Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elisabeth57 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le serment d'Andrew Le serment d'Andrew
Nine Gorman   
Sur wattpad, l'auteur annonce la sortie en fin d'année !!!

par Gregsam
L'amour en braille L'amour en braille
Mélanie Baranger    Valy G.C.   
Un roman très sympathique. Il se lit très rapidement.
Une très belle histoire d'amitié, mais aussi d'amour.
On découvre petit à petit l'histoire de la belle Rachel, émouvante et touchante.

par Azuriea
Les Contes inachevés, Tome 4 : Queen of Athelia Les Contes inachevés, Tome 4 : Queen of Athelia
Aya Ling   
Kat is now the mother of an 8-month-old prince. Overjoyed with baby Eddie, she devotes all her energy to parenting instead of handing off her son to the nurses, according to tradition. But her determination to be a loving, caring mother has created more problems. Duties and demands await; in particular, Edward is unhappy that she spends less and less time with him. How is Kat going to handle being a wife, mother, and member of the royal family?

Queen of Athelia is a short novel of about 50k words.

par Lolita91
Noirs démons, Tome 5 Noirs démons, Tome 5
Suzanne Wright   
Devon and Tanner's story
http://www.suzannewright.co.uk/my-books/works-in-progress/

par plumanna
La Sœur du roi La Sœur du roi
Jenny Vallélian   
"Woody et Maïk"
Je voulus sortir de la chambre pour aller dans la mienne quand je me rendis compte qu'il y avait une porte communicante qui séparait nos deux appartements.

- Cette porte emmène à ma chambre, lui demandai-je en lui montrant la fameuse ouverture?

- Ouais... pourquoi?

- Pour rien...

Au moment où j'allai franchir la porte, je suspendis mon geste. Maïk se rapprochait de moi en me disant:

- Je trouve cette porte bien pratique, moi... Tu ne trouves pas? Une femme et un homme séparés par un mur... que l'on peut traverser...

Sa voix rauque et de plus et plus proche me fit me retourner et je me retrouvai nez à nez avec lui.

-Qu'est ce que tu fais Maïk?

- Je ne sais pas, que voudrais - tu que je fasse?

Je souris et me retournai pour entrer dans ma chambre.

par Blackwell
Liés Corps et Âmes, Tome 1 Liés Corps et Âmes, Tome 1
Jessica Shirley   
« La mort est le début d’une nouvelle histoire », c’est ce que découvre Émilie lorsque, suite à son décès, son âme se détache de son corps.

Dès lors, le destin de la jeune femme sera étroitement lié à celui de deux hommes.

D’une part, Andréa, un Ange de l’Autre Côté nouvellement promu, qui se voit confier une mission lui permettant éventuellement de rejoindre la Lumière, cet endroit tant convoité.

Et de l’autre, David, disquaire parisien, sujet à d’étranges visions qu’il ne maîtrise pas et qui impacteront radicalement sa vie.

Tous trois doivent cheminer conjointement vers leurs objectifs malgré la naissance de nouveaux sentiments.

Mais, sur ce fil ténu entre la vie et la mort, un grand amour a-t-il sa place ? Qui s’avérera être le meilleur équilibriste ?

par Ocelline
Ô-Fée-Li Ô-Fée-Li
Helene Caruso   
Dans ce roman très court, je n'ai pas vu les pages défiler, prise dans les événements : les personnages tous plus intéressants et attachants les uns que les autres, la magie, les êtres surnaturels. Un savant mélange de tout ce que j'aime. J'ai toujours l'inquiétude dans ce genre de livre si court que l'auteur ne fasse que survoler le sujet, je ne suis pas fan de nouvelles en règle générale. 80 pages pour exploiter une histoire, on craint le manque de détails mais Hélène Caruso a maîtrisé son sujet d'une main de maître !

Les personnages sont décrits parfaitement, on s'attache rapidement à la jeune Ophéli. Elle est toute jeune, entourée par une famille aimante, surprotégée par son frère James dont le loup veille en permanence sur elle. Cooper son second frère, caméléon, est très présent aussi n'hésitant pas à la couvrir quand le besoin s'en fait sentir. J'ai beaucoup aimé les événements qui se sont enchaînés, le rythme donné par l'auteur, sa plume fluide et agréable, accessible à tous. Mais, le plus formidable reste le final qui remet absolument tout en question ! On ne s'attend pas du tout à ce genre de conclusion et, pour le coup, j'ai été complètement bluffée... 

Je recommande vraiment ce livre pour son côté fantastique, mystérieux, pour l'écriture agréable et simple de l'auteur mais aussi pour l'originalité de l'oeuvre. 
L'Ange déchu, Tome 1 : L'Hunter L'Ange déchu, Tome 1 : L'Hunter
Marion Obry   
http://lireunepassion.blogspot.fr/2013/12/lange-dechu-tome-1-lhunter-marion-obry.html

Quand j'ai commencé ma lecture de l'ange déchu, je pensais le lire d'un seul coup, vu l'épaisseur du livre. Malheureusement, j'ai eu quelques imprévus qui m'ont empêchée de le dévorer. Parce que oui, on ne s'en rend pas compte comme ça, mais c'est un petit roman qui se dévore et qui se lit très vie, même si on savoure chaque page. Ce n'est pas un coup de cœur, mais une très bonne lecture et bonne découverte. Par contre, je tiens à préciser, pour lire ce livre, il ne vaut mieux pas être sensible, et l'auteure le confirmera : elle n'y va pas dans la dentelle, mais bien cash. Ce que j'ai vraiment, vraiment aimé, pour ma part ! Donc, âmes sensibles s'abstenir ! (ce qui est vraiment dommage, soit dit en passant!)


Dans ce premier tome, nous faisons la rencontre de deux Hunters : Cal et Sebastian. Leur métier consiste à détruire toutes les races impures : vampires, démons et tout ce qui y ressemble. Ce sont deux amis, qui pourtant ont deux caractères bien opposés. Dès les premières pages, je me suis de suite attachée à eux. À Cal par sa gentillesse, son écoute, sa diplomatie constantes. À Sebastian, pour son tempérament fort, son franc-parlé, son envie d'en donner encore plus, et le mystère qui fait de lui quelqu'un d'atypique.


Ils font partie d'une caste qui se trouve à Rome, et qui l'une des plus grandes, voire la plus grande. Là-bas, ils vouent leur temps à traquer chaque démon, afin de les renvoyer d'où ils viennent. Ils n'ont pas peur du sang, de se battre et de tuer. Ils sont nés pour ça et avec ce « don ». Mais lorsque Lucifer décide de revenir semer la peur, la crainte et le sang, tout bascule dans l'horreur. Les deux amis vont se retrouver un petit temps, pour être de nouveau séparés et mener chacun leur guerre de leur côté. D'ailleurs, j'étais un peu déçue qu'au bout de quelques pages Sebastian soit aussi effacé, car j'aimais beaucoup ce personnage, j'espère le revoir dans la suite !


Comme si ça ne suffisait pas, Cal se prend à faire des rêves... Apparaît dans ceux-ci, Lucifer. Pour quoi ? Pour qui ? À cause de quoi ? Il n'en sait rien, et nous non plus ! L'auteure réussit parfaitement à nous mener en bateau, qu'on n'en vient même pas à se demander pourquoi ça lui arrive, ce qu'il a de spécial. Tellement pris dans le récit, on lit, sans se poser de questions. Bien sûr, on en a quelques unes, mais pas de grandes importances.


Concernant l'action, je dois dire que waaah ! Il y en a, et pas qu'un peu ! Du début à la fin on est dans un état de transe, tellement l'action est présente. L'auteure ne lésine pas sur les moyens de descriptions et au fil du temps nous croisons des détails des plus macabres. Dans ce premier tome, j'ai trouvé que Marion Obry allait vraiment au bout des choses, qu'elle n'hésitait pas à décrire des passages qui nous soulèvent le cœur. Et je crois bien que ce sont ces passages que j'ai le plus aimer. (quoi ? Moi, je suis sadique ? Mais non!) Oui, parce que pour moi il ne suffit pas de décrire des passages horribles, il faut qu'ils aient un sens, une histoire, et c'est ce que j'ai ressenti à chaque fois.


La fin arrive toutefois trop vite, dans le sens où 100 pages de plus ne m'aurait pas dérangée, bien au contraire ! On sent que la plume de Marion Obry s'affine avec le temps, que certaines de ses phrases sont empreintes de poésie, malgré les moments noirs du récit. On sent aussi qu'elle a fait des recherches, que le thème des anges et démons qu'elle aborde n'est pas anodin, qu'elle en est même fan. Ça se ressent. Mais j'ai appris que le tome 2 serait plus gros, alors je suis ravie ! Ce que j'ai d'autant apprécié, c'est que la fin laisse une grande marque et donne envie d'avoir la suite sous la main ! Car oui, Marion Obry lâche une sacré bombe ! Même si mon nez de détective avait découvert la vérité à 30 pages de la fin ^^ mais ça n'a en aucun cas gâché cette révélation, bien au contraire !


En résumé, un premier tome bourré d'action, des personnages atypiques, très attachants et bornés pour certains. Une histoire d'anges et démons qui reste sur le même thème que la guerre entre ces deux races, mais qui change de par l'apparition des Hunters, tueurs de démons et autres races démoniaques. Un premier opus où l'auteure va dans le fond des choses, où elle prend le temps de poser les bases, où n'hésite pas à montrer que cette saga n'a rien d'une saga « bisounours ». Des passages parfois sanglants, mais que j'ai adoré. Des détails glauques, mais qui passent pourtant très bien, qui sont dans l'ordre des choses, je dirais ! Bref, pressée de pouvoir lire le second tome, l'attente va être longue !!


Justine P.


« — Vos cheveux blonds, ces yeux verts perçants et doux, vos manières gentilles et attentionnées, vous ne faites pas... enfin !
— Et comment imaginais-tu un « Chasseur de monstres » ?
[…]
— Plus vieux, personnage sombre avec un air patibulaire, une cigarette à la bouche, de la barbe, un air bougon et... ah oui, avec des kilos en trop, solitaire, froid... Une sorte d'ours, en gros. »

par just2iine
Un manoir pour refuge : l'intégrale Un manoir pour refuge : l'intégrale
Ena Fitzbel   
Méfiez-vous de vos rêves ! Ils sont parfois trompeurs.
************************************
Élève au lycée français de Prague, Mila fait chaque nuit ce rêve étrange et rassurant d’un manoir perdu au fin fond de la lande écossaise. Elle y rejoint une amie chère à son cœur.
Un jour, elle révèle à sa classe l’existence du manoir. Le soir même, le rêve qu’elle croyait immuable s’en trouve bouleversé : une domestique disparaît, tandis que l’une de ses camarades à Prague plonge dans un sommeil léthargique.
Mila doit se rendre à l’évidence : son rêve n’est pas comme les autres. Les frontières entre songe et réalité n’en finissent pas de se brouiller. La jeune fille est cependant loin d’imaginer la véritable nature de ce qui pourrait devenir un vrai cauchemar.
Commence alors une course contre la montre pour échapper à son emprise. Laissez-vous entraîner dans un univers onirique empreint de mystère !
Dreamers Dreamers
Ena Fitzbel   
Orpheline, Mila aimerait une vie différente, une existence où ses parents seraient toujours en vie. Alors, la nuit, pour s’évader, l’adolescente se réfugie dans le monde des songes. Et à chaque fois, elle fait ce même rêve rassurant d’un manoir perdu dans la lande où elle goûte aux joies d’une vie heureuse.

Mais une nuit, tout bascule. Ce rêve qu’elle croyait immuable est bouleversé, car ses camarades de lycée en font également partie. Les choses deviennent carrément cauchemardesques quand l’un d’eux est assassiné et que, le lendemain, il ne se réveille pas dans la « vraie vie ».

Progressivement, les adolescents comprennent que les frontières avec la réalité s’estompent et que quelqu’un manipule leurs âmes. Ils doivent découvrir qui et pourquoi s’ils veulent échapper à son emprise maléfique…

par cassi