Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elle_ano : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Disney le guide visuel ultime	Disney le guide visuel ultime
Walt Disney   
Il s'agit d'un très beau livre les images sont superbes. Je n'ai pas encore pris le temps de le lire

par jedi
Science-fiction : une littérature du réel Science-fiction : une littérature du réel
Raphaël Colson    André-François Ruaud   
D'origine populaire, la science-fiction est devenue au fil des années une littérature exigeante et sophistiquée. Souvent accusée de n'être qu'une évasion, elle peut également creuser le réel. Car loin de ne s'intéresser qu'à une certaine image du futur, elle ne cesse de proposer une lecture du présent. Cette tension qui fait toute sa richesse est l'objet de ce livre qui s'attache à mettre en parallèle l'histoire de la science-fiction et le contexte historique. Convoquant aussi des sources rarement citées, il donne un éclairage nouveau sur les aspects les plus progressistes et littéraires de ce genre qui permet une lecture particulièrement éclairante du monde.
Troisième humanité Troisième humanité
Bernard Werber   
Haaa comme je l’attendais ce dernier Werber ! Deux ans que j’espérais sa dernière oeuvre comme une prépubère son premier flirt ! Et le voilà achevé… Deux ans de patience et un week end en ermite pour me récompenser!

Troisième humanité, un nouveau délire onirique de mon cher Bernard. Où j’ai retrouvé avec joie la famille Wells qui naquit il y’a vingt ans pour » Les fourmis », enfin leur descendants bien sûr. Voilà donc un retour aux sources pour les fans dont je fais partie.

Cette famille de précurseurs et de découvreurs en tout genre nous fait réléchir, dans ce roman, au devenir de l’humanité. Surconsommation, nucléaire, intégrisme, surpopulation, en passant par les catastrophes de Fukushima et du 11 septembre et tout ça à travers le regard et la pensée de….notre propre planète. Car, à travers l’imagination débordante de Bernard Werber, la Terre est vivante, elle a une conscience, c’est elle qui a crée les humains et elle souffre de les voir la détruire. Perforation à coup de bombes nucléaires, vol de son « sang noir », engrais, pesticides, pollution qui détruit sa protection, la Terre en a assez de ces mammifères qui se reproduisent à vitesse exponentielle sans se soucier de l’avenir de l’humanité!

Le grand challenge de quelques unes de ses créatures sera de sauver leur planète en créant une race de « mini humains » résistants aux radiations, capables de se faufiler n’importe où pour des missions secrètes. Une race féminine et ovipare! La femme n’est-elle pas l’avenir de l’homme ?

Je vais tenter de ne pas trop m’emballer au risque de spoiler à tort et à travers mais cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un aussi bon Werber, un début de trilogie comme il se doit, avec des parenthèses de l’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, comme dans tous ses romans, qui nous laisse plus intelligent qu’avant.

Une nouvelle réflexion sur notre avenir, sur notre comportement, un cri d’alerte qui se dévore en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Fidèle à lui même, Bernard Werber nous jette des mots et des phrases sans fioritures, qui vont droit au but. PAN! Prends ça dans la tête et maintenant réfléchis. Réfléchis bien….


par NathM
La Comtesse de Tende La Comtesse de Tende
Marie-Madeleine Pioche de La Vergne La Fayette   
J'ai lu cette nouvelle à la suite de La Princesse de Clèves que j'ai adoré. L'écriture est magnifique et les intrigues sont toujours intéressantes. Il est vrai que c'est toujours le même schema: Mariage moyennement heureux> La femme tombe amoureuse> Conflit de la vertu et de la passion.
Seule l'issue du combat varie. Mais j'ai toujours pris beaucoup de plaisir à lire la plume de Mme de La Fayette, il ne me manque plus que de lire "La Princesse de Montpensier".
En tout cas, je conseille à tous!

par Joyce