Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elcybook : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Belle et la Bête - Histoire éternelle La Belle et la Bête - Histoire éternelle
Jennifer Donnelly   
Dans ce livre nous faisons la rencontre de La Mort et l'Amour qui se dispute quand à l'issue de l'histoire entre Belle et le Bête. Chacune croit en sa version et ne veut pas en démordre. Néanmoins, La Mort bien décidé à ne pas accepter une éventuelle défaite, n'hésitera pas à truquer le jeu pour en sortir victorieuse.

On retrouve la Bête, Belle, Lumière, Big-Ben et tous les autres au moment où la Bête fait découvrir sa majestueuse bibliothèque. Tout en flânant dans les allées pour découvrir tous ces nombreux livres, elle trouvera celui qu'elle aurait pourtant dû éviter à tout prix, Nevermore. Ce dernier est arrivé ici comme par magie et permettra à Belle de voyager dans une autre dimension. Des rencontres charmantes l'attendent mais également de sombres obstacles se dresseront sur son chemin.
Comment réagira-t-elle? Quel sera son choix? Trouvera-t-elle enfin sa fin heureuse?

Depuis tout ce temps, j'ai une grande affection pour nos personnages tels qu'ils soient. J'étais donc curieuse de voir comment Jennifer Donnelly les voyaient à son tour.

Si au départ Belle est très fidèle à la version Disney, elle va très vite prendre une direction opposée. Elle se montrera déterminée, passionnée, courageuse, gentille dans un premier temps. Puis, envieuse, insouciante, distante, en proie aux doutes, aveugle et trop crédule. Plus on avançait dans le roman et plus son comportement m'exaspérait. Elle est décrite comme une personne qui ne cesse de se plaindre et qui n'est jamais heureuse.
J'aurais tellement apprécier que l'auteure nous offre un personnage touchant, avec du caractère et convaincant, que je ne peux m'empêcher d'être extrêmement déçue de ce qu'elle a fait d'une de mes héroïnes préférées. Jennifer Donnelly pouvait s'éloigner de la version Disney sans pour autant dénaturée ce personnage mythique et emblématique pour toute une génération. Mes mots sont sans doute un peu dur, mais c'est réellement ce que j'ai ressenti en lisant ce livre.
Par moment, on a l'impression de suivre une femme soumise et non pas une héroïne au tempérament de feu qui a sacrifier sa liberté pour sauver la vie de son père. Lorsqu'elle doit faire face à un piège aussi monumental qu'un château, Belle ne remarque rien et saute à pieds joints dans les problèmes, elle n'a aucune jugeote. Au final, les seuls moments où je l'ai apprécié est le tout début et les toutes dernières pages du roman. Pour moi ce n'est pas Belle et ça ne le sera jamais.

La Bête quand à elle, reste relativement fidèle sur toute la longueur. Est-ce parce qu'on le voit peu? Je ne sais pas. Il peut-être bourru, grognon, têtu, mais aussi doux, attentionné et attachant. C'est un personnage complexe, difficile à cerner et pourtant, quelque chose se dégage de lui et on a envie de lui tendre la main. On sait qu'il souffre et il fait de son mieux pour continuer à avancer, même si il est souvent maladroit dans sa façon de faire.
J'aime ce personnage qui tente de comprendre ses fautes passées afin de ne plus les reproduire. Il apprend sans cesse, il tente, se trompe, il est tantôt déterminé, tantôt désespéré, mais au final, il se relève et recommence. Personne n'est parfait et il n'est jamais trop tard pour apprendre de ses erreurs et grandir.

La Mort est un personnage redoutable, vicieux et malsain. Elle à la défaite en horreur et est prête à tout pour obtenir ce qu'elle désire. Quitte à mentir, trahir ou manipuler. Elle est intelligente, sournoise et antipathique au possible, même sous son meilleur jour. Je l'ai détesté dès le prologue et plus j'avançais dans ma lecture, plus je la méprisais au plus haut point. Les stratégies qu'elle décide de mettre en place sont diaboliques à souhait. C'est prévisible et voyant, mais elle sait jouer avec les faiblesses de ses adversaires. Elle compte d'ailleurs sur la naïveté de Belle pour obtenir la victoire face à sa sœur. Le moins qu'on puisse dire c'est que l'auteure nous offre une méchante digne de ce nom! Elle ne connaît ni l'amour, ni la compassion et pas même la pitié, seule le mépris, le pouvoir et la victoire lui importe.

La plume de l'auteure est plaisante et se lit avec aisance. Elle a choisi une histoire connu du plus grand nombre à laquelle elle offre SA vision des choses. Même en choisissant une scène mythique, on s'éloigne très rapidement de celle qu'on connaît sur le bout des doigts. Malheureusement pour moi, les points positifs s'achèvent ici. Après ce n'est que mon avis et cela n'engage que moi. De plus, de bons avis sont déjà sortis sur ce livre.
Passons donc à ce qui m'a dérangé. Je n'ai pas apprécié ce qu'elle a fait de Belle et la direction qu'elle lui fait prendre m'a agacée. Je trouve cette version du personnages désolante et incongrue. Pour les autres personnages je n'ai pas trouvé de différences notoires envers ce que l'on connaissait déjà. La Mort en revanche est bien construite, mais ce qu'elle met en place est trop prévisible. Pour le coup, je n'ai pas vraiment été surprise au cours de cette lecture et je le déplore. Le livre fait moins de 300 pages et j'ai réussi à m'ennuyer. J'étais pressée d'arriver à la conclusion et de passer à autre chose.
J'aime les réécritures de contes, mais certains partent beaucoup trop loin pour que j'apprécie ce qu'ils le résultat final. J'ai déjà eu ce problème avec la trilogie Contes des royaumes de Sarah Pinborough, où l'auteure change complètement les traits de caractère des personnages pour nous sortir quelque chose de complètement décalé qui m'a profondément ennuyée.
Un livre que je ne vous recommanderais pas spécialement, mais libre à vous de vous faire votre propre idée.

En résumé, une plume agréable qui permet d'avancer rapidement dans ce récit, sans compter que les chapitres sont extrêmement courts. De l'imagination et une intrigue qui nous éloigne de l'adaptation faite par les studios Disney. Une Belle méconnaissable et agaçante au possible, mais une méchante vraiment machiavélique. Une bonne idée de base pour l'intrigue mais des situations prévisibles à des kilomètres à la ronde. Si le livre se lit tout seul, je me suis quand même sérieusement ennuyée et ressors frustrée. Ce roman est malheureusement une terrible déception pour moi.

par ellesmera
Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste
Michael Scott   
C'est vraiment un super livre,je suis impatient de lire les autres.On rentre dedans direct dés les premiers chapitres il y a de l'action ça bouge souvent c'est rarement mou,des surprises a tout moment et beaucoup de personnages historiques, sont présent sauf les jumeaux.A lire!

par xx26x
Vinland Saga, Tome 1 Vinland Saga, Tome 1
Makoto Yukimura   
Vinland Saga! Quoi un manga qui parle de Viking Oo encore un truc qui raconte leurs histoire de façon grossière! Mais la Surprise Vinland saga est un livre d'histoire qui n'oublie aucun détail il nous plonge dans un univers somptueux qui nous en met plein la vu le sang et abondant mais pas choquant un dégoutant mais pas trop tous est exellament bien doser que se soit l'intrigue ou les combats peut de mangas peuvent prétendre a se niveau!

par Reykaz
Nevermoor, Tome 1 : Les Défis de Morrigane Crow Nevermoor, Tome 1 : Les Défis de Morrigane Crow
Jessica Townsend   
Nevermoor c'est d'abord un univers magique complexe, farfelu extraordinaire qui nous immerge complètement. Un hôtel merveilleux, une salle de fumoir à l'odeur de chocolat, des sauts en parapluie, un dresseur de dragons, une reine des neiges, des épreuves à dos de chats... tout est magique, fantastique et mystérieux. Cela n'est pas sans rappeler Harry Potter bien évidemment. Le monde de Nevermoor qui rappelle Poudlard, les épreuves, le tournoi des sorciers, les amitiés et rivalités au sein d'une école, et Jupiter Nord, le mécène de Morrigane est à rapprocher de Dumbledore sans conteste. Et puis, il y a cette petite fille maudite qui se retrouve dans un monde où elle ne connait pas les codes. Elle a un don, il parait, mais ne sais pas lequel, ne sait pas à qui faire confiance.. bref, les parallèles sont nombreux.



Pourtant, moi qui suis une grande fan d'Harry, je trouve que Nevermoor a quelque chose de très frais et d'audacieux. C'est une grande aventure qui se lit avec délectation. Remplie d'humour, d'originalité, de trouvailles, ce roman trouvera sûrement son public. Je n'en dirais pas plus sur l'histoire, je pense qu'elle se découvre au fur et à mesure de la lecture. Nevermoor c'est un mélange d'aventure, de magie, de découvertes, dans un univers décalé, sombre parfois mais terriblement familier, qu'on a tous envie de visiter. Les personnages sont affectueux, attachants et intrigants.

Un très bon premier tome qui fait plus que poser un décor et une intrigue, mais nous révèle un véritable monde qui tient debout, avec une héroïne charmante.
Notre Dame de Paris Notre Dame de Paris
Victor Hugo    Benjamin Lacombe   
Un livre que j'avais déjà lu et apprécié dans sa version habituelle, donc pas de grosse surprise ou déception au niveau du texte. Je vais donc plutôt commenter la spécificité de cette édition précise : les illustrations.
Je connaissait pas du tout le travail de Benjamin Lacombe avant ce livre, mais je suis totalement séduite par son style. Les images sont déjà presque objectivement très belles, mais elles collent en plus à merveille au contenu du livre. J'ai particulièrement apprécié le choix limité de couleurs (rouge, jaune et gris surtout) qui permet de créer une véritable unité, et donc un projet totalement cohérent.
Au-delà de ça, je trouve que c'est un très bel objet. Le livre est fait avec un très beau papier, les impressions sont nette, c'est bien relié, la couverture est très bien finie. Le cadeau parfait pour tout les amoureux des livres, quoi !
On pourra regretter son prix élevé, mais personnellement je pense que ça les vaut largement.
Notre-Dame de Paris, l'intégrale Notre-Dame de Paris, l'intégrale
Victor Hugo    Benjamin Lacombe   
Mitigée, l'histoire est originale, les personnages sont bien travaillés.
les descriptions... elles sont d'une longueur ! J'ai sauté des paragraphes entiers, je peux décrire la cathédrale les yeux fermés, alors oui, les descriptions sont bien faites, trop bien faites, trop , est le mot ! Alors je comprends, à l'époque tout le monde ne pouvais voir Notre Dame, il n'y avait pas internet pour en voir des photos (à la mienne non plus d'ailleurs, du moins pas quand je l'ai lu et je n'avais jamais vu cette fameuse cathédrale) [spoiler][/spoiler]Bref, autre que la fin désastreuse où je pleure comme une fontaine, à croire qu'à l'époque les histoires ne pouvaient avoir une fin heureuse, les descriptions cassent un peu trop le rythme.
Notre Dame de Paris, Tome 2 Notre Dame de Paris, Tome 2
Benjamin Lacombe    Victor Hugo   
Il y a des histoires qui me bouleversent. Ce sont celles qui vont dans ma liste de diamant et celui-ci en fait parti.

Je pensais surtout apprécier ce livre pour les qualités d'illustration de Benjamin Lacombe. Mais j'ai été surprise de l’empressement avec lequel j'ai également dévoré le texte. Le tome 1 était bien, celui-là fait exploser l'histoire.

Les personnages sont plus complexes et criants de réalismes. On est dans un texte romantique par excellence : Des âmes tourmentées chacune ayant leurs défauts profonds. Pas de "gentille morale" ni de condamnation. Quasimodo n'est pas "gentil" sous-prétexte qu'il est laid, Frollo n'est pas "méchant" à proprement parler. Phoebus n'a rien d'un prince charmant et Esmeralda n'est pas une allumeuse.
Je crois que Phoebus est le plus détestable à mon avis...

Bien sûr, il y a des descriptions de Paris qu'on peut plus ou moins apprécier (pour ma part je n'aime pas trop ça) mais les descriptions des personnages ou leurs dialogues sont poignants.

J'ai mis l'OST du bossu de notre dame (Disney) en fond, les musiques vont très bien (surtout les tragiques)

par Kirlan
The CHRONOS Files, Tome 1 : Le médaillon bleu The CHRONOS Files, Tome 1 : Le médaillon bleu
Rysa Walker   
Bon bah je l'ai lu très très lentement pour la simple et bonne raison que je l'ai trouvé ennuyeux à mourir.
Le thème du voyage dans le temps est un thème plutôt répandu ces derniers temps et il est également plutôt populaire. Mais avec ce bouquin, on a une succession d'événements les plus invraisemblables que possibles et il y a beaucoup trop d'explication historiques ! Un peu, ça aurait été parfait mais là, je me suis vite sentie submergée par toutes ces informations.

Kate est un bon personnage de YA, elle réagit bien selon son âge et par conséquent, elle n'est pas parfaite. J'aime beaucoup les personnes comme elle qui font leur âge et qui n'ont pas réponse à tout. Malheureusement, son personnage n'a pas sauvé l'histoire et je ne pense pas que je lirais la suite...

par MissEcho
VISIONS VISIONS
Sarah Lotz / Louis Greenberg S.L GREY   
Mark et Steph sont encore traumatisés par le terrible cambriolage qu’ils ont eu à subir dans leur maison, depuis rien ne va plus. Ils décident de prendre quelques jours de vacances à Paris en utilisant un site d’échange d’appartement. Dès leur arrivée, on comprend vite que leur séjour ne s’annonce pas comme ils l’avaient rêvé. Il semble qu’une force obscure soit à l’œuvre, tout n’est que ténèbres, abondons et secrets. Cela semble même changer Mark qui se comporte bizarrement. Steph tente de comprendre car à leur retour cela continu, rien n’est résolu.
Visions se veut être un roman d’horreur où les activités paranormales foisonnent, où il est question de fantômes, de hantises et où l’on appréhende la tombée du jour. Si comme moi vous êtes un fan du genre il est probable que vous ne le trouviez pas si horrible que cela. N’écrit pas du King qui veut. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser au film « The Holiday » où Kate Winslet et Cameron Diaz échangent leur maison mais dans une version revisitée ténébreuse et sinistre mais ce n’était pas cela non plus. Certaines incohérences dans le scénario comme choisir la formule « échange de maison » mettre toute sa confiance dans l’inconnu, après ce qu’ils viennent de subir, ce n’est pas vraiment réaliste.
Les chapitres sont écrits en alternance du point de vue de Steph et Mark ce qui nous donne un bon aperçu de leur situation à l’un comme à l’autre. L’écriture dévoile peu à peu un monde horrifique et terrifiant où se mêlent le chagrin et la possession. Il faut reconnaître que certaines parties atteignent leur but car elles m’ont fait visualiser certaines scènes comme on peut en voir dans un film gore. La mise en tension est réussie car plus on avance dans la lecture, plus les éléments se mettent en place et donnent de la compréhension à l’intrigue qui s’étoffe. Honnêtement, c’est un scénario que j’ai déjà vu et lu ailleurs avec plus d’intérêt, je n’ai pas réussi à être effrayée. L’intrigue avait du potentiel mais je suis passée à côté en ce qui me concerne, il faut dire que les bandeaux comme « ce livre vous maintiendra éveillé toute la nuit » ou encore « immédiat et terrifiant. » n’aident pas. Je reste persuadé qu’il peut trouver son lecteur mais ce n’était pas moi. Bonne lecture.
L'Archipel des Numinées, Tome 2 : Cytheriae L'Archipel des Numinées, Tome 2 : Cytheriae
Charlotte Bousquet   
Un deuxième tome qui, comme le premier, ne se laisse pas faire. J'apprécie assez les livres qui résistent à la lecture. Je pense que ce livre, mais aussi tout le cycle, n'a pas pour but premier d'être une lecture de divertissement. Avec du recul, je le perçois davantage comme un conte philosophique. Le lecteur ne doit pas se contenter d'une lecture superficielle, il doit chercher ses réponses, les sens au-delà de ce qu'il lit a priori. C'est ainsi que j'ai lu le roman et c'est ainsi que je l'ai apprécié.Les personnages et les actions sont là, l'intrigue est bien menée, mais il faut aller creuser pour découvrir la substantifique moelle (l'auteur y fait d'ailleurs clairement allusion dans son texte): l'homme et le monstre, la peur et l'amour, l'écriture et la lecture, ce qu'on semble être et ce qu'on est.
Un livre que j'apprécie beaucoup et que je recommanderai à qui ne veut pas seulement une lecture de distraction.

par Euskia