Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elleag33 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Après les ténèbres Après les ténèbres
Martine Delomme   
L'avis d'Esméralda :

Lorsque le passé rencontre le futur, le silence qu’il engendre n’est jamais de bon augure. Lorsqu’il chamboule cette quiétude, Marion était loin de se douter que le chaos surgirait de ces portes closes et lourdes de secrets.


Marion est l’image même de la jeune femme pimpante, dynamique, intelligente, sérieuse, travailleuse, acharnée et têtue. Issue d’une famille modeste d’un petit village du Roussillon, Apt. Elle a passé son enfance dans les vergers et l’entreprise de confiserie créée par ses parents. Dernière d’une fratrie de trois, elle est l’enfant choyée, admirée. Loin d’être la petit princesse, elle rayonne par son fort caractère et par sa gentillesse et son empathie. Marion adore vivre et apprendre. Dans les pas de sa grande sœur, Béatrice, elle part à Bordeaux où elle se dirige vers des études de droits et d’histoire de l’art. Passion qu’elle partage avec sa sœur et notamment, lorsque bénévolement, elle aide l’association « seconde chance » à retrouver ou enquêter sur des biens culturels introuvables depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
Toujours soucieuse d’acquérir les qualités dans le domaine du droit, elle déniche un remplacement pendant quatre mois à l’office notariale de Maître Goldberg, dans la paisible petite ville de Goult, où vit également les grands parents maternels. De retour sur ses terres natales, ces quatre mois vont changer à tout jamais sa vie.


Formée par la vieille mégère acariâtre, représentée en la personne de Corinne Dubois, qui doit prochainement subir une intervention, Marion prend rapidement ses marques au sein de l’office. Toujours disponible, bosseuse et méticuleuse, Fabien Goldberg, la quarantaine, ne tarde pas à la féliciter de son professionnalisme. Elle égaye avec cette touche de fraîcheur et d’innocence, les bureaux bien trop ternes. Fabien a tout du célibataire endurci, notaire soucieux de la perfection et maire attaché à sa ville, le travail est prioritaire au détriment de relations sentimentales ou autres. Issu d’une famille juive mais pas trop pratiquante, il fait office de vilain petit canard. Son père et son demi-frère ont repris l’affaire familiale. De renommé internationale, leur galerie d’arts à Avignon est un de cet héritage familiale qui perdure. Fabien est un de cet homme qu’on remarque par sa prestance et non par sa beauté physique. Impressionnant, il dégage lors de ses oratoires un charisme qui ne tardera pas à charmer Marion. Insidieusement, une relation timide se met en place. C’est lors d’une invitation au mas des Goldberg, que leurs vies vont être bouleversées. Fabien invite Marion à découvrir la collection personnelle de Simon, son père. Eblouie par tous ces tableaux et autres, elle en sera davantage lorsqu’elle se retrouve en face de ce Soleil couchant à Collioure, tableau de Matisse introuvable depuis 1945.


Après les ténèbres est un de ces romans qui se place dans la perpétuation du souvenir. Au travers de l’art, Delomme nous plonge dans un univers méconnu, où les biens culturels ont été détruits sans aucune raison valable ou vendus au marché noir. On redécouvre la seconde guerre mondiale sous cet aspect là. L’atmosphère s’alourdit au fil des pages, au fil de découvertes. Delomme explore ce côté sombre par la présence de la grand mère maternelle atteinte d’Alzheimer et qui ressasse inlassablement le souvenir de sa première fille décédée lors du terrible drame d’Oradour-sur-Glanes. Marion et Béatrice remontent les années, enquêtant davantage sur cette famille ou le doute et les secrets planent. Et les ténèbres s’ouvrent de nouveau, semant le chaos sur sa route.


Je découvre pour la toute première fois, le talent et la plume de Marine Delomme. J’apprécie son récit et sa manière de l’accoster. Si l’aspect thriller prédomine tout au long des chapitres, la romance prend une place essentielle. Comme si l’auteure voulait en quelque sorte affronter le beau contre le laid. Delomme nous mène part le bout du nez jusqu’au point final. Un final déstabilisant, touchant, émouvant et horrible. C’est une effusion d’émotions.


Peut être qu’après les ténèbres, la lumière peut les percer ? En mon sens, le personnage à l’origine de ces troubles, ne m’apparaît pas comme étant cruel ou déloyal. Je le considère comme une personnage qui a été dans l’optique de réparer les erreurs et de panser les maux. Mon ressenti final n’est peut être pas celui que l’auteure aurait voulu, mais bien après la fin de ma lecture, je n’ai pu penser que l’espoir et l’humilité étaient préférable à l’anéantissement.


Ce roman est une très belle découverte. Un roman que je recommande fortement pour les nombreux points évoqués au dessus. Un thriller qui vous plonge au cœur d’une intrigue magnifiquement ficelée. Conquise à 200%.
Monsters in the Dark, Tome 3 : Larmes silencieuses Monsters in the Dark, Tome 3 : Larmes silencieuses
Pepper Winters   
Dans ce dernier tome, on retrouve Q et Tess là où on les avait laissés, sur le point de s'unir officiellement, pensant enfin avoir battu le passé.

Un passé qui les rattrape inexorablement. Le feu de Tess a disparu, malgré l'amour qu'elle porte à Q, et chaque jour qui passe les oppose dans leurs désirs, dans leurs envie, dans leurs sacrifices.
Q doit guérir son esclave avant de pouvoir vivre enfin dans la lumière. Et disons que ses méthodes sont... inhabituelles. Typiquement Q.

Quand enfin ils arrivent au bout du chemin, les fantômes du passés les pourchassent, nous laissant au bord du précipice, menaçant de briser tous les efforts de Tess et Q pour arriver jusque là. Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue, qui est le point fort de ce dernier livre.

On a le bonheur de voir Tess prendre enfin son envol, sa liberté, devenir ce qu'elle devait être, et de voir Q libéré de son passé, de son fardeau, accepter enfin ses désirs.

L'écriture de Pepper Winters est une nouvelle fois exceptionnelle. Elle vous touche l'âme, prend vos pleurs, vos sourires, vos frissons, et vous laisse tremblant.

Ce tome achève la trilogie de Q et Tess dans une apothéose à couper le souffle.
Une trilogie qui n'est pas une romance habituelle, qui n'est pas douce ou tendre.
Non, Monsters in the Dark, c'est le récit de deux personnes marquées par le passé, vivant dans les ténèbres, qui se trouvent et forment un ensemble parfait, de deux personnes qui trouvent l'amour dans des circonstances sanglantes et déjouent un à un les obstacles que le destin jette sur leur chemin.



"Intertwined, tangled, knotted forever, our souls will always be twisted together,
our demons, our monsters belong to the other,
Bow to me, I bow to thee, now we are free."

Coup de coeur de l'année sans hésitation.
Monsters in the Dark, Tome 4 : Larmes sincères Monsters in the Dark, Tome 4 : Larmes sincères
Pepper Winters   
Le récit reprend là où c’était arrêté le précédent… Tess et Q doivent à nouveau affronter leur passé. Alors qu’ils passaient un week end en amoureux pour repartir sur de bonnes bases, des ennemis de Q les retrouvent et le kidnappent. Dès lors une course contre la montre s’enclenche. Tess, secondée par toute l’équipe de Q part à la recherche de son homme, tout en sachant que ses heures sont comptées… Arriveront ils à temps ? De quoi Tess sera t elle capable pour sauver la vie de son maître ?
Avec les événements de la fin du tome précédent, je me suis dit » allez c’est reparti ! » et je dois avouer que cela m’a un peu refroidit… Mais comme je suis d’un naturel curieux, il fallait que je sache où tout cela allait nous mener. Le fait que cet ultime roman soit moins épais que les autres m’a un peu rassurée, je me suis lancée et je ne le regrette absolument pas ! Nous avions laissé Tess et Franco, dans un piteux état, dans une chambre d’hôtel à Rome. Q venait d’être kidnappé par les hommes d’un de ses ennemis, avec la promesse d’être torturé avant d’être tué ! Pour Tess, il est impensable de laisser son futur mari aux mains de ses ordures et elle veut partir à sa suite immédiatement. Seulement tout ne va pas se passer comme elle le souhaite… Grâce à la paranoïa de Q, ils arrivent à garder sa trace, malheureusement ils ont perdu beaucoup de temps déjà qu’ils en manquaient cruellement … C’est la colère qui anime Tess, elle est déterminée à rejoindre son homme et à le libérer, à n’importe quel prix … Dans quel état vont ils retrouver Q ? Que lui ont ils fait subir ? De quoi Tess sera t elle capable pour sauver son maître ? Ce quatrième roman se présente plus sous une forme de nouvelle, plutôt complète et j’ai apprécié car comme cela, Pepper Winters se concentre sur l’essentiel. La plume de l’auteur est énergie, et le rythme est soutenu, nous sommes entraînés dans une course contre la montre, semée d’embuches, avec au bout, la vie de Q ! Les pages se tournent et le stress nous ronge, il est quasiment impossible de lâcher notre lecture, nous avons besoin de savoir ce qu’il va se passer après… L’auteur donne la voix, une fois de plus, à ses deux protagonistes, cela va nous permettre de vivre les angoisses de Tess et de Q, de voir à quel point ils s’aiment, ils tiennent l’un à l’autre et surtout ce qu’ils sont prêts à faire pour se protéger mutuellement… Alors oui, c’est une romance, donc nous nous doutons de la tournure finale mais le chemin pour y arriver nous torture avec délice… Je ne vous en dirais pas plus car l’intérêt réside dans la découverte, mais je peux vous dire que j’ai vraiment aimé ce tome. Certes il est tout aussi violent et cruel que les autres, Pepper Winters met en avant ce qu’il y a de plus mauvais chez les hommes mais tout cela à un but, faire ressortir la beauté de la noirceur… A travers toutes ses épreuves, Tess et Q vont se révéler, ils ne se cantonnent plus au rôle de la Belle et la Bête, ils évoluent en même temps que leurs sentiments. Ils se complètent et se subliment… Ils s’apprivoisent ! Les mots sont crus ; les sentiments violents et passionnés ; les émotions brutes, sauvages et salvatrices. C’est excellent ! Ce tome met en avant tout le chemin qu’ils ont parcouru… Ensemble…
Nous allons découvrir une nouvelle facette de Tess. Nous savons que c’est une femme forte et déterminée mais là une nouvelle force l’anime : la rage ! Elle est motivée par la peur et par le désir de vengeance. Elle ne supporte pas l’idée que quelqu’un puisse faire souffrir Q. Pour le sauver, elle est prête à tout, elle va laisser sortir le démon qui sommeille en elle. Elle va montrer à Q de quoi elle est capable par amour pour lui…
Q va également révéler un autre côté de sa personnalité. Nous le savions dominant, violent, impulsif, possessif et protecteur, surtout vis à vis de Tess. Là, nous allons voir le Quincy amoureux, dépendant et loyal. Il va nous montrer à quel point il aime son esclave et jusqu’où il peux aller pour la protéger. L’amour qu’il porte à Tess est beau et pur malgré ses déviances. Il la vénère et est capable de donner sa vie pour elle…
Nous retrouvons, comme dans les tomes précédents, le clan Mercer : Franco, Suzette, Frederick et sa femme ; et c’est toujours un plaisir. J’aurais aimé que l’auteur confronte Tess à ses parents car le peu que l’on sait d’eux montrent des gens méchants et égoïstes… j’aurais aimé que Tess, soutenu par son milliardaire de mari, puisse leur dire leurs quatre vérités ^^
Monsters In The Dark ne peux pas nous laisser indifférent… Perso, j’ai adoré ! Ce tome clôture parfaitement cette série violente et sombre avec une note de douceur et de romantisme… Si vous aimez la Dark Romance, foncez, vous ne serez vraiment pas déçus

par BeaMars
Vampires et Rock Stars, tome 1 : La destinée de T Vampires et Rock Stars, tome 1 : La destinée de T
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2014/06/vampires-et-rock-stars-t1-de-maryrhage.html

MON CONSTAT 1 : (oui désolée T mais tu n'as pas le monopole des constats na !), eh bah, j'ai vraiment beaucoup aimé, je suis fan de l'écriture qui est fluide, les mots "glissent" tout seuls et c'est très agréable à lire. L'histoire est bien menée. J'ai aimé la narration à deux voix (celle de Soony et T) et l'emploi de la première personne, j'ai aimé les "entre" chapitres avec l'histoire d'Eden la mère de Sonny où l'on découvre son passé, ainsi que celle de Harold l'un des membres du groupe où l'on découvre comment ce dernier a perdu sa Destinée, c'est très touchant... Harold est très touchant !!

MON CONSTAT 2 : est un bémol, (qui explique pourquoi ce n'est pas un coup de coeur), c'est que je m'attendais à de la Bit-lit, romance, sexe et action, pour les deux premiers nous sommes servis (et un service 4 étoiles !!) par contre l'action, bah, c'est niet et personnellement ça m'a manqué. (En fait ce livre est plus dans le registre de la romance paranormale que de la bit-lit) J'espère quand même avoir un peu plus d'action dans le tome 2, sinon ça risque de devenir redondant.

MON CONSTAT 3 : Tout les personnages de ce roman sont attachants, (surtout mon Harold qui m'est destiné :p) T est adorablement sexy, grognon, au caractère de cochon mais tellement attendrissant. Sonny c'est une fille, elle est donc moins intéressante à mes yeux, donc zappons... Passons plutôt à Harold : c'est mon coup de coeur , il est beau, sexy, drôle, courageux, bref il est fait pour moi !! J'ai hâte d'en savoir plus sur lui (surtout avec cette fin !!) Qu'est-ce que le tome 2 réserve à mon petit Harold ?

MON CONSTAT 4 : pourquoi ce roman n'est pas édité dans une grande maison d'édition ?? Maryrhage et Amheliie ont énormément de talent !! Et je leur souhaite toute la réussite qu'elles méritent :))

par toutoun
Vampires et Rock Stars, tome 2 : Liv(e) Vampires et Rock Stars, tome 2 : Liv(e)
Amélie C. Astier    Mary Matthews   

1er constat : J'ai adoré !! Ce tome est meilleur que le précédent. Il est plus palpitant, plus captivant, l'action et les nombreux rebondissements font que le livre se dévore. On stresse avec les personnages. Malgré quelques petits points négatifs (j'en parlerais dans mon constat n°2) ce roman prend aux tripes, nous inter-agissons avec le récit, j'ai donc à plusieurs reprises posé ma liseuse en me disant "p*** c'est trop bon !", ou encore des "Aaah je le savais !!" (en réalité j'étais légèrement plus vulgaire lol). Parce que oui, même si je me doutais des actions et rebondissements à venir, ça ne m'a pas empêché de pousser des hauts cris !! C'est, je crois, ce qu'on appelle être à fond dedans non ?

2ème constat : Qui m'empêche d'en faire un coup de cœur (même si c'est très proche), j'ai trouvé certaines scènes répétitives, essentiellement les scènes de sexe, elle sont certes bien, mais c'est toujours plus ou moins la même chose et c'est donc un peu lassant. (j'en ai même lu certaines en diagonale c'est pour dire !) J'aurais préféré avoir moins de scènes mais que celles-ci soient plus hots, plus imaginatives.

3ème constat : L'écriture est toujours aussi agréable (mais il reste quelques coquilles par-ci par-là), l'histoire bien menée, et les "entres chapitres" avec les flashs back de la vie d'Harold sont géniaux. J'ai adoré la narration à plusieurs voix, celle de Sonny et T mais aussi celle d'Harold (mon amour !). Le fait de connaître le ressenti de chacun, de voir comment ils réagissent sur une même scène rend l'histoire plus profonde, plus intense. (même si du coup il y a répétition).

4ème constat : Il y a une certaine scène avec MON Harold que je n'ai pas du tout, mais du tout apprécié ! Grrrrrr ! (ouais ouais, CETTE scène ! pfff ). C'est "MON mien" !! Nanméhoo !! Bon on va dire que c'est une erreur de nom, donc je m'appelle bien Solenn... S.O.L.E.N.N (à noter pour le prochain tome lol).

5ème constat : MAIS C'EST QUOI CETTE FIN ?? Vous voulez ma mort hein ??!!! OMG !! Si le tome 1 avait déjà un cliffhanger, ici accrochez-vous (c'est pire) !!!! Vous êtes prévenus.

6ème constat : "Solenn t'es dans la merde car t'as pas le tome 3 !!!!" et ça, c'est vraiment cruel !

7ème constat : J'adore les constats ! ;)

par toutoun
Vampires et Rock Stars, tome 3 : Chasseuse Vampires et Rock Stars, tome 3 : Chasseuse
Amélie C. Astier    Mary Matthews   
Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/04/vampires-et-rock-stars-t3.html

Comme pour les tomes précédents, cette histoire est narrée à plusieurs voix, celle de Sonny et de T, mais aussi celle de Pete. Pete prenant une place toute particulière dans ce tome.

Je ne peux pas en dire trop sur ce dernier volet au risque de spoiler et de gâcher votre lecture, mais quelques petits constats s'imposent :

- Constat 1 : Je kifffffff Harold ! Y'a pas à dire, c'est mon chouchou et je l'aime d'amour.
- Constat 2 : Ce tome est le plus abouti et le mieux amené de cette trilogie. L'histoire est super entraînante et riche en actions. L'intrigue nous tient en haleine et notre cœur fait des sauts périlleux au rythme des rebondissements. Tout le long du récit, nous retenons notre souffle jusqu'au dénouement final.
- Constat 3 : Les mouchoirs sont essentiels, je dirai même obligatoires. Énormément d'émotions dans ce dernier volet !!
- Constat 4 : Le sadisme des auteurs est sans limite !!
- Constat 5 : J'ai adoré. J'ai passé un excellent moment avec T et Sonny. J'aime particulièrement l'épilogue qui clos cette série avec beaucoup d'amour et de tendresse.

par toutoun
Irish War Irish War
Mary Matthews    Amélie C. Astier   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/11/irish-war-amheliie-maryrhage/

Une guerre, un couple à la dérive et une histoire vibrante d’émotions, voici ce qu’il vous attend en vous lançant dans Irish War, le nouveau roman du duo Amheliie & Maryrhage.

Comme toujours, elles ont réussi l’exploit d’allier passé, présent et futur avec un gros travail de documentation, mais sans jamais en faire trop, de sorte que l’on se retrouve complètement happé par leur récit. En m’embarquant dans cette lecture, je leur ai fait confiance et je ne le regrette pas une seule seconde.

La romance entre Eireen et Kenan n’est pas n’importe laquelle, car elle nous plonge au cœur d’événements brutaux, douloureux et malheureux. Lorsque j’ai pris connaissance de leur condition, j’ai immédiatement pensé que l’on fonçait droit dans le mur et que j’allais forcément souffrir en découvrant leur histoire. Je n’ai pu m’empêcher de frissonner, de douter et de trembler à leurs côtés, car ils se retrouvent rapidement déchirés entre leurs sentiments et leurs devoirs. Chacun de leur choix provoque des conséquences désastreuses ce qui les oblige à entraîner l’autre dans leur chute. Préparez vos nerfs, armez vos cœurs, car vous ne pourrez pas rester insensible à l’évolution de cette relation hors du commun, qui mérite toute notre admiration.

Je me suis sentie véritablement investie dans ce roman grâce à la précision des faits et à la justesse des mots choisis par les auteures. Bien que leurs convictions me dépassent, elles n’en ont pourtant pas moins de valeur et Amheliie & Maryrhage ont parfaitement retranscrit les émotions qui traversent leurs personnages. Je voyais les images défiler devant mes yeux, je les imaginais très bien la sueur coulant sur leur front, leur concentration poussée au maximum à prier pour que tout se passe bien. J’ai ressenti leur volonté, leur détermination, leur peur, mais également leur espoir. Chaque coup porté est destiné à affaiblir et vaincre, chaque décision est prise pour la cause et à aucun moment je n’ai pu douter de l’un ou de l’autre de nos héros. Aussi bizarre que cela puisse paraître j’ai compris leurs arguments et je suis bien incapable de vous dire comment j’aurais réagi à leur place.

Irish War n’est pas une simple romance, il s’agit d’un pan d’existence, d’une tranche d’histoire que l’on traverse sans faux semblants en se disant que notre monde est bien imparfait et que chaque époque comporte ses propres menaces et obstacles. Ce livre transmet un message puissant et percutant, il nous prouve que les différences ne sont pas forcément des entraves à l’amour, du moment que l’on est en accord sur les choses essentielles de la vie.
La Liberté de t'aimer La Liberté de t'aimer
Amélie C. Astier    Mary Matthews   
INFORMATION CONCERNANT LA PARUTION DE ROAD :
(page des auteurs)

"ROAD ne sortira pas le 15 novembre. Nous avons décidé d'annuler sa sortie, puisque nous l'avons soumis à Milady dans l'espoir qu'il paraisse dans une de ses collections.

Il va falloir attendre un petit moment avant de pouvoir découvrir l'histoire de Mack et Travis.

Si le livre n'est pas retenu par le comité de lecture, il sortira rapidement en auto édition, sinon, il sera parmi le catalogue MM de la ME. Nous vous tiendrons au courant."

With You With You
Amélie C. Astier    Mary Matthews   
Avant toute chose, âme sensible s abstenir !!!
With you est une dark romance très très dure. Je ressors de cette lecture fatiguée émotionnellement et totalement ébranlée. Je suis passée par l angoisse, la peine, la tristesse, la haine, la rage et l envie de tuer ce bourreau sadique pervers et manipulateur.
Dans cette histoire sordide et horrible il y a malgré tout des petites touches de tendresse, d émotions pures, de bonheur, d amour et d espoir. C est super bien écrit, j ai été totalement happée par cette histoire malgré l ignominie du sujet. Les scènes d abus de tous genres sont d une extrême violence dure a lire a imaginer meme !!
L homme est capable du pire, sa nature humaine peut parfois etre extrême.
Cela étant vrai, et en dépit de ce qu ils ont perdu, leur innocence, leur insouciance, leur liberté, leur fierté, un morceau de leur vie, ils vont se relever à deux, d une même voix, d un même corps, d un même coeur !! Le temps, l espoir, l amour guérit bien des blessures meme si elles seront indefiniment ancrées en eux.
Mon avis est peut etre un peu décousu je m en excuse mais ce livre m a tué le coeur. J ai pris plus qu un coup de poing dans la gueule et cependant c est un coup de coeur !!

par eden57
Fucking Love, Tome 1 : For Play Fucking Love, Tome 1 : For Play
Amélie C. Astier   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/01/fucking-love-1-for-play-amheliie/

Écrire un MM dans le milieu pornographique était déjà osé. Y ajouter un acteur hétéro aux idées bien arrêtées plutôt risquées, mais c’est un défi qu’Amheliie a relevé avec brio mêlant érotisme et intensité.

Fucking Love… Tout un programme pour un livre au premier abord provocant, mais qui se révèle être tellement plus que ça. En lisant le résumé, on peut se dire que voilà du porno gay, on tombe dans la facilité et c’est bien là tout le talent de l’autrice qui en a fait un roman bouleversant, mais surtout terriblement addictif.

Bien sûr les scènes osées sont présentes, il ne saurait en être autrement vu le sujet abordé, mais elles sont évoquées avec tellement de naturel, tellement de normalité qu’on se laisse guider à travers les pages au rythme de l’alchimie incroyable qui se dégage de notre duo. Cette histoire est totalement différente de ce à quoi je m’attendais : à la fois torride à souhait et d’une tendresse inouïe. J’ai ressenti des sensations et des émotions incroyables durant cette lecture. Il faut absolument découvrir cette romance.

J’ai adoré suivre l’évolution de la relation entre Jax et Dereck au fil des mois. Entre excitation, incompréhension, complicité et envie, on apprend à connaître ces deux hommes que tout oppose ou presque. Plus les chapitres défilent plus la tension devient palpable entre eux. Leurs échanges sont fluides, simples presque évident, mais il se développe un vrai besoin viscéral de l’autre qui fait que l’on retient son souffle minute après minute. On dit que les contraires s’attirent et je peux vous garantir que ces deux-là s’emboitent à la perfection.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’est bien mal connaitre Amheliie qui a su exploiter son texte de fond en comble. Elle n’hésite pas à évoquer tous les aspects de l’univers pornographique du plus respectueux au plus extrême, du plus passionné au plus trash. Elle provoque, attise, dévaste en insérant à son récit une suite d’éléments sombres qui menace de tout faire voler en éclat. Je n’ai pu que m’accrocher à mon livre et me laisser porter par les révélations et les multiples rebondissements.

Enfin, je finirai en vous disant que Fucking Love n’est pas un simple MM, c’est une très belle leçon de vie. Aimer quelqu’un ce n’est pas aimer un genre. On aime une personne pour ce qu’elle est et non ce qu’elle représente. L’amour, le vrai ne se définit pas, il se vit.

Vous dire qu’attendre le prochain tome est dur serait un euphémisme tant il me tarde de savoir ce qu’il advient de notre couple. Il faut cependant rester forte et prendre son mal en patience.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3