Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elerina9 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Jock, Tome 1 : Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi ! Jock, Tome 1 : Mon coloc est un sportif ? Achevez-moi !
Wade Kelly   
Deux étudiants, la fac, du sport et un geek ...on pensait de suite savoir à quoi s'attendre et de quoi s'émouvoir ! Et bien non, raté ! Il s'agit ici d'une de ces romances au double effet KissKool ( désolée pour toi, le ou la djeunss, mes références datent un peu je le concède!).
,
Premier effet: une lovestory feelgood qui passe drôlement bien, toute en douceur et sans heurts entre deux jeunes gens plutôt bien dans leurs baskets et leur mental. Un récit tranquillou mais pas planplan (vous noterez, j'en suis sure , la puissance de mon vocabulaire littéraire) qui nous présente Cole et sa maniaquerie du contrôle, de la propreté et de ses habitudes, un psychorigide qui s'assume pleinement dans ses "phobies" comme dans sa sexualité. Un Geek, allergique aux sportifs à cause de son passé, qui se voit contraint de partager son appartement universitaire avec un nouveau colocataire. Nouveau colocataire qui, bien sur, déboule sous la charmante forme d' Ellis, un joueur de foot très sympathique et encore plus charmant: le drame!

On passe donc un très bon moment de lecture à découvrir en meme temps qu'Ellis les joies d'un partage des communs avec un obsédé du ménage et de l'ordre, à suivre leurs interactions assez savoureuses et surtout à lire une histoire pleine de positif !
Le roman est en effet bourré de charge joyeuse, que l'on pourrait presque trouver naïve d'un premier abord, qui donne une vraie bouffée d'air frais face à tous ces romans concentrés sur la souffrance d’être gay. Certes, Cole a eu son lot de déconvenues mais l'auteur fait clairement le choix de nous présenter son histoire et ses personnages sous un jour optimiste. Là où tout parait parfois facile, elle sait nous embobiner avec des amis et une famille aussi attrayants que dynamiques qui occupent une place très importante dans le livre comme dans l'histoire de ce couple. Elle manie les petites ficelles des codes avec justesse, sans en abuser, et les situations s’enchaînent avec beaucoup de naturel pour nous garder captifs jusqu'au bout.
En gros, une vraie romance comme on les aime avec de l'amuuuur du vrai, de la complicité et de la joie de vivre.

Le deuxième effet serait qu'elle y aborde beaucoup de sujets qui, la plupart du temps, sont exposés sous un jour assez négatif. La jeunesse et son approche de l'autre quand il est gay, la religion et ses adeptes qui, ici, se montrent sous le visage de l'ouverture et de la tolérance, la réaction des autres face à la bêtise et la violence subie, la maternité trop tôt arrivée, la part accordée aux personnages féminins, le monde des étudiants sportifs pas si brutus que ça, ... Un vrai panel redistribué sous un jour plus favorable qui va a l'encontre totale de nos cliches habituels et change totalement la donne sur nos personnages. Cole se révèle être la victime c'est vrai mais aussi le grand gars qui dépasse les bornes, celui qui juge et se méprend avec ses certitudes quand Ellis et ses amis sont tout en ouverture d'esprit et gentillesse. Et cette nouvelle donne fait un bien fou, elle nous rafraîchit et nous réconcilie avec une idée de la vie qui peut parfois aussi simplement bien se passer parce que les gens ne sont pas tous des abrutis de base. Elle nous démontre avec brio que l'on peut aborder bien des thèmes difficiles sans pour autant tomber dans le pathos meme si cela ne reste qu'une exposition légère des faits.

L'approche d'une première sexualité et de la virginité (c'est pas si courant que ce soit aussi exposé et revendiqué après tout) est elle aussi toute en sensibilité et ne tombe pas dans les écueils de la surperformance de harder et rien que ça, ça en dit long ! Le lecteur a droit à son quota de petites scènes épicées qui titillent sans en faire de trop, le tout habilement mêlé à un déroulement amoureux qui de toute évidence n’était pas si assuré que ca.
J'ai personnellement (en tant que femme, maman et gayfriendly) beaucoup apprécié les personnages féminins que l'auteur a crée. La maman dans son rôle de femme imparfaite, parfois agaçante, mais toujours pleine de sensibilité qui doute énormément ; la soeur et sa copine qui exposent une autre vision d'un couple amoureux et de femmes compréhensives qui tentent comme elles peuvent d'aider un jeune frère qui se découvre. Pour une fois on nous épargne la "salope" qui détruit tout et surtout cette image de femme presque génératrice de retournement de genre chez nos chers héros de MM.

L'histoire en elle même, se tient bien, elle se suit avec beaucoup de plaisir dans sa simplicité et sa bonhomie. On devine bien sur le happy-end à la clé et on se réjouit comme des midinettes de ces quelques moment chauds qui éclosent au milieu du tumulte de leur découverte mutuelle. L’écriture est très agréable, pleine d'humour et de raillerie affective et surtout servie par une excellente traduction qui je pense rend une parfaite justice à la plume et au style de l'auteur.
Un roman donc qui assure plaisir, surprise et gaieté avec deux jeunes hommes auquel on s'attache à la vitesse de l’éclair et qui nous font naviguer entre les sarcasmes de Cole que l'on adore résolument et la douceur bienveillante d'un Ellis sexy et émouvant. A lire absolument pour se sortir des ornières du MM trop préformaté sans en quitter ce qui nous y attire tant! Yop.

par Tyzane
Menteur, menteur Menteur, menteur
T. A. Moore   
Jacob est un espion industriel. Sa dernière mission est de récupérer des données informatiques prouvant que le patron de Syntech a volé les codes qu’il utilise. Pour ce faire, il s’infiltre dans l’entreprise de nettoyage et se rapproche du responsable de la sécurité, Simon. Lorsque qu’il vole les données, Simon le voit mais Jacob arrive à s’en sortir et disparait. Mais la mission de Jacob tourne mal et sa vie est en danger. Il appelle donc Simon à son secours qui l’aide malgré sa trahison et ils vont atterrir au milieu d’une affaire plus complexe que prévue… Un bon moment avec une intrigue sympa même si on devine assez vite qui se trouve derrière tout ça et un couple attachant.

par Folize
Quand la nuit tombera Quand la nuit tombera
Reru   
"Quand la nuit tombera" est un de ses romans que l'on n'a pas envie de finir.
L'autrice, de part ses mots justement choisis, nous conte une histoire fabuleuse qui nous emmène dans un monde de Sélènes, de Druides, où dans le ciel sont présentes deux étoiles, où la nuit ne tombe pas.
Grâce à ses descriptions à chaque fois justes, à chaque fois complètes, à chaque fois prenantes, nous sommes comme embarqués dans cette histoire et ce monde ; tellement que l'on voudrait participer à leurs cours d'astronomie, de théologie ou encore d'ethno-mythologie.
Ce roman nous transporte et nous fait voyager. Nous suivons l'histoire d'Adec et de Eivind, de leur meute ; nous découvrons leurs passés, nous partageons leur présent et nous entrevoyons leur futur. Nous ressentons leurs émotions et nous avons envie de les voir réussir, les voir heureux, de les voir gagner.

Cette autrice ne me déçoit jamais et je suis vraiment heureuse d'avoir eu la charmante occasion de la connaître il y a de nombreuses années et je suis sincèrement très ravie de la connaître encore aujourd'hui et de pouvoir suivre ses écrits. Ce roman que j'ai pu avoir dans mes mains dès le Salon du Livre à Paris (2019) ne fait que confirmer son talent.

Laissez-vous emporter par cette fabuleuse histoire d'Adec et Eivind.

par Elnae
Le Sang-mêlé Le Sang-mêlé
Jay Northcote   
Bon et bien comment dire que ce livre n'est absolument pas transcendant. Je me suis absolument pas attaché au personnage qui manquait à mon sens de personnalité. Quand à l'intrigue et l'histoire en elle même c'est du déjà vue et c'est aussi incroyablement prévisible. M'enfin ça fait un moment de lecture agréable tout de même.

Par contre je ne sais pas ce qui ces passé chez Reine-Beaux, si la traductrice était fatigué ce jour là où quoi mais il manque des mots, parfois on a carrément des mots qui ne vont absolument pas dans la phrases sans parler des fautes. Je ne comprend pas, c'est absolument rare chez eux. En espérant que ce soit un cas isolé.
Nous Nous
Julie Bozza   
http://www.lmedml.fr/2019/05/29/nous-julie-bozza/

MON PREMIER MMM EST HÉLAS UNE DÉCEPTION…
Avant de vous livrer mon avis, je souhaite vous dire que mon ressenti est assez personnel et basé sur mes propres idéaux. Je suis déçue d’être passée à côté de cette histoire… Mais dès les premières pages, j’ai senti que cela allait être une épreuve de terminer ce roman.

J’étais prête à découvrir un ménage à trois. J’avais même hâte découvrir cette dynamique amoureuse qui m’intriguait tant, hélas le contexte de l’histoire à douché tout mon enthousiasme. Ma nature possessive a pris le dessus et je n’ai pas compris les choix des personnages ni la manière dont ils se sont engagés dans cette relation à trois.

DES PERSONNAGES QUI M’ONT LAISSE DE MARBRE !
L’entrée en matière du roman met directement une distance entre les personnages et le lecteur. J’ai mis un temps fou à rentrer dans l’histoire et à m’intéresser à nos héros.

On sent dès le début qu’il y a une certaine alchimie entre ces trois hommes. Mais… parce qu’il y a un mais. On sent bien que Grae est attiré physiquement par Chris, qui est un homme au charme certain, mais lorsqu’il essuie un refus de sa part, il choisit Ben, faute de mieux. Cela a commencé à coincer pour moi à ce moment-là. Grae et Ben se mettent ensemble, mais Grae a toujours cette attirance envers Chris qui le taraude. Quand Chris leur propose une nuit à trois, leur monde chavire. Ben accepte le deal pour faire « plaisir » à Grae. C’est là que j’ai décroché.

Je peux envisager le multipartenariat… du moment que toutes les parties sont consentantes et en ont envie. Et clairement Ben c’est laissé tenter pour ne pas perdre Grae. Cela a entraîné des émotions dérangeantes. Etant jalouse et possessive en amour, je me suis mise à la place de Ben et j’ai très mal vécu les début de cette relation à trois. Alors oui, au fil des pages, nos héros évoluent mais je suis restée sur ce départ malaisant.

Les personnages n’ont pas su attirer ma sympathie. Je suis restée hermétique à leur personnalité et je suis restée de marbre face à leur relation. Pourtant, les scènes érotique auraient dû m’émoustiller, mais… cela n’a pas fonctionné.

UNE INTRIGUE LONGUE ET DÉNUÉE D’INTENSITÉ !
Je suis un peu dure dans cet avis. Encore une fois, je me suis ennuyée et je le regrette ! Ce ne sera peut-être pas le cas pour vous. J’ai trouvé la plume de l’autrice trop lourde et les descriptions concernant l’univers des héros vraiment de trop.

Je me suis fais violence pour passer le début soporifique croyant que la suite saurait me séduire, mais ce ne fut pas le cas. J’attendais vraiment d’être surprise par la dynamique de la romance, je voulais vraiment aimer cette relation à trois mais le contexte dans lequel elle a commencé a sonné ma déception.

Je n’ai donc pas vraiment passé un bon moment. Je voulais absolument le terminé pour finir sur une bonne note mais j’ai été tiraillée jusqu’au bout par des émotions désagréables à ressentir et ce n’est pas ce que je cherche pendant mes lectures.

EN BREF :
Ce roman est mon premier MMM et c’est une vraie déception qui ne tient qu’à mes idéaux qui étaient à l’opposés de ce que l’on trouve dans cette histoire. C’est un ressenti très personnel et vous aimerez peut-être votre lecture. Je ne resterais pas sur cet échec et je retenterais une autre romance MMM par la suite.
415 INK, Tome 1 : Rebelle 415 INK, Tome 1 : Rebelle
Rhys Ford   
S'il ne s'agit pas ici du coup de cœur du siècle, il n'en reste pas moins que j'ai vraiment dévoré ce roman. On y retrouve avec une grande joie toute la densité de la plume de Rhys Ford et la noirceur douloureuse de certains de ses personnages. Et ici avec l'histoire de cette fratrie recomposée on est pas en reste loin de là.

Une série qui commence donc avec l'histoire de Gus et Rey. Deux hommes qui s’étaient aimés mais qui, sur la décision du second se sont séparés pour de mauvaises raisons laissant le premier noyé dans un puits de souvenirs sans fond. A travers, Gus c'est toute l'histoire de plusieurs générations d'enfants placés ou ballottés de famille d'accueil en foyers voir en prison pour adolescents. Toute une génération de mômes dont on ne sait pas quoi faire, que l'on ne sait pas gérer et que l'on a préféré laisser parfois dans les bras d'une enfance chaotique à défaut de donner une réponse à leurs besoins. C'est aussi une certaine mise en lumière sur la gestion du social sur plusieurs décennies, ici aux Etats Unis et à San Francisco plus précisément, sur la terrible défaillance et destruction par un système d'êtres encore à peine considérés comme des enfants plutôt que des dossiers.
L'histoire est lourde de sens et de répercussions, elle frappe avec justesse sur les failles des hommes adultes et sur celles qu'ils génèrent chez leurs cadets.

Rebelle, c'est l'histoire de Gus et de sa rédemption par le biais de son fils et de sa prise de conscience. C'est le roman d'un homme qui sort la tête de l'eau dans laquelle il a été jeté avec violence à un age ou l'on sait à peine nager et qui doit alors construire une autre vision du monde et de lui même. Gus et Rey se retrouvent et les traces d'un passé commun se redessinent douloureusement à l'instar de l'encre qui orne leur peau. Les deux hommes redéfinissent le croquis de leur vie entre flammes et couleurs, entre hier et demain, entre erreurs et possibilités et c'est presque jouissif de voir les codes pourtant habituels se dérouler avec un naturel désarmant.
La sincérité de Rey est aussi attractive que la douleur de Gus peut être touchante et on ne sort pas indemne de cette relation bercée de l'adolescence à l'age adulte. Les choses sont bien construites et naviguent avec aisance sur une trame présente qui nous assène par à-coup la charge du passé de chaque personnage.

Rebelle c'est aussi et surtout l'introduction de cette fratrie reconstruite à la sueur des bras de Bear le plus âgé et le plus protecteur de ces cinq "frères". L'auteur livre un très bel hommage à la solidarité, au sens de la famille, cette famille du cœur au-delà de celle du sang, celle que l'on fixe d'un symbole posé sur sa peau pour être sur de ne jamais la perdre. C'est avec des passages aussi durs que tendres, car ces cinq garçons sont un pur délice chacun à leur facon, que leurs rapports nous proposent de vrais moments de drôlerie discrète
.
En filigrane on devine tout l'amour de Rhys Ford pour le monde du tatouage qu'elle sait restituer de manière authentique ( San Francisco est une des capitales les plus créatives du tatouage) et parfaitement crédible. Rebelle c'est une romance "plurielle" car plus que l'amour entre deux hommes, c'est celui des amis, de la famille ou de ces gens avec qui à un moment donné on a décidé de construire quelque chose que ce soit une maison, un bout de chemin, un repas ou un simple tatouage. L'auteure réserve du coup une très belle part à tout un panel de personnages assez fourni donnant encore plus de corps au récit. On devine à peine l'histoire propre à chacun même si elle est ici déjà abordée par cette maison bancale, ce salon de tatouage, ce premier tome et on sait déjà qu'on va mettre le nez dans une série très prometteuse si elle suit le même tracé.
http://meninbooks.eklablog.com/rebelle-de-rhys-ford-a161859348

par Tyzane
415 INK, Tome 2 : Le sauveteur 415 INK, Tome 2 : Le sauveteur
Rhys Ford   
Si le premier tome était assez intense autant par la romance que par le parcours de ces 5 frères, le second est un peu plus intimiste bien qu'aussi douloureux dans son intrigue.
On y découvre cette fois Mace et son passé horrible, sa dévotion sans faille à sa famille de cœur et surtout sa retenue amoureuse qu'il s'acharne à maintenir envers et contre tout. Un volume ou la présence de la fratrie est un peu moindre, ce qui m'a un peu déçue au départ, mais qui finalement s'explique très bien par le lien serré qui unit Mace à Barrett "Bear". Car c'est certainement à cette amitié, qui est le plus au centre des débuts chaotiques de Mace, que ce roman est le plus dédié.

Ces deux frères, qui ont su à la force de leurs bras et de leur cœur, construire la maison, devenue l'asile de leurs frères plus jeunes, sont les piliers de cette famille reconstituée. On plonge donc un peu plus dans cet amour fraternel et surtout dans la personnalité protectrice de l'un comme de l'autre. Le relationnel est donc plus confidentiel même si les trois autres frères ( sans oublier Earl bien sur) font quelques apparitions et cette formule fonctionne très bien. Mace est tout autant que Gus un pur produit de la violence et de la déchéance parentale et l'auteure nous montre cette fois des aspects plus sombres que la "simple" folie maternelle. Le parcours similaire des uns et des autres nous amène à retrouver ces mêmes thèmes autour de l'abandon mais aussi du racisme, de l'homophobie et de tout ce qui pousse la haine à devenir un choix éducationnel.
Rhys Ford retranscrit avec brio ces sensations physiques et traumatiques que laisse une enfance torturée à travers un personnage principal profondément touché et un autre moins marqué mais tout aussi affecté. Elle établit un sorte d’échelle de valeurs qui permettent a chacun de se situer mais aussi de se réajuster par un processus de comparaisons qu'on a tous tendance à systématiser sans qu'il soit justifiable pour autant.

On est aussi beaucoup plus axé sur une relation Rob /Mace qui semble moins rebondissante que celle du précédent volume mais qui nous réserve encore la surprise d'un présent difficile à gérer. Rob a sa façon devient très vite le chaînon manquant de Mason et leur relation a une portée plus fleur bleue et paradoxalement moins compliquée que celle de son jeune frère. C'est un personnage discret (mais pas en apparence) qui d'emblée tombe sous le charme d'un patron grognon et qui a tout pour rendre celui-ci un peu plus conciliant. Sa mesure et sa ténacité sont à la hauteur des craintes de Mace et c'est par sa douce patience que le présent prend de nouvelles couleurs pour le taciturne pompier. Le roman navigue donc entre souvenirs, traumas assez glauques et moment amoureux plutôt doux révélant un Mason aux antipodes de ce à quoi on s'attendait.
Le décor continue à s'installer, les passés respectifs à définir les personnalités, la vie du salon et l'amour du tatouage sont plus que jamais présent.

Un second volet dans la lignée de son prédécesseur mais qui, à titre personnel, m'a un peu moins emballé et uniquement à cause du côté romance un peu rose entre Rob et son "patron". Le roman, lui, conserve la même saveur et le même traitement avec une traduction qui m'a parue un chouia plus complexe.
Bien sur, les déjà fan d'Ivo ne seront pas déçus car on devine le troisième tome qui se profile avec un couple qui laisse présager de l'explosif (et mes paris sont tombés à l'eau on dirait bien) ! J'attends personnellement avec une impatience sans nom l'histoire de Bear et du discret mais non moins surprenant Luke! Et rien que de le dire j'en salive d'avance! Yop.
http://meninbooks.eklablog.com/le-sauveteur-de-rhys-ford-415-ink-tome-2-a161980870

par Tyzane
Les Chroniques de Ren, Tome 2 : Messager Les Chroniques de Ren, Tome 2 : Messager
Faith Kean   
Honnêtement, ce livre n'a pas grand chose à voir avec le tome précédent.

Il se consacre davantage sur la place de Ren et son rôle à jouer dans ce monde.

Je ne vais pas vous mentir Ryhad m'a cruellement manqué dans ce tome.
Heureusement qu'on a parfois quelques scènes, mais c'est bien trop peu à mon goût.

L'histoire m'a beaucoup moins emballé, je n'étais pas à fond dedans comme avec le tome 1, et c'est bien dommage.

Pour moi, il y a donc une baisse de régime avec ce second tome.

Il n'est pas parvenu à éveiller mon intérêt plus que cela, sauf à la fin, la dernière partie, quand Ryhad rencontre l'héritier des loups.

Clairement, j'attends beaucoup mieux pour la suite, et tout mes espoirs se fondent sur le prochain tome.
Les Chroniques de Ren, Tome 3 : Guerrier Les Chroniques de Ren, Tome 3 : Guerrier
Faith Kean   
Trilogie se finissant en beauté. Ce tome est à la hauteur des deux autres et j'espère sincèrement que Faith Kane prévois de faire une suite sur Acquen & Lyhanon et sur le développent du petit Ryhuren & Cade !! Tout en faisant qu'en arrière plan nous voyons la relation de nos deux héros... Quel beau rêve ça serais.
Magnifique série qui restera gravé jamais dans ma mémoire comme une des meilleur dans son style !

par Alessiap
La Meute d'Atherton, Tome 4 : Kieran La Meute d'Atherton, Tome 4 : Kieran
Toni Griffin   
Je suis assez d'accord avec l'avis de Chivas. J'ai lu cette série en étant globalement déçue mais en ayant le sentiment qu'elle pouvait être vraiment bien en ajoutant de la profondeur à l'histoire. Et c'est chose faite sur ce tome 4 avec une trame bien plus aboutie.

par Oxanes