Livres
558 033
Membres
605 914

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par MaMt 2015-03-02T22:06:56+01:00

_ Pourquoi iriez-vous vivre en Corée, vous ne parlez même pas la langue?

_ C'est une difficulté à laquelle je n'avais pas songé. Je suppose qu'il me faudra l'apprendre.

_ Vous allez vous mettre au coréen?

_ Nan niga naie palkarakeul parajmdoultaiga nomou djoa?

_ Qu'est-ce que c'est que ce charabia?

_ ça signifie "J'aime bien quand tu me suces les orteils", en coréen.

_ ça y est, vous êtes devenu fou, vous débloquez complétement!

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2015-03-02T21:58:12+01:00

_ Vous ne venez pas?

_ Si, si, j'arrive.

_ Pourquoi m'avoir conduite ici si vous avez le vertige?

_ Parce que vous, vous n'en souffrez pas. Ce panorama est unique au monde. Continuez, je vous attends là. Emplissez vos yeux, ceux qui ont eu la chance de découvrir ainsi la Ville des Lumières se comptent sur les doigts d'une main, disons de quelques mains. Avancez, ne ratez rien du spectacle. Un soir d'hiver, devant la cheminée d'un vieux manoir anglais, vous raconterez à vos arrière-petits lords l'histoire d'un autre soir où vous admiriez Paris depuis les toits de l'Opéra. Vous serez si âgée que vous aurez oublié mon prénom, mais vous vous souviendrez d'avoir eu un ami à Paris.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2015-03-02T21:51:14+01:00

_ Parfait, dit l'inspecteur. Vous pouvez repartir avec lui.

Se retournant, Cristoneli découvrit la présence de Mia et fustigea Paul du regard.

_ Comment ça, reprit-il outré à l'inspecteur, à ce prix-là, je ne peux pas avoir les deux?

_ Madame n'a pas ses papiers!

_ Madame est ma nièce! assura Cristoneli, je l'affirme sur l'honneur.

_ Vous êtes italien et votre nièce est anglaise? Dites-moi, c'est l'internationale chez vous!

_ Je suis naturalisé français, monsieur l'inspecteur! riposta Cristoneli, et en effet, dans ma famille, nous sommes européens depuis trois générations, métèques et avant-gardistes, selon votre ouverture d'esprit!

_ Fichez-moi le camp, et vous, mademoiselle, je veux vous revoir demain après-midi avec votre passeport, c'est clair?

Mia acquieça de la tête.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MaMt 2015-03-02T21:29:20+01:00

_ Vous m'appeliez juste pour connaître mon emploi du temps?

_ Pas du tout, je voulais prendre de vos nouvelles, savoir si votre roman avançait.

_ J'ai abandonné le précédent pour en écrire un autre.

_ Formidable.

_ Il sera très différent.

_ Ah bon? Il faudra m'en raconter le sujet.

_ Je ne crois pas que ça vous plaira.

_ Taratata, vous dites ça pour égayer ma curiosité.

_ Non, je le pense vraiment.

_ Un thriller, cette fois?

_ Nous en discuterons d'ici quelques semaines...

_ Un polar?

_ Quand j'aurai terminé le premier jet.

_ Un roman érotique!

_ Gaetano, vous aviez quelque chose de particulier à me dire?

_ Non... Vous allez bien?

_ Oui, je vais bien, très bien même. Puisque ma vie vous passionne, j'ai fais un peu de ménage ce matin, puis j'ai déjeuné au café en bas de chez moi, j'ai lu une bonne partie de l'après-midi, ce soir, je me suis réchauffé un plat de lentilles qui est en train de refroidir, et ensuite, j'écrirai avant d'aller me coucher, vous êtes rassuré?

_ Les lentilles, c'est un peu lourd, le soir, non?

_ Bonne nuit, Gaetano.

Paul raccrocha en secouant la tête et se remit à son ordinateur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fanatik 2015-02-28T17:16:50+01:00

Où ont filé ces années ? Ce sont eux qui me manquent le plus. Les appels vidéo, c'est mieux que rien, mais prendre quelqu'un qu'on aime dans ses bras, sentir sa présence, c'est autre chose.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fanatik 2015-02-28T17:16:36+01:00

-Vous avez déjà désiré une autre femme que la vôtre ?

-Peut-être, le temps d'un regard, ou plutôt celui de savoir à quel point j'aimais la mienne.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2015-02-20T12:07:50+01:00

Si seulement les maux du coeur étaient contagieux, tu m'aimerais autant que je t'aime.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2015-02-20T12:07:40+01:00

Kyong aimait les silences, Paul les avait en horreur. Il se demandait souvent s'il n'avait pas pris la plume pour les effacer, tels les blancs que l'on recouvre d'encre.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2015-02-20T12:05:27+01:00

- Il m'a rendue heureuse, au début.

- Je l'espère ! Si les débuts étaient moches, les princes charmants disparaîtraient de la littérature et les comédies romantiques seraient classées au rayon films d'horreur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Didie6 2015-02-20T12:05:18+01:00

Si l'on pouvait appuyer sur une touche et effacer nos erreurs, ce serait formidable, n'est-ce pas ? Mais cela n'existe que dans les livres.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode