Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de elise1257 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
À l'est d'Éden À l'est d'Éden
John Steinbeck   
Au départ lorsque l'on me parlait de "À l'Est d'Eden" je pensais à James Dean puis j'ai lu la fresque de Steinbeck. L'auteur dépeint ici avec virtuosité les complexités de l'âme humaine : les notions de bien et de mal essentiellement, avec toutes les passions et émotions que cela peut engendrer. Les personnages sont sublimes et marquants (je pense notamment à la redoutable Cathy) et le style d'écriture est épuré.
Un brillant cocktail pour passer un superbe moment de lecture.

par Nadia974
L'Attrape-cœurs L'Attrape-cœurs
J. D. Salinger   
Un très bel ouvrage traitant de l'adolescence dans son état « brut », son fonctionnement et les sentiments qu'il en découle. Car, c'est certainement la compréhension de la vie et du monde qui entoure le narrateur et l'amène à être si déçu.
Le spontané Holden est très attachant. Il décrit (avec un langage argotique) l'absurdité de la société de perdition et ses valeurs perverties par le sexe et l'argent.
On passe du sarcasme méprisant du début à la bonne âme tourmentée au fil du texte. Mais, on ne lâche jamais la souffrance et l'humanité de cette adolescence. Le désenchantement de sortir de l'enfance pure.
Alors, ne serait-ce pas l'intelligence de l'adolescence qui refuse simplement cette adaptation à la société trouble ? Et finalement se jette dans le désespoir de cette noirceur, cet avenir d'adulte méprisable, perverti que tout être doit devenir.
Seules les âmes sensibles auraient une adolescence difficile ?
Cela amène de belles réflexions et en tant que parent, je trouve que le contenu de cet ouvrage est philosophiquement intéressant... Je comprends tout à fait qu'il soit qualifié comme tel !
L'Unité Alphabet L'Unité Alphabet
Jussi Adler Olsen   
L’unité Alphabet de Jussi Alder Olsen
Bryan Young et James Teasdale, amis d’enfance sont pilotes britanniques dans la RAF pendant la seconde guerre mondiale. Lors d’une mission de reconnaissance aérienne en territoire Allemand, leur avion est abattu. Les deux hommes blessés tentent de survivre en sautant dans un wagon transportant des officiers SS blessés et en profitent pour changer d’identité en se faisant passer pour des allemands blessés et traumatisés psychologiquement. Leur transfert avec les autres blessés dans un hôpital militaire appelé Unité Alphabet va être le début de terribles traitements. Les deux hommes continuent de feindre la maladie mentale aidés en cela par les électrochocs et les substances chimiques ingérées. Bryan réussi à s’échapper et trente ans plus tard il tente de retrouver la piste de James.
L’unité Alphabet est mon premier livre d’Adler-Olsen certes tout n’est pas parfait , j’ai eu bien du mal avec la crédibilité à certains moments dans le livre ou à certains points qui m’ont semblé illogiques mais cela ne m’a pas empêché de prendre du plaisir à ma lecture surtout dans la première partie prometteuse du livre qui est menée avec rythme et possède une forte intensité j’ai crains à chaque instants qu’ils ne soient démasqués. A ce moment là, les pages se tournaient toutes seules. C’est un superbe et infernal thriller psychologique. Découvrir un autre versant de la grande histoire était passionnant et terrible à la fois. Les hôpitaux psychiatriques vus comme des refuges pour déserteurs étaient un excellent point de départ.
La suite est différente de part la temporalité puisqu’elle commence trente ans plus tard, beaucoup de personnages aussi et un petit côté fouillis avec trop de coïncidences. On perd de l’intensité dans la tension et du coup je ne me sentais plus connectée avec l’histoire et le dénouement m’a semblé plat. Bref j’ai moins accroché alors que l’intrigue reste intéressante et originale. Une chose est certaine, c’est que c’est très bien écrit dès son premier roman Jussi Adler-Olsen possède une belle maîtrise, ses personnages sont recherchés, son style fluide et haletant et une grande connaissance sur le sujet et les nazis. Bonne lecture.
La Cave La Cave
Natasha Preston   
http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2017/06/la-cave.html

Depuis plusieurs mois maintenant, je dirais depuis septembre 2016, je n'arrive plus à me plonger complètement dans un livre, j'ai énormément de mal à entrer dans de nouveaux univers. Mes pensées me mènent toujours ailleurs et je fini par fermer le livre par manque de concentration.

Mais lors d'un passage à la Fnac, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'autre chose que les livres qui sont dans ma PAL et que je me force à lire parce qu'ils sont là. J'avais besoin d'un autre style, pas de romance ou quoi que ce soit qui se trouve déjà dans ma bibliothèque, mais de quelque chose de plus sombre. J'avais déjà lu le résumé de ce livre deux ou trois fois mais je ne l'avais jamais pris par peur qu'il soit trop jeunesse, chose que je ne supporte plus en ce moment. Mais cette fois-ci, je me suis laissée tenter, et Dieu merci !
Comme je l'ai dis, je me tape une panne de lecture depuis au moins 9 mois, j'accumule les livres "en cours" sans jamais les terminer, et pour une fois, j'ai terminé ce livre en seulement deux petits jours. A l'heure actuelle, c'est un vrai miracle pour moi !

Je me suis complètement laissée aller dans cette histoire, j'ai imaginé chaque scène comme si je les voyais réellement, j'ai vu les personnages, les lieux, ressenti les émotions et sentiments. Je me suis enfin laissée plonger dans un nouvel univers.

On fait donc la connaissance de Summer qui sort seule pour aller rejoindre des amis. Malheureusement, elle va croiser le chemin de Trèfle, qui l'appellera immédiatement Lilas et qui a décidé qu'elle faisait partie de sa famille et va la séquestrer dans sa cave. Mais Summer n'est pas la seule, et elle va faire la connaissance de Rose, Violette et Iris, trois autres jeunes femmes enlevées par Trèfle.
Mais il n'a pourtant pas le profil du malade mental, et a une apparence tout à fait normale. Il a un travail sérieux et s'appelle réellement Colin. Mais lorsqu'il rentre chez lui, son masque tombe, il devient Trèfle et il retrouve la famille qu'il s'est créée.
Ce psychopathe enlève, séquestre, viole, tue, et il n'a pourtant jamais soulevé les soupçons de quiconque.

Je ne sais pas si je classerais vraiment ce roman dans la catégorie YA, c'est d'ailleurs pour ça que je l'ai classé dans la catégorie Drame. Il y est sujet d'enlèvement, de séquestration, de viol, de meurtre mais aussi du syndrome de Stockholm. Il y a du sang, des cris, des supplications. Je pense qu'il faut avoir un certain âge pour le lire, même si je pense que je l'aurais tout autant bien aimé à 14-15 ans.
Mais comme je l'ai dit, j'avais besoin de noirceur et d'un sujet comme celui-ci, alors je l'ai absolument adoré ! Ce bouquin m'a rendu accro, dès mon réveil je le lisais, à mon coucher je le lisais. Et pour vous dire à quel point il m'a obsédé ces deux derniers jours, lorsque je me suis couchée il y a deux jours après avoir lu quelques pages, j'ai rêvé que j'étais moi-même dans cette cave. Je me trouvais totalement dans l'univers du livre, comme lorsque l'on dort juste après avoir regardé un film d'horreur.

Un film d'horreur, c'est d'ailleurs ce à quoi il m'a fait penser. Pas grâce à la partie sombre puisqu'il n'est pas non plus effrayant, mais grâce à l'ambiance dans laquelle il nous plonge. Il y a quelques mois, je suis allée voir Split au cinéma, je l'ai absolument adoré, et je l'ai re-regardé chez moi il y a quelques semaines. Il est devenu un de mes films préférés, et le livre m'y a totalement fait penser. Ce n'est pas la même histoire du tout, mais l'ambiance est similaire, et les manies de Trèfle m'ont fait penser aux manies d'une des personnalités du personnage de Split au niveau de ses tocs concernant la propreté, et ses élans de rage.

Je dirais qu'il est d'ailleurs un mélange entre Split et le personnage de Norman Bates. Trèfle est bourré de tocs mais est aussi obsédé par sa mère décédée dans le passé. Il lui parle dans sa tête, lui obéi et fait tout pour la rendre fière.

En ce qui concerne l'écriture et la façon dont il est écrit, j'ai adoré et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Le temps passe assez vite, et on suit le point de vue de Summer, mais aussi de Lewis son petit ami, et de Trèfle son kidnappeur.
Grâce à Summer, on suit le déroulement de son enlèvement, sa séquestration et la façon dont elle gère tout ça. On fait aussi la connaissance des autres filles.
Grâce à Lewis, on suit le monde extérieur, on voit la réaction de la famille et on suit les recherches.
Grâce à Trèfle, on suit ce qui se passe dans son quotidien mais aussi dans son passé. On en apprend plus sur les filles séquestrées avant Summer mais aussi sur son état d'esprit. On se retrouve dans la tête d'un psychopathe pour qui tout ceci paraît normal.

En conclusion, j'ai adoré ce livre, et j'ai encore toutes les scènes en tête comme si je sortais d'une salle de cinéma dans laquelle j'aurais passé deux jours. Je suis encore immergée dedans, et je le conseille à 3000% sans hésitation !
J'ai d'ailleurs regardé les critiques sur GoodReads en m'attendant à trouver des éloges, mais pas du tout, j'ai vu beaucoup de commentaires négatifs. Alors je pense que chacun doit se faire sa propre opinion. Je fais souvent parti de la majorité en ce qui concerne les avis négatifs, mais pas cette fois. Ce livre a réussi à me faire sortir temporairement de ma panne de lecture, alors je ne peux qu'en faire des éloges.
Alors si ce livre vous tente, foncez, et faites vous-en votre propre avis !

par OLDB
La Fanfarlo La Fanfarlo
Charles Baudelaire   
Je n'ai pas trouvé qu'il s'agissait d'une grande œuvre romanesque et l'on peut sentir que Baudelaire n'est pas tout à fait à l'aise. Néanmoins, c'est tout de même une œuvre sur laquelle tout bon littéraire peut s'attarder et, le personnage de Samuel Cramer est particulièrement intéressant lorsque l'on creuse un peu.
La Fille d'encre & d'étoiles La Fille d'encre & d'étoiles
Kiran Millwood Hargrave   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/la-fille-dencre-et-detoiles-de-kiran-millwood-hargrave/

Un beau conte rempli d’aventures…

Dans ce roman, nous suivons Isabella qui vit sur l’île de Joya. Nous allons découvrir l’île avec elle alors qu’elle se lance à la recherche de son amie disparue dans les « territoires oubliés ».

J’ai beaucoup aimé cette histoire qui aurait cependant pu être mieux traitée. J’ai aimé découvrir Isabella, sa famille, ses amis, son village…

L’univers est plein de surprises et parfois franchement effrayant ! J’ai bien apprécié partir à l’aventure avec cette jeune fille à laquelle je me suis attachée.
On va tomber sur des créatures effrayantes et découvrir peu à peu les mythes de cette civilisation.

De plus, j’ai beaucoup aimé l’intrigue, la trame, racontée comme un conte.

Cependant, j’ai été un peu déstabilisée par un manque cruel de détails, de descriptions, notamment dans les scènes d’action qui deviennent alors un peu brouillons. On a vraiment du mal à visualiser le pourquoi du comment une paroi peut s’effondrer d’un coup ou pourquoi les personnages principaux chutent d’un coup de 5 mètres… J’étais vraiment perdue et ça a un peu gâché ma lecture… C’est vraiment dommage car j’aimais beaucoup la façon dont le mythe était incorporé à l’histoire.

Enfin, j’ai bien aimé le lien constant avec la cartographie dès le départ et les révélations qui concernent ce domaine, mais je pense qu’on aurait pu aller plus loin.
L’objet-livre est en tout cas absolument magnifique avec chaque page ornée de symboles concernant les cartes. Magnifique !

La fille d’encre et d’étoiles est un conte envoûtant rempli d’aventures aux personnages attachants. Par contre, j’ai vraiment déploré le manque cruel de détails qui a vraiment entaché ma lecture… J’ai bien aimé le lien fait avec la cartographie, c’était assez intéressant, mais peut-être pas assez poussé.

par Mayumi
La fille qui n'existait pas La fille qui n'existait pas
Natalie C. Anderson   
J'ai adoré ce roman !

L'histoire fait un peu thriller, enquête, vengeance tout cela dans un contexte original : l'Afrique !
J'ai beaucoup aimé le fait que pour une fois, on sort des cadres déjà vu et re re vu. Tina est à la poursuite de l'assassin de sa mère, tuée 5 ans plus tôt. C'est une jeune fille forte et courageuse qui porte un lourd fardeau sur ses épaules.
En plus de sa vengeance qui rumine dans ses esprits depuis tant d'années, Tina prend soin de sa petite sœur qu'elle a placé dans une école avec des sœurs dans laquelle elle est en sécurité.

Mais Tina n'a pas eu cette chance et elle s'est tournée vers les gangs pour survivre et aussi pour planifier sa vengeance.
Alors que tout devait se passer en une nuit, le cambriolage dérape et Tina se retrouve coincée avec un ami du passé et chez l'homme qu'elle sait être le tueur. Mais tout n'est pas si simple, et Tina va vite le comprendre.

L'histoire est passionnante, l'action ne s'arrête jamais et on a sans cesse de nouvelles données sur l'enquête. Si au début, c'est juste une histoire de vengeance, petit à petit pour Tina, ça devient une véritable enquête sur son passé et surtout sur la vie de sa mère, qui n'est pas celle qu'elle prétendait être.
Michael et Skinny, les deux garçons qui viennent en soutien à Tina sont tous les deux géniaux. Les deux ont de l'humour et veulent aider Tina dans cette quête qui semble impossible. La jeune fille se sent souvent seule face au monde, mais en réalité elle est accompagnée de deux compagnons qui feraient tout pour l'aider.

Le côté thriller est très bien géré. Impossible pour moi de prédire la fin et j'ai été agréablement surprise pas le déroulé des événements. J'avais une idée de qui pouvait être derrière tout ça, mais je me suis complètement trompée. Chapeau à l'auteur pour m'avoir trompé à ce point !

Le côté historique prend une part importante dans l'histoire et c'est ce qui donne à ce roman tant de puissance. Le contexte de l'Afrique au temps de la guerre, de la souffrance de toutes ces personnes qui étaient chez eux quand soudain tout a basculé. Ils se sont retrouvés à travailler d'arrache-pied pour des gens qu'ils ne connaissaient pas, il y a eu des viols, des meurtres, des kidnapping, des pendaisons... Bref, l'horreur. Bien qu'au début, ce côté-là est peu abordé, il prend une place important au fur et à mesure de l'histoire.
En tant que lecteur, on est horrifié par tout ce qu'il se passe, mais ce qui m'a le plus terrifié, c'était le fait que ce soit des actes et des choses qui se sont produites et qui continuent d'arriver. À un moment, on dépasse la fiction pour se retrouver dans cet environnement chaotique qui nous étouffe et contre lequel on a envie de se révolter.

La fin m'a surprise (en bien !) car je ne m'attendais pas à ce que le roman finisse là-dessus, mais ça m'a bien plu.

Un roman puissant, intriguant, passionnant et réel. Je recommande !
La malédiction d'Ariane La malédiction d'Ariane
Rose P. Katell   
Ce livre est une petite merveille ! Et je pèse mes mots ! Je pense d'ailleurs que je ne vais pas aller plus loin dans ma chronique... Ah si, vous voulez savoir quand même ? Bon, d'accord...

En général, quand on lit un texte auto-édité, on s'attend à un ou deux petits ratés : un texte avec une mise en page pas tout à fait correcte, ou des erreurs de typographie ou d'orthographe car tous les auteurs auto-édités ne font pas appel à un correcteur professionnel. En somme, ça se voit... mais là, j'ai été bluffée, car je n'ai rien à dire sur la forme. Tout est parfait.

Ce souci du détail se retrouve d'ailleurs dans l'histoire. On sent que l'auteur a fait bien attention à chaque détail pour nous offrir un récit qui s'organise bien, avec des péripéties au bon moment, juste assez de mystère pour nous scotcher à son histoire et un style tellement agréable qu'il vous emporte tout le long du roman.

En plus, j'ai adoré cette histoire. Elle est tellement intéressante ! Cassie se retrouve dans une situation très difficile et découvre peu à peu son histoire, son futur rôle à jouer. Et j'avoue que, si je m'attendais à la tournure que cela prendrait, je ne m'attendais pas du tout par contre à un tel final. C'était juste très beau et plein d'espoir.

En bref, c'est un livre à lire. Il m'a transportée et m'a permis de passer un excellent moment. Tentez le coup !

http://mes-reves-eveilles.blogspot.fr/2018/02/la-malediction-dariane.html
Les métamorphoses de Kafka Les métamorphoses de Kafka
Claude Thiébaut   
que c'est beau cet auteur! je l'ai aimé et ses oueuvres qui caractérisaient le 20e siècle par ses nouvelles écritures.


par samiii
Là où naissent les dieux Là où naissent les dieux
Emilie Bérault   
J'ai assez apprécier ce livre, même si parfois je me suis retrouvé un peu perdue lors des changements de points de vue. L'intrigue est sympa [spoiler]j'avoue que j'ai été surprise quand j'ai appris que c'était Simon qui avait transmis la Clef à Sarah[/spoiler]. Le seul aspect qui m'a dérangé c'est quand on voit les pratiques religieuses de l'Ordre. Je trouve que la fin laisse libre à l'imagination (y aura t-il une suite, sinon s'imaginer la suite).

par Toutisse