Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Elodia

Extraits de livres par Elodia

Commentaires de livres appréciés par Elodia

Extraits de livres appréciés par Elodia

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Critiquer le Comte de Monte-Cristo, c'est se lancer dans une aventure et risquer d'échouer lamentablement. Comment peut-on résumer en quelques lignes un bouquin aussi riche ? Euh... je n'en ai aucune idée ! Alors, comme d'habitude, je vais davantage parler de mon ressenti plutôt que m'essayer à analyser ce livre.

Pfiou, par où commencer ? Le Comte de Monte-Cristo est mon deuxième roman d'Alexandre Dumas. Le premier fut Les Trois Mousquetaires, que j'avais également beaucoup apprécié. Mais je place celui-ci au dessus. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons.

D'abord, cette histoire de vengeance extraordinaire. Il n'existe pas de mot plus fort ? Si certainement. Mais une chose à la fois, car le roman se déroule en plusieurs phases.

La première où Edmond Dantès se fait arrêter et emprisonner. Quatorze ans d'emprisonnement. Quatorze années passées à ruminer sa vengeance envers ceux qui ont comploté contre lui. Durant cet emprisonnement, il va également se lier d'amitié avec un autre détenu que l'ont dit fou car il es persuadé qu'un trésor se cache sur l'île de Monte-Cristo. Fou ? Mmmm peut-être pas.Toujours est-il qu'Edmond Dantès s'y fiera lui. Je m'arrête tout de suite pour ne pas trop spoiler. Juste un dernier mot pour vous dire que toute cette partie, si elle peut paraître passive, ne l'est pas du tout. Et tout ce qui arrivera durant cette période aura son importance par la suite.

La suite donc, Edmond finira par s'échapper et commence alors la deuxième phase de ce roman. La préparation de la vengeance. A partir de ce moment, certains passages peuvent dérouter. Parfois, on se demande si certains chapitres servent à quelque chose. Et bien oui ! Comme dit plus haut, rien n'est laissé au hasard et tout a son importance. (Même s'il y a quand même quelques longueurs (oh, de toutes petites ok ?) et c'est le seul point négatif que je peux trouver.)
Et la construction de ce récit, de cette vengeance est magistrale. Edmond Dantès, transformé en Comte de Monte-Cristo (et pas que) est fabuleux. Nous, lecteurs, suivons son ascension au fil des pages, et grâce au style jamais pompeux de Dumas, nous sommes subjugués et surtout, impatients de savoir comment tout se terminera !

Vient enfin la troisième phase et... diantre, elle m'a achevée. Je ne pouvais plus lâcher le livre. Tout s'accélère, les émotions m'ont submergées. Je pense notamment au chapitre du procès-verbal qui est tout simplement grandiose. Bon, je m'emballe un peu avec tous mes adjectifs mais je n'arrive pas à exprimer mon ressenti autrement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
J'ai tout simplement adoré. Pour le coup, j'ai vraiment eu l'impression de retrouver l'ambiance du premier tome, ce qui ne m'était pas arrivé avec les autres tomes.
C'est un vrai bonheur de se replonger dans l'univers de cette Barcelone qui, aux yeux de l'auteur, est emplie de magie, de mystère, de rêves mais aussi d'ombres et d'horreurs enfouies. On retrouve des personnages bien connus, des destins qui se croisent, des histoires qui se mêlent...
Dès les premières pages la prose magnifique de Záfon nous happe et on se laisse bercer par ses mots, ses phrases et les monologues mythiques de Fermín.
Et lorsque le livre se termine, que la dernière page se tourne, on a le sentiment d'avoir vécu une magnifique aventure qui restera gravée longtemps dans la mémoire. Difficile de quitter ce monde, ces personnages auxquels on s'attache.
Gros coup de cœur pour ce quatrième opus du Cimetière des Livres Oubliés et petit pincement au cœur de l'avoir achevé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-03-2018
J'ai encore une fois tout fait dans le désordre ! Ce roman est un roman "miroir" à celui de Lovecraft (La Quête onirique de Kadath l'inconnue), que je n'ai évidemment pas lu. D'ailleurs, je n'ai lu aucun écrit de Lovecraft.
Kij Johnson est une découverte et j'aime assez sa façon d'écrire. Ce n'est peut-être pas le meilleur récit pour la découvrir et j'aimerai bien lire quelque chose d'elle de plus personnel et non pas une réécriture d'un ancien roman.
Toujours est-il que cette quête, sans être ultra passionnante se laisse lire sans souci. Mais si c'est plus ou moins à ça que ressemblent les œuvres de Lovecraft (le racisme en moins et le féminisme en plus), ça ne m'a pas vraiment donné envie d'en lire...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 21-02-2018
Comme j'ai l'habitude de piocher un roman sans lire le quatrième de couverture, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Bon, ok, les lapins sur la couverture m'ont tout de même donné une petite idée sur le contenu. Et une fois le livre emprunté, on m'annonce qu'il est considéré comme un classique. Un classique de la littérature avec des lapins ? Il n'en faut pas plus pour attiser ma curiosité. D'autant plus que j'étais un peu frustrée de ne jamais en avoir entendu parler et je voulais réparer cette erreur.

Me voilà donc entrée dans l'univers de ces petits lapins et impatiente de découvrir ce qui allait leur arriver. Je n'ai pas du attendre bien longtemps car l'intrigue nous happe dès le départ... et nous tient en haleine tout le long du roman. Car il leur en arrivera bien des choses à ces lapins, et pas toujours très réjouissantes. Ils devront affronter toutes sortes de dangers, qu'ils soient issus de la nature, des hommes et mêmes parfois de leurs semblables.

Toujours pas convaincu ?

Watership Down est un conte, une épopée épique qui nous présente un univers mémorable où les lapins ont leur propre mythologie. C'est également une ode à la nature, les descriptions de l'auteur, souvent très détaillées nous montrent toute la beauté et la cruauté que la nature nous offre, à nous et aux animaux. C'est une aventure qui ne s’essouffle qu'une fois le livre terminé. Ce serait tout de même dommage de passer à côté, non ?
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 23-09-2017
Je ne rejoins pas l'avis général. Je n'ai pas été touchée par cette histoire et il y a quelques petites choses que je n'ai pas apprécié notamment le fait que le papa donne l'impression de tout connaitre mieux que tout le monde et le choix du noir et blanc que je ne trouve pas adéquat. Ca renvoie plus à de la tristesse alors que c'est une histoire qui prône l'espoir. Bref, je suis mitigée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 12-09-2017
Très belle lecture ! Un livre qui parle à toutes (et à tous), on se retrouve facilement dans les portraits dépeints par l'auteur. C'est une véritable immersion et on a l'impression de faire partie de l'histoire, de suivre un bout de chemin de la vie de ses trois femmes. Un coup de cœur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Ça fait un petit moment que je n'ai pas pris le temps de rédiger une petite critique pour une œuvre et je trouve que ce roman mérite bien une petite bafouille. Royaume de Vent et de Colères est le premier roman de Jean-Laurent Del Socorro qui jusque là, écrivait principalement des nouvelles. Ce roman est classé dans la Fantasy mais celle-ci n’apparaît que très peu. Selon moi, la force du récit réside dans les personnages. L'auteur a voulu les rendre les plus sincères possible (cfr interview à la fin du livre) et ça se ressent pleinement. On accroche tout de suite aux caractères bien définis et surtout très justes. J'aime beaucoup l'idée de départ à savoir que ces personnages sont en quelque sorte « rangés » quand l'histoire commence. Ils ont déjà vécu beaucoup d'aventures et ont tous un passé conséquent. Passé que l'on découvre lors de la deuxième partie.

Alors oui, l'histoire gagnerait à être davantage étoffée, oui on peut se demander pourquoi l'aspect fantasy prend si peu de place au final, oui on aimerait que le récit dure plus longtemps. Mais n'oublions pas que c'est un premier roman, que celui-ci a été construit et élaboré avec des lecteurs (là aussi je vous renvoie à l'interview). L'écriture et la construction du roman qui se base sur l'histoire de Marseille est une belle réussite, belle prouesse également concernant les personnages qui donnent à cette histoire une touche très humaine. Je ne peux que conseiller et espérer que l'auteur nous offrira d'autres romans de ce genre à l'avenir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 22-05-2017
Pas hyper emballée par cette histoire. Je trouve que ça manque de subtilité et que l'auteur nous prend parfois un peu pour des idiots (ou alors c'est parce que je commence à avoir lu trop de choses et certaines choses me paraissent évidentes... genre la fille qui s'la raconte). L'histoire manque d'originalité et les "révélations" qui sont sensées surprendre tombent un peu à plat et sont mal amenées. Après je pense que pour débuter c'est sympa à lire mais il y a nettement mieux.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-05-2017
Digne suite de "La Geste du Sixième Royaume", qui se déroule bien plus tard. Pas le temps de s'ennuyer avec Adrien Tomas, les événements s’enchaînent très vite (peut-être un peu trop parfois), il n'y a pas vraiment de moment qui nous permet de souffler un peu et de prendre du recul par rapport aux actions des personnages. Du coup, ça se lit assez vite et c'est bien prenant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Pas mal déçue par ce tome je dois dire. Je trouve que l'histoire développée ici n'a plus grand chose à voir avec la précédente trilogie que j'avais davantage apprécié. Déjà, l'action est hyper lente à se mettre en place, il faut vraiment s'accrocher jusqu'à ce que ça devienne intéressant. Bon, l'action démarre, l'histoire est plus prenante mais ça reste trop léger, trop lisse. Les personnages sont un peu mous et manquent de charisme. Et sans trop spoiler, tout ça pour quoi ? On n'aboutit à pas grand chose au final et j'hésite à entamer le dernier tome. J'ai peur qu'il soit encore plus mauvais... Ah et petite parenthèse, cet Asimov n'est vraiment pas sympa avec les femmes...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Qui mieux que la Mort, amoureux de la vie, pour remplacer le père Porcher la nuit de Noël ? Les croyances se perdent et il est vital que les gens se remettent à croire au Père Porcher. Ce tome fait donc partie du cycle avec la Mort et l'on y retrouve également Suzanne et d'autres figures bien connues comme les agents du Guet, les mages, le bibliothécaire... Mais à mon sens, la grande réussite de cet opus réside en ce nouveau personnage nommé Leureduhé ( à prononcer LE-RE-DOU-TE) qui est un des meilleurs méchants créé par Pratchett !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Encore un très bon tome (est-ce qu'il en a écrit un de mauvais ??) prenant comme références celles des sept samouraïs (je me félicite d'avoir regardé le film il y a quelques jours) avec les sept vieux guerriers barbares, le livre qui raconte les exploits extraordinaires de Rincevent qui remplace le petit livre Rouge de Mao, l'art de la guerre de Sun Tzy et j'en passe. La réussite de cet opus est la Horde, cette compagnie des sept guerriers barbares qui nous offrent des dialogues savoureux et très drôles. Même Rincevent est moins pénible qu'à l'ordinaire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 17-02-2017
Un classique de la littérature anglo-saxonne qui ne peut que ravir les petits et les grands. L'histoire est très chouette à lire et plus profonde qu'elle en a l'air. C'est avant tout une ode à l'amitié entre quatre animaux au caractères bien humains. La Taupe représente l’insouciance et la joie de vivre, le Crapaud est vaniteux, avide d'aventures et s'attire toutes sortes d'ennuis, le Blaireau est bienveillant et fait figure d'autorité sur ses compagnons et le Rat est généreux et aime son confort. Et ce ne sont là que des aspects de leurs personnalités. Sans être moralisateur, l'auteur prône des valeurs comme l'amitié, l'humilité, le courage et bien d'autres.

Et pour une fois, je suis d'accord avec ce qui figure en quatrième de couverture à savoir ces mots de Alberto Manguel : "J'envie le lecteur qui s'apprête à ouvrir ces pages pour la première fois ; il va pénétrer dans un pays accueillant où l'attendant des compagnons qui, de toute sa vie, ne le quitteront plus". Tout est dit.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Je continue dans ma lancée ! Un Pratchett qui parle de musique cette fois, toujours agréable à lire mais j'ai trouvé ce tome d'une qualité moindre que les autres alors que c'est un sujet qui me plait beaucoup. Peut-être que j'en attendais plus du coup. M'enfin bon, ça reste du Pratchett donc ce n'est pas mauvais non plus !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-02-2017
Je me demande comment ses enfants ont réagi lorsqu'ils ont appris que ce n'était pas le Père Noël qui leur envoyait toutes ces lettres... Bon, j'avoue que j'ai principalement acheté ce livre pour compléter ma collection, le contenu est agréable à lire, même si je trouve que ça fait un peu lecture intrusive pour le coup.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-01-2017
Encore un très bon Stephen King, psychologique et introspectif et qui se dévore en quelques heures. L'histoire aurait pu être banale mais King réussit toujours à accrocher le lecteur et rendre (presque) tout passionnant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Tolkien a donc traduit ce célèbre texte et l'on peut voir qu'il s'est inspiré de celui-ci dans ses écrits futurs (le dragon/serpent qui rappelle Smaug, Grendel qu'on peut comparer à Gollum, la demeure faite d'or rappelle Edoras, les noms des personnages...) Cette traduction est plutôt accessible et la présente édition nous propose également le texte "Sellic Spell', composé par Tolkien, une autre version de la légende Beowulf. Et une fois n'est pas coutume, Christopher Tolkien nous livre ses commentaires (que je n'ai pas encore lus) sur les deux récits. Un ouvrage qu'il est bien !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 20-01-2017
Texte écrit en "vieil anglais", pas facile d'accès et avoir les deux versions (anglaise et française) en permet une meilleure appréhension. En tout cas, ça prouve encore une fois l'amour que Tolkien avait pour la langue. Les commentaires additionnels de Christopher Tolkien et notamment ceux sur la construction de ce poème sont également intéressants à lire. Par contre, mieux vaut avoir une bonne connaissance de la légende Arthurienne avant de lire ce récit.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 03-01-2017
Une écriture et une histoire poignante, impossible de lâcher le livre une fois commencé malgré le sujet qui n'est pas des plus joyeux.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 28-12-2016
Très belle découverte ! Graphiquement c'est magnifique et l'histoire est intéressante, bien amenée et plutôt surprenante... Plus complexe qu'il n'y parait au premier abord, j'avoue avoir eu un peu peur en commençant ma lecture mais c'est loin d'être niais. En tout cas, j'ai très envie de découvrir la suite et de voir où l'auteur va nous emmener...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 27-12-2016
Je pense que je peux bien affirmer maintenant que Jaworski fait partie de mes écrivains français préférés. Son écriture est vraiment magnifique et ce recueil de nouvelles ne déroge pas à la règle. Si les styles sont moins variés que pour Janua Vera, c'est toujours aussi agréable à lire (l'histoire des nains directement inspirée de Tolkien est absolument géniale). Un auteur qu'il est bien !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 23-12-2016
Réecriture du mythe de Dracula assez bien faite même si je trouve que ça manque de creativité et de dynamique dans le récit. Il y a de chouettes idées et c'est truffé de références (d'ailleurs je me suis davantage amusée à les retrouver qu'à suivre le déroulement de l'histoire...)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Revoilà le Bourbon Kid en compagnie de personnages tout aussi déjantés dans une histoire complètement farfelue. Toujours aussi drôle et agréable à lire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Pas tout à fait convaincue par ce premier tome. C'est certes un livre qui sort de l'ordinaire mais niveau scénario ça ne casse quand même pas des briques. Il y a quelques soucis point de vue narration, les personnages ne sont pas assez développés et on reste un peu sur notre faim. Sympa mais pas assez passionnant pour me donner envie de lire la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 25-11-2016
Tout aussi prenant que le premier tome ! Il s'est passé au moins un an avant que je lise la suite mais je n'ai eu aucun mal à me replonger dans l'histoire. C'est très bien écrit, les personnages tiennent la route et la fin (qui nous laisse sur la notre des faim) ne présage que du bon pour la suite des événements.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-11-2016
Pas mal déçue par ce bouquin, je m'attendais vraiment à autre chose. En fait on a le choix, soit on décide de le voir comme un récit de science-fiction pur et nous sommes déçus, soit on le voit comme un récit initiatique dans un univers fictif et nous sommes un peu moins déçus. Parce que si finalement c'est la deuxième version qui se vérifie, ça reste très léger. L'écriture est bonne mais les personnages manquent de charisme, l'histoire manque de rebondissements et de profondeur. Il y a beaucoup trop de longueurs et je pense que cela est dû à la narration, c'est la jeune fille qui nous raconte son "rite de passage" sous forme de journal intime et elle s'attarde sur des choses qui ne font pas avancer l'histoire qui n'est déjà pas bien longue. Je n'ai pas accroché.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1