Livres
595 913
Membres
674 542

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Elantris - Intégrale



Description ajoutée par manu74 2011-04-21T11:50:30+02:00

Résumé

Intégrale :

La province de l’Arélon avait jadis pour capitale la sublime Elantris. Mais il y a dix ans, Elantris a été frappée de malédiction et ses portes sont désormais closes. Nul ne sait réellement ce qui se passe derrière ses murailles.

Kae est devenue la nouvelle capitale de l’Arélon. Quand la princesse Sarèney arrive pour rencontrer son époux, le prince héritier Raoden, on lui apprend que ce dernier vient de mourir…Veuve d’un homme qu’elle n’a jamais vu, elle choisit néanmoins de rester à la cours. Elle découvre alors que l’Arelon est menacé par les ambitions impérialistes de fanatiques religieux. Tenace et brillante, Sarène va tenter de contrer ces noirs complots et de découvrir ce qui se cache derrière les murailles d’Elantris.

Afficher en entier

Classement en biblio - 435 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Aventurine20 2018-12-20T13:01:57+01:00

Aucun manoir, aucun palais ne rivalise avec un travail fait à la sueur de son propre front.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Elantris est le premier roman de Brandon Sanderson à qui l'on doit notamment l'excellente trilogie de Fils-des-Brumes.

Elantris est le nom de l'ancienne capitale de l'Arléon dont les habitants étaient considérés comme des dieux. Ces Elantriens d'une beautés argentés savaient utilisés la magies sous formes d'aons (symboles dessinés en l'air) et chacun d'entre eux devenaient Elantriens de manière aléatoire sans que l'on sache pourquoi.

Tout cela a pris fin il y a 10 ans quand chaque Elantriens a vu son apparence devenir subitement ignoble et leurs magies devenue inefficace, entrainant alors une profonde révolte en Arléon.

Le récit est écrit à la 3éme personne et nous fait suivre trois point de vue :

- Raoden est le prince adoré du peuple d'Arléon. Alors qu'il attend la venu de sa future promise, il se retrouve subitement maudit et se transforme en Elantrien. Prenant une peau ridée noire, perdant ses cheveux, on le considère alors comme mort et on l'envoi en exile dans la cité maudite d'Elantris. La-bas, chaque souffrance est perpétuelle et la sauvagerie règne. Raoden va alors entreprendre de faire d'Elantris un endroit civilisé tout en apprenant les aons (qui sont inefficaces) et en cherchant la cause de la déchéance d'Elantris.

- La princesse Sarène viens en Arléon dans le but de se marier avec le Prince et contracter une alliance entre Arléon et le Téod. A peine arrivée, on lui annonce que le prince est mort mais que les clauses du contrat sont toujours valables. La voila donc défunte d'un mari qu'elle n'a connu que par lettre. Mais Sarène aura fort à faire pour maintenir le pays entre le roi qui est un incompétent et le Fjorden qui menace de les envahir. Le destin d'Arléon et de Téod pourrait bien être entre ses mains et de son esprit affuté.

- Hrathen est Gyorn, un des 20 Grands Prêtres du Shu-Korath et ne doit des comptes qu'au Wyrn. Ce dernier l'envoi en Arléon dans le but de convertir la population dans un délais de 3 mois. Si il échoue, le Wyrn prévoit de convertir l'Arléon et le Téod par la force en lançant les armées du Fjorden sur leurs peuples.

Sorti en premier lieu cher Orbit, je m'étais abstenu de son achat, ne cautionnant pas le fait de scinder un roman en deux. Il semble que depuis, l'éditeur soit revenu sur son choix premier et l'édition poche va elle aussi dans ce sens en nous proposant l'intégral en 1 tome tel qu'il aurait toujours du être.

Fort de ces 800 pages en format poche, on a du mal à croire qu'il s'agit de son premier roman et l'auteur fait déjà preuve de sa créativité sans bornes que l'on a pu voir dans Fils-des-Brumes. Il créé un univers complexe ou la religion joue une prédominance. Pour autant, pas d'intervention divine mais uniquement des actions d'hommes qui agissent selon leurs convictions (cela a le mérité d'éviter quelques facilités trop récurrentes dans la Fantasy en général)

Le lecteur en mal d'action risque toutefois d'être un peu rebuté par l'ouvrage, car si il est vrai que nous en avons un peu, c'est très loin d'être une dominance du récit qui s'axera surtout sur des intrigues politiques et le mystère de la chute d'Elantris. J'ai moi même eu quelques doutes en commençant le récit mais au final, j'ai lu le livre comme on boit du petit lait (malgré un début pas toujours facile de par son vocabulaire). Le fait de limiter les points de vue à seulement 3 personnages est un point fort du récit puisqu'il permet pleinement de s'attacher à chacun d'entre eux et évite des protagonistes trop impersonnels. Même Hrathen qui à première vu n'est pas un "gentil" nous est sympathique et dégage une certaine noblesse dans le fait que les coups "bas" qu'il fait, c'est avant tout afin de prévenir d'un massacre brutale.

Hrathen aura toutefois les passages les moins longs de l'alternance Raoden/Sarène/Hrathen et on se concentrera avant tout sur les péripéties de nos tourtereaux en devenir. Car on s'en doute, une petite histoire d'amour se trame dans le récit même si je trouve la romance assez mal traité et je n'ai pas ressenti autant d'émotion dans la relation Raoden-Sarène que durant les moment ou l'auteur nous mettait face à la solitude de Sarène.

Autre déception, les éléments finaux qui semblent pour le moins précipités et qui jurent un peu face à la certaine lenteur du début de récit. C'est d'autant plus vrai que si fin nous avons, l'auteur conserve beaucoup trop de cartouche en réserve pour ne pas donner l'espoir au lecteur d'une suite aux aventures d'Elantris (et qui n'existe malheureusement pas pour le moment).

Je n'irais pas jusqu'à prétendre que j'ai autant aimé Elantris que Fils-des-Brumes mais l'on voit tout de suite que Brandon Sanderson fait déjà montre d'un certain tallent et s'inscrit avec déjà comme une figure incontournable de la Fantasy. Un excellent tome que je conseil et qui, de part son unique tome n'engage à rien par la suite même si, ironiquement, on se met ardemment à en espérer une lorsque l'on tourne la dernière page du récit.

Afficher en entier
Bronze

Le jeune prince de l'oligarchie marchande d'Arelon, vieille d'à peine une génération se retrouve un matin, presque à la veille de son mariage, marqué des stigmates d'un état qui vaut à ceux qui en sont frappés, autrefois vénérés presque à l'égal des dieux, d'être jetés pour y dépérir dans Elantris. C'est l'ancienne capitale du royaume, désertée par les vivants et frappée par une décrépitude foudroyante lors de la chute des Elantriens, qui vit aussi l'ascension du régime présent.

Dans ce mouroir hanté de fous, de désespérés et de quelques semblants de bandes organisées, il tente de survivre et faire face au périls qui viennent menacer la ville et le royaume.

On suit également l'histoire de sa promise, arrivée un jour trop tôt pour les noces. Et un jour trop tard pour rencontrer en chair et en os un fiancé auquel elle avait commencé à s'attacher... elle est retenue pourtant par les termes du contrat de mariage et son propre entêtement à les respecter, et découvrir pourquoi la mort du prince ne semble avoir suscité qu'un prompt oubli et évitement du sujet.

Et en troisième point de vue, le tout d'abord énigmatique haut prêtre d'une religion aux intérêts très temporels, étendus et expansionnistes, à qui on confie pour tâche de convertir les Areliens... ou les voir prochainement périr.

C'est pas révolutionnaire, et un peu plan-plan à l'occasion, mais ça reste lisible et au moins au même niveau que d'autres œuvres et auteurs portés assez facilement aux nues par une certaine quantité de lecteurs.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Heyv 2022-05-26T16:31:02+02:00
Or

Premier roman publié de Mr Sanderson, on retrouve déjà tous les ingrédients qui font qu'on aime ses livres : un univers riche, complexe et cohérent, des personnages hauts en couleurs et plein d'humour et un scénario haletant

On sent cependant quelques imperfections, notamment sur la fin qui a certaines facilités scénaristiques.

Mais ce n'est rien de dérangeant, et la lecture fut un grand plaisir ! J'ai même apprécié la romance, alors que ce n'est vraiment ma tasse de thé en temps normal

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florian-7 2022-03-06T18:15:48+01:00
Argent

Je pense que ce livre est une bonne porte d'entrée dans l'univers du Cosmère de Sanderson, c'est en tout cas ce que beaucoup disent. Ce livre à l'avantage de bien poser les bases du système de magie, qui je pense sera le même pour les autres livres de cet univers.

Il y a cependant pas mal de longueurs, mais ce n'en était pas moins plaisant à lire pour autan, j'adore le plume de Sanderson que j'avais découvert avec Skyward.

Les personnages sont très bien détaillés, attachants, compréhensibles, il ont tous leur personnalité, qui a été bien travaillée.

J'ai hâte de pouvoir me plonger de nouveau dans cet univers.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Atalyo 2022-02-17T12:48:11+01:00
Or

Nous vivons l’histoire d’Elantris au travers de trois personnages : un prince déchu avide de connaissances, une princesse férue de politique et un homme d’église à la foi chancelante. Le premier va tenter de percer les mystères de la cité d’Elantris et son ancienne magie, pendant que la seconde va tout faire pour sauver son pays d’adoption de l’écroulement que le troisième semble venu provoquer.

La relecture de ce roman après quelques années m’a agréablement surpris. Je suis replongé dans l’univers d’Elantris avec passion. On y retrouve tout ce qui fait de Sanderson mon écrivain favori : des personnages hauts en couleurs, une écriture poétique, un monde et un système de magie construits avec soin, un bon mélange d’intrigues politiques et d’action le tout soupoudré d’humour et surtout… une intrigue bien ficelée. Et le meilleurs dans tout ça ? L’auteur, dont il s'agit du premier roman publié, s’est par la suite encore amélioré sur tous ces points.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Florilege 2022-01-02T22:26:26+01:00
Diamant

J'ai adoré ma lecture. Les personnages sont complexes, nuancés, réalistes, avec des problématiques telles que la solitude, la foi, le pouvoir, l'amour... J'ai beaucoup aimé les personnages secondaires également. L'alternance de points de vue est très agréable, donnant un certain rythme au récit malgré la taille du roman. La fin était palpitante. J'ai ressenti une grande émotion à un moment donné. L'univers aussi était palpitant avec son système magique : peu "mis en œuvre", il reflète la volonté de l'auteur de proposer un ouvrage de fantasy où l'action et la magie ne priment pas, Brandon Sanderson ayant à cœur de privilégier l'humain. Le récit, par sa complexité et ses enjeux, s'adresse néanmoins à un public si ce n'est averti, au moins familier avec ce type de densité. A lire !

Afficher en entier
Or

Première lecture d'un roman de Brandon Sanderson ... et j'ai hâte de poursuivre ma découverte de cet auteur

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CupcakesEtAlice 2021-11-29T13:23:47+01:00
Or

Voilà plusieurs mois que je voulais me lancer dans la lecture d'un Sanderson et mon choix s'est porté sur Elantris. J'ignore si c'était le meilleur des choix mais en tout cas j'ai beaucoup aimé ma lecture. Il y a des longueurs et des inégalités mais j'ai adoré les persos et particulièrement la 3ème partie. Et ce livre montre le talent de l'auteur pour la création d'univers, hâte d'en lire d'autres

Afficher en entier
Or

Un univers riche de magie, de complots et de trahisons....

Ici nous faisons la connaissance de Raoden, fils du roi Iadon, qui se retrouve touché par la malédiction qui a entraîné la chute d'Elantris. De ce fait, il va être escorté dans la ville déchue où les personnes touchées sont mises au placard. Là-bas ils ne ressentent ni la faim, ni la soif ni la douleur, en clair ce sont des zombies. Lorsque Sarène débarque de son Téod natal, elle apprendra la mort de son futur mari Raoden. Comment peut-elle s'en sortir dans un royaume où elle ne connais rien des us et coutumes, dans un royaume où la place des femmes n'est clairement pas au pouvoir. Au côté de son oncle et de sa famille, va t'elle réussir à trouver sa place. Mais quand Hrathen, gyorn du Wyrn, débarque à Kaë pour convertir le royaume au Seigneur Jaddeth. Chacun de leur côté, ils vont œuvrer pour Elantris sans même le savoir mais à quel prix....

Il s'agit de mon premier Brandon Sanderson mais quelle lecture. Et si tout ses romans sont de la même qualuté, je comprends l'engouement qu'il peut y avoir autour. Ce roman est une véritable réussite. Il a réussi à réunir tout les ingrédients nécessaires pour faire de ce roman un régal. Ici complots, trahisons, meurtres, religion mais aussi magie, amour et amitié forment le tout. Les personnages même les plus infâmes arrivent à plaire aux lecteurs, j'ai beaucoup aimé Hrathen mais ceci grâce à la fin du roman. La psychologie des personnages a été poussée au maximum pour en faire des personnages complexes mais attachants.

J'ai beaucoup aimé Sarène qui est une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui au contraire mène son petit monde par le bout du nez. Elle réussi à passer les obstacles qui lui sont adressés à cause de son statut de femme. Dans ce roman, l'auteur réussi à faire passer un message féministe. À travers trois intrigues différentes l'auteur réussi a tout réunir en une seule fin pour mon plus grand plaisir. Dans ce roman, certes tout va très vite mais c'est tellement bien ficelé qu'on a pas le temps de s'ennuyer et nos personnages non plus. Malgré la multitude de personnages, le récit se lit à une vitesse plus que raisonnable et je pense que la plume de l'auteur n'y est pas étrangère. En effet celle-ci est très fluide, à la limite de la poésie mais reste tout à fait accessible aux plus novices malgré les longueurs quelques fois présentes.

L'univers qui nous est présenté est cohérent, bien construit et surtout englobe les personnages et ses intrigues à la perfection. La politique, omniprésente, nous est contée de façon à ce qu'elle ne soit pas complexe. Et la magie avec les Aons est vraiment intéressante même si je trouve qu'elle n'est pas vraiment claire surtout sur sa création. J'ai beaucoup aimé la recherche que fais Raedon sur celle-ci, et j'aurai aimé en savoir plus sur celle des moines de Dakhor.

En bref, un Fantasy qui saura plaire au plus grand nombre de part sa complexité et ses personnages haut en couleurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RomyRead 2021-10-11T13:59:48+02:00
Argent

Pavé de 950 pages dans lequel j'ai eu énormément de mal à rentrer. Peut-être était-ce dû à ma fatigue qui m'a empêchée de bien me concentrer...

Je n'ai réussi qu'à m'intéresser réellement à l'histoire à partir de la 2e partie qui commence vers la page 500. C'est assez long même pour un roman de 950 pages. Je n'avais pas envie d'abandonner, j'avais quand même envie de connaitre la suite et d'y retourner mais en même temps, je ne me sentais pas investie dans l'univers et dans l'intrigue.

J'ai beaucoup aimé cet univers hyper riche et dense, peut-être trop. Il m'a manqué un lexique pour me familiariser avec tous les termes particuliers utilisés. J'ai beaucoup aimé les intrigues politiques mais un peu moins les intrigues religieuses. C'est purement personnel, mais je suis moins fan des récits dans lesquels la religion a une énorme place, je ne sais pas pourquoi mais ça m'intéresse moins.

Le mystère d'Elantris est assez intéressant et intriguant. C'est vraiment ce point là qui m'a fait continuer le roman. L'écriture est riche, complexe et simple en même temps.

Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. Même s'ils ont tous des personnalités bien marquées et distinctes, je ne sais pas pourquoi de nouveau mais ils ne m'ont pas touchée plus que ça. Je n'étais pas intéressée par leur sort on va dire.

En globalité, ce fut une bonne lecture tout de même qui, je pense, a été "gâché" par ma fatigue actuelle. Je n'ai pas su apprécier ce roman à sa juste valeur donc je pense le relire un jour ! Dans tous les cas, il m'a donné envie de découvrir l'auteur et de lire d'autres de ses oeuvres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Octarine008 2021-10-05T21:01:30+02:00
Diamant

Qu’est-ce que je voulais dire déjà ? Ah oui.

ENORME. COUP. DE COEUR.

Ça faisait quelques temps que j’avais envie de découvrir Brandon Sanderson. Fils-des-Brumes et Les Archives de Roshar me faisaient bien envie mais… c’était des séries longues, et je n’avais pas envie de me lancer comme ça sans avoir une idée du style de l’auteur. Alors j’ai décidé de le découvrir avec un oneshot, son premier livre publié de surcroit, Elantris. J’étais contente de démarrer cette lecture, mais avec quelque réserves tout de même, car j’avais vu des avis de lecteurs qui connaissaient les autres oeuvres de l’auteur, et qui disaient que ce n’était clairement pas ce qu’il avait écrit de mieux. Alors du coup, ça m’en bouche un coin, j’en reste scotchée. Que ça ce soit le premier livre publié par un jeune auteur… Wow.

J’ai tout aimé dans ce livre. Les intrigues, les personnages, les lieux, la magie… tout.

Au début, quand j’ai compris qu’on alternait de chapitre à chaque personnage, je me suis dit que ça allait vite être pénible, mais en fait pas du tout. Je me suis calée sur ce rythme, et je lisais les chapitres trois par trois, et au bout de 100 pages, qui sont arrivées très vite, je n’arrivais plus à décrocher. Pourtant, il n’y a pas tant que ça d’ « action » pendant les trois quarts du livre. Alors pourquoi cette impossibilité à m’arrêter ?

Je pense que c’est principalement la faute des personnages. Je me suis vraiment attachée à Raoden et Sarène. Contrairement à beaucoup de héros en fantasy, ce sont des personnages assez « simples ». Certes Raoden est un prince, Sarène est une princesse, mais aucun n’a eu un passé terriblement marquant ou quoi que ce soit du genre, ce ne sont pas des âmes blessées. Disons que ce sont des personnes lambda… auxquelles on s’identifie très facilement. Raoden et son optimiste m’ont beaucoup plu, Sarène m’a fait énormément rire, mais aussi un peu pleurer. Je les ai adorés. Et pourtant… le personnage le plus marquant de ce livre reste, pour moi, Hrathen. Ce prêtre d’un pays en voie de conquérir le monde entier, débarque en tant que machine à convertir et à faire tomber les gouvernements. Je n’ai pas l’habitude de suivre les méchants. J’ai encore moins l’habitude de suivre un religieux qui a pour mission de convertir un pays entier en trois mois. Mais s’il y a un personnage dont je peux affirmer que je me souviendrai dans dix ans, c’est le gyorn Hrathen. C’est un personnage complexe que l’on suit à un moment clef de son existence, et si je ne saurais affirmer que j’ai aimé le personnage en lui-même, j’ai aimé le suivre et découvrir son mode de penser.

Ensuite, je blâme la, ou plutôt les intrigues ! Suivre, d’un côté, Sarène et Hrathen au coeur des complots politiques et commerciaux du royaume, et de l’autre Raoden confronté aux mystères d’Elantris, et d’avancer dans le temps à la même allure pour les trois personnages, c’était juste tellement agréable, tellement bien fait et cohérent ! Pour le coup, lire trois chapitres d’un coup a du sens, puisque ça recoupe le même moment vécu d’un autre point de vue ou à un autre endroit. En plus, niveau intrigues, complots et ragots, j’ai été bien servie !

Et puis ce monde… ce monde ! Comme il est bien construit ! Comme il est riche ! De l’Arélon au Théod, en passant par le Fjorden, le Duladel, le Jindo… j’ai vraiment aimé le contexte politique, économique et même religieux, hyper développé et réfléchi. D’ailleurs les carte aux début du livre sont très belles et très utiles : j’y suis revenue plusieurs fois pour me situer.

J’en arrive à la magie. On suit une ville déchue et maudite, donc sans surprise, la magie est en grande partie absente. Pourtant, les concepts de base sont très présents, et j’ai beaucoup aimé le système des aons. Ce que je retiens, et que je trouve très original, c’est d’avoir mis ces espèces de runes en relation avec la topographie du monde d’Elantris. De plus, j’ai trouvé très intéressante l’existence des séons, d’ailleurs j’ai bien apprécié Aché, surtout parce que c’est un peu le garde fou de Sarène !

Enfin, la toute dernière scène du livre… quelle surprise ! Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ? Qui est Hoid ? Et son seon ? Serait-ce une porte laissée entrouverte pour une suite potentielle ?

Dans la postface, l’auteur explique être très fier de ce livre, qu’Elantris est la preuve que « les personnages et les émotions sont le véritable magie ». Je l’ai ressenti en lisant ce livre, et j’espère bien que Sanderson ne l’oubliera jamais, comme il le dit, car moi je ne risque pas de l’oublier tellement je l’ai aimé !

Petite embêteuse que je suis, je n’ai pas pu m’empêcher de relever quelques petites fautes de frappe :

- p977 : « détaillées sur à chaque chapitre »

- p791 : « au coucher su soleil »

- p696 : « Roaden »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lea-Luttringer 2021-08-23T15:58:16+02:00
Diamant

Très clairement un des meilleurs livres fantasy que j'ai lus de ma vie. J'ai hâte de lire plus de livres par Brandon Sanderson.

Afficher en entier

Date de sortie

Elantris - Intégrale

  • France : 2011-04-13 - Poche (Français)

Activité récente

Heyv le place en liste or
2022-05-24T01:29:42+02:00
Atalyo l'ajoute dans sa biblio or
2022-02-16T13:51:54+01:00
Lichen l'ajoute dans sa biblio or
2022-01-09T16:46:57+01:00

Titres alternatifs

  • Elantris, Tome 1 : Chute - Français

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 435
Commentaires 70
extraits 23
Evaluations 166
Note globale 8.49 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode