Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de elo1561 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Frères Kincaid, Tome 1 : Le Mercenaire Les Frères Kincaid, Tome 1 : Le Mercenaire
Lily Blackwood   
Si j’avais eu le tome 2 dans les mains, j’aurais de suite enchainé avec ! Le Mercenaire est une excellente Romance Historique avec ce qu’il faut pour plaire : intrigue, décors mais surtout des personnages attachants. J’ai passé un très bon moment de lecture, j’ai énormément aimé cette histoire alors que d’après le résumé, rien de nouveau dans le genre.

Nous débutons dix-sept ans en arrière, lors de la traitrise et ce qui nous marquera sera la fin d’un clan et la séparation de trois frères. Que sont-ils devenus ? Niall est maintenant un mercenaire, il a écumé les mers et a combattu pour de grands seigneurs. Il est devenu un barbare que l’on souhaite avoir dans son camps. Et c’est par un « hasard » que le chef de la garde des McClaren le repère et l’invite sur ses anciennes terres.

Le but de Niall depuis toutes ses années a été de se venger, reprendre ce qui lui revient et redonner à son clan toute sa splendeur. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était de tomber sur une jolie jeune femme, qui se révèle être, nulle autre que la fille du laird. Patatrac. Nous voilà avec le fameux « j’aime mon ennemie ». Je me suis beaucoup attachée à eux, nos deux amoureux ont une jolie personnalité. Là ou Niall est charismatique, un vrai Highlander avec « quelques » tattoo certes, il émane de lui énormément de force et de douceur ; Elspeth semble de prime abord une femme douce et posée, mais elle se révèle être forte et pleine de ressources.

Même si la romance débute dés les premières pages, qu’elle n’a rien d’innovante, j’ai adoré la suivre et elle a su installé un rythme qui n’est pas lent ou long comme j’ai pu le lire. Je n’ai pas lâché cette histoire, j’ai trouvé que ça allait crescendo et surtout très rapidement, nous avons quelques éléments qui nous poussent à nous interroger et à commencer à mettre des théories en place. Quel plaisir d’arriver à la fin et de voir qu’on ne s’était pas tromper.

On s’attachera aussi au reste des personnages secondaires, que ce soit Dearg ou Magnus, on appréciera également les personnages gris. Lily Blackwood n’a pas forcément cédé à la simplicité, elle a su installer une personnalité un peu plus complexe que ce qui n’y paraissait pour finalement donner un ensemble cohérent et riche en émotions. En romance, c’est mon mot clé. Si je n’ai pas de sourires, de petits papillons dans le ventre, ou de l’envie, je zappe et puis j’oublie. Ici, ce n’est pas le cas, l’auteur a fait un très joli tome et je n’ai qu’une seule hâte, découvrir l’histoire de ce frère disparu.

[spoiler]Avis sur Follow The Reader[/spoiler]

par LLyza
L'Egypte ancienne L'Egypte ancienne
Florence Maruéjol   
Des esclaves ont-ils bâti les pyramides ? Pourquoi Thoutmosis III a-t-il marqué l'histoire ? Les Égyptiens avaient-ils le sens de l'humour ? Les Occidentaux ont-ils pillé les sites archéologiques au XIXe siècle ? Qui a cassé le nez du sphinx ? Pourquoi Jean-François Champollion a-t-il réussi à déchiffrer les hiéroglyphes ? Pourquoi les dieux avaient-ils une tête d'animal ? Reste-t-il des découvertes à faire en Égypte ? Voici quelques-unes des 100 questions abordées par l'auteur qui balaie bien des idées reçues.

source : maruejol.com

par Atharamis
Military Man Military Man
Julie Christol   
http://urlz.fr/6hja

Je vous préviens de suite, cet avis va être un peu particulier, car mon avis est totalement négatif sur ce roman. Je me suis longtemps posé la question (enfin quelques heures^^) de savoir si il était nécessaire de vous livrer mon avis ou non. Mais honnêtement, j’ai ressenti le « besoin » d’en parler, parce qu’à mon sens tout m’a révolté dans cette histoire.

Le résumé est suffisamment éloquent, on sait directement ce qui va se jouer dans l’histoire. Pour moi, c’était une grosse erreur d’indiquer dans le résumé que l’héroïne a été violée, parce que personnellement vu le thème abordé mes attentes ont été décuplées en ce qui concerne l’histoire et le traitement de ce sujet si sensible. On entame le récit sur cette fameuse scène de viol… Un chapitre dérangeant et peu crédible. J’ai eu du mal avec le style de l’auteure dès le début. Malgré cette mise en bouche peu amène, j’ai poursuivis ma lecture, en espérant accrocher plus par la suite, mais en voyant la façon dont cet événement a été mis en scène j’ai su que j’allais passer à côté de l’histoire. Quelque part, je suis resté bloquée par l’irréalisme de la scène.

Passons outre ce détail qui a tout de même son importance, j’ai poursuivis ma découverte avec Charlie. On la retrouve dix ans après le drame, elle est méconnaissable, elle n’a jamais repris le dessus sur ce qu’elle a vécu. S’habillant comme un homme pour se camoufler au maximum. Fille de militaire, elle a poursuivit sa vie dans cet univers qui ne lui a apporter que des tourments, mais elle se situe maintenant au niveau journalistique. Elle va saisir l’opportunité de réaliser un reportage sur le porte-avion USS Roosevelt, et sur place elle va rencontrer Camden. Leur rencontre va bouleverser leurs deux univers. Charlie aperçoit l’espoir de ressentir à nouveau l’amour et Camden lui est terriblement intrigué par cette journaliste passionnée qui dissimule avec brio sa féminité…

Au fil des pages, j’ai espéré… espéré aimer l’univers de l’auteure, espéré aimer les personnages mais hélas je suis restée en retrait par rapport à tout ce que s’est joué dans cette histoire. J’avais été séduite par le fait de pouvoir découvrir l’univers militaire sur un porte-avion, hélas mon excitation est vite retombée, j’ai trouvé le milieu militaire très mal exploité, j’ai vraiment trouvé que cela ne servait que de toile de fond, un élément qui aurait dû me transporter dans un univers que je ne connaissais pas, et que je ne connaissais pas plus en ayant terminé ma lecture. Je ne sais pas quel a été le travail de recherche de l’auteure par rapport à l’univers qu’elle a voulu mettre en scène, mais je n’ai pas été convaincue par le dénouement sur le porte-avion. Ensuite en ce qui concerne la fonction de journaliste de Charlie j’ai été un peu plus captivée, car on sent bien que c’est un exutoire pour elle, une façon de voir la vie à travers son métier. J’ai par contre été déroutée par l’exercice de ses fonctions. Sa présence sur la zone de guerre n’a pas réussi à m’atteindre, car je n’y ait pas cru tout simplement. En passant à côté de l’histoire, je suis passée à côté des personnages que j’ai trouvé sans consistance, je ne me suis pas attachée ni à Charlie et encore moins à Camden. J’ai trouvé l’attitude de notre héros totalement démesurée, il est sensé être adulte et haut gradé et il a des réactions incompréhensibles. Il s’amourache très vite de Charlie pour la repousser tout aussi vite avec de fausses excuses. Les émotions ne sont tout simplement pas parvenues jusqu’à moi, hormis la déception. Heureusement, les personnages secondaires relèvent vraiment mon sentiment, j’ai adoré le personnage d’Austin, ses réactions et sa prévenance ont su me toucher et me faire comprendre qu’il était un homme loyal sur qui on pouvait compter, ainsi que sa famille.

Passons aux détails qui fâchent ! Car jusqu’à présent je n’ai parlé que de l’histoire et des personnages de manière assez vague. Je vais maintenant aborder ce qui m’a mise hors de moi avec ce roman, mais qui rejoindra aussi mon avis sur certaines romances que j’ai lu récemment et qui ont été aussi des déceptions.

A mon sens, on peut écrire sur tout, ce n’est pas la première fois que je le dis et je pense que ce ne sera pas la dernière… J’ai l’impression que la romance française va mal, que les auteurs se permettent de prendre des thèmes difficiles à traiter et qu’elles les intègrent dans des histoires bourrées de clichés. Ici on parle de viol… C’est tout de même super délicat à traiter vous ne croyez pas ? J’ai été choquée par la façon dont le viol est abordé dans cette histoire. On survole ce thème qui à mon sens est là pour « essayer » de susciter des émotions chez le lecteur, mais je n’ai rien ressenti face à tout ce qui s’est passé dans cette romance tellement cela manquait de crédibilité, d’humanité et d’approfondissement. On ne peut pas se servir de ce genre de sujet pour faire le buzz… cela n’a pas marché avec moi. C’est certainement ce qui m’a mis le plus en colère, et c’est une accumulation avec d’autres romances du genre. J’ai trouvé l’histoire très décousue, les chapitres s’enchaînent à une vitesse impressionnante, avec une double narration et des chapitres super courts, genre des demi-pages parfois… J’ai eu l’impression d’être ballotté dans tous les sens entre Charlie et Camden et j’ai trouvé que c’était désagréable d’avoir un rythme si découpé dans l’histoire. Ça a au moins eu un côté positif, c’est que le roman s’est lu très vite. Et j’ai été soulagée de finir ce roman qui m’a laissé un goût amer en bouche.

Alors je me pose énormément de questions… Suis-je trop exigeante ? Suis-je encore faite pour la romance ? J’ai été voir les autres avis par simple curiosité… Je suis ravie que le roman trouve son public et je respecte infiniment le travail de l’auteure même si j’ai été dure dans mes propos… Cela n’engage que moi. Mais je ne comprend pas… Je n’arrête pas de me dire, pourquoi ! Je suis de plus en plus déçue des romances à la française, (attention certaines romances étrangères m’attirent le même sentiment) on trouve beaucoup trop d’histoires avec des thèmes abordés de manière trop « facile », comme s’il s’agissait d’un simple accident de parcours… Je suis aussi désabusée en ce qui concerne le sexe dans les romances, ces pages tartinées de descriptions de scènes érotique qui perdent totalement leur sens premier, parce que franchement plus il y a de descriptions et plus j’ai l’impression qu’il s’agit de remplissage ou tout simplement de faire vendre avec un peu plus de cul. Je m’interroge vraiment depuis quelque temps, je ne prends plus autant de plaisir qu’avant avec la romance car je trouve que cela devient un grand n’importe quoi.

En bref, cette chronique est particulière, un peu brouillon d’ailleurs dû à mon énervement. Elle fera sûrement réagir, c’est normal et je suis toute ouïe pour le dialogue ^^ J’ai toujours assumé mes avis, et là encore plus ici avec cette histoire qui m’a fait sortir de mes gonds. J’avais besoin de vous livrer mon ressenti, je vais d’ailleurs préparer prochainement un article spécial avec une amie qui partage la même vision des choses que moi en matière de romance pour vous parler de tout et de rien. De ce qui me plaît et ce qui me dérange dans la romance actuelle. Que ce soit niveau sexe ou au niveau des thèmes abordés trop superficiellement dans les romances. Je ne jette pas la pierre à Julie Christol qui a écrit plusieurs romans qui ont déjà trouvé leur public, seulement je n’en fais pas partie pour les raisons que j’ai énoncé.

Je ne cherche jamais à vous dissuader de découvrir les romans dont je vous parle car les avis sur celui-ci sont élogieux, je vous invite donc à découvrir l’histoire de Charlie et Camden pour vous faire votre propre avis.
Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre
Jodi Taylor   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2018/04/les-chroniques-de-st-marys-tome-1-un.html

Un livre d'aventure bien fun, plein de rebondissements et avec des personnages attachants. Après ça reste l'introduction de l'univers donc j'ai hâte de voir ce que ça va pouvoir donner dans les prochains tomes.

Premièrement je dois dire que je ne suis pas fan du titre français. Il n'a pas du tout l'image marrante de ce qu'implique celui en VO et en plus il est techniquement faux vu qu'on n'est pas du tout sur une histoire de mondes différents/parallèles (ce qui aurait pu être le cas vu qu'on parle de voyage dans le temps ici, mais non). Du coup il ne mérite qu'une mention "aurait pu faire mieux" tout au plus.

Nous suivons ici Max, une historienne fraichement diplômée qui est contactée par une ancienne professeur pour faire partie de l'institut St Mary. Cet institut possède en effet des machines à voyager dans le temps qui lui servent à être témoin de l'histoire en direct.
Les membres de l'institut sont en effet chargés d'assister eux même à certains moment de l'histoire dans le but de savoir ce qu'il c'est réellement passé ...

Je n'en dis pas plus, ça suis le résumé éditeur et j'ai trouvé que c'était une bonne idée parce que ça reste intriguant tout en laissant une grosse marge de découverte une fois dans le livre.
Durant le premier tiers du livre nous suivons donc Max qui entre dans l'institut, fait sa formation difficile et parfois dangereuse, et ensuite l'histoire commence vraiment.

Pour ce qui est du type en fait on est sur un rythme et un type d'intrigue qui m'a bien fait penser L'affaire Jane Eyre (en moins barré) ou à The rook (en moins fantastique). C'est à dire qu'on est dans un ton très fun et léger ou il ne faut pas tout prendre de façon sérieuse, tout en ayant une intrigue qui tient la route et qui reste très intrigante. On garde aussi le coté anglais qui est très présent - oui, toujours garder le temps pour un thé, c'est très important.

Pour ma part j'ai beaucoup aimé le rythme. C'est vrai que j'aurais du mal à faire un résumé complet de l'histoire parce qu'il se passe tellement de rebondissements à la suite que c'est assez complexe, mais en même temps il reste quand même pas mal de moments ou tout est plus posé et ou on a le temps de souffler. Du coup pour un livre de ce type c'était bien équilibré.

J'ai bien aimé Max, c'est une femme très terre à terre et spirituelle mais en même temps assez maladroite. Il y a une romance dans l'histoire et même une scène de popotin, j'avoue que je ne m'y attendais pas du tout parce que ça ne me semblait pas du tout être le genre de livres ou ça peut arriver. Mais heureusement ça ne prend pas une part importante dans l'histoire et du coup on peut facilement passer à coté et ne pas y prêter attention. C'est juste une des nombreux sujets dont on parle dans ce livre, au milieu de plein d'autres.

En fait pour moi le seul point qui me laisse un peu sceptique a été en fait le fait que j'ai eu l'impression que Max arrivait à cerner les personnes un peu trop facilement. Toutes les personnages qu'elle n'aime pas même sans raison se révèlent effectivement être des salauds plus tard dans le livre. Ça arrive plusieurs fois, comme si elle ne se trompait jamais sur ce sujet. Du coup ça retire un peu de surprise sur certains points, on est sure que quelque chose de mal va finir par arriver et c'est effectivement le cas.
Bon, je n'ai remarqué ce point que vers la fin du livre du coup ça ne m'a pas gâché ma lecture sur ce tome, mais j'espère que ça changera sur les prochains.

Au final on a une lecture très divertissante et très fun. Un livre qui se dévore et qu'on n'a plus envie de lâcher. Si vous cherchez une lecture bonne humeur et légère tout en voulant pas mal de rebondissements et une intrigue qui tiens la route, n'hésitez pas à tenter celui ci !

16.5/20

par lianne80
The Effigies, Tome 2 : L'Assaut des ombres The Effigies, Tome 2 : L'Assaut des ombres
Sarah Raughley   
Franchement... J'ai été déçu par cette suite. Pas part l'histoire en elle-même qui est intéressante et un peu compliquée. Mais par les choix.
[spoiler]
Comme ce pauvre Rhys, brisé depuis l'enfance, et qui finit mort alors qu'il n' même pas eut l droit au bonheur?[/spoiler]

En vérité, ce sont les personnages qui m'ont déçue, pour moi, certains ne sont pas crédibles, ils sont trop inhumains pour être crédible.

Et Maïa. Autant, je comprends Belle, je comprends Lake, j'adore Chae Rin. Mais Maïa... Je pensais qu'elle gagnerait en maturité et courage dans ce tome, mais non. Ce n'est qu'une nunuche, naïve et horriblement niais, qui parfois donne l'illusion d'être une guerrière courageuse.

Je suis donc assez mitigée sur ce tome que j'ai eu dû mal à lire malgré mon petit coup de cœur pour le tome 1.

par Nirvana18
Destiny, tome 1 : Imparfaite Destiny, tome 1 : Imparfaite
Cecelia Ahern    Christophe Rosson   
Vous pouvez retrouver un avis détaillé sur mon blog :
www.blogbooksanatomy.wordpress.com

Ce roman est DINGUE ! Une fois ma lecture entamée j'ai été incapable de m'arrêter ! Enfin une dystopie - à mon sens - différente, enfin une dystopie réaliste, ça fait du bien

par Earendile
Aventuriers des Highlands, Tome 4 : Le Guerrier Audacieux Aventuriers des Highlands, Tome 4 : Le Guerrier Audacieux
Vonda Sinclair   
La série est concentrée sur les difficultés et épreuves que subissent les femmes à cette époque.
Plus "innoncente" et naïve, cette histoire est plus légère tant dans les réactions que dans les personnages.
Bien que le cheminement reste logique, j'y ai trouvé des longueurs et des virages moins passionnants et ce malgré une écriture fluide.
Cela tient principalement aux personnages dont Keegan, (le héros) a moins de pouvoir qu'un Laird, donc peut moins agir.
Cependant le tout est correct.

En bref un couple vaillant, une romance plus sage, plus lisse mais qui est dans la même veine que les précédentes.
Une suite honorable malgré des redondances.
Bonne lecture
Tant d'amour dans tes yeux Tant d'amour dans tes yeux
Karen Ranney   
Ce roman est la suite de "Un parfum d'ensorceleuse", bien que Ian devient Hamish, son vrai prénom (que la traductrice avait changé). Je l'ai trouvé mieux que le précédent car les personnages sont plus charismatiques. L'histoire de Jeanne est très poignante, il y a beaucoup d'émotions. On retrouve toute la famille MacRae et aussi le méchant du tome précédent, Charles Talbot. A lire même si on n'a pas lu "Un parfum d'ensorceleuse".

par Selenia
Les Idoles du stade, Tome 8 ½ : Le Cercle d'engagement Les Idoles du stade, Tome 8 ½ : Le Cercle d'engagement
Jaci Burton   
Une déception au regard des autres tomes, même si l'écriture reste fluide et encore on n'échappe pas aux mièvreries... Le scénario de cette nouvelle est ennuyant, une histoire construite sur des clichés usés, qui ne traite rien finalement, des scènes épicées nombreuses pour pallier à un manque de trame, des personnages bien fades et une romance niaise.

En bref, une nouvelle sans intérêt, des personnages sans charisme, une histoire plate cousue de fil blanc et clichée.
Bonne lecture
C'est toi que j'attendais C'est toi que j'attendais
Kristan Higgins   
Kristan Higgins a encore frappé, dans une nouvelle romance pleine de personnages hauts en couleur !
Ici, on suit Poppy, une enfant adoptée qui vit dans une famille de restaurateurs d'origine allemande. Elle a un frère Henry, un brillant chirurgien lui aussi adopté et qui est marié à Jon, professeur d'arts ménagers et meilleur ami de Poppy. Dans la sphère de Poppy gravitent :
- bien évidemment ses parents, Stacia et Max, un peu clichés mais de braves gens malgré tout,
- son amie Kate et son fils adoptif James : Kate est assez bulldozer dans son genre mais elle est une amie loyale pour Poppy. James est quant à lui assez discret, cherchant à échapper un peu à l'étouffante présence maternelle
- Brianna, une ado que Poppy parraine. Comme James, elle fait partie des personnages assez peu creusés dans l'histoire ...
- ses employés : Max et Elise. Lui est assez taciturne, elle un peu niaise, leur utilité dans l'historie laisse un peu à désirer à mon sens ...
- sa cousine Gretchen, présentatrice d'une émission télé de cuisine, elle est le stéréotype même de la garce-princesse-égoïste que tout bon roman se doit d'avoir. Elle est belle, célèbre, donc on lui pardonne tout (et le coup du casino, moi je l'aurais laissée sur place ...)

Donc déjà beaucoup de personnages secondaires (et qui sont présentés quasiment tous en même temps), donc oui, même à la fin du roman, j'avais des moments de doute sur qui-est-qui-déjà ?
Bien que les personnages secondaires soient presque plus attachants que les principaux ...

Et puis bien sûr, l'histoire ne pourrait pas exister sans le beau gosse de service, j'ai nommé Liam, de retour en ville avec sa fille Nicole. Liam, le bad boy qui avait fait fondre Poppy dans sa jeunesse avant de lui briser le coeur lorsqu'il avait déménagé pour épouser sa petite amie enceinte ... Aujourd'hui veuf, il est de retour dans le coin pour rapprocher sa fille de ses grands-parents.
Et bien sûr, Poppy va se rendre compte qu'elle ne l'a jamais oublié ...

Ce qu'il faut savoir sur Poppy, c'est qu'elle est extrêmement mince, assez petite et gère une entreprise de récupération de matériaux donc elle n'est pas très féminine non plus (elle se balade plus en bottes d'ouvriers qu'en escarpins), autant dire que les hommes ne se bousculent pas à sa porte, ce qui ne contribue pas à relever son estime d'elle-même.

J'ai plutôt bien aimé le personnage de Poppy, bien qu'un peu naïve parfois, elle est indépendante, loyale et mène sa barque comme elle l'entend.
Liam m'a tellement fait rire avec ses réactions surprotectrices envers sa fille !! Un vrai papa-poule (avec des dents ^^) !
J'ai aussi beaucoup apprécié l'humour et la légèreté de Jon, le beau-frère de Poppy, son soutien à Poppy dans n'importe quelles circonstances et ses interactions avec son très discret et professionnel mari Henry. C'est parfois à se demander comment ce mariage peut tenir la route ^^

Sinon du côté des ados, c'est vraiment Nicole qui est ultra-représentée. J'ai bien aimé cette fille, elle a traversé de dures épreuves avec la mort de sa mère mais elle a la tête sur les épaules et n'est pas capricieuse ou égoïste comme d'autres. En plus, je soupçonne l'auteure d'avoir des enfants de cet âge parce que les dialogues étaient plus vrais que nature ! ^^ ça sentait beaucoup trop le vécu ^^

Au niveau de l'histoire, j'ai plus aimé le commencement de la romance entre Liam et Poppy que les évènements après. Après, j'ai trouvé qu'il manquait un petit quelque chose pour vraiment nous transporter ...
Et puis, la réconciliation Liam - Tate manquait vraiment de crédibilité : en une belle parole, j'oublie ma rancoeur que je rumine depuis plus de 15 ans ? Heuu ... il va peut-être falloir un peu plus que ça, non ? ...

Sinon ce que j'ai vraiment aimé aussi, c'est que pour une fois dans une romance contemporaine, on a le double point de vue des protagonistes ! Autrement dit dans le même livre, le point de vue de Poppy mais aussi celui de Liam, donc on enchaîne les évènements en passant de l'un à l'autre, c'est un régal ! On s’immisce dans le quotidien de Liam - qui m'a d'ailleurs bien plus séduit dans son rôle de père que dans celui de tombeur de ces dames ... -, ses angoisses, ses pensées, j'ai trouvé que c'était vraiment une bonne idée d'avoir ce deuxième point de vue.

En filigrane de l'histoire sont aussi abordé les thèmes de l'adoption (vue du point de vue de la mère adoptive ou de l'enfant adopté), de la recherche de ses origines, de la monoparentalité, l'homosexualité, l'homoparentalité, l'addiction, la dyslexie ... même si forcément, ici tout va bien, tout le monde s'aime, tout le monde se pardonne ;)

En bref, c'est donc une nouvelle romance signée Kristan Higgins qui réunit tous les ingrédients dont on a l'habitude avec cette auteure. Malgré un bon nombre de bons moments et d'éclats de rire pendant ma lecture, j'ai trouvé que la romance Poppy - Liam manquait d'un petit quelque chose pour vraiment rester dans mes annales de cette auteure. A lire malgré tout, c'est un bon moment assuré ;)

par Moridiin