Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ElleyaneFantasy : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Risk Risk
Fleur Ferris   
Fleur Ferris réussit à travers son œuvre à nous rendre muet. Ce livre est simplement stupéfiant, poignant, bouleversant et marquant.
Pourquoi?
Eh bien parce que vous vous projetez tout simplement!

Vous avez été adolescente, vous auriez pu faire les mêmes erreurs ou vous êtes maman d'enfants, futur ou actuel adolescent et je peux vous dire que cela fait froid dans le dos.

A travers la narration de Taylor mais aussi son regard sur sa mère, la mère de sa meilleure amie, l'impact des conséquences sur la vie de tout son entourage ( ses amis, l'école, sa famille) vous retenez ce livre comme un bel acte de prévention!

Il est de ces livres qui vous font versé quelques larmes et qu'une fois terminé, vous reste en tête un moment. Car il vous fait réfléchir, vous marque à jamais.

Risk est pour moi un livre coup de cœur qui DOIT être lu autant par plaisir que par nécessité. Ne serait-ce que parce que le ton est juste et qu'il traite avec brio et complétude un sujet grave que nous pouvons facilement ignorer avec le quotidien.

La plume est fluide, l'histoire addictive et l'intrigue haletante et l'auteur y glisse même une petite touche de romance, note positive dans cette ambiance difficile. Bref, un livre complet.

Chapeau l'auteur, je suis bluffée.


par nini84
Le plaisir de te détester Le plaisir de te détester
Emilie Million   
L'histoire est sympa franchement on s'attend à ce que la jolie histoire tourne mal mais finalement non c'était mignon
Dommage je trouve que la fin est vraiment bâclée, tout ce long déroulement pour ça... ouais hum comme s'il manquait plusieurs chapitres. C'est un peu rapide et facile mais bon...
Pride Pride
Ibi Zoboi   
Traduction personnelle:
Zuri Benitez, une jeune femme, accompagnée de ses quatre sœurs; toutes déchaînées, doit lutter conte le rapide embourgeoisement du voisinage de Brooklyn. Quand la riche famille Darcy emménage juste à côté, Zuri ne veut absolument rien à voir à faire avec leur deux fils adolescents même si sa grande sœur Janae commence à avoir des sentiments pour le charmant Ainsley. Et surtout elle ne supporte pas Darius qui est arrogant et toujours prompt à critiquer les autres - enfin ça c'est jusqu'à ce qu'il soit forcé de trouver un terrain d'entente et qu'il commence à lier des liens?

par Giline
Myria, Tome 1 : La fille du général Myria, Tome 1 : La fille du général
Mylène Régnier   
Les nouveautés en Urban Fantasy se font rare, alors je reste toujours attentive et très curieuse quand il s'agit de découvrir un nouvel univers. Le résumé m'a de suite alpaguée et la couverture de Fleurine m'a finalement emballée. Myria a beaucoup de qualités mais souffre également de quelques incohérences qui m'ont fait tiquer pendant ma lecture. J'ai passé malgré tout un bon moment de lecture et je serais là pour le deuxième tome. Dans cet avis, je vais plus parler de mes déconvenues que des bons points car ces petits trucs m'ont vraiment chiffonnée.

Le résumé nous préparait à avoir un personnage féminin plutôt superficiel, vénal et avec un objectif précis de vie. Ça change des héroïnes badass du genre, j'ai dis oui. Je regrette néanmoins son absence d'évolution. Alicia a manqué d'empathie à un moment crucial, ce qui a mes yeux est incompréhensible. Un roman doit nous provoquer des pics d'émotions, elle aurait du avoir peur, être désespérée, être en colère... être un tantinet inquiète. #walou

Elle se montre très gamine dans certains de ces comportements, notamment vis à vis du "mec". Leurs réactions sont trop schématisés... c'est un peu agaçant : elle ne voit pas et lui fait semblant d'être en colère. L'auteur souhaite créer le fameux jetaime-monnonplus mais ça manque de subtilité. Il y a eu des moments d'alchimie mais bizarrement ils n'ont pas été exploités. Je ne me suis pas attachée au couple, même si avouons-le il a son petit charme, le monsieur.

Myria est un bon mélange d'urban fantasy et de dystopie. Il s'agit d'un premier tome et il faut appréhender l'ordre nouveau où les Singuliers, des sortes d'Êtres magiques dotés de pouvoirs, ont refait le monde à leur sauce pour parler simplement. Du coup, quand débarque le "méchant", on ne sait même pas qui il est réellement... Je dois avouée que j'ai eu du mal retenir les personnages secondaires, trop nombreux, trop de surnoms peut-être qu'on s'y perd et on laisse ça en arrière plan. Quant au grand secret, on avait l'impression qu'elle n'attendait que ça pour le déballer et quand on croit avoir une grande scène avec son père. il.ne.se.passe.rien. #toussapourça

L'écriture est fluide et les dialogues sont enjoués, Madison donne beaucoup de peps à cette héroïne un peu trop sur sa ligne de conduite. On ne peut s'empêcher de sourire, la dynamique est bonne sauf quand c'est pour entendre le couplable parler, parler, parler et bien expliquer en long en large et en travers l'intrigue que l'on n'a pas vu venir... C'était scolaire, ça cassait le rythme alors que globalement sur tout le reste, le dosage est bon.

Avec quelques ajustements et quelques tics d'écriture en moins, je pense que j'aurais pu vraiment adorer cette histoire. Il y a vraiment une ambiance sympa liée à l'esprit Acadamie/Prof. Myria m'a dans son ensemble plu, il y a un joli potentiel mais il va falloir donner de la consistance à cette héroïne qui manque d'émotions, retravailler la trame lié au père et donner plus de consistance à cet axe politique. Parce que la question que l'on se pose ? Qu'est-ce qu'elle cherche Alicia dans tout ça ?

{ Avis sur Follow The Reader }

par LLyza
À première vue À première vue
Colleen Hoover   
C'est le premier livre de Colleen Hoover que j'ai du mal à noter car je n'ai pas été transporté comme tous ses autres livres. C'est vrai que le fond de l'histoire est bon, la morale est belle. Mais la trame est pleine d'histoires dans l'histoire, ce qui ne m'a pas permis d'apprécier les personnages ni mêmes les quelques situations qui auraient pu être marquantes. C'est un bon livre "pour ado" qui se lit simplement.

par Maye2009
Toi et moi : c'est compliqué, Tome 1 Toi et moi : c'est compliqué, Tome 1
Louise Valmont   
Ce tome est une bonne découverte et une agréable surprise !!!
Alors commençons sur les points positifs du livre :
- C'est une histoire courte mais très développée,
- On s'attache vite aux caractères des personnages principaux (surtout les crises de Mia),
Et les points négatifs.... Je n'en ai pas vraiment....
Cette histoire montre ce que l'on pourrait faire pour des amis, des gens qui comptent à vos yeux et qui sont malheureux, qui ont besoins d'aide et d'une épaule pour pleurer (même si les idées d'Ivy sont farfelues).
Bref !! En conclusion, c'est un bon livre pour s'évader pendant quelques heures avant de se coucher, au coin de la cheminée ou simplement quand vous le souhaitez !!!
This Song Will Save Your Life This Song Will Save Your Life
Leila Sales   
Une très très bonne lecture !
Malgré des débuts un peu difficile : je ne suis pas entrée tout de suite dans l'histoire et je n'ai pas réussis à m'attacher au personnage de Elise, c'est une belle histoire que nous présente Leila Sailes avec des personnages tous très différents, mais attachants à leur façon. Et grâce à son héroine, elle fait passer de beaux messages, des messages qui sont importants et qui ne devraient pas être laisser sur le coté.
A lire !

par Jess-jess
Sur le fil Sur le fil
Estelle Maskame   
Alors, par où commencer ?

Personnellement je n'ai pas été à fond dans ce livre. J'étais très heureuse de découvrir qu'Estelle Maskame avait écrit un nouveau bouquin car j'avais aimé sa trilogie "Did i mention". Mais ce livre ne m'a pas autant plu que ces derniers.

Parlons d'abord de l'héroïne Mackenzie. Cette fille vie avec sa mère qui est alcoolique suite à une fausse couche, son père qui ne fait rien pour aider sa femme qui s'enferme dans l'alcoolisme parce qu'il comprend qu'elle puisse se détruire, et bien sur Mackenzie qui n'ose rien dire car elle a peur de faire souffrir sa mère. Un jour, une de ses proches amies ( qui a accessoirement un frère jumeau avec qui Kenzie flirt ) perd ses parents dans un accident de voiture. Mackenzie prend peur car elle ne sait pas comment réagir. Elle décide donc de s'éloigner de ses amis et de les laisser dans leur souffrance car elle a peur de ne pas savoir quoi leur dire, ni comment réagir. Elle va aller jusqu’à demander à ses deux potes de ne pas leur parler non plus, pour lui éviter cette gêne. Sérieusement !! Qui fait ça ?

Jaden qui a perdu ses parents reste toujours aussi positive, et essaie d'aller de l'avant car même si c'est dur, il comprend qu'il doit continuer à faire sa vie et à être heureux comme ses parents l'auraient voulu. J'ai plutôt aimé ce type. Il était doux, gentil, intelligent, calme. Et ça change des bouquins que j'affectionne, où le héros est anti social et complètement détraqué et passe son temps à taper sur tout ce qui bouge (ou à coucher avec). Il m'a touché.

MAIS ce livre est une connerie. Quel être humain décide de laisser tomber ses potes suite aux décès de leurs parents parce qu'il a peur de ne pas savoir quoi dire, comment réagir ou parce qu'il a peur qu'ils ne deviennent plus jamais heureux ? Qu'ils aient changés ? La meuf sa mère à fait une fausse couche, je comprends que ça peut briser quelqu'un mais de là à devenir alcoolique, je trouve ça un peu poussé. Encore plus poussé sachant que cette femme à déjà une fille. J'ai trouvé ça vraiment trop débile quoi. Ensuite quand Kenzie décide qu'enfin elle est prête à aller se faire pardonner, bien sur le mec qui a des sentiments pour elle l'accueil les bras ouverts.

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête d'Estelle Maskame quand elle écrivait ce livre, mais ça m'a vraiment énervé. Son héroïne est pourrie, elle est nulle. Elle aurait du trouver une autre intrigue pour cette histoire parce que franchement c'était n'importe quoi.

Je ne sais pas s'il y aura un deuxième tome vue la fin, mais honnêtement s'il y en a une, je ne pense pas que je le lirais.

par danao
Morwenna Morwenna
Jo Walton   
Maintenant que j'ai lu le livre, je pense que le résumé éditeur est assez mal choisis... Il sonne vraiment cucul et fait pas du tout ressentir l'intelligence et l'ambiance réelle du texte !

La base de l'histoire, c'est Morwenna, une drôle de fille pouvant communiquer avec les fées, qui vient de perdre sa sœur et l'usage d'une de ses jambes dans un accident de voiture. Elle prétend que ce drame a été provoqué par sa mère, qui est une sorcière. Elle la fuit et est alors obligée de vivre avec un père, qu'elle n'a jamais côtoyé, et ses trois sœurs, assez peu sympathiques, qui l'envoient dans un pensionnat anglais à l'organisation type "Harry Potter" en beaucoup moins cool. Elle nous raconte alors 6 mois de sa vie dans un journal intime. Elle nous raconte ses doutes, ses peurs, ses sentiments, ses secrets, ses tracas du quotidien, et aussi ses nombreuses lectures. Elle nous parle aussi de magie, mais d'une façon très originale. Ce livre ne ressemble a aucun autre sur ce point, on est vraiment dans l'idée que des gestes anodins peuvent bouleverser la vie de quelqu'un, et donc, dès le départ, dès le premier chapitre, on est complètement sur le fil : vraie magie ou coïncidence ?

La première chose qui m'a marqué dans ce livre, c'est le nombre hallucinant de références à des livres de SF et la façon dont l'auteur les commentes et les analyses. ça peu sembler étrange, mais cette caractéristique est, pour moi, à la fois le plus gros point positif et le plus gros point négatif de ce livre.
Coté positif, je dirais que, tout simplement, ça m'a permis de découvrir plein de choses. Beaucoup d'auteurs m'étaient déjà connus, au moins de nom, mais je n'ai lu qu'une part infime de titres évoqués. Du coup, je me suis notée plein de références, car l'auteur m'a vraiment donné envie de lire énormément de chose. C'est juste le meilleur hommage à ce genre que quelqu'un aurait pu faire.
Coté négatif, et bien justement parce que je ne connais pas beaucoup de livres auxquels on fait référence, je peux pas du tout apprécier de la pertinence des analyses proposées par l'auteur, à travers son personnage principal. Et c'est un peu désagréable quand on lit ce livre. On ne se sent jamais "perdu", même si on n'y connait rien en littérature SF, mais on a quand même le sentiment de passer à coté de quelque chose. De passer à coté de beaucoup de subtilités et d'un des intérêts de ce livre. C'est donc un livre que j'ai trouvé vraiment pas facile à appréhender et que je ne pense pas conseiller à quelqu'un qui n'a pas une bonne base classique SF.

L'autre point négatif lié à ces références c'est que ça créer vraiment beaucoup de longueurs. Notre narratrice et personnage principal, Morwenna, est totalement boulimique de lecture. Elle lit tellement que ça semble presque pas croyable (genre 2-3 livres par jour). On a le sentiment qu'elle lit juste TOUT LE TEMPS. Et je trouve qu'on multiplie inutilement les scènes où elle lit, achète ses livres, emprunte des livres, parle à la bibliothécaire, traine à la bibliothèque, parle de ses lectures, va au club de lectures, etc, etc... Il y a une monotonie dans ce livre qui peut devenir désagréable dans la mesure où on a souvent le sentiment que la véritable intrigue de ce livre passe carrément au second plan. A vrai dire, cette intrigue ne commence réellement que très tard, à plus de la moitié du livre. Et c'est dommage, car je pense que l'intrigue est pleine de bonnes idées et il manque pas grand chose pour que je la trouve vraiment géniale. Alors que là, bien qu'agréable, l'ensemble m'a quand même laissé un gout de pas totalement aboutis.

Mais là où ce livre est extrêmement malin, c'est que c'est un vrai livre de genre fantastique, au sens tout à fait classique du terme. C'est à dire un livre qui jamais ne va nous expliquer clairement ce qu'est la vérité. Notre seul point de vu narratif est celui de Morwenna à travers son journal intime. Mais doit-on la croire ou non ? On ne peux pas savoir, car il n'y a pas de personnage tiers pour confirmer ou infirmer directement son récit. On a juste des petits indices discrets à droite à gauche qui parfois nous ferons douter de ce qu'elle dit, ou au contraire nous donnerons l'impression qu'elle dit la vérité. Pratique-t-elle réellement la magie ou non ? Est-ce que les fées existent ailleurs que dans son esprit ? Est ce que sa mère est une sorcière ou une folle ? Ou peut-être que c'est Morwenna qui est folle et qui rejette sa mère sans raison ? On ne sait pas, car toutes ces hypothèses sont plausibles, il n'y en a pas une qui s'impose plus qu'une autre.
Du coup, ce livre à vraiment plusieurs niveau de lecture. Je pense que c'est pas le genre de bouquin qu'on aime instantanément, c'est le genre de livre qu'on aime avec du recule, si on fait l'effort de l'analyser et de l'interpréter un peu. On pourrait le relire 50 fois et lire 50 histoires différentes ! On peut voir une histoire merveilleuse, comme une histoire totalement réaliste. On peut être dans l'esprit d'une jeune magicienne, comme d'une jeune fille rêveuse, comme d'une folle. Et ça, je trouve que c'est absolument génial... Malheureusement ça renforce le coté pas totalement grand public et dur à appréhender que j'ai déjà déploré plus tôt.

La construction sous forme de journal intime ne pas du tout dérangée. Au contraire, c'est plutôt original et je trouve que ça permet d'être au plus près du personnage de Morwenna. Du coup, elle en devient vraiment attachante. Elle fait parfois preuve d'une grande intelligence, parfois elle est plus candide, mais dans tous les cas c'est un personnage qui semble réaliste. C'est une fille de 15-16 ans ni trop mature ni trop niaise pour son age. Certains passages du livre, par exemple les premiers émois amoureux peuvent sembler un peu mièvre de prime abord, mais finalement ça me semble cohérent avec l'age du personnage. C'est le genre de question qu'on se pose à cet age, c'est plutôt bien mené, donc ça ne m'a pas dérangé plus que ça.
Les éléments dramatiques de l'histoire, notamment les relations familiales et le deuil, sont plutôt bien traités. Mais surtout l'ensemble est tiré vers le haut par une ambiance merveilleuse que j'ai trouvé adorable. En parlant d'ambiance, l'intrigue se déroule à la fois au Pays de Galles et en Angleterre, et ça créer là aussi une ambiance caractéristique. Comme je l'ai dis plus haut, on se trouve par exemple dans une école privée anglaise qui rappelle étrangement sur certains points Poudlard. L'auteur arrive également très bien à faire sentir les différences qui existent entre ces deux pays, ce qui est assez intéressant.
Par contre, j'ai trouvé la traduction française proposé par Luc Carissimo assez médiocre. Il y a certaines phrases sur lesquelles j'ai totalement bloquées. Je les ai relu 10 fois, et juste, c'est pas du français correct ! ça voulait rien dire. Je doute que ça rende justement hommage au style d'écriture réel de Jo Walton, et c'est dommage.

J'ai pas l'impression d'avoir très bien vendu ce roman atypique et d'avoir surtout insisté sur les points négatifs ^^' mais en faite je l'ai quand même beaucoup aimé et lu avec énormément de plaisir. J'ai surtout apprécié le fait de pouvoir lire un vrai livre fantastique contemporain, car ils sont vraiment très rares. J'ai quand même trouvé qu'il y avait trop de longueurs et que l'ensemble avait un coté pas totalement aboutis... Mais tout de même, je pense que c'est une très bonne découverte. C'est un livre dont la lecture m'a marqué, en tout cas.
Power Club, Tome 1 : L'Apprentissage Power Club, Tome 1 : L'Apprentissage
Alain Gagnol   
Si vous pensiez pouvoir lire ce livre sans danger , vous êtes bien loin du compte ! Vous pouvez me croire , il vous rendra addictif dés la première page !

Power club est un mélange fascinant d'aventure , mystères , dystopie et...super pouvoirs !

Anna à un caractère bien à elle , dans lequel je me suis facilement retrouvée , courageuse , sage , elle m'a impressionée tout le long de l'histoire !

J'ai été un peu déçu par la majorité des membre du Power Club
Leurs caractère leurs est propre quoiqu'un peu hypocrite Sauf pour L'Anglais de la bande qui est tout de suite devenu mon préférée.

Mais attention , si vous pensiez qu'Anna est une héroïne comme les autre , vous n'irez pas bien loin ! [spoiler]En effet , elle peut entendre et communiquée avec ses booster , chose que comme l'on le découvre vers la fin , elle est la seule à pouvoir le faire.[/spoiler]

La fin du tome 1 m'a laisser sur ma faim ! Elle a hanté mes pensées une bonne semaine , [spoiler]Anna a décider de rendre ses boosters ,elle est donc redevenue vulnérable mais à commencée à en rêver tout les soir sans savoir pourquoi , un matin , lorsqu'elle se réveille un matin en compagnie de sa fidèle amie Lisa, une chose étrange se produit...Elle peut voler ! Ses boosters se sont cacher dans son ADN ne donnant à la machine d'extraction que leur mue ! [/spoiler]

J'attend le deuxième tome avec impatience !

L'oeuvre d'Alain.G fait partis de mes livres préféré désormais , je lui accorde donc le titre de "Diamant" !

par Yeline