Livres
547 439
Membres
584 512

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaires de livres faits par Elise-400

Extraits de livres par Elise-400

Commentaires de livres appréciés par Elise-400

Extraits de livres appréciés par Elise-400

date : 10-05-2020
Deux…

Trois…

L’attente interminable s’achève : il est là. Je le sens.

Juste derrière moi, un homme commence à parler :

– Bonjour, Alana, très heureux de faire votre connaissance.

Sa voix est grave, éraillée.

Il y a juste un problème. En me retournant, je ne le vois pas.

Soulevant mes lunettes de soleil, complètement inutile à l’intérieur, j’examine alors tous les coins de la pièce.

Il n’est pas là. Il n’y a personne.

Pourtant, je l’ai entendu.

– Inutile de me chercher, je ne suis pas avec vous, annonce-t-il. Du moins, pas physiquement. Je ne veux pas que nous nous voyions. Enfin, pas encore. Pas avant d’être sûrs que nous soyons compatibles.

J’avale ma salive encore une fois, puis me racle la gorge. C’est vraiment bizarre, mais en même temps rassurant. S’il n’est pas là, il ne peut rien m’arriver, non ? Je décide de l’interroger à mon tour :

– Vous connaissez mon nom, mais je ne connais pas le vôtre.

– Êtes-vous confortablement assise dans ce fauteuil, Alana ?

Sa voix douce me transperce et me perturbe à la fois. Troublée par sa question, j’en oublie la mienne.

– Euh… oui merci, balbutié-je.

– Bien. C’est un fauteuil que j’ai fait restaurer. Il s’agit d’un fauteuil « à la reine », du temps de Louis XV. Un fauteuil… fait pour une belle femme…

Sa voix se fait sensuelle. Elle est magnifique, son timbre me plaît tout de suite.

– Dites-moi comment vous êtes vêtue.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Quand tu es ici, tu es totalement à moi, me souffle-t-il en s'attardant sur chaque mot. Je peux faire de toi tout ce qui me plaît. Tu comprends ?

Son regard est maintenant intense. Je hoche la tête, la bouche sèche. J'ai l'impression que mon coeur va éclater dans ma poitrine.

- Déchausse-toi, m'ordonne-t-il d'une voix douce.

Je déglutis et, maladroitement, je retire mes escarpins. Il les range à côté de la porte.

- Bien. N'hésite jamais quand je te donne un ordre. Maintenant, je vais te retirer cette robe. Ça fait plusieurs jours que j'en ai envie. Je veux que tu sois à l'aise dans ton corps, Anastasia. Tu es superbe, et j'aime te regarder. Je pourrais te regarder tout la journée, et je tiens à ce que tu ne sois ni gênée, ni honteuse de ta nudité. Tu comprends ?

- Oui.

- Oui, qui ?

Il se penche vers moi avec un regard noir.

- Oui, monsieur.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0


Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode