Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Elodiealexanne : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Anges déchus, Tome 4 : Finale Les Anges déchus, Tome 4 : Finale
Becca Fitzpatrick   
Voilà une de mes sagas coup de coeur qui vient de prendre fin !! et oui, je viens de fermer le livre, et je suis encore sous le coup de l'émotion, j'ai la gorge nouée et les larmes aux yeux, ah la force des livres !!! C'est dur de se dire que nous ne retrouverons plus Nora, Patch, Vee et Scott, hormis à travers nos relectures, car c'est sur je les relirais !!
Ce tome 4 regorge de révélation, de doute, de suspense, d'action, de passion, et de tension. Becca Fitzpatrick vous retourne la tête avec tous ses revirements de situation, alors préparez-vous à faire face à un éventail d'émotions !!

Nous voilà au lendemain de la mort de Hank. Nora est la nouvelle meneuse de l'armée de néphilims. Mais tout le monde ne voit pas son arrivée d'un très bon oeil, et accepte encore moins sa relation avec un déchu. Dès le départ on lui demande de choisir son camp ... les néphilims ou Patch !! Mais voilà, si elle abandonne son armée elle rompt son serment et mène sa mère à une mort certaine. Mais d'un autre côté, elle ne peut pas vivre sans Patch !! Comment faire pour jouer sur les deux tableaux, sans risquer sa peau ? Heureusement Patch est là, et il ne manque pas de ressource.

Nora va aussi pouvoir compter sur le soutien de Scott, ami fidèle, et de Dante, qui est l'ancien bras droit de Hank. Il va même prendre en main son entraînement. Elle doit être plus endurante, plus forte, et doit surtout apprendre à se servir de ses dons ... comme la possession et le contrôle de l'esprit. Nora va passer des matinée bien difficile avec Dante, il ne la ménage pas mais elle va en ressortir plus forte et plus déterminée. Et très vite, elle va pouvoir mettre en pratique ce qu'il lui a appris !

Tout irai bien, si le seul problème de Nora était d'empêcher la guerre entre les néphilims et les déchus (Comme dirait Patch "on ne s'ennuie jamais avec toi mon ange !"). Mais voilà, elle va devoir faire face à un kidnapping, gérer le retour de Dabria, l'ex de Patch, l'emménagement chez elle de Marcie, le fait que le démonium n'a pas été détruit avec la mort de Hank, et qu'un archange essaie désespérément de trouver Patch ... mais pourquoi ? Pourra-t-elle faire face à sa jalousie ? Qui fabrique le démonium et comment le détruire ? Pourquoi en veut-on à sa vie ? Que de questions pour si peu de réponses.
Et les vérités ne sont pas forcément celles qu'on attendaient !!!

Allez stop .... lisez le ;-))

par coco69
Les Chevaliers d'Epées Les Chevaliers d'Epées
Anne Robillard   

Il existe sur la Terre des centaines de sociétés secrètes. Certaines ont dû mettre fin à leurs activités, mais d'autres poursuivent leur travail occulte malgré tous les efforts de leurs ennemis pour les faire disparaître.



Agé de 96 ans, le docteur Charles Mulligan s'accroche à la vie en Colombie Britannique, car il veut absolument savoir ce qui est arrivé à Thomas, son fils adoptif, disparu depuis presque quarante ans. Cloué dans son fauteuil roulant, le vieillard revit dans ses pensées les événements qui ont précédé la soudaine absence du jeune homme qui lui était si cher.

Il se rappelle le jour où il a rencontré la mère de Thomas, la jeunesse rebelle de ce dernier, leurs séjours à l'étranger où il était souvent appelé à travailler, la première peine d'amour du jeune homme, ses efforts pour le soustraire à la guerre, puis le jour où, à Londres, il l'a présenté au docteur George West, un pionnier de la génétique, afin qu'il le prenne sous son aile.

Mais Charles ignorait que le docteur West n'était pas qu'un simple chercheur. Celui-ci recrute Thomas dans la société secrète pour laquelle il travaille sans lui dire qu'elle est la nouvelle incarnation des Chevaliers du Temple, éradiquée au XIVe siècle.

C'est ainsi que Thomas devient un Chevalier d'Epées et que débuta cette étrange aventure...

par marclapin
Monsieur Monsieur
E.L. James   
LE GRAND RETOUR DE E.L. JAMES... UNE ROMANCE QUI AVAIT DU POTENTIEL MAIS QUI N'A PAS SU ME SÉDUIRE...
J'ai tenté l'aventure MONSIEUR en lecture commune avec Coralie du blog LES TRIBULATIONS DE COCO

Vous connaissez mon goût très prononcé pour la romance... Forcément ma curiosité m'a poussé vers le nouveau roman de E.L. James, le fameux MONSIEUR... Sur le papier, cette romance avait tout pour me plaire, une couverture pleine de charme et un résumé prometteur... Hélas, c'est une déception !

E.L. James n'a pas su me séduire, ni avec ses personnages, ni avec son intrigue qui mêle romance et un petit soupçon de suspense.

J'ai été très vite lassée par cette romance répétitive et qui manquait cruellement d'émotions. Je suis restée de marbre du début à la fin... Je vais tenter d'approfondir mon avis au mieux pour vous livrer mon ressenti. Le but n'est pas de vous dissuader de lire le roman car il remporte déjà un franc succès auprès des lectrices, il n'était tout simplement pas fait pour moi. Mes attentes étaient à des années lumières de ce que le récit nous offre.

UN HÉROS QUI SE TRANSFORME EN PRINCE CHARMANT FACE A UNE HÉROÏNE AU PASSE TROUBLE...
Maxim Trevelyan, alias "Monsieur" a toujours eu la vie facile. "Monsieur" n'a jamais travaillé, a toujours eu toutes les femmes à ses pieds et ne s'est préoccupé que de sa petite personne. Mais suite à un drame familial, Maxim hérite d'un titre dont il ne veut pas qui s'accompagne d'une foule de nouvelles responsabilités. Pauvre garçon... Bref, Maxim voit sa routine de riche aristocrate totalement mise sans dessus dessous... Et il va découvrir que la vie est loin d'être un long fleuve tranquille. Dans la tourmente, il fait la connaissance d'Alessia, sa nouvelle femme de ménage. Sous le charme dès le premier regard, il va tenter d'en savoir plus sur elle. Il est fasciné par Alessia et ce qu'elle dégage. De plus, elle partage la même passion que lui pour la musique et le panio. Luttant légèrement contre son attirance, Maxim va se retrouver au cœur d'une histoire qu'il n'avait pas vu venir aux côtés de sa chère Alessia. Notre héroïne détonne dans l'univers de richesse de Maxim. Elle reste mystérieuse, discrète et un peu craintive devant son patron. Alessia a une histoire surprenante et assez touchante dans l'ensemble.

Le problème principal en ce qui concerne les personnages c'est que je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. Maxim est détestable au début du roman, son attitude m'a révolté à plusieurs reprises, le genre d'homme à ne se préoccuper que de lui, à noyer son chagrin de manières bien peu nobles... Et là... Paf ! Comme par magie, en un claquement de doigts, il croise sa charmante femme de ménage et il se transforme en prince charmant. Mais c'est genre de l'instantané... Le crapaud qui se transforme en prince en un dixième de seconde. Il devient prévenant, attentionné, ne pense plus qu'à Alessia et à elle seule mais attention ils est toujours très porté sur le sexe. Ses pensées en sont un état flagrant. Même une culotte taille haute visible à travers un tablier arrive à le faire bander. Désolé, mais cela fait vraiment partie de ce qui m'a le plus navré dans son personnage. Il n'y a aucune évolution dans le personnage de Maxim, c'est Jekyll et Mister Hyde quoi ! Ça passe d'un salaud à un homme bien sous tout rapport en l'espace de deux lignes... Cela m'a vraiment gêné, à tel point que je n'ai pas su apprécier Maxim au fil des pages, même s'il est devenu un homme dévoué à sa petite "bonne". Parlons-en d'ailleurs, de cette façon de nommer Alessia dans le roman... Certes, elle est sa femme de ménage, c'est acté, mais cela m'a gêné que Maxim ne cesse de l'appeler, "ma petite femme de ménage", "ma petite bonne"... Je sais que je chipote beaucoup, mais je me suis laissé le temps de la réflexion pour écrire mon avis et il y a finalement tellement de choses qui m'ont dérangée quand j'y pense. Bref, Maxim ne m'a pas plu, ni au début, ni à la fin.

Alessia souffre du cliché de la jeune vierge, innocente jusqu'au bout des doigts mais qui arrive à avoir un orgasme vaginal dès le premier essai... Quelle chanceuse ! Son personnage m'a vraiment intrigué dans le début de l'histoire. Je voulais tellement découvrir ce qu'elle avait vécu, dans quel contexte est-elle arrivée à Londres ? Qu'a-t-elle vécu dans son pays d'origine ? Pourquoi est-elle en danger ? Il y a beaucoup de questions qui affluent autour de son personnage. Son histoire est très touchante et cette jeune femme aussi dans une certaine mesure. Car une fois les révélations faites, l'autrice nous ressasse son histoire et Alessia perd de sa saveur et devient une héroïne de plus qui va tout apprendre auprès d'un ancien homme à femmes.

Les personnages secondaires sont vraiment en arrière plan car E.L. James a tout misé sur la romance alors qu'elle tenait une intrigue avec beaucoup de potentiel. On entrevoit le quotidien de Maxim et on rencontre donc sa mère et sa sœur de manière très brève. On fait la connaissance de Caroline, la belle sœur de Maxim. Un personnage détestable qui m'a passablement énervée. Il y a d'autres protagonistes qui peuplent le récit et qui font avancer l'histoire mais qui n'ont pas forcément retenu mon attention.

UNE INTRIGUE SOUS EXPLOITÉE, NOYÉE SOUS UNE ROMANCE RÉPÉTITIVE !
E.L. James tenait une intrigue avec énormément de potentiel. Je me répète, je le sais :p Mais voilà, quand je vois ce qu'elle en a fait, je suis terriblement déçue. L'autrice imprime un rythme très lent pendant les trois quart de l'histoire. Et tout se précipite sur le fin pour terminer de façon abrupte et inachevé. Alors, oui... ça laisse la porte ouverte à une suite mais franchement !

On nous vend le roman comme un thriller érotique... Si si c'est écrit sur la quatrième de couverture. Et franchement il y avait de quoi en faire une bonne romance à suspense. Tous les éléments étaient là mais vous voyez on a l'impression que l'autrice en a oublié quelques uns dans sa recette et au final cela nous donne une romance qui manque de saveur.

Je me suis vraiment ennuyée en lisant ce roman. Je m'explique, le rythme est très lent, les rebondissements redondants, l'intrigue démarre réellement après 140 pages, on enchaîne avec des révélations et des rebondissements qui m'ont mis en joie... Pour repartir sur un schéma cyclique... Baise, repas, baise, repas ! Tout ce que l'on apprend sur l'héroïne, on nous le rabâche plusieurs fois... On entrevoir aucune des nouvelles responsabilités de Maxim. L'autrice a mis l'accent sur la romance et l'intimité de ses personnages au détriment d'une intrigue qui aurait pu mettre en relief les différences sociales de nos héros, qui aurait pu être plus axé sur l'histoire d'Alessia en donnant plus de profondeur à ce qu'elle a vécu.

Le suspense n'est pas vraiment au rendez-vous. Tout s'essouffle trop vite et se résous trop facilement. Au moment où je reprenais de l'intérêt pour l'histoire et où je trouvais notre couple plutôt mignon, les répétitions ont totalement douché mon implication dans l'histoire, je n'avais qu'une envie, en finir !

La romance ne m'a donc pas emballée, pas vraiment émue, nos héros sont mignons mais cela devient vite mièvre. Le sexe s'installe et gâche vraiment l'alchimie du couple, j'aurais voulu plus d'émotions. Je crois vraiment au coup de foudre, et ici l'histoire d'amour y ressemble vraiment et cela aurait pu me toucher mais tous les éléments n'étaient pas dans le bon alignement pour me toucher.

Je rebondis sur ce passage de la quatrième de couverture.

DU CŒUR DE LONDRES AUX CORNOUAILLES SAUVAGES EN PASSANT PAR LA BEAUTÉ AUSTÈRE DES BALKANS, MONSIEUR EST UN THRILLER ÉROTIQUE QUI TIENDRA LE LECTEUR EN HALEINE JUSQU’À LA DERNIÈRE PAGE.
J'avais compris que ce roman était une invitation au voyage... La promesse n'a pas été tenue à ce niveau-là étant donné que l'on a très peu de descriptions sur les pays explorés par nos héros. Impossible de vraiment s'y croire.

UNE NARRATION ORIGINALE MAIS PERTURBANTE...
Je voulais revenir un peu sur le style de l'autrice. Un seul constat ! Je n'y suis pas sensible. Je voulais éviter de parler de 50 nuances parce qu'hormis quelques détails qui peuvent être similaires à 50 nuances, l'intrigue n'a rien à voir. Mais... je n'ai pas trouvé l'écriture de E.L. James addictive, du moins pas dans MONSIEUR. C'était beaucoup trop lent, trop détaillé alors que franchement on s'en fout qu'elle repasse dix fois la même chemise et qu'elle doit jeter les préservatifs usagés de Maxim... Elle s'est attardé sur des choses futiles et qui ont traîné en longueur.

L'autrice a choisi une narration originale, étant donné que le point de vue masculin est à la première personne, et le point de vue de l'héroïne à la troisième personne. Mais encore une fois, pourquoi ? Cela a créé une distance entre le lecteur et l'héroïne. Cela a même rendu Alessia moins intéressante par moment. On avait vraiment l'impression qu'elle ne vivait pas dans le même monde que nous. Bref, je pense qu'elle a voulu apporter un côté original, ne pas faire comme tout le monde, mais cela n'a pas eu ma préférence.

EN BREF :
Vous devez vous demander ce que j'ai aimé, non ? J'ai aimé l'idée de départ, le fait que l'autrice oppose des milieux différents. J'ai aimé l'histoire de notre héroïne même si elle est sous exploitée. J'ai aimé notre couple, par moment ils étaient mignons. Et j'ai aimé terminer ce roman :p

Cet avis, je l'ai écris sans filtre car je me suis rendue compte que finalement ce roman n'était pas fait pour moi. Vous voyez la nuance ? Cela n'engage que moi. C'est MON propre ressenti. MES attentes qui n'ont pas été exaucées. C'est les choix de l'autrice qui ne M'ont pas plu, à MOI. J'insiste car le roman a du succès, les coups de cœur pleuvent déjà de toute part c'est donc qu'il plaît à tout un panel de lectrices. Je n'en faisais hélas pas partie.

Je pense que je ne retiendrais que ma lecture commune avec ma copine Coralie qui aura rendu cette lecture plus fun et cela a eu le don de rendre le roman moins soporifique.

Si vous me demandez si vous conseille ce roman, je vous répondrais vraiment de tenter l'aventure, je regrette d'avoir perdu mon temps avec cette lecture, mais ce ne sera pas forcément le cas pour vous !
L'Héritière des Raeven, Tome 2 : Sorcière en son temps L'Héritière des Raeven, Tome 2 : Sorcière en son temps
Méropée Malo   
Très bonne suite, très agréable à lire, j'adore toujours autant, parfois certains passages furent assez longs mais l'héroïne a quand même réussi a m'emporter totalement dans l'histoire, je me suis totalement mise à sa place ! J'ai hâte de lire la suite!
L'Héritière des Raeven, Tome 3 : Sorcière à tout prix L'Héritière des Raeven, Tome 3 : Sorcière à tout prix
Méropée Malo   
J'ai hésité à le lire, le tome 2 m'ayant un peu refroidie, mais finalement la curiosité était trop forte. J'avais besoin de réponses sur tous ses mystères en suspend.

Donc voilà, j'ai fini de lire le dernier tome de cette saga, j'avoue que j'ai eu un peu de mal à me mettre dedans, mais finalement cette fin fait remonter un peu la saga dans mon estime. J'ai aimé comment finalement les choses se mettent en place, qu'on comprenne de mieux en mieux l'intrigue principale et ça éclairci quelques points sur le comportement d'Assia. Qui d'ailleurs est moins agaçante dans ce tome. Comme dans les autres tomes, mon accroche reste pour Théo qui est un personnage qui est assez original et attachant pour moi.

Je ne déconseille pas cette trilogie, elle reste sympa à lire et rappelle avec Nostalgie l'univers de charmed pour la forme de la sorcellerie.
Le Livre perdu des sortilèges Le Livre perdu des sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
L'École de la nuit L'École de la nuit
Deborah Harkness   
Whaouuu, whaouuu et que dire d'autres si ce n'est encore whaouuu ? Ce livre est un chef d’œuvre, après un tome 1 plus que grandiose, je pensais pas pouvoir dire cela, mais nul ne peux le nié, le tome 2 est encore meilleur.

La plume est toujours aussi parfaite nous emportant avec délices et précisions sur les rives du temps. L'auteur maitrise tant l'aspect historique et architecturale que celui de la science et de l'alchimie, sans pour autant et bien au contraire reniée la base romantique et fantastique de son œuvre !

De nouvelles émotions nous sont offertes, des beaux moments aux tristes et poignantes épreuves. De nombreuses découvertes sont faites tant par Diana et ses yeux avides d'historienne que du coté de ses pouvoirs ou des origines de Mathew.

Secret, romance, danger, alchimie, architecture, science, histoire, pouvoirs, sentiments, voila de quoi est fait ce roman oh combien réussi et attractif !

Prenez bien garde a vous si vous l'ouvrez, l'ashmole a bien des pouvoirs mais ce livre ci a le don de vous tenir en haleine, prisonnier de son attraction, il ne vous relâchera qu'une fois la dernière page lue. Et dans le fond vous ne saurez plus jamais libre, tant l’adoration que vous lui porterez vous poussera a le lire encore et encore ...

Ma fois c'est a se demander si Diana n'a pas glissé quelques un de ses pouvoirs dans cet ouvrage !
Le Nœud de la sorcière Le Nœud de la sorcière
Deborah Harkness   
J'en avais assez d'attendre de l'avoir en français, alors j'ai craqué et je l'ai lu en anglais malgré mon niveau. Donc je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, mais encore une fois Deborah Harkness m'a enchantée. Surtout n'arrête pas d'écrire!!!
Je me suis promis de ne pas faire de spoiler, alors je dirai juste qu'on a de bonnes surprises.