Livres
455 058
Membres
404 233

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1



Description ajoutée par Bloop 2016-04-18T12:53:39+02:00

Résumé

Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l'aider à s’échapper, alors même qu'elle avait ordre de l'exécuter. Accusée de trahison, Elia s'enfuit...

Afficher en entier

Classement en biblio - 362 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par LizzieB 2017-01-27T04:02:31+01:00

-C'est gentil de venir me voir aussi souvent, mon petit. Comment va ta Maman ? Elle ne me rend plus beaucoup visite ces temps-ci.

-Toujours morte, marmonna Sol penché sur le poêle, je te préviens dès qu'elle réssuscite.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Maximousse24 2017-10-21T19:26:42+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

J'ai passé un très bon moment de lecture avec Elia bien qu'il fut rapide car je l'ai dévoré en 2 jours !

Bien que l'histoire/le contexte n'apporte rien de bien nouveau à l'univers de la dystopie, l'histoire se lit très facilement, l'écriture est fluide. Les personnages sont sympathiques et l'univers assez intriguant. Pour moi il n'y a pas de temps mort au cours du livre, on s'immerger facilement dedans.

Il m'a manqué par contre des détails pour vraiment m'attacher à cette aventure (d'où la liste d'argent) mais c'est avec une grande hâte que je lirai le tome 2, en espérant avoir beaucoup plus de détails autant sur l'univers que sur les personnages et leurs relations entre eux.

Afficher en entier
Diamant

Ma Chronique : https://labooktillaise.wordpress.com/2018/06/20/17033/

WOOOAH ! Bon, je ne sais même pas par quoi commencer tellement il y a des choses à dire !

Je n’ai jamais lu une dystopie de ce genre, elle m’a touchée par son originalité et ses vérités ! Je vais d’abord vous faire un peu d’histoire avant de donner mon avis !

Bon, c’est une dystopie, donc la terre à été décimé à cause de catastrophe naturels, beaucoup de gens sont mort et seuls une petite parcelle est resté debout ! Afin de reformer l’humanité, le gouvernement a eu l’idée de diviser la société en 3 cast :

Les kornésiens : Dirigent, pensent et gouvernement, ils sont riches et sont a la têtes du pays, ont toutes les libertés

Les Askaris : Ce sont les commerçants

Les Nosobas : Inférieurs aux animaux, esclaves, moins que rien

Ainsi, nous faisons la connaissance de Elia, une kornésienne. Elia est passeuse d’âme : Un métier fait pour les gens qui ne ressentent rien du tout, absence d’émotion leur permettant d’ôter la vie à ceux qui le demandent ou aux personnes âgés. Elia a toujours eu une belle vie mis à part le fait qu’elle s’est toujours senti différente et un peu seul ! Elia est surtout différente car elle est…. Rousse ! Cette couleur de cheveux EXTRÊMEMENT rare à cette époque et elle doit sans cesse le cacher ! Sa vie va basculer quand un jour, on lui demandera d’euthanasier un Nosobas mais elle va le sauver et dissimuler sa mort…. ce qui va complètement détruire sa vie ! Le gouvernement apprendra cela et Elia sera oblige de s’enfuir, de laisser son père et sa petite sœur. Ou est ce que Elia a du se rendre ? Chez les nosobas !

Il faut savoir qu’avant d’atterrir là, comme tous kornésiens qui se respectent, elle méprisaient les nosobas, ne voulaient même pas les toucher, voir respirer le même air qu’eux…. hé oui, les nosobas sont des erreurs de la nature, des sous hommes et les kornésiens sont trop purs pour entrer en contact avec…

Bref, une nouvelle vie s’offre à Elia, une nouvelle vie d’esclave ! Elle va faire la connaissance de Tim, son nouvel ami, celui qui l’a aidé quant elle était perdus ! Fini les 3 repas par jour, le confort, la richesse ! Elia va devoir travailler et pour rien du tout ! Son regard envers les Nosobas évoluent et elle se rend compte que ce sont tout simplement des humains comme elle (Moi : Non, Elia, c’est vrai ?) ! Sincèrement, malgré mon sarcasme, je peux comprendre que Elia n’a fait que réagir par rapport à son éducation, son mauvais regard envers les Nosobas n’est dû qu’à ce qu’on lui appris toute sa vie et au contact des Nosobas elle se rendra compte de plusieurs choses :

Tout d’abord les nosobas vivent vraiment dans des conditions horribles et cela sans raison ! Il y a juste un groupe de personne ayant décidé que certains humains devaient etre traité ainsi, ensuite les nosobas ont un immense cœur. Malgré leurs conditions de vie, elle a su trouver en eux plus de qualités chez son propre peuple ! Elle se fera des amis en Tim, Arhia mais aussi Solstan, le fameux Nosobas qu’elle a sauvé ! Au fil du récit, non seulement Elia va se rendre compte de ces inégalités mais elle va découvrir une chose sur sa propre histoire ainsi que sur le gouvernement !

Malgré les pensées de Elia, j’ai aimé ce personnage du début à la fin ! Comme je l’ai dit plus haut, sa façon de penser n’étaient dû qu’à son éducation, le fait d’entendre tous les jours que les nosobas sont ceci ou cela, et bien au finale, elle le pensait elle même mais le jour ou elle se retrouve au milieu d’eux, elle peut enfin penser d’elle même et l’évolution de ses pensées étaient super. C’est une fille courageuse et elle n’hésite pas à aller au devant du danger pour ceux qu’elles aiment !

Pour parler de ses amis, commençons par Tim, tim c’est cet ami sympa qui aide tous le monde, sympa et souriant malgré sa vie, il va tendre la main a Elia et ne pas s’en détourner malgré la vérité sur ce qu’elle est vraiment : Kornésienne ET passeuse d’âme (Pire que des kornésiens, ils tuent pour le plaisir, surtout les nosobas), Arhia, elle, est priviligé, fille d’un défenseur (Policier), elle n’a pas a travaillé dans les mines. Malgré ses privilèges, à aucun moment Arhia ne s’en vente ou rabaisse les autres, au contraire, elle essaye au maximum d’aider ses amis, reconnaissant sa chance !

Solstan : Mystérieux, ténébreux, Sol est un personnage bien secret et je l’ai beaucoup aimé ! Lui c’est plutôt les actions et non la parole !

Vers la fin, le roman prend une autre tournure, ça sent la révolte et la révolution et Elia sera malgré elle au centre de l’attention, elle devra aussi faire des choix et se battre pour ceux qu’elle aime au péril de sa vie et parfois celle de ses amis !

Franchement, un grand bravo à Marie Vareille, le récit est mené d’un coup de maître, cette dystopie est originale, les personnages ont du caractère et sont attachants, les révélations faites m’ont coupé le souffle et l’histoire m’a tenue en haleine tous le long ! J’avoue avoir été souvent révolté et en colère en lisant les atrocités faites aux Nosobas. Ce récit dénonce énormément de chose à mon avis ! Une dystopie original qui m’a touché par ses dénonciations et ses personnages si… vrais.

Afficher en entier
Or

Les pages se tournent toutes seules, ont entre dans l'histoire très rapidement.

En revanche je trouve que l'histoire ressemble plus à une dystopie de science fiction qu'à de la fantasy comme cela était indiqué. Maintenant je vais m'empressée de lire la suite.

Afficher en entier
Bronze

J'ai tout d'abord été très surprise par cette lecture. La couverture, le résumé et même le prologue me donnaient l'impression que j'allais plonger dans une lecture fantastique. Depuis Ewilan, je n'ai pas vraiment retrouvé de saga fantastique jeunesse, aussi ai-je été un peu décue de découvrir qu'il s'agissait en fait d'une énième dystopie adolescente. Cela dit, et la petite déception passée, il s'agit d'une très bonne dystopie à mon avis. Les événements s'enchainent assez vite et tout s'emboite assez bien. Les personnages sont attachants et l'univers simple mais efficace. J'ai hate de pouvoir lire la suite.

Afficher en entier
Diamant

Pour moi, classé à jamais dans mes livres préférés... J'adore !!!

Afficher en entier
Or

La couverture de ce roman est quand même assez trompeuse. Je m'attendais clairement à un livre de fantasy. Et en fin de compte c'est une dystopie. Du coup j'ai été surpris par ma lecture et en bien parce que j'en ai un peu marre des dystopies ces derniers temps et du coup là comme j'étais dans ma lecture je ne pouvais plus faire marche arrière. Et globalement l'histoire se tient bien, n'a rien de vraiment original mais elle est rapide car l'auteur ne perd pas de temps et c'est bien mieux comme ça. Hâte de voir ce que la suite va donner.

Afficher en entier
Argent

Elia est une jeune femme qui ne découvre ses origines que tardivement et prête à tout pour sa famille et plus particulièrement sa sœur. J'ai aimé le mélange entre la communauté qui fait très évoluée, dans une époque moderne, mais toujours dépendante des sources d'énergies provenant des mines.

Le principe de caste n'est pas révolutionnaire mais j'ai appréciée la manière dont l'auteur l'explique, la façon dont Elia se sent différente sur bien des plans. Et pourtant, elle n'est pas une héroïne faible et passive. Elle sait qu'elles sont ses faiblesses et elle en tire une force. les personnages qu'elle rencontre au long de l'histoire sont décrit simplement et on ne s'attarde que très peu sur eux. Ca ne m'a pas choquée pour autant. C'est une histoire douce au premier abord qui promet une suite plus mouvementée.

Afficher en entier
Or

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/08/elia-la-passeuse-dame-tome-1-de-marie.html

On découvre très vite Elia et son rôle de passeuse d'âme et surtout son quotidien. Sauf que, comme dans toute bonne dystopie, un évènement va l'obliger à changer de vie. Ici, elle va désobéïr aux ordres. Elle va donc troquer une vie routinière et sans difficultés aucunes contre une vie dans les mines avec à peine de quoi se chauffer et se nourrir. J'ai trouvé que le changement se faisait parfaitement. Ni trop rapide, ni trop lent. On a le temps de tout assimilé.

La discrétion d'Elia est tout aussi logique de part son métier et surtout sa couleur de cheveu. En effet, les cheveux roux sont mal vus dans la société. C'est pour cette raison qu'elle les a toujours caché. C'est une jeune femme qui vit chaque jour différemment. Elle n'a pas d'illusions et a des projets d'avenir difficilement réalisables. Elle adore sa petite sœur et évite son père au maximum.

Concernant son père, on ne comprendra les raisons de son comportement qu'au fil de l'histoire. Et encore...je pense qu'on ne sait pas encore tout le concernant. La petite sœur est juste mignonne. Lorsque Elia arrive dans les mines, elle va passer beaucoup de temps à trois personnages loin des clichés qu'on peut voir. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié le fait qu'ils forment un quatuor contrairement à d'habitude.

Un autre bon point pour ce roman : l'héroïne ne pense pas une seule seconde à avoir une relation amoureuse. C'est tout à fait cohérent avec l'intrigue et le comportement de l'héroïne. Je pensais sincèrement qu'il y en aurait une. Et bien non. Elle reste humaine et on comprend vite qu'elle n'y songe pas une seule seconde. Elle l'explique d'ailleurs très bien avec beaucoup de douceur. On pourrait d'ailleurs la penser égoïste. Personnellement, non. Je la trouve très humaine.

Concernant l'intrigue, je n'ai pas grand chose à dire. Elle est très bien ficelée. D'autant que l'autrice s'amuse à nous mettre en bouche une information sous entendu pour nous la donner qu'après les explications. Ça nous oblige à lire jusqu'à avoir la dite information. Jusqu'à la quasi dernière ligne qui m'a donné envie de lire le deuxième tome...que je n'ai pas. Sinon, ce n'est pas drôle. Je me demande bien ce que va faire Elia.

En bref, ce roman m'a agréablement surprise. Je le pensais sympa avant lecture et je le trouve génial après lecture. Si vous cherchez une lecture dystopique originale, je pense que vous trouverez votre bonheur.

Afficher en entier
Or

A vrai dire je m'attendais pas à ce que ce soit une sorte de dystopies. Je voyais plus le côté fantastique mais non. Mais je suis pas déçu pour autant. C'est une lecture très agréable. J'ai vraiment appréciée les personnages même si il y a encore beaucoup de mystère autour d'eux. J'ai hâte d'en savoir plus sur Solstan, de voir Elia évoluer encore plus. J'espère qu'on retrouvera Tim et Ahria aussi. Et qu'on en saura plus sur la famille de Elia, sa soeur et son père. D'ailleurs Spoiler(cliquez pour révéler) je m'attendais pas à ce que Elia soit de deux castes différentes. C'est pour ça qu'elle est aussi spécial. En tout cas j'ai hâte de lire la suite. C'est prometteur.

Afficher en entier
Bronze

Étant depuis quelque temps déjà dans ma PAL et n’étant pas encore suffisamment prêt pour en sortir, je me suis décidée à lire ce livre en l’intégrant dans un challenge littéraire.

Et autant dire, une fois n’est pas coutume, que le prologue est des plus intrigants et attrayants malgré l’incompréhension de ce qui se passe. Or la suite est un niveau en dessous de mes espérances par manque d’originalité majoritairement. L’originalité est d’ailleurs ce qui a fait, en général, défaut dans ce livre. Nous retrouvons en effet des personnages ayant des caractéristiques similaires voire identiques dans d’autres récits : l’ami toujours doux et gentil, l’ami rebel et caractériel et enfin la bonne copine un peu fofolle mais sur qui on peut compter. Bon gré mal gré, je me suis néanmoins et étonnamment attachée à ces quatre amis.

Avant de tout de suite faire preuve de mauvaise fois, il y a néanmoins eu quelques originalités. En effet, Elia qui était au sommet de l’échelle sociale devient fugitive et doit donc se faire passer pour une Nosoba, les serviteurs, les esclaves. Il est vrai que cela n’est pas en soit original, j’ai néanmoins trouvé très intéressant ce que ceci apporte à son personnage ainsi que dans sa perception de voir les autres. Et finalement de remettre beaucoup de choses en question.

Il en est de même du nouveau monde créé par l’auteur qui laisse supposer que c’est de notre futur qu’il s’agit, ce que j’apprécie de manière générale car cela nous permet d’imaginer, parfois de façon exagérée, comment celui-ci pourrait être. En outre, le mélange entre passé et futur souligne l’intemporalité des discriminations et des inégalités. C’en fait donc un livre quelque peu dénonciateur de notre société actuelle.

Par ailleurs, les descriptions sont très bien écrites. Elles nous transportent et nous plongent dans cet univers paradoxalement futuriste et rétrospectif, que j’ai beaucoup aimé et que j’aurais adoré découvrir plus en profondeur, en particulier les différentes villes, qu’elles soient éphémères ou souterraines.

En résumé, mon avis est plutôt mitigé pour ce livre : il est bien et on arrive à suffisamment voyager dans ce bel univers prenant vie grâce à la plume très jolie de l’auteur. Néanmoins, tout reste trop superficiel à mon goût et en fait donc un livre un peu trop court. L’avantage est qu’il se lit très vite. De plus les personnages stéréotypés et le côté dénonciateur en fait un livre que je recommande à de jeunes adolescents de 13/14 ans qui ont envie de découvrir des dystopies. Celle-ci est en effet assez bien pour débuter dans ce genre.

Source : https://athesouhaits.wordpress.com/2017/07/24/la-passeuse-dames/

Afficher en entier

Date de sortie

Elia, la passeuse d'âmes, Tome 1

  • France : 2016-05-04 (Français)

Activité récente

Skyzo l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-08T23:29:44+02:00
Alexdes l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-28T22:24:53+01:00
ju5991 l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-07T16:02:17+01:00

Les chiffres

Lecteurs 362
Commentaires 63
Extraits 12
Evaluations 137
Note globale 8.4 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode