Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de EloLML : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Je t'avais prévenue ! Je t'avais prévenue !
Chrys Galia   
Eyleen exerce le métier de ses rêves : Chirurgien. Consciencieuse et passionnée, notre héroïne excelle dans ce métier. Alors que sur le plan professionnel ses attentes sont comblées, on ne peut pas en dire autant du côté de sa vie privée. Eyleen ressent une immense solitude dès qu'elle quitte l'hôpital dans lequel elle travaille car elle sait que dès qu'elle franchira le pas de son appartement personne ne sera là pour l'accueillir, ni pour la prendre dans ses bras - personne à qui se confier, ni à qui parler.
Bien sûr sur son lieu de travail elle pourrait oublier son côté privé morose dans les bras d'un de ses confrères mais non.... Eyleen s'interdit formellement de mêler travail et plaisir. Alors la jeune femme préfère vivre à 100 à l'heure, faisant passer son métier en priorité.
Quand un de ses collègues lui propose de le remplacer en urgence pour une opération, Eyleen va se presser d'accepter, cela va lui permettre de passer plus de temps dans son élément et moins de temps dans son logement vide où elle ne fait que tourner en rond.

A la découverte de son patient, Eyleen va être instantanément intriguée car l'identité de celui qu'elle va devoir soigner doit être gardée secrète. Tout ce qu'elle sait c'est que l'opération doit être parfaitement réussi et ceci va s'avérer être un véritable challenge tant la blessure est complexe.
Voici ce que Eyleen voit sur sa table d'opération : un homme taillé comme un athlète, une carrure impressionnante, un visage très séduisant mais où de nombreuses cicatrices apparaissent. Celui que l'on appellera pour commencer "John Doe" n'a pas encore les yeux ouverts qu'il a déjà envoûté et intéressé notre héroïne, qui veut à tout prix savoir qui se cache derrière ce pseudonyme.

Découvrir tout de suite qui est vraiment ce "John Doe" serait trop facile, l'auteure va jouer avec ce côté mystérieux pendant un petit moment, éveillant notre curiosité et nos interrogations.
La seule chose qui est sûr c'est que cet homme est doté d'un charisme incroyable, j'ai ressenti son intensité et sa force à travers les lignes..... un héros qui sait faire vibrer les lectrices. On va apprendre à discerner son identité et sa personnalité progressivement.

"Je t'avais prévenue" est le titre parfait pour cette romance à deux voix qui va commencer par une rencontre troublante et qui va prendre une direction improbable surtout pour Eyleen.
Au commencement, malgré une attirance exprimée seulement en pensée, les deux personnages vont tout d'abord communiquer de façon houleuse. Ils ont tous les deux un caractère fort mais le gère de façon différente. Eyleen est plus posée tandis que "John" est beaucoup plus impulsif - vraiment beaucoup plus impulsif.
A la base leurs chemins n’auraient dû se croiser qu'une seule et unique fois, mais devant le mauvais comportement de l'homme inconnu, Eyleen a dû s'en mêler et prendre les choses en mains. Va s'en suivre des joutes verbales qui montrent bien le caractère des deux protagonistes, c'est à celui qui prendra le dessus sur l'autre et au lieu de se repousser, au contraire une irrésistible attraction va les pousser l'un vers l'autre.
Cependant Eyleen doit y résister, c'est interdit et un de ses amis qui connaît bien l'individu n'a de cesse de la mettre en garde ; reste loin de lui, je t'aurais prévenue.....

Un rapprochement inévitable, un désir réciproque, fougueux mais dangereux, une tension sexuelle augmentant de plus en plus..... plus on avance dans l'histoire plus celle-ci va prendre de la vitesse et de l'intensité et Wahou! L'auteure m'a fait vivre une lecture exceptionnelle, palpitante et saisissante!
Chrys Galia m'a fait fantasmer aussi..... son héros est tellement troublant qu'il m'a envoûté tout comme il va envoûter Eyleen. Jalouse de l'héroïne?? Bon allez oui je l'avoue, un petit peu
Suprêmes Interdits, Tome 1 : Suprême Désir Suprêmes Interdits, Tome 1 : Suprême Désir
Florine Hedal   
Un très bon livre que j'ai lu en peu de temps malgré la reprise des cours !
J'avais déjà eu l'occasion de lire ce livre sur Wattpad, j'ai donc mis un peu de temps avant de me procurer l'ebook pour "redécouvrir" l'histoire au maximum, sachant que celle ci avait été retravaillée pour sa sortie "officielle".
Les personnages sont très attachants, parfois clichés mais le fond de l'histoire est original donc ce n'est pas un point handicapant à mes yeux. L'histoire est prenante, addictive, on rit avec les personnages, on tremble avec eux, on fulmine contre eux, en tout cas, pour sûr, ce roman ne nous laisse pas de marbre.
Je regrette juste que certains personnages soient moins mis en avant comme Cyrielle, j'espère que cela s'approfondira dans les tomes suivants.
L'auteur a une très belle plume, au delà de la vulgarité apparente il y a tout un travail de mise en forme, de tournure de phrases, afin d'éviter les répétitions par exemple. Malgré tout, on sent aussi le naturel dans sa manière d'écrire, il s'agit d'un livre assez léger, sans trop de prise de tête après une longue journée par exemple.
J'ai vraiment hâte de lire les tomes suivants, et le conseille vivement à tous les amateurs de livres dans le style d'After par exemple, car ce livre est novateur dans le genre tout en se rapprochant de ce livre par exemple. Bref, il rejoint haut la main mes romans favoris !

par lilice14
Hell's Horsemen, Tome 2 : Imparfait Hell's Horsemen, Tome 2 : Imparfait
Madeline Sheehan   
Après un premier tome riche en émotions, j'ai clairement préféré la lecture de celui-ci. Certes, Danny et Ripper ont eu leur lot de drames, mais rien d'aussi horrible qu'Eva et Deuce. C'est plutôt une bonne chose qu'on continue de voir les anciens personnages, tout en ayant des petits teasing sur les héros des prochains tomes. Une histoire à la dure, mais qui m'a réconcilié avec la série des Hell's Horsemen. Hâte de découvrir la suite

par JukeBox
Le Roman de Romy, Tome 1 Le Roman de Romy, Tome 1
Lou Marceau   
Un véritable coup de cœur !! hâte de lire la suite!!! Les personnages sont attachants (surtout les amis de Romy) et drôles. C'est une histoire très addictive et on en veut encore !!!!

par celine3
Hush Falls, Tome 1 : Les Frères des ténèbres Hush Falls, Tome 1 : Les Frères des ténèbres
Cynthia Havendean   
[ Chronique complète sur mon blog ⬇️]
http://dreamerlandbook.over-blog.com/
Juste... Wouah. Cynthia Havendean vient tout juste de me réconcilier avec le fantastique. Ho, bien-sûr je vous l'ai assez répété, j'adore la plume de cette auteur. Chacun de ses livres m'ont fait voyager de manière différente. Mais Hush falls, il dépasse de loin tous les livres qu'elle a écrit en ce jour. L'univers de Keeper est tellement bien d'écrit que plus d'une fois, j'ai eu des frissons, aussi bien d'angoisse que d'appréhension.
Hush falls est un délicieux mélange entre le fantastique et la romance. Comme toutes les histoires de Cynthia Havendean, l'histoire est parfois dérangeante, l'ambiance à Keeper et glauque et nous ne savons pas réellement à qui on peut faire confiance.

Comme d'habitude les personnages sont extrêmement bien construit. Aussi, Meredith et River m'ont tout de suite charmé. River, ce personnage qui semble connaître Meredith mieux qu'elle se connaît elle-même. Meredith, cette jeune femme à qui d'étrange phénomène ce produit en sa présence. Tout. Ils sont tous les deux tellement mystérieux, tellement secret.

L'intrigue de base est captivante, si bien que les pages défilent sans qu'on ne s'en rende compte. A tel point que j'ai lu ce livre en moins d'une journée. Dès le premier chapitre nous sommes directement plongé dans l'histoire et à partir de ce moment-là quitter le livre devient une mission quasi impossible, même si pour cela il faut faire sauter ses heures de sommeil.

J'ai eu un véritable coup de cœur pour ce tome 1 et j'attends avec grande impatience la sortie du tome 2.
Etrange Evidence Etrange Evidence
Fleur Joueti   
Mon dernier livre lu et j'aurais aimé l'option satisfait ou remboursé.
L'histoire est bête, tout simplement. Aujourd'hui, n'importe qui peut écrire un livre et le publier finalement, la preuve avec cette histoire.
Si vous l'avez déjà lu, je suis sincèrement désolée pour vous.
Si vous hésitez, fuyez et très vite. Vous vous épargnerez du temps de perdu pour rien.

par Emy-Lit
Attirance criminelle, Tome 1 Attirance criminelle, Tome 1
Jenn Guerrieri   
« Attirance Criminelle » est un livre que je souhaitais quand même lire depuis quelque mois. Mais comme je n'étais pas décidée, il restait à prendre la poussière dans ma pile à lire. Je me suis enfin décidée à le commencer, et je peux déjà vous dire que c'était une très bonne lecture même si nous ne sommes pas sur un coup de coeur.

Tout d'abord, il faut savoir que la thématique que nous propose Jenn Guerrieri peut tout de suite faire penser à celle de la série de livre de Cynthia Havendean, « Les Somber Jann ». Nous avons dans les deux cas une jeune fille innocente qui se retrouve malgré elle confronté à un ou des tueurs criminels. Elle se retrouve alors kidnappée contre son gré. Mais même malmenée, elle tombe amoureuse de son tortionnaire. Je vous rassure, même si nous avons une approche similaire, l'histoire reste néanmoins assez différente et tout autant captivante.

Si ce n'est pas un coup de coeur, c'est parce que nous avons quand même des petits points qui m'ont dérangé dans ma lecture.

A savoir dans un premier temps que Jenn Guerrieri est une auteure qui débute. Il s'agit, sauf erreur de ma part, de son tout premier roman. Et forcément, cela se ressent dans sa plume. Ce qui m'a le plus dérangé, c'est le vouvoiement que décide d'employer pendant toute la durée du roman l'héroïne quand elle s'adresse à son ravisseur. Je peux comprendre que ce soit nécessaire dans les premiers chapitres puisqu'ils ne se connaissent pas. Mais que cela dure jusqu'à la dernière page alors qu'ils ont eu le temps quand même de se rapprocher, je ne comprends pas. C'est d'autant plus dérangeant quand on sait qu'ils n'ont pas une grosse différence d'âge. Et si je ne me trompe pas, Maya aura tutoyer deux à trois fois Evann.

Le deuxième point qui ne peut que me choquer, c'est que je ne comprendrais sûrement jamais comment Maya peut tomber amoureuse de Evann après tout ce qu'il a pu lui faire. Pour le coup, et même si ce n'est pas le cas, nous pourrions facilement parler du syndrome de Stockholm. Le développement de la romance se fait quand même progressivement, et certains changements dans la personnalité de Evann ainsi que la révélation de son passé vont nous permettre d'apprécier quand même le rapprochement.

Je ne peux pas dire que je me sois réellement attachée aux personnages. Maya est une héroïne assez fade, même si je l'ai bien aimé. Elle n'a rien de vraiment extraordinaire qui puisse la démarquer. En ce qui concerne Evann, j'ai un petit faible pour les bad boys qui fument des clopes. Maintenant, je ne peux pas non plus dire que j'étais sous son charme car je n'accepte pas facilement qu'on puisse s'en prendre de la sorte à Maya, sans aucune raison valable. Son passé a beau ne pas être joyeux, cela ne m'a pas convaincu pour expliquer pourquoi il était devenu ainsi.

Mais ce qu'il faut quand même retenir, c'est que nous avons une histoire prenante avec pas mal de rebondissements. Certaines scènes peuvent parfois faire un peu clichées, mais dans l'ensemble c'était vraiment un bon livre. Il me tarde maintenant de pouvoir lire la suite qui ne saurait tarder à l'heure où j'écris mon avis sur le premier tome.
Alaska Wild Alaska Wild
K. A. Tucker   
Aussitôt acheté, aussitôt lu ! J'attendais la sortie de ce roman depuis plusieurs mois déjà et je dois dire que je ne suis pas déçue !

Tout d'abord, je trouve que la couverture est particulièrement réussie et très représentative du paysage qui nous est décrit dans le roman avec ses petits avions, ses lacs et ses montagnes.

J’ai beaucoup aimé le soin apporté par K.A Tucker quant aux nombreuses recherches sur l’Alaska. C’est à ce niveau-là qu’on se rend compte que c’est loin d’être une simple New Romance et vous apprendrez pleins de choses sur l’Alaska ! En effet, elle montre aussi bien les splendides paysages à flanc de montagne de l'Alaska mais elle montre aussi le côté plus sombre. Notamment, elle montre la pauvreté et la misère qui peuvent régner dans certains recoins de l’Alaska avec le coût de la vie qui est extrêmement cher (coucou le café à six dollars cinquante) et le fait que certains habitants sont même obligés de déménager à pied parce que l’essence coûte trop cher ! Elle évoque également le problème de l’alcoolisme. D’ailleurs, il est impossible même de trouver de l’alcool dans certaines épiceries puisque c’est interdit !

Les paysages décrits sont splendides que ce soit les avions qui décollent, qui passent au dessus de l’eau ou entre les montagnes ou encore les petits animaux qui gravitent dans cet environnement comme les ratons-laveurs ! J’ai totalement adoré cette immersion en plein cœur de l’Alaska qui change des autres lieux que l’on retrouve habituellement dans du New Adult ! Donc si vous souhaitez passer une journée ou deux en Alaska à moindre coût, lisez "Alaska Wild" de K.A. Tucker et vous ne serez pas déçus !

Par ailleurs, je me suis reconnue dans le personnage de Calla qui tient un blog et un compte Instagram avec sa meilleure amie Dalia. Elles écrivent des articles et se prennent en photo pour leurs comptes respectifs, passent du temps à chercher la description parfaite, les bons hashtags et à répondre aux commentaires. En ce sens, je me suis beaucoup identifiée à elles !

J’ai beaucoup aimé aussi que la romance prenne son temps. D’ailleurs, les deux personnages principaux ne se rencontrent qu’au bout de 80 pages environ ce qui m’a plutôt étonnée puisque d’habitude dans de la New Romance, les personnages se rencontrent souvent dès le premier chapitre ou en tout cas dès le commencement de l’histoire. J’ai tout particulièrement apprécié le fait qu’ils se vouvoient pendant une bonne partie du roman ! C’était également novateur de retrouver des personnages plus âgés que ce que l’on retrouve habituellement dans du New Adult. En effet, Calla a 26 ans et Jonah en a 31. Leurs nombreuses joutes verbales m'ont soutiré de nombreux rires !

"Alaska Wild" n'est tout de même pas un coup de coeur pour plusieurs raisons. Tout d'abord, j'ai trouvé qu'il y avait quelques petites incohérences par moment. Par exemple quand Agnès dit à Calla que Jonah emmènera son père pour ses rendez-vous liés à sa maladie et que quelques pages plus loin Calla demande à Agnès : “Mais il est au courant du coup ?”. Alors s’il emmène son père à ses rendez-vous il est forcément au courant de sa maladie, cela me parait logique ! Outre les incohérences j'ai trouvé également de nombreuses répétitions de l'expression "Un ange passe". C'était trop ! Parfois, cette-même expression était répétée deux ou trois fois sur la même page !

Concernant les scènes érotiques, on aime ou on n'aime pas. Je savais personnellement que K.A. Tucker n'était pas du genre à détailler ces scènes puisque je m'étais déjà fait la réflexion lors de ma lecture de "Respire" de sa saga "Ten Tiny Breaths". Alors ceux qui apprécient les scènes érotiques détaillées, ne vous attendez jamais à ça avec K.A. Tucker puisque c'est une auteure qui suggère les choses mais ne rentre jamais dans les détails.

Enfin, même si la fin m'a mis les larmes aux yeux (j'ai réussi à les refouler, promis), j'ai été déçue de ne pas avoir droit à un épilogue. Certes, nous retrouvons nos personnages deux mois plus tard mais cela n'a pas suffit à étancher ma soif.

En conclusion, "Alaska Wild" a ses défauts, certes, mais qui font finalement partis de son charme. Cela reste une très jolie histoire que vous devriez lire pour vous évader, le temps d'un instant, auprès de Calla et Jonah et tous les autres en Alaska !
Les Somber Jann, Tome 4 Les Somber Jann, Tome 4
Cynthia Havendean   
Saga terminé... J'ai adoré ! Ça semble fou de prendre du plaisir à lire un roman où l'un des personnages principal est un psychopathe....mais c'est sûrement parce qu'il n'est pas QUE ça !!! Il faut lire la saga pour y croire ! Ce tome 4 est à l'image des autres tomes ! Ne vous attendez à des fleurs, des chocolats et des paillettes vous lisez les Somber Jann !!!
Hell's Horsemen, Tome 1 : Indéniable Hell's Horsemen, Tome 1 : Indéniable
Madeline Sheehan   
Pitié, flinguez moi.

En finissant ce livre, j’ai juste eu l’impression de sortir tout droit des enfers. Ce livre est un cauchemar. Une horreur. J’ai très rarement lu un truc aussi écoeurant et infâme. Ce livre est une insulte à toutes les femmes de la terre. C’est vulgaire, c’est cru, c’est écoeurant. Ce roman commence super bien, avec un début génial, et puis ça vire à l’enfer, ça part complètement en cacahuète et ça devient juste un grand n’importe quoi.

Eva est la fille d’un gangster, chef de son clan. Elle vit au milieu des assassinats de rues, des contrats de morts et de trafiques de drogues. A l’âge de 5 ans, alors qu’elle rend visite à son père en prison, elle rencontre Deuce, 23 ans. Un lien se crée, un lien que Deuce ne peut expliquer. Ils se retrouvent bien des années plus tard, alors qu’Eva est une jeune femme et alors leurs chemins se croiseront, se sépareront mais envers et contre tout, ils s’aiment, à la folie…

Ces dernières années, on a eu une hausse immense de romans qui porte sur le BDSM et le fantasme de soumission. Ce livre n’a rien d’une lecture BDSM mais elle parle du thème de la soumission. Etant moi-même frivole des romans BDSM/Soumission, j’ai lu Fifty Shades, Crossfire, Beautiful Bastard, etc et ce sont des romans que j’ai adorée, je suis donc fane et très ouverte d’esprit à ce sujet. Mais dans ce roman, ce n’est plus de la soumission. C’est de l’esclavagisme, c’est de l’asservissement totale, mental et physique. Cela m’écoeure que ce soit une femme qui ait écrit un roman comme celui là, car dans ce livre, la femme n’est rien qu’un objet entre les mains des hommes, elle est trompée, rabaissée, humiliée, et c’est normal, y’a rien à redire là-dessus, elle doit penser comme son homme lui dit de penser et surtout ne jamais l’ouvrir. Bordel, mais c’est quoi ça ? Ce roman humilie les femmes, les rabaisse au rang d’animal, il n’y à rien d’excitant là dedans, c’est pervers, malsain, écoeurant et monstrueux.

Eva, l’héroïne, est la femme la plus stupide que j’ai jamais vue de ma vie. Elle se fait violer, battre, humiliée, asservie… et elle en redemande. Elle aide l’homme qui lui fait, elle ne le lâche pas, mais bordel faut être cinglée pour se faire maltraiter des manières les plus abominables qui soient et revenir constamment vers cet homme, se battre pour cet homme ! Cet homme en question, c’est Frankie, troisième personnage principal de l’histoire et juste un véritable psychopathe, un malade mental terrifiant. Quand a Deuce, le héros… Il m’a écoeurée. Il dit aimer Eva, mais ça ne l’empêche pas d’aller coucher avec des tas d’autres femmes, [spoiler]alors même que sa précieuse Eva est enceinte.[/spoiler] Et il considère cela comme normal, y’a rien de mal là dedans. C’est à vomir. Et tout les hommes pensent ainsi dans ce roman, tout les hommes du gang, y en à pas un qui trompe pas sa femme, qui la rabaisse pas, non ils sont tous comme ça ! Mais bordel, c’est abominable ! Il y a plusieurs couples secondaires dans le roman, qui marche au même pas que Deuce et Eva : se croise et s’éloigne, ils couchent, l’homme trompe la femme, l’humilie, elle part, elle revient et ça recommence. En dehors de cela, le livre est tout aussi horrible de par le trop plein de sexe, il n’y à que du sexe dans ce livre, du sexe même pas sensuel où érotique, juste du sexe cru et dégoûtant, des viols, etc. L’auteur a complètement oublié son thème de gangster, le délaissant pour ne parler que de coucheries, de manipulations et de tromperies. Il y a aussi quelque chose qui ne va pas dans l’écriture. A chaque chapitre, elle fait sauter plusieurs années. Au final donc, tout va bien trop vite, et ça enlève le peu de profondeur qu’aurait pu avoir le roman. En bref, vous l’aurez compris, ce roman est pire qu’une déception, c’est une abomination, car c’est un rabaissement totale de la femme, en lisant ce livre on n’apprend qu’une chose que les femmes sont des objets dont les hommes peuvent faire ce qu’ils veut. Et l’auteur a choisi de montrer tout ce qui peut arriver de pire alors. L’histoire en devient écoeurante et inintéressante, la romance ne se fait presque plus ressentir, je ne mets pas la pire note à ce roman uniquement à cause des 100 premières pages qui était très bonne et laissait prévoir à un bon départ. Dommage qu’ensuite tout s’écroule. J’ai juste envie de rencontrer Madeline Sheehan pour lui demander « Mais bordel, qu’est-ce qui t’est passé par la tête d’écrire un truc comme ça ? ».

Vous l’aurez compris, pour moi ce livre est abominable et traumatisant, et je ne vous le conseille pour rien au monde.