Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eledren-Angelus : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Lady Helen, Tome 1 : Le Club des mauvais jours Lady Helen, Tome 1 : Le Club des mauvais jours
Alison Goodman   
Je remercie tout d'abord la collaboration "Lire avant tout le monde" de Booknode pour m'avoir envoyé un exemplaire de Lady Helen, et également les éditions Gallimard !

J'ai totalement adhéré à ce roman !

Je ne connaissais pas encore l'auteure, mais au vu du résumé, ce premier tome d'une trilogie me tentait énormément.

Déjà je suis séduite par l'originalité de l'intrigue : on découvre des créatures qu'on ne connaissait jusqu'ici pas du tout, des dons incroyables et imaginez tout ça au 19ème siècle, c'était pour moi un mélange des plus passionnant !

Je ne cache pas qu'il y a eu un début un peu long à demarrer, mais on est vite happé par le contexte.

J'ai été très intrigué de ce Londre de 1812 et j'ai vraiment adoré ce mélange de Fantasy noire dans une époque passée. Le mélange est très addictif !

Les personnages sont vraiment un gros point fort pour le roman.
Helen est un personnage principal très intriguant, avec du caractère, j'aime !
Lord Carlston est le personnage le plus mystérieux que je connaisse, avec un passé qu'on ne connait toujours pas mais qui a rendu sa réputation catastrophique. Un personnage très intéressant, et qui, même après ce premier tome, reste un mystère !
Bien sûr j'ai adoré tous les autres personnages, tous aussi intéressant les uns des autres.

Une histoire très addictive qui nous plonge à l'époque de 1812. Un monde passionnant, quand on voit que les hommes ont le dessus sur les femmes, les obligations des femmes, les robes, les bals, le mariage, les ducs, tout un monde dont je n'osais pas vraiment me plonger mais avec sa touche de Fantasy/Fantastique et sa romance historique, c'était le moment de me lancer !

A la fin de ce premier tome, la romance n'est pas encore tout à fait installée, il présente des signes mais globalement elle n'est pas encore développée. Ce n'est en aucun cas dérangeant (romantique que je suis) l'attente nous donne encore plus envie de lire la suite et voir l'avancement !

L'écriture est sympathique, il y a assez de descriptions pour comprendre et se faire une idée de ce Londre de 1812, des robes magnifiques etc... Le descriptif est bien dosé, il n'y en a pas trop auquel cas ça aurait été assez pesant.

Bref, je vais pas m'étaler, ce premier tome est une réussite, l'histoire est originale et nous tient en haleine, on a encore beaucoup à apprendre sur les personnages (ça laisse un peu le mystère et l'envie de se plonger dans le second tome).

http://joyracamier.wixsite.com/lesgriffonneuses/single-post/2016/09/09/Lady-Helen-tome-1-Le-Club-des-Mauvais-Jours-Alison-Goodman


par lois21
Lady Helen, Tome 2 : Le Pacte des mauvais jours Lady Helen, Tome 2 : Le Pacte des mauvais jours
Alison Goodman   
À la fin du premier tome, j’avais vraiment hâte de lire le deuxième tome. En cherchant, un extrait des premiers chapitres sur iTunes, j’ai réalisé que le livre numérique était disponible, en anglais, pour environ un dollar, quand le livre papier n’était même pas sorti au Québec. Je n’ai pas été capable de résister à la tentation d’acheter le livre. Il faut dire que j’avais déjà beaucoup aimé le premier tome, mais là le deuxième tome est encore meilleur. Il y a plus d’action que dans le premier livre et j’ai vraiment aimé le fait qu’Helen sort encore plus de sa coquille qu’elle l’était déjà et elle prend plus de caractère qu’avant, mais elle ne m’a aucunement énervé. Et la fin... me laisse sans mot! Je n’arrive pas à croire que l’auteure nous laisse sur un aussi gros suspens! Je veux le troisième tome! Je sais que j’ai l’air d’une gamine de trois dans cette phrase-là... Mais bref, il faut le lire, et j’ai vraiment hâte à la suite!

par Jo1o
Magi : The Labyrinth of Magic, Tome 1 Magi : The Labyrinth of Magic, Tome 1
Shinobu Ohtaka   
Raaaah mon petit Magi adoré que j'aime tant! Autant Sumomomomomomo... bref, me disait pas tant que ca, autant celui là, le coup de foudre. Un univers orientale qu'on ne retrouve pas si souvent que ca, avec un personnage aussi mystérieux que drole. On s'attache très facilement à lui et ses aventures deviennent de plus en plus palpitantes. Un de mes mangas du moment que je conseil énormément.

par MeiBooboo
Cinder Cinder
Marie Sexton   
J'ai tout simplement adoré.

J'avoue, je m'étais déjà demandée ce que ça donnerait si le conte de Cendrillon était revisité de cette façon. Mais je ne savais pas que ça avait été fait avant de tomber sur cette nouvelle. Poussée par la curiosité, moi qui lit rarement les ebooks, je me suis jetée sur celui-ci.

D'ailleurs, il n'y a que moi pour chercher un marque-page alors que je lis un ebook. ^^

Marie Sexton écrit donc une réécriture de conte superbe, dont j'ai beaucoup aimé la lecture.

Tout simplement, c'était léger, romantique, addictif, exquis. Magique à tous les sens du terme.

Eldon et Xavier sont très attachants. Même Milton ! Je veux le même chien, s'il-vous-plait.

La narration et la plume de l'auteure sont très agréables, à découvrir et le tout en devient donc d'autant plus entraînant.

Dommage que l'histoire soit si courte, j'aurais aimé que ça dure plus longtemps mais le contenu n'en reste pas moins très satisfaisant !

L'histoire est simple mais belle et elle se lit rapidement et facilement. Je n'ai eu aucun mal à m'y plonger.

On rencontre Eldon Cinder qui vit -et sert- chez sa tante Cécile, la sœur jumelle de sa défunte mère, et avec ses deux cousines -aussi des jumelles- Pénélope et Jessalyn.

Un jour qu'il va pêcher, Eldon fait la rencontre d'un beau jeune homme alors que celui-ci jette sa chaussure à son chien. Et le jeune homme en question n'est autre que le prince Xavier.

Xavier est en ville dans un but précis : se trouver une épouse. Épouse qu'il ne désire pas vraiment mais il n'a pas le choix. Si le prince ne trouve pas d'épouse avant deux semaines, avant son anniversaire, il devra renoncer à tout : sa couronne, son titre et ses droits d'héritage... Ça fait mal.

C'est pour cette raison que le roi, le père de Xavier, organise un bal auquel sont conviées toutes les jeunes femmes du royaume mais pas les jeunes hommes, bien-sûr.

Chacune des invités aura le droit à une danse avec le prince qui plus est !

Xavier et Eldon passent les après-midi précédents le bal ensemble (et avec Milton) et se lient d'amitié. Mais le jour où ils doivent se dire au-revoir, Eldon arrive en retard à leur point de rendez-vous et rate Xavier.

Eldon est triste -et le mot est faible- de ne pas avoir pu dire au-revoir au prince et il lui est douloureux de penser qu'il ne le reverra plus jamais.

C'est ainsi qu'Eldon rencontre la sorcière à qui il laissait toujours du poisson à l'entrée de sa caverne. Et celle-ci lui demande ce qu'il désire.

Eldon ne désire plus qu'une chose : revoir Xavier une dernière fois et lui dire au-revoir.

Ainsi Eldon se retrouve transformer en jeune femme, avec les traits de sa mère et se rend au bal où il danse avec le prince qui tombe sous le charme de la jeune femme qu'il a sous les yeux.

Le bal est d'ailleurs un moment parfait !

Mais minuit arrive et Eldon s'enfuit avant que le sort ne fasse plus effet.

Comme dans Cendrillon.

Et le lendemain, le prince Xavier est déjà à la recherche de sa belle. Avec la chaussure qu'à perdu Eldon en s’enfuyant et avec le flaire de Milton, le meilleur pisteur de tout le royaume.

[spoiler]Milton mène Xavier jusqu'à la demeure om vit Eldon avec sa tante et ses cousines. En entrant il se jette sur Eldon pour faire comprendre à Xavier que c'est lui qu'il cherche. Mais ce dernier ne le comprends pas. En même temps, Eldon est un jeune homme alors que la personne avec laquelle il a dansé la veille était une fille !

Lorsque l'une des cousines d'Eldon, Jessalyn, essaie la chaussure qu'a perdu Eldon en partant, celle-ci lui va à merveille et Xavier croit donc que c'est elle son amour.

Il l'a demande en mariage et ils partent pour le palais royal. Avec Eldon puisque Xavier le considère comme un ami et veut qu'il reste avec lui.

Les jours passent, le mariage de Xavier et Jessalyn approche et le désespoir et la perplexité de Xavier s’accroissent lorsqu'il s’aperçoit que Jessalyn n'est pas la fille dont il est tombé amoureux le soir du bal.

Lorsqu'il en parle à Eldon, celui-ci lui avoue que c'était lui. Mais Xavier prend ça pour une blague de mauvais goût et Eldon, perdant tout le courage et la détermination du moment, décide de lui laisser croire ça.[/spoiler]

Heureusement que Milton est là pour essayer de faire comprendre à Xavier que Eldon est la personne qu'il cherche !

[spoiler]Plus Xavier réfléchi, plus il repense aux éléments de ce soir-là (les paroles de la jeune fille, son goût lorsqu'il l'a embrassé mais surtout la réaction de Milton lorsque Xavier lui demande de chercher la fille et qu'il le mène toujours à Eldon) plus il comprend.

Et lorsqu'ils s'embrassent, il n'y a plus aucun doute pour Xavier : la fille du bal était bien Eldon.

On apprend alors Xavier est amoureux d'Eldon depuis le début mais qu'il avait peur qu'Eldon ne partage pas ses sentiments. OMG.

Après avoir passé la nuit avec Eldon, Xavier rompt ses fiançailles avec Jessalyn et part pour trois jours en laissant un message à Eldon disant qu'il va revenir et qu'il l'aime.

Le jour du mariage Xavier arrive et ce dernier fait venir Eldon sur le lieu de la cérémonie. Xavier oblige alors Eldon à essayer la chaussure devant tout le monde. Et Eldon se transforme à nouveau en la fille qu'il était le soir du bal !

Ils se marient ainsi. Xavier est déclaré Prince Héritier pour avoir épousé une jeune fille le jour de son anniversaire.

Puis il demande à Eldon de retirer la chaussure et Eldon redevient lui-même. Et Xavier déclare son amour pour Eldon devant tout le monde.

C'est ainsi que Xavier devient Prince Héritier et qu'il peut rester avec Eldon. Ils sont donc mari et mari. ^^

Ils vivent heureux avec Milton. [/spoiler]

J'ai aimé le fait que dès le départ, Eldon sait qu'il est attiré par les hommes et non par les femmes et que ce n'est pas que Xavier qu'il lui fait cet effet-là.

Cette histoire est un peu comme un puzzle doux et romantique, comme un nuage. C'est super !

Je recommande cette nouvelle pour les amoureux des romances et des réécritures de conte.

C'était court mais je pense que c'est assez quand on le fait bien. Et Marie Sexton l'a bien fait.

par Sheo
La Petite Fadette La Petite Fadette
George Sand   
Ce livre a été un véritable tremplin, pour moi, alors que j'étais enfant ...Il m'avait été offert par mon père qui m'invitait toujours à lire ! et cette fois là, ce fut un succès total car après la lecture de ce roman, je crois que je n'ai plus jamais cessé de lire !

par DameYs
Roi de l'été, fou de l'hiver Roi de l'été, fou de l'hiver
Lisa Goldstein   
Pour le jeune Valemar, la vie de courtisan dans la ville d'Etrara est la plus douce qui soit : belles jeunes femmes, poèmes enflammés et fêtes fastueuses composent son quotidien. Un jour, néanmoins, à ma suite d'une intrigue menée par son cousin Narrion, il doit partir en exil loin de cette cour qu'il affectionne tant, vers le village de Tobol An.

Mais Valemar n'est pas seul qui soit retenu loin de chez lui. Callabrion, le dieu de l'Eté, n'est en effet pas remonté au ciel comme il le doit chaque année, prolongeant ainsi le règne de l'Hiver, qui s'annonce éternel...

Dans un monde romantique et merveilleux, Lisa Golstein nous invite à prendre part à une histoire fascinante, où la magie se fait poésie, où les dieux tombent amoureux et où les rois sont bien éphémères.

------

Dans un monde où rois, dieux et poètes-mages se côtoient, Valemar, jeune courtisan épris de poésie, part à la recherche de sa propre identité. Soldat pris dans un conflit où s'affrontent de puissants magiciens, pion inconscient des intrigues d'une famille royale qui s'entredéchire pour la possession du trône, Valemar devra aussi souffrir avec tous ses concitoyens d'un hiver terrible qui semble ne pas vouloir finir. Pourquoi le dieu de l'Hiver n'est il pas remonté au ciel pour faire, comme il se doit, place au dieu de l'Été ?

Grâce à une courageuse et ravissante bibliothécaire qui va, elle aussi, se découvrir un destin inattendu, Val s'élèvera très haut sur cette échelle qui relie la terre au ciel. Il atteindra enfin ce lieu où le Roi et le Fou se retrouvent en tête à tête, jumeaux opposés, Janus de la pièce de monnaie que les dieux se lancent avec insouciance.

par Aude
L'Infini + un L'Infini + un
Amy Harmon   
http://wandering-world.skyrock.com/3264715576-L-INFINI-UN.html

Autant aller directement droit au but : L’INFINI + UN est un énorme, énorme coup de cœur. Cette histoire m’a fait vivre de véritables montagnes russes émotionnelles. Moi qui ai habituellement beaucoup de mal avec les romances, je me surprends à être complètement et irrémédiablement tombé amoureux de celle-ci. Amy Harmon nous livre ici un récit spectaculaire et bouleversant. Je crois que L’INFINI + UN est responsable des cernes que j’ai affiché ces derniers jours à la fac tant il m’était impossible de lâcher le roman une fois que j’y replongeais avant d’aller dormir. J’ai adoré Bonnie et Finn, leur aventure, l’écriture de l’auteure et toutes ces histoires de théorèmes et de paradoxes mathématiques. L’INFINI + UN est définitivement une magnifique découverte et un livre hors-du-commun.

La force de cette histoire réside évidemment dans ses deux principaux héros : Bonnie et Finn. Je peux certifier qu’en l’espace d’une soirée et de quelques chapitres, j’étais déjà inexorablement attaché à eux et dépendants de leur personnalité. Ils sont tous les deux tellement humains, tellement écorchés et tellement passionnés qu’ils m’ont tout simplement touché en plein cœur. J’ai adoré découvrir, au fil de l’histoire, leurs souvenirs, leurs fissures, leurs expériences, leurs douleurs et leurs projets. Bonnie et Finn possèdent quelque chose de rare et d’hyper saisissant en eux. A mes yeux, ils n’étaient pas que de simples personnages de papier ou des mots imprimés à l’encre noire, loin de là. Pour moi, ils étaient physiquement présents à mes côtés. J’assistais visuellement à leur aventure. Vraiment. C’est quelque chose de très compliqué à définir et à retranscrire tant c’est une expérience sensorielle et purement émotionnelle. Séparément, Bonnie et Finn sont extrêmement renversants et fascinants. Ils sont à la fois très différents et inséparables. Nous sommes liés à l’un et à l’autre mais pour des raisons variées. L’auteure possède vraiment un don pour conférer à ses personnages des traits de caractère réalistes et auxquels on croit sans hésiter une seconde. Néanmoins, s’ils sont déjà irrésistibles lorsqu’ils progressent séparément, ensemble ils deviennent tout simplement dévastateurs.

En effet, le rapprochement Bonnie/Finn sur le plan sentimental prend un peu de temps (chose que j’ai trouvé parfaite, tout ne se fait pas d’une seconde à l’autre et n’est pas mielleux ou niais). Une fois que le duo a pris ses marques, L’INFINI + UN gagne en intensité. J’ai complètement craqué pour la manière dont Finn et Bonnie se raccrochent l’un à l’autre pour garder la tête hors de l’eau. La connexion qui s’établit et s’épanouit entre eux prend littéralement vie sous nos yeux. De plus, l’aspect road-trip du roman m’a totalement pris au dépourvu et m’en a fait voir de toutes les couleurs. J’ai adoré parcourir les différents états de l’Amérique à leurs côtés. Bonnie et Finn se livrent à nous petit à petit, on découvre vraiment les différentes facettes de leur personnalité graduellement et j’ai trouvé que cela apportait une vraie consistance au récit. L’INFINI + UN est avant tout l’histoire de deux êtres perdus et brisés qui veulent se reconstruire et, fatalement, j’ai été époustouflé et pris aux tripes par cette idée de la première à la dernière page.

Le petit plus de ce roman se cache dans toutes les réflexions qu’il recèle et dans son caractère hyper addictif. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi mais ce récit m’a véritablement envoûté. L’écriture d’Amy Harmon est vraiment parfaite, sans aucun défaut, juste, précise et saisissante. Par ailleurs, l’auteure a décidé – à juste titre étant donné la personnalité de Finn – d’intégrer, dans cette histoire, de nombreuses explications au sujet de certains théorèmes et paradoxes mathématiques. J’ai tellement, tellement aimé ça. Croyez-le ou non mais je me suis retrouvé à regarder des vidéos sur Youtube à propos de certains de ces paradoxes tant j’ai adoré les concepts exposés par l’auteure. On sent bien qu’il y a tout un travail de réflexion et de préparation derrière ce roman. Tout est parfaitement bien orchestré et minutieusement prévu. Les surprises s’enchaînent avec un rythme sans fausse note et, jusqu’à la fin, tout est mis en place pour nous couper le souffle. Les dernières pages, à l’instar du livre entier, m’ont complètement satisfait. L’INFINI + UN ne possède donc, à mes yeux, aucun point noir.

En conclusion, L’INFINI + UN est une lecture époustouflante et un coup de cœur que je n’avais absolument pas vu venir. Faire la rencontre de Bonnie et Finn a été un véritable honneur et je dois bien reconnaître que ce duo embrasé et embrasant me manque déjà énormément. Amy Harmon est parvenue à les rendre terriblement humains, touchants et lumineux, ce qui fait d’eux des protagonistes rares et prodigieux. Du début à la fin, ce road-trip m’a complètement renversé et m’a fait oublier comment respirer. Un récit enfiévré et foudroyant sur lequel je vous conseille de vous jeter sans plus attendre !

par Jordan
Fables, tome 4 : Le Dernier Bastion Fables, tome 4 : Le Dernier Bastion
Bill Willingham   
Waw, je viens de sortir retournée de cette lecture car si j'en ai appris un peu plus sur l'invasion du monde des Fables par l'Adversaire, je suis encore loin de tout savoir !

Mais j'adore quand on me titille la curiosité de la sorte et quand on me surprend alors que je suis bien installée dans mon confort de lecture.

Boy Blue n'a pas trop le moral et puisqu'on lui demande si gentiment, il va nous conter l'histoire du dernier bastion, ce dernier refuge des Fables avant qu'elles ne quittent définitivement leur monde pour arriver dans le nôtre.

L'auteur est une peau de vache, bien qu'il nous dévoile un peu plus sur cette guerre et ce qui se passa durant le dernier bastion, cette sorte de Fort Alamo qui est prêt à tomber au mains de l'Adversaire, il ne nous dit pas tout non plus, juste assez pour nous satisfaire, mais sans nous gaver ou tout nous dire.

De plus, il introduit aussi trois personnages bien chelous dans Fableville avec des airs des M.I.B, la démarche de Will Smith en moins.

Hélas, il y a toujours un dessinateur dont je n'aime pas ce qu'il nous fait de Bigby (pas de nom), mais pour le reste, ça bouge, c'est rempli de souvenirs, de suspense et de sacrifices de certains aussi pour que d'autres puissent s'enfuir et vivre.

Le tout entrecoupé de la campagne électorale de notre Prince Charmant qui se verrait bien maire à la place du maire de Fableville. En tout cas, comme tout bon politicien, il baratine beaucoup.

Rien à dire, c'est addictif cette série !
Fables, tome 5 : La Marche des soldats de bois Fables, tome 5 : La Marche des soldats de bois
Bill Willingham   
Je me disais bien que la bouche des trois M.I.B avait un air de famille avec un Fable bien connu ! Bon sang, mais c'est bien sûr !

L'Adversaire ne recule devant aucun sacrifice pour envahir Fableville et c'est toute son armée de soldats de bois qu'il envoie au casse-pipe…

Enfin, on pourrait croire que nos Fables vont gagner, mais le combat est rude, acharné, difficile et violent.

Nos personnages préférés vont en prendre un coup, certains vont même morfler grave et dire que personne n'avait voulu écouter Jack quand il les avait prévenue de la présence d'homme en bois à New-York.

Les dialogues font mouche une fois de plus, on découvre certains autres personnages de Fableville qu'on n'avait pas encore mis sous le feu des projecteurs et la personne qui était traitre a été démasquée. Une belle révélation dans ce cas-ci aussi.

J'ai aimé les bordures autour des pages, la mise en scène, la mise en page, les retournements de situations, Blanche qui perd les eaux et la petite histoire de Cendrillon libertine.

Assurément, un excellent tome une fois de plus et un suspense toujours insoutenable pour savoir QUI est l'adversaire. Bien que, j'aie ma petite idée, maintenant… et si j'ai vu juste, c'est tout simplement un truc de malade !

Notre shérif poilu Bigby va encore devoir se démener pour aider ses semblables !
Fables, tome 3 : Romance Fables, tome 3 : Romance
Bill Willingham   
Un troisième tome très intéressant, parce qu'il marque un tournant des plus inattendus dans tous les domaines possibles. Une grande surprise et il manque de peu la place de favori. Ne vous fiez pas à son titre, il réserve des surprises extraordinaires. Ce qui est très important pour ce tome, ce sont les personnages, ils se trouvent à un carrefour où leur relation se modifie considérablement.

par Ewylyn