Livres
475 295
Membres
452 857

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Elle était si jolie...



Description ajoutée par Elanor 2013-06-04T16:11:59+02:00

Résumé

Léna et son bébé de 6 mois, Ana, dorment paisiblement dans leur appartement. Comme tout les matins, à son réveil, la maman va voir sa petite ; mais voilà, la petite n'est plus dans son lit. Quelqu'un l'a enlevée...

Après une éternité plus tard, son premier succès en librairie, Nicolas Carteron nous livre un second roman, où se mêlent secrets, mensonges et passion, dans la lignée des plus grands suspenses.

Afficher en entier

Classement en biblio - 54 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par boscos 2015-07-16T01:20:02+02:00

-«Je pense que l'homme, enfin...l'humain d'une façon générale, cherche l'amour du premier jour de sa vie, jusqu'au dernier.»

-Mais il y a deux sortes d'amour, celui de la conscience, de la raison, du quotidien et l'autre, l'amour fou, celui qui fait faire tout et n'importe quoi, celui qui vous pousse à tout plaquer, celui qui vous fait vivre en marge de la société, celui qui empêche de prêter attention aux regards des autres.

-"Tout s'accélère, tout va trop vite. Mon espérance de vie équivaut à une chute de vingt étages.

Autant dire : Rien

J'ai lu une fois dans un livre que sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe pour chacun à zéro. J'en découvre le goût amère aujourd'hui. Je ne crois pas être triste de mourir. Ma plus grosse peine a été de perdre Léna. Plus que deux étages, la foule amassée en bas de la tour Descartes pousse un soupir à l'unisson. Le sol est là , la fin est là, si je devais avoir une dernière pensée.... Elle irait à trois femmes et un homme, ceux qui ont compté dans ma vie. Ana, aussi brève fut notre histoire, je suis contente d'avoir fait ta connaissance.Christian, papa, je te demande pardon pour tout, pour mon abandon, pour le mal que je t'ai fait. Je te rejoins. Maman, nous nous reverrons dans d'autres circonstances, tout sera différent, tu verras j'en suis sûre. Et pour finir Léna, ma belle, ma douce, je voudrais que tu n'oublies jamais une choses, à mes yeux : tu étais si jolie."

-Donner la vie, est un fait très...étrange. J'envie les mamans.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Tout d'abord merci à BooKiWooki ma copinaute sur Babelio pour m'avoir fait découvrir ce jeune auteur, ma fille pour me l'avoir offert à Noël

Et Un grand merci à Nicolas Carteron l'auteur lui même pour l'attention qu'il porte à ses lecteurs.

Si l'histoire commence toute en douceur et pourrait ressembler à mille autres romans que vous auriez lus, je vous le dit tout go, vous vous fourvoyez complètement

Si trop à l'écoute des critiques , vous vous dites : encore un auteur à la Coben et Musso , là encore vous vous fourvoyez

Car le style de Nicolas , que vous pourriez trouviez comme un mélange des 2 auteurs précités , devient le style de Nicolas et c'est là toute sa richesse et sa force

Je pense que deja vous devinez que j'ai craqué pour cet auteur

Oui je l'avoue, complétement , parce que dans un style d'écriture, fluide ,simple peu alambiqué,avec quelques pointes d'humour, des références littéraires et musicales (comme j'aime à en trouver dans mes lectures) , la France en toile de fois, un thème qui semble basique, l'auteur nous tient en haleine dans une aventure qui semble toute simple. Elle est cohérente et , vraisemblable, réaliste.

le style narratif est un peu déconcertant au départ

En alternance nous suivons les émotions, réactions du kidnappeur, qui nous narre les événements au présent,avec quelques flash-back vers son passé, tant et si bien que cet individu que nous devrions considérer comme un monstre,parvient à nous toucher et nous émouvoir.

Et d'un autre coté , les événements , les émotions ressenties par les parents, semblent assez secondaires au prime abord.. jusqu'à ce que ...

J'ai trouvé original et surprenant que le kidnappeur soit le personnage principal de l'intrigue, je dois avouer que je m'attendais plutôt que tout tourne autour de Lena...

(Enfin oui , elle aussi est le personnage clef de cette affaire,difficile de développer sans spoiler)

Une intrigue quant à elle admirablement bien menée et je dis chapeau bas Nicolas, bluffante ,scotchante, car vraiment à aucun moment , mais vraiment même pas une seconde , je n'ai envisagé ce final.

Bien sur qu'au fur et à mesure , tout ce met en place , mais tout de même, j'ai du relire un passage à 2 fois avant d’être sure d'avoir bien compris. Il me reste une petite interrogation sur les dernières pages

Je viens donc de rejoindre toute la petite bande de fans inconditionnelles de cet auteur et hâte de découvrir ses autres romans

Afficher en entier
Or

Quel suspens, Nicolas nous embarque dès le début de son roman et nous emmène loin, bien plus loin que ce que l'on pouvait imaginer

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Elfy_rose 2019-10-05T11:20:29+02:00
Or

Nicolas Carteron est un pur génie.

L’écriture est fluide, addictive. L’histoire est originale, inventive, réaliste. Je ne m’attendais pas du tout à ce que l’histoire tourne autour du kidnappeur. L’intrigue et bien ficelée et monte crescendo, nous happant jusqu’à la fin. J’en ai eu le souffle coupé jusqu’à la dernière ligne. Quel retournement ! L’auteur nous surprend. Je suis encore scotchée par cette fin si surprenante. Beaucoup d’émotions. Puis les références littéraires et musicales tel que Saez ont conquis mon cœur. C’était mon premier livre de l’auteur et ne sera certainement pas le dernier. Un auteur à suivre de près.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chris-64 2019-08-14T23:08:19+02:00
Or

pas très objective puisque c'est mon écrivain préféré ! j'ai lu tous les livres et je les adore tous les uns autant que les autres ...

Afficher en entier

Oui, Mr le Président , oui mesdames et monsieurs les jurés, j'accuse. ... J'accuse Nicolas Carteron du crime suivant : celui d'avoir torturé une femme, moi même, en l'empêchant de dormir toute une nuit. Oui, vous m'avez bien entendu , de 23h à 6h du matin il m'a obligé à lire TOUT son livre "elle était si jolie ". Il ne m'a pas laissé souffler 5mn ! Ce qui est grave c'est que Mr Carteron est un récidiviste, il m'avait déjà torturée avec "viens, on le fait " mais à l'époque je n'avais pas déposé plainte. Aujourd'hui je ne veux pas laisser ce crime impuni car je crains qu'il ne fasse subir ce martyre à d'autres lecteurs , il est tellement rusé, imaginatif, talentueux. De plus, vu ses qualités d'écrivain, je veux me préserver du syndrome de Stockholm qui commence à me gagner, d'autant qu'un autre de ses livres ( se souvenir des beaux lendemains ) m'attend, me nargue, me fait de l'oeil, m'attire..... et si je craque j'ai peur de devenir une femme perdue, une femme accro qui attendrait comme une midinette ses prochaines publications . Un peu de dignité que diable ! J'espère, Mr le Président, Mr l'avocat général ,Mmes et Mrs les jurés que votre verdict sera exemplaire et que cet auteur sera puni avec la plus grande sévérité qu'il soit.

Maître la parole est à vous.

Merci monsieur le Président. De quoi accuse t-on mon client ? D'être un auteur brillant , d'avoir encore une fois écrit un roman avec brio au suspense autant réussi qu'inattendu ? Bien sûr je vous l'accorde il y a quelques morts dans le livre,quelques lignes parfois douloureuses , mais cela est juste pour mieux servir cette histoire qui vous en conviendrez avec moi a la trempe des grands maîtres du suspense. Alors doit-on condamner un auteur parce qu'une lectrice l'a trop aimé au point d'en oublier de dormir toute une nuit ? Soyons sérieux, cela n'a pas de sens. Oui, mais me direz-vous, alors pourquoi avoir imaginé le kidnapping d'un bébé si ce n'est pour infliger une torture au lecteur ? Je vous répondrai que les plus beaux moments de tendresse et de réalisme se trouvent justement là ,entre le kidnappeur et ce bébé et çà c'est du grand art ! Je conclurai en disant que mon client est non seulement innocent mais qu'il serait absurde de le condamner car condamne t-on le talent ? Condamne t-on les hommes parcequ'une fée de l'écriture se serait penchée sur leur berceau ? Condamne t-on un écrivain si prometteur ? A l'écriture si moderne et si fluide ? Je vous remercie donc d'acquitter Nicolas Carteron et si j'osais je vous demanderais de vous lever, de l'applaudir et d'acheter ses livres en sortant du tribunal. Voilà mon humble critique sur ce livre que j'ai dévoré et aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hugs-of-Narry 2016-12-13T12:02:27+01:00
Diamant

Franchement, que dire... Je viens juste de finir ce roman et j'en suis encore bouleversée. Je ne m'attendais pas du tout à ça. En toute honnêteté, j'ai pris ce livre sans vraiment me pencher dessus. Il me fallait un livre pour valider cette consigne et il avait des bonnes critiques donc je l'ai pris sans plus me poser de questions.

Et bien je n'en suis pas du tout déçue ! J'ai adoré suivre les différents personnages au cours de cette histoire, leurs présents et leurs passés. Découvrir au fur et à mesure différentes parties de l'histoire, découvrir des liens, essayer de comprendre...

L'histoire commence par un kidnapping, celui d'une petite fille de 6 mois. J'ai vraiment trouvé le personnage principal (le kidnappeur) très intéressant. Sa manière de réfléchir, de parler à la petite fille, aux autres personnages est à la fois touchante, absurde et intrigante.

Puis la fin franchement... C'est typiquement le style de livre devant lequel vous restez à le fixer alors que vous venez de le finir. Je crois qu'il va falloir que je me pose 10 minutes pour repenser à tout ça, tête reposée pour mieux comprendre ce que cette fin implique.

Vraiment je conseille ce livre et cet auteur, son style d'écriture est fluide, simple mais travaillé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marjogch 2016-10-13T15:35:32+02:00
Diamant

http://labibliogirly.over-blog.com/2016/10/elle-etait-si-jolie.html

Un bébé enlevé en pleine nuit, des parents aux abois, un kidnappeur qui échappe à tout le monde. Qui peut en vouloir à ce point à Léna et Grégoire pour s'attaquer à leur petit bébé de 6 mois? Le passé semble très présent dans cette histoire et prend le pas sur un présent qui devient incertain pour cette famille. Pour ce second roman de Nicolas Carteron, j'ai retrouvé la patte d'Harlan Coben et son "Ne le dis à personne". Un thriller envoûtant qui nous prend aux tripes, un dénouement qui trouve sa place dans les toutes dernières pages. J'ai été bluffée par ce talent si jeune et qui mérite d'être connu. Sa plume est très agréable à lire, son style soutenu. On ne se perd pas à la lecture, on ne s'ennuie pas, l'âme humaine est décortiquée dans ce roman prenant.

Très bonne lecture et très bon moment passé avec les héros de ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par censeur 2016-05-11T23:00:47+02:00
Bronze

A contresens des autres commentaires, je n'ai pas été emporté par ce roman. Mon côté masculin peut-être. Style d'écriture de Musso? Boh...Pas ma tasse de thé en tous cas

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Azuriea 2016-02-12T11:41:54+01:00
Lu aussi

Vraiment, je ne m’attendais pas à ça. Nicolas nous entraîne dans une histoire étonnante, ou l'enlèvement d'un enfant est au coeur du récit. Autour, deux personnages-clés : la mère, et le kidnappeur. De page en page, on découvre ce qui les lies et on tombe des nus lorsqu'on apprend la vérité, car on ne voit absolument rien arriver !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Symphonie22 2015-11-24T18:36:58+01:00
Or

Alors là, la relève des grands maîtres du suspens est assurée ! Pourqoui et par qui me direz vous? Par le jeune auteur Nicolas Carteron âgé de seulement vingt cinq ans, rien que cela. Après avoir glané des critiques plutôt positives pour son second roman, je me suis donc décidée à le lire et je dois bien reconnaître que cette histoire m'a littéralement bleuffée. Le résumé en " deux lignes " :

Un matin en se réveillant, le jeune Léna est intriguée de voir que la porte de la chambre de sa petite fille Ana est fermée. Elle qui a pour habitude de la laisser toujours ouverte, s'inquiète. Elle sent que quelque chose ne va pas. Quand elle se penche au-dessus du lit de son bébé de six mois, Léna ne parvient plus à respirer. Ana n'est pas là. Ana a disapru ! Sa petite fille a été kidnappée dans la nuit et malgré le babyphone, elle n'a rien entendu. Séparée de Grégoire,le père l'enfant, sa première pensée va évidemment vers lui, bien que le devinant incapable d'un tel acte. Ils se sont quittés d'un commun accord, en bons termes. Alerté par la disparition de l'enfant, tout est mis en oeuvre pour retrouver la petite Ana. Les policiers s'activent, et les heures passent sans indice, jusqu'à ce que le ravisseur se manifeste, réclamant une rançon en échange de l'enfant. Cet appel donne un regain d'espoir à Léna. Bizarrement, l'inspecteur chargé de l'enquête émet des doutes quant à la fiabilité des renseignements de la jeune mère qui ne semble plus très ébranlée par cette dispartion quand d'autres mères seraient mortes d'inquiétude. Que se cache t-il réellement derrière le rapt de la petite Ana ?

J'avoue que les premières pages m'ont qelque peu agacées. Les dialogues du kidnappeur envers Ana m' énervaient et je me suis dit: eh bé! si tout le roman est travaillé de la sorte, tu t'es bien faite avoir ma jolie! Mais le récit prend de l'ampleur, le rythme s'accélère, le puzzle autour de la disparition de la petite Ana prend forme et l'étau se resserre de plus en plus pour une fin plutôt...surprenante ! Mais que nenni, je ne dévoile rien de plus !

Ma conclusion: oui, le kidnappeur m'a agacé au début du roman, oui, j'ai émis quelques doutes concernant les bonnes critiques à cause de ces premières pages. Oui, je me suis dit que la magnifique couverture pouvait être un piège. Mais OUI et OUI, je réitère mon avis plus que favorable pour ce roman d'un jeune écrivain en passe d'entrer dans la lignée des grands maîtres du suspens. ce jeune écrivain a de l'avenir !

Alors, si vous en avez la possibilité, n'hésitez pas à lire ce magnifique roman où les rebondissements s'enchaînent, où l'émotion se ressent jusqu'à la toute dernière page, celle des remerciements de l'auteur pour tous ceux qui l'ont soutenu dans cette aventure, pour ses proches, sans oublier les lecteurs. C'est à cela que l'on reconnaît l'humilité d'un écrivain dont la plume ne cessera de s'affirmer, j'en suis persuadée. Merci Nicolas et bonne chance pour de nouveaux romans tout aussi palpitants.

Cinq étoiles d'encouragement bien méritées, parceque Elle était si jolie qu'on ne peut l'oublier...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gribouille 2015-08-18T19:02:43+02:00
Diamant

Sensationnel? Non, le mot n'est pas assez fort pour décrire ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MARQUISE66 2015-08-02T13:41:55+02:00
Lu aussi

Une chose assez bizarre me direz -vous j'ai plus qu'aimer ses précédents et son dernier ;

Mais pour celui-ci la je n'ai pas trop accroché ça reste un mystère .

À relire ultérieurement je pense.

Afficher en entier

Date de sortie

Elle était si jolie...

  • France : 2012-09-17 - Poche (Français)

Activité récente

ginar89 l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-15T13:35:14+01:00
Mlir l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-10T13:10:43+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 54
Commentaires 19
Extraits 3
Evaluations 15
Note globale 8.73 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode