Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elanaharris : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
L'hôtel du lac des ombres L'hôtel du lac des ombres
Daniela Tully   
Vous avez envie de lire une histoire de famille incroyable alors ce thriller est fait pour vous. Maya voit disparaître Martha, sa grand-mère chérie l’année de ses seize ans. Vingt-sept années plus tard, on retrouve les restes de Martha près de New York. Maya quitte l’Allemagne pour se rendre aux Etats-Unis essayé de comprendre ce qui est arrivé à sa grand-mère. Il y a trois temporalités différentes dans cette histoire. De 1910 à nos jours, nous est dévoilée la saga familiale des Montgommery, on va découvrir la jeunesse de Martha au début de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui Maya sous couvert d’une autre identité cherche la vérité en logeant à l’hôtel tenu par la famille Montgommery. Chaque époque est passionnante à lire. La saga « Montgommery » donne une trame avec un côté quasi gothique. Le parcours de Martha est plus tragique et dangereux vu l’époque dans lequel il se passe. Ce qui est passionnant c’est de voir Maya tentée de trouver les points communs existants. Pourtant trouver la vérité pourrait bien être risqué pour Maya.
Tous les ingrédients sont là pour que se livre soit un succès, le côté historique, la saga familiale, un cadavre, suspense, mystère et romance. Le récit est complètement absorbant entre un secret de famille et ses répercutions sur ses descendants, la relecture de la grande histoire sous Hitler tout cela est poignant et m’a tiré les larmes des yeux à plusieurs reprises. J’ai cherché à comprendre le mystère autour de la mort de Martha, les motivations des uns et des autres sous différents angles et j’ai tenté sans y parvenir de rassembler le puzzle mais ce qui m’a le plus touché, c’est l’histoire d’amour épique qui traverse les époques pour arriver jusqu’au lecteur et c’est encore ce qu’il me reste en tête au moment où j’écris ces lignes. Bonne lecture.
L’Âme sœur de l'ours, Tome 3 : La Nourrice de l'ours L’Âme sœur de l'ours, Tome 3 : La Nourrice de l'ours
Jasmine Wylder   
Comme d habitude les livres de Jasmine Wylder sont dépaysants, aventureux... ils me permettent de m évader pendant quelques heures...
Dans ce tome de la série "L’âme Sœur de l Ours" l'auteure essaye de nous démontrer la bêtise humaine... que les humains ont tendance a avoir peur de ce qu ils ne connaissent pas... seul bémol : les humains passent un peu trop pour des C.... Tous les Humains ne sont pas des méchants et tous les Garous des gentils... (comment ça les Garous n 'existent pas... ils se cachent des Humains c 'est tout !!!! )
En dehors de cela... j ai passé un bon moment... N est ce pas ce que l on demande à un livre ???? Donc... mission accomplie !

par Valfe
The Dead List The Dead List
Jennifer L. Armentrout   

J'ai beaucoup aimé ce roman qui change plutôt d
du style habituel de JLA (Romance contemporaine ou fantastique).

Le thriller lui va bien ..

Le thème n'est pas très original en soi et rappelle "scream" mais l'histoire est bien menée avec pas mal d'action.

J'avais quand même deviné l'identité du tueur avant la fin...

Je le recommande, en lecture gratuite sur Wattpad

par LJ51
Broken Things Broken Things
Lauren Oliver   
Une lecture en demie teinte pour un roman que j'attendais beaucoup.
Si j'ai adorée la premiere moitié du livre, j'ai fini par beaucoup m'ennuyer ensuite. Beaucoup trop de longueurs. On ne va pas assez loin dans les personnages et c'est plutôt dommage. Le parallèle avec le roman d'enfance de Summer est extrêmement intéressant et donne envie de le lire lui aussi !
Je me suis tout de même laisser surprendre par la révélation finale.

par Lilith86
27 Hours 27 Hours
Tristina Wright   
«Sometimes strangers are easier to talk to than someone who knows you.»

Un groupe d'adolescents dont aucun n'est hétéro.
Des monstres géniaux.
Un compte à rebours.
Dans le futur.
Le tout bien loin de la Terre.

Entre personnages géniaux et histoire addictive, 27 Hours fut une lecture épique! Je ne m'attendais pas à ce que j'ai découvert mais j'ai sincèrement été agréablement surprise.

∇ L'histoire est celle d'un groupe d'adolescents réunis pour une mission suicide: éviter une guerre ouverte entre les humains et les Chimères.

Depuis leur arrivée sur la planète plusieurs décennies plus tôt, les humains subissent des attaques régulières de l'espèce qui vivait là bien avant leur arrivée. Mais lorsque l'un de leur leadeur disparaît, les Chimères (ces monstres ennemis des humains) détruisent la colonie HUB2 et comptent détruire toutes les autres jusqu'à ce qu'ils trouvent Vala (le fameux leader).

Durant une nuit durant 27 heures, Rumor (le seul à avoir survécu à l'attaque sur HUB2) et ses amis vont essayer d'arranger les choses, au risque de se heurter à quelques secrets difficile à avaler.

∇ La plume de Tristina Wright est agréable à lire. Son récit est fluide et entraînant. L'auteure a aussi un véritable talent pour faire passé l'atmosphère ainsi que les émotions de ses personnages. De manière globale, la plume de Tristina Wright est légère et rend sans problème son récit addictif.

∇ Ce qui m'a vraiment manqué dans cette lecture, c'est plus d'explications concernant le monde dans lequel l'histoire se déroule. Effectivement, je ne peux pas dire à quel point dans le futur 27 Hours a lieu ni pourquoi les Hommes sont allés colonisés une planète plusieurs décennies plus tôt si on oublie cet éternel désire d'aller s'installer là où à priori on n'a aucune raison d'aller. Dans l'univers, je ne sais pas où se trouve leur planète (dont j'admets avoir oublié le nom, oups... Sahara?) et sans vouloir chipoter je serais tentée de demander plus de détails sur l'écosystème (ce genre de trucs) de cette fameuse planète...

De plus, ça peut paraître très débile mais j'ai eu besoin d'un petit moment pour comprendre leur système de dayside/nightside dû à ce manque d'informations.

Bref. C'est un peu de profondeur qu'il manque à 27 Hours.

Δ Les monstres dans 27 Hours sont géniaux. Ce sont des Chimères et leurs apparences sont donc multiples. Certaines ont deux têtes, par exemple. Tristina Wright nous parle un peu de leur façon de fonctionner en meutes, ainsi que de leur propre aptitudes, etc. Ce point est probablement l'un de ceux que j'ai préféré durant ma lecture.

PS: J'ai aussi croisé un dragon.

Δ Certains personnages ont des habilités un peu spéciales qui m'ont sincèrement plu et j'aurais pu aimer ces pouvoirs d'avantage si l'auteure nous avait dit d'où viennent ces pouvoirs, etc. J'espère donc qu'elle nous éclaircira sur ce point dans le prochain tome.

Δ S'ils y a des colonies protégées par des groupes militaires, il y a aussi des peuples qui vivent en dehors de ces fameuses colonies et qui sont considérés comme des rebelles. Je les adore. Puisqu'en plus de vivre en dehors de ces colonies, ils coexistent avec les Chimères. Certains sont mêmes amis!

Ce qui prouve l'un des points de l'auteure dans ce roman. Non seulement il est possible de coexister entre espèces mais en plus il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Certaines Chimères sont méchantes et d'autres ne le sont pas. Tout comme certains humains qui sont mauvais alors que d'autres ne le sont pas. :)

∇ Les personnages m'ont énormément plu. Et selon moi, c'est un des points forts du récit. Je les ai tous adoré et j'ai sincèrement hâte de les retrouver dans le prochain tome. Chacun est différent et se trouve être attachant à sa manière.

Δ Jude est mon héro. Il peut voir les émotions des personnes qu'il croise grâce à des couleurs qui comme des auras les entourent et il est super mignon (et gay). Ce que j'aime le plus chez lui c'est ce réel désire que les Hommes et les Chimères fassent la paix et vivent ensemble. Malgré toutes les mauvaises choses qui ont pu se passer entre eux.

Δ Rumor est un gars habité par la colère. Toute sa vie son but principal a été de tuer chaque Chimère qui croise sa route et il est très bon dans ce domaine. Il est badass et malgré la colère qui l'habite constamment et qu'il n'oublie jamais, il est attachant. Et badass. Mon rêve dans la vie c'est de le voir se battre. (Et il est bi. C'est important de le préciser.)

Δ Nyx me donne envie de lui faire des câlins et de la protéger. Non pas qu'elle en ait besoin puisqu'elle est plutôt badass dans son genre. Elle est super attachante et elle a la particularité d'être sourde. Ce petit détail m'a plu puisque je ne croise pas souvent de personnages sourds. + Elle est pansexuelle. Là aussi on ne trouve pas beaucoup de personnages pansexuels dans les livres et ça me manque cruellement! Je suis donc très heureuse que Nyx le soit.

Δ Trick est mon nouveau bébé. Je l'ai adoré, c'est clairement mon personnage préféré pour 27 Hours. J'adore sa personnalité, il sait toujours quoi faire, c'est un leadeur sans pour autant se prendre pour un héro. Et puis il est gay, ce qui lui donne directement ma sympathie.

Δ J'adore Braeden. Il est asexuel (et sûrement panromantic, à confirmer) mais par-dessus tout il est adorable. Ce gars est fait de bonnes intentions et je savourais chacune des scènes dans lesquelles il était. Je suis fan, tout simplement.

Δ Dahlia est un personnage à découvrir en urgence. Elle est tellement mignonne! Notre belle Dahlia est bisexuelle et mieux encore: elle est trans. Autant vous dire que vous m'avez perdue. C'est officiel, je pars pour cette planète -quelque soit son foutu nom-.

Δ Yi-Min est un personnage très intéressant. Principalement parce qu'ils appartiennent au troisième sexe; ce qui signifie qu'ils sont "gender neutral" et donc qu'ils ne s'identifient ni comme une femme ni comme un homme. Et si je dis "ils" c'est tout simplement parce que leur pronom "ils" est toujours utilisé pour les désigner dans le récit. (Ce qui est génial!)

Δ 27 Hours a pour point fort son approche à la sexualité et diversité raciale. Déjà parce qu'il y a un peuple d'aliens... Ensuite parce que plusieurs décennies plus tôt lorsque les humains sont venus coloniser la planète, ils venaient de tous les pays. Nos personnages ont donc des origines diverses et variées. Concernant la sexualité, je crois que vous avez compris qu'il n'y a pas de tabou à être gay, bi, trans, ou même simplement hétéro.

C'est donc un excellent point de voir que dans le futur que nous propose 27 Hours et Tristina Wright, d'où vous venez et qui vous aimez n'a pas d'importance. Vous êtes acceptez tel que vous êtes. Sauf si vous êtes un alien. Là, ils ont encore un peu de chemin à faire...

∇ Les romances (et oui, il y en a plusieurs) sont excellentes. L'alchimie entre les personnages est palpable. Alors pourquoi ne suis-je pas totalement convaincue? Bah ça faisait longtemps que je ne m'étais pas plaint d'une romance donc... Très sérieusement, ce qui m'a un peu déçue par rapport aux romances c'est que un peu de l'insta-love et que les choses vont trop vite. Cela dit, j'ai de nouveaux ships.

∇ En conclusion, même si quelques petits points n'ont pas fait l'unanimité, 27 Hours reste tout-de-même un roman dont je ne regrette pas la découverte et qui a ses qualités. Je lirai la suite sans hésiter. Amitié, romances, action, et un tas d'autres choses à la carte!

«These what, Mom? The People who lived here? The humans who lived here away from your rules? Oh, not them. You didn't care about them. You meant what? Monsters? Creatures? Not-humans? How about chimera. How about intelligent, loyal, and curious? How about a race that lives and loves and fights just like we do?»

https://theblacksunshineblog.wordpress.com/2017/10/04/27-hours-tristina-wright/

par Sheo
Je te déteste Je te déteste
Stacy Alice   
Ce livre est une vrai surprise ! J'ai vraiment adoré l'histoire entre Aaron et Lydia.
J'ai passé un bon moment, j'ai beaucoup rigolé et j'ai aimé cette romance qui pourtant partait mal.
Je vous le recommande fortement.
 Hot protection Hot protection
Jodi Ellen Malpas   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2019/01/hot-protection-jodi-ellen-malpas/

Alors voilà, c’est quelque chose que je ne fais que très rarement voir quasiment jamais, mais aujourd’hui, je vous parle d’une immense déception, une déception telle qu’elle conclue à un abandon de ma part.

J’étais pourtant super motivée, d’autant que ce livre a été adaptée à la télévision pour PassionFlix et que j’avais succombé pour Miller un autre héros des romans de Jodi Ellen Malpas. Cependant, très rapidement j’ai commencé à me dire que je faisais un bon en arrière dans mes lectures et que le comportement de Jake devenait de plus en plus angoissant. Et je ne dis pas ça dans le bon sens du terme façon suspens noooonnnnnn je parle du fait que cet homme se révèle possessif voir carrément étouffant, jaloux de tout et de tout le monde. Un véritable homme des cavernes qui aurait pu faire son petit effet il y a 10 ans, mais qui aujourd’hui m’énerve profondément.

Pourtant le fond aurait pu être très sympa — quoique classique — si seulement le garde du corps ne donnait pas littéralement vie à une partie précise de son anatomie. Je peux comprendre que lorsqu’on est attirée par une personne, notre désir se réveille et qu’il prend une place importante au quotidien, mais là on atteint un niveau particulièrement glauque dans le sens où son membre pourrait vivre sa propre vie et j’exagère à peine.

Je vais arrêter cet avis ici, car je n’aurai rien de réellement positif à vous dire sur ma lecture. J’ai continué autant que j’ai pu or à un peu plus de la moitié j’ai complètement décroché et n’ai jamais pu m’y remettre. La lecture doit rester un plaisir et ici ce n’est pas le cas pour ma part. Je ne vais donc pas épiloguer et passer à la suivante.
Sur le ciel effondré Sur le ciel effondré
Colin Niel   
Retour en Guyane pour Colin Niel, avec ce polar riche, intense et profond, qui permet d'appréhender toute la complexité de ce département d'Outre-mer. On part de la situation de plus en plus difficiles des indiens, puis on élargit à tous les problèmes que connaît la société guyanaise, dont l'orpaillage. Un roman aux personnages féminins forts, qui montre les menaces qui pèsent de plus en plus lourdement sur les Wayanas et les autres peuples indiens de Guyane.

https://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.com/2019/09/le-fleuve-il-y-vingt-ans-cetait-un.html
Apocryphe Apocryphe
René Manzor   
"Eli, Eli, lama sabachthani" furent les dernières paroles de Jésus, sur sa croix et non pas "Un clou, vite, je glisse" comme je me plais toujours à dire (oui, à une époque, j’aurais fini sur le bûcher pour hérésie blasphématoire).

Traduction de ses mots ? "Mon dieu, mon dieu, pourquoi m’as-tu abandonné", ce qui prouve bien que même Lui a douté et que la crucifixion est une mise à mort barbare et horrible.

En attendant, avec ça, vous avez de la matière culturelle pour briller pour les fêtes de fin d’années (ou à Pâques, au choix).

Il est bon de savoir que la phrase varie selon la langue utilisée et qu’en Araméen, cela donne : "Élôï, élôï, lama sabacthaneï" et que Dieu est aussi écrit "Eloï" et si avec ça vous n’êtes pas le roi de la culture, je veux bien bouffer une huître !

Mais revenons à nos moutons… Si Yeshua (dit Jésus dans nos contrées), tentait un come-back, m’est avis qu’il serait stoppé à la frontière (ou arrêté après avoir tenté de la franchir), serait enfermé et puis remballé fissa dans son pays d’origine… car il n’a rien à voir avec le style européen qu’on nous matraquait "dans le temps".

Anybref… Ce thriller étiqueté ésotérique ou biblique, je n’y croyais pas de trop, je doutais, comme je fais souvent et puisque je m’interrogeais sur le contenu de ce roman, j’ai fait comme Thomas, l’apôtre, j’ai demandé des preuves et il m’en a été donné par la lecture de ce roman (mais je n’ai pas mis mon doigts dans le trou).

Non, soyez sans crainte, ce thriller historique n’a RIEN à voir avec une resucée (j’adore ce mot) d’un Da Vinci Code ou avec un roman qui voudrait réécrire l’Histoire, vous faire prendre des vessies pour des lanternes ou tout autre chose. On est au-delà de ça, bien au-delà… Ici, on est dans la crème, pas dans la lie !

L’auteur a étudié le sujet avant de le travailler et ce qu’il nous livre, c’est mieux qu’un voyage dans le temps, c’est une véritable plongée dans ce qui fut, après la crucifixion de Yeshua, le début de conversions à un nouveau courant religieux, de baptême et de prêches par les apôtres.

Certains pourraient reprocher que les chapitres courts donnent l’impression de lire un futur film, mais cela ne m’a dérangé aucunement.

Entre nous, j’ai trouvé que ces successions rapides donnaient une vie propre au roman, comme s’il se déroulait devant nos yeux et que nous étions les spectateurs impuissants mais entrainé par les personnages forts, dont certains étaient de vieilles connaissances.

Après lecture, que vous soyez croyant, athée, agnostique ou autre, votre opinion ne sera pas changé car là n’est pas le but de l’auteur, lui, tout ce qu’il veut vous offrir, c’est son travail sur cette époque dont nous savons peu et qui pourtant a eu et a encore une importance énorme dans nos sociétés.

Ce thriller historico-religieux est aussi un roman noir car il nous fait découvrir la vie des Juifs sous l’occupant romain et sa fameuse Pax Romana, l’esclavage, la mendicité, les enjeux politiques, les manipulations de certains, la duplicité et les ronds de jambes des autres, autrement dit « un air de déjà-vu » puisque c’est toujours la même chose partout dans le Monde à toutes les époques.

C’était ma première fois avec René Manzor mais nom de Dieu (oui, j’ose), quelle panard je viens de prendre durant cette lecture passionnante et sans parti pris.

Un coup de cœur en plus pour cette année. J’aimerais vous en dire plus mais j’aurais peur d’en dire trop. De plus, je ne trouve pas mes mots pour vous dire combien j’ai apprécié cette lecture.
Les Insoumis, Tome 4 : Héritage Les Insoumis, Tome 4 : Héritage
Alexandra Bracken   
J'avais adoré les trois premiers livres et grandement regretté la fin du dernier , que je trouvais bien trop en suspend à mon goût . Je n'imaginais pas que l'auteure avait prévu une suite quelques années après la fin de sa trilogie . J'étais assez dubitativement et triste de voir que l'histoire n'était pas du point de vue de Ruby , personnage complexe que j'appréciais tant , mais je me suis quand même laissé tenté en grande fan que je suis .

L'histoire du point de vue d'une Zu qui a bien grandit et qui semble souffrir du poids du passé , m'a complètement captivée . On découvre que la vision optimiste d'un monde en plein changement ,que nous avait décrit Alexandra Bracken à la fin de sa trilogie , n'a pas exactement évolué comme il était prévu . Les nouveaux personnages , Priyanka et Roman , m'ont captivés et ils étaient décrit d'une telle sorte que je pouvais ressentir une certaine empathie envers eux . Ayant toujours aimé la plume d'Alexandra Bracken , j'ai trouvé l'histoire bien écrite , pleine de suspens , je regrette simplement le fait que l'histoire post trilogie de Ruby , Liam , Chub et Vida ne soit pas autant développé que celle de Zu . On apprend quelques truc mais pas autant que je ne l'aurais voulu .Cependant la fin de ce tome laisse à penser qu'une suite est à venir et j'espère donc que l'histoire de ces quatre personnages qui me tiennent particulièrement à cœur sera plus présente dans un potentiel tome 5 !

par Hazel0510