... Il a des réponses qu'il attendait désespérément de sa détestable et désespérée mère.
Et il découvre ses amis, il les aide à se relever, à faire confiance, ils découvrent leurs secrets et ils ne les aiment que plus encore.

En parlant de ses personnages. Je les aime tous - même les frères Rose, les sales gosses. Ils sont tous parfaits. Marv qui déteste qu'on critique sa voiture et qui est un sale rapiat, qui passe l'année à attendre le Match des insultes, soit un match de foot pieds nus auquel il tient stupidement. Ritchie, qui ne fait rien de sa vie, qui se fait honte, mais qui reste la décontraction assurée, la nonchalance parfaite. Audrey, la meilleure ami d'Ed. Il en est désespérément amoureux, mais rien ne vient en retour. Elle couche avec tout le monde sauf avec lui et c'est comme ça, ici aussi.
Et puis, n'oublions pas Ed. Drôle de personnage (sérieusement, on ne discute pas avec autant de décontraction avec ses agresseurs, c'est pas possible!). Un peu pleurnichard, persuadé qu'il ne fera jamais rien de sa vie. Et il l'accepte. C'est un minable, point. Mais ça va le faire changer. Il va devenir quelqu'un. Il va aller au-delà de ses capacités présumées, parce qu'il en bien plus qu'il ne le montre. Et il en veut, et c'est bien.

Je me suis, comme Ed, demandé qui avait envoyé ces cartes. La fin n'a pas manquée de me charmer, même si la réponse à notre question est implicite. Elle est pourtant limpide, et j'adore définitivement cette réponse-là. C'était la meilleure que puisse apporter l'auteur.

Enfin, voilà. Je suis charmée par la plume, j'ai rit quelques fois, j'ai failli pleurer aussi. J'ai adoré du début à la fin, vraiment.

Faites-moi, plaisir, lisez ce livre. Et dites-moi voir si vous ne vivez pas en-dessous de vos capacités, vous aussi.

par Rid-kaat
Les Fiancées du Pacifique Les Fiancées du Pacifique
Jojo Moyes   
J'ai trouvé ce livre vraiment passionnant. Le déracinement de jeunes femmes qui partent d'Australie vers un continent inconnu l'Angleterre pour rejoindre un mari qu'elles ont à peine eu le temps de connaître. On a du mal à sortir de livre tellement il est passionnant.
Combat de frères Combat de frères
Markus Zusak   
Il m'a été difficile de me le procurer, mais je voulais vraiment lire une autre œuvre de Markus Zusak.
Comme je viens de le finir, je suis encore plongée dans l'histoire et pas très objective, mais définitivement, l'écriture de cet auteur est sublime.
Les personnages sont vraiment formidables. Rube et Cameron, nos deux frères, tout particulièrement, mais toute leur famille aussi.
Leur famille qui passe son temps à se battre, du père qui cherche du travail avec acharnement à la soeur qui fait des heures supp pour aider ses parents en passant par la mère qui se tue au travail et l'aîné qui n'en peut plus de vivre dans cette maison où les parents veulent payer toutes les factures sans aide aucune.
Alors vient l'heure des combats pour Cameron et Ruben Wolfe-Les-Battants. Ils font ça pour sa battre, eux aussi. Ils font ça pour la dignité et ils s'y perdent presque avant d'y trouver leur compte. Parce qu'un combattant peut être un gagnant, mais un gagnant n'est pas forcément un combattant. Ils sont magnifiques, ces deux frères, avec leurs hauts et leurs bas. Alors pour moi, Combat de frères, ça s'est fini trop vite et ça a été un coup de cœur inévitable. Franchement, si vous le trouvez, lisez-le.

par Rid-kaat
Geisha Geisha
Arthur Golden   
Le film m'ayant plus j'ai voulu lire le livre dont avait été tiré le film. Les décors, les coutumes, tout un univers de femme à la fois magique et complexe. Magnifique livre ...

par Ella
L'âge des miracles L'âge des miracles
Karen Thompson Walker   
Un roman d'anticipation et sur la capacité d'adaptation de l'homme...
Un livre qui vous fait réfléchir ...
Que dire si ce n'est qu'il est angoissant à souhait.
Que faire si la nature reprend ses droits...
Si la Terre est menacée...
Le trou dans la couche d’ozone, les virus, des chutes d’oiseaux par centaines sans raison, ou encore la disparition en masse des abeilles…
Et ce n'est que le début...
Vue par les yeux de Julia ...
Vous partirez dans un roman exceptionnel...
Inquiétant...
Angoissant...
Un livre plein d'émotion et quelques larmes versé sur la fin...
À lire ...
Exceptionnel....


Les Cœurs brisés, tome 1 Les Cœurs brisés, tome 1
Amelia Kahaney   
Tout commence quand Anthem rencontre ce garçon Gavin. Ils tombent rapidement amoureux quand un soir Gavin se fait kidnapper par une bande de mafieux du quartier Sud, le plus pauvre de Bedlam. Anthem est donc obligé de ramener de l'argent sinon Gavin se fera tuer. Mais les parents d'Anthem refusent, elle est donc obligé de sans chargé elle-même aidé par son chauffeur. Elle va alors tout faire pour le sauver...


Au début je trouvais ça dommage qu'ils tombent amoureux si vite! Mais quand tu avances dans la lecture tu comprends mieux. [spoiler]Bien avant le milieu du livre je m'étais poser la question si Gavin n'était pas avec les mafieux. Bien sûr j'ai eu la confirmation donc ça ne m'a pas forcément choquée bien que j'espérer que je me sois trompé car il l'a quand même bien manipulé.[/spoiler]

Les parents d'Anthem sont assez indifférents à elle. La mère prend des médicaments pour ne pas penser à Régina, sa première fille morte 17 ans plus tôt et retrouvé dans un lac. Et le père lui se plonge dans le travail.

Concernant Régina la grande soeur d'Anthem, je sais un peu pourquoi elle est décédée. [spoiler]Un moment dans le livre ont voie les initiales "RF+LE".
*RF* fait référence à Régina Fleet, et *LE* fait référence à l'Espoir. Ce qui veut dire qu'elle sortait avec L'espoir. Celui qui combattait contre les gangs, la corruption etc... Je pense que les parents d'Anthem le savent.[/spoiler]

Concernant le personnage de Ford j'ai hâte de voir l'évolution de sa relation avec Anthem!
Donc en gros j'ai beaucoup aimé, j'ai hâte de lire le second tome qui sortira en Septembre 2015!

http://love-and-passion-of-book.skyrock.com/3245718478-Amelia-Kahaney-Les-Coeurs-Brises-Tome-1.html
La Prophétie de Glendower, Tome 1 La Prophétie de Glendower, Tome 1
Maggie Stiefvater   
http://wandering-world.skyrock.com/3129441122-Raven-Cycle-Tome-1-The-Raven-Boys.html

Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!! Quel bonheur d'avoir pu retrouver la plume de Maggie Stiefvater dans un nouveau roman ! Son monde, sa culture, ses légendes et sa prodigieuse écriture m'avaient terriblement manqué ! Avec The Raven Boys, Maggie innove encore, sort des sentiers battus et nous emmène avec ses nombreux protagonistes dans un lieu gorgé de magie et de mystères... Le truc avec ce récit, c'est qu'il vous tourmente et vous hante sans cesse. Je n'arrêtais pas d'y penser ! Au lycée, à table, ou bien lorsque j'avais quelques minutes pour moi mais que je n'avais pas le roman sous la main ! L'univers captivant de cet ouvrage nous colle à la peau, c'est aussi simple que ça. Une fois que l'on se risque à ouvrir le roman et à pénétrer dans son climat ténébreux et tellement passionnant, impossible de pouvoir en sortir !
Maggie Stiefvater nous permet, une nouvelle fois, de rencontrer des personnages entiers, authentiques, et définitivement humains. On a beau voyager au cœur d'une intrigue fabuleuse avec une dizaine de protagonistes, impossible de ne pas s'attacher à chacun d'entre eux. C'est là que réside l'énorme potentiel de l'auteure, d'ailleurs. Qui d'autre qu'elle est capable de nous permettre de créer des liens avec autant de héros. Franchement ? Que ce soit avec quatre Raven Boys, Blue, Maura ( sa mère ) ou Calla et Perséphone ( ses tantes ), on se lie véritablement à leurs personnalités et à leurs histoires. En fait, plus j'y pense et plus je réalise que je ne pourrais vraiment pas choisir mon héros préféré, vu qu'ils m'ont tous plu. Les Corbeaux, Adam, Gansey, Noah et Ronan, sont tous ultra attachants et adorables. Chacun à sa manière, ils nous touchent, nous troublent, nous renversent et nous bouleversent. Chaque garçon possède sa propre identité, son propre rôle dans l'intrigue et son propre pouvoir pour nous attirer dans ses filets. C'est vraiment quelque chose ! Et je dois bien reconnaître que les Raven Boys me manquent déjà... Attendre un an avant de les retrouver ne va pas être une mince affaire. Blue est également une protagoniste passionnante à suivre. Je me suis tout aussi intéressé à elle qu'aux Corbeaux, en fait. C'est une jeune femme sincère, mature, tendre et bienveillante que j'ai adoré. De plus, elle sait être très drôle ! Souvent, les échanges avec sa famille ( qui est également très très agréable à découvrir ) m'ont énormément fait rire. Sa mère, Maura, est juste tordante et un peu folle. Je l'ai beaucoup aimé !
On commence un peu à connaître Maggie Stiefvater. En tout cas, me concernant, c'est le cinquième roman de l'auteure que je lis, donc je savais à peu près à quoi m'attendre niveau intrigue. En effet, même si j'ai adoré plonger au cœur de cette histoire riche en suspense et en mystères, le manque de retournements de situation s'est pas mal fait sentir. Exactement comme pour Frisson, Fièvre, Fusion ou encore Sous Le Signe Du Scorpion, Maggie ne décrit que très peu de coup de théâtre. Pour certains, cet aspect, enfin ce manque, risque d'être gênant. Pour moi, même si cela m'a un peu refroidi au départ, tout c'est très bien passé malgré tout. Bon après, j'ai l'habitude de cette auteure, donc ça vient peut-être de là... Mais en même temps, comment ne pas passer au-dessus de cette absence de "vraies" surprises quand Maggie nous permet de découvrir autant de légendes ensorcelantes et d'histoires teintées de magie et de secrets ? Sincèrement, j'ai été absorbé par ce récit de la première à la dernière page. J'ai adoré en apprendre plus sur les lignes telluriques, ces lieux où l'énergie du monde est décuplée, sur les légendes galloises et romaines, sur les endroits de la planète où l'irréel prend le pas sur notre normalité, sur les esprits, les fantômes, la route des morts... Franchement, c'est génial. Juste génial. Maggie m'a permis de passer des heures sur mon ordinateur ou mon téléphone pour en apprendre plus sur les ley lines ( les alignements de certains sites sacrés et les lignes telluriques ) et, rien que pour ça, le roman mérite bien son excellente note. Quel autre auteur dans ma vie m'a poussé à faire ça ? Aucun. Merci Maggie pour ces découvertes ! Merci beaucoup !
Autre détail ultra important à souligner : la plume de l'auteure. Hé là, ouaaaaaaaaaaaw quoi. Ok, Maggie ne nous écrit pas de longs chapitres avec un retournement de situation à chaque fois. Mais, au moins, elle s'arrête vraiment sur chaque ambiance, chaque atmosphère, chaque sentiment, chaque sensation. Maggie à la pouvoir de nous faire ressentir des choses intenses et réelles. Palpables, même. Tout est ultra visuel. Chaque sensation nous percute et nous brûle. Madame Stiefvater sait comment nous posséder corps et âme. Elle maîtrise les mots et les tournures de phrases avec brio. Vraiment, ce fût un plaisir immense de retrouver son écriture si unique et parfaite.
J'aimerais aussi vous parler de la romance dans l'histoire... En fait, il n'y en a pas. Quelques caresses, et encore... Le truc, c'est que, ça aussi, ça ne m'a posé aucun problème. On ne s'attend évidemment pas à découvrir un couple qui s'aime passionnément, vu que Blue et censée tuer son véritable amour en l'embrassant. Du coup, c'est comme si tout était décuplé par ce refoulement et cette malédiction. Surtout qu'au fur et à mesure de notre lecture, on doute sans arrêt sur l'identité de la véritable âme-sœur de Blue. Quatre garçons pour une fille, aucun pentagone amoureux ( je vous rassure ) et un résumé qui semble en dire trop... Pourtant, les retournements de situation côté romance sont bien présents, je vous le jure ! Même s'il n'y a, au final, aucun baiser échangé, la tension amoureuse est bien là...
L'histoire se laisse donc lire avec une immense fluidité. On laisse entraîner dans ce tsunami d'intensité, de lumière, de légendes, de personnages profonds et de ténèbres entêtantes sans aucun mal. La fin du récit m'a beaucoup plu ! En effet, tout s'accélère légèrement, quelques masques tombent, des révélations nous sont offertes, et pas mal de questions trouvent finalement leurs réponses. Pas de gros et horribles cliffhangers, et pas de fins qui nous poussent à vouloir la suite immédiatement. Quoi que... Même si les surprises ne sont pas vraiment au rendez-vous dans les ultimes pages, moi j'en veux toujours plus ! Le climat si fascinant, envoûtant, attractif et enchanteur du récit est véritablement obsédant. Intense, noir et obsédant. Trois mots qui décrivent à merveille le roman qu'est The Raven Boys.
En résumé, Maggie Stiefvater se réinvente, et ça fait du bien. J'ai adoré rencontrer Gansey, Blue, Adam, Noah et Ronan ( d'ailleurs, je suis fan de leurs prénoms ! J'aime toutes ces sonorités qui sortent de l'ordinaire ! ), voyager dans un univers terriblement captivant, retrouver la plume exquise de l'auteure et être tourmenté à longueur de journée par ce récit inoubliable. Les Raven Boys et Blue me manquent déjà, et je suis vraiment vraiment vraiment vraiment pressé de les retrouver en 2013 ! Vite, vite, vite Maggie, écrivez-nous la suite de la saga Raven Cycle !

par Jordan
Juste nous deux Juste nous deux
Amanda Bayle   
Juste nous deux est une romance New adult, 100% made in France (et ça fait du bien).
Nous suivons par le biais d'une narration à deux voix (et interne) l'histoire de Morgan et Ambre.

Morgan Courtier est un jeune homme de 21 ans bien sous tous rapports. Le mec droit dans ses bottes, qui ne fait jamais d'excès. Trop sérieux. Trop terre à terre. Trop calme. Trop discret. Trop timide. Trop coincé. Trop gentil. Trop bonne poire... Trop parfait !
Cette étiquette, qui lui colle à la peau, l'énerve au plus au point, mais il a bien du mal à s'en défaire.
Pourtant depuis quelques mois il a décidé de changer, de ne plus rester l'éternel solitaire. Pour la première fois d'ailleurs, il s'est fait des amis, de véritables amis. Et c'est en sortant un soir avec eux, qu'il va faire la connaissance d'Ambre, la colocataire d'un de ses nouveaux potes, une magnifique jeune femme complètement paumée et extravertie...

Ambre Saunier a 24 ans et c'est ce qu'on appelle une fille à emmerdes. Elle les attire, pire, les cherche ! Car Ambre - dû à son enfance - a un fâcheux penchant pour l'autodestruction. Boire, fumer, coucher, elle fait tout à l'extrême. Sa seule bouée est Max, son meilleur ami et colocataire, mais même lui, s'il répond toujours présent et vient toujours à son secours, a bien du mal à la sauver de ses manies destructrices. C'est d'ailleurs lors d'une de ses innombrables sorties foireuses, où Max doit de nouveau lui venir en aide, qu'elle le rencontre, lui, Morgan... le mec parfait...

Morgan et Ambre sont deux caractères à l'extrême opposé. Lui aime le contrôle, pas de place pour l'imprévu... Or, Ambre est totalement imprévisible.
Cependant, malgré leurs différences, ils sont irrémédiablement attirés l'un vers l'autre, comme les deux faces d'un aimant.
Lui si inexpérimenté en matière de sentiments et de relations avec les autres (surtout avec les filles) a mis son dévolu sur un volcan indomptable, sauvage et ravageur.
Mais parviendra-t-il à la sauver de ses démons ?
Et si la personne à sauver n'était pas celle que l'on pense ?
N'oubliez pas, les apparences sont parfois trompeuses...

J'ai adoré ce roman.
Le fait qu'il se déroule en France déjà m'a beaucoup plu. Puis après, l'intrigue tout autour du personnage de Morgan est tout simplement géniale !! Morgan est bluffant ! Il porte ce roman de bout en bout. C'est son passé, ses mystères, ses secrets, qui nous tiennent en haleine.
Ambre est chouette également, mais en fait, c'est elle la plus prévisible des deux... Elle se dévoile facilement, du coup, l'on sait à quoi s'attendre. Morgan c'est tout l'inverse. Tout comme sa vie, ses secrets, il les contrôle et les gère seul. Il veut sauver Ambre, mais qui va le sauver lui ?
Jusqu'au dénouement final, nous sommes pris dans cette intrigue. Mais aussi dans cette fabuleuse romance ! Car l'histoire entre Ambre et Morgan est on ne peut plus touchante ! Leurs premiers pas ensemble sont chargés d'une tension sexuelle incroyable, qui nous électrise, nous enivre... J'ai adoré cette sensation.

D'ailleurs je serais incapable de dire ce que j'ai préféré... Les personnages si attachants ? L'intrigue si captivante ? Ou la romance si belle ? Les trois sont à égalité.

En bref ? J'ai adoré, tout simplement.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/12/juste-nous-deux-de-amanda-bayle.html

par toutoun
Nous sommes tous des féministes Nous sommes tous des féministes
Chimamanda Ngozi Adichie   
Un livre rapide qui traite de la place des femmes dans le monde (surtout dans le Nigéria) et de l'égalité Homme-Femme.