Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eloodiie : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.
Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥
Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.
Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.
Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.
C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.
Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!
En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
L'Atelier des sorciers, Tome 1 L'Atelier des sorciers, Tome 1
Kamome Shirahama   
J'ai acheté ce premier tome dans le cadre des 48H de la BD qui, pour l'occasion, proposait une toute nouvelle couverture que je trouvais bien plus jolie que celle originale. Ni une ni deux, avec une aussi jolie couverture et pour seulement 2 euros, il fallait que j'achète ce manga. Laissez-moi vous dire que je ressors avec un gros coup de coeur !

Je ne m'attendais pas moi-même à aimer autant, n'étant pas forcément adeptes des histoires de sorciers. Pourtant, dès que j'ai ouvert ce manga j'ai été happée par cet univers grâce aux dessins d'une rare beauté. Je pense que parmi tous les mangas que j'ai pu découvrir jusqu'à présent, celui-ci est vraiment le plus beau visuellement parlant. Je repense d'ailleurs au lac enchanté où se trouve Coco au début de l'histoire ou encore au portail que lui montre maître Kieffrey mais aussi les monts surréalistes. Je n'étais plus dans ma chambre, j'étais aux côtés de Coco (qui soit dit en passant est beaucoup trop mignonne).

J'ai également rigolé à de nombreux passages, la faute au ver-pinceau et à Agathe mais aussi à Coco qui fait quelques bourdes lorsqu'elle commence à pratiquer la magie.

C'est un tome introductif à l'univers, qui pose les bases notamment de la magie et ce premier tome m'a rappelé "Harry Potter à l'école des sorciers", à ceci près qu'il manque quand même des garçons dans l'atelier de Kieffrey. Ce fut d'ailleurs ma seule interrogation lorsque j'ai terminé ce premier tome : pourquoi n'y a-t-il pas de garçons ?

Lorsque j'ai terminé ce premier tome, j'étais vraiment peinée de ne pas avoir la suite sous la main si bien que j'ai commandé le tome 2 et le tome 3 directement. Un manga à ne rater sous aucun prétexte ! Vous allez en prendre plein les yeux et vous passerez à coup sûr un moment merveilleux !
La vie compliquée de Léa Olivier, tome 1: Perdue ( BD ) La vie compliquée de Léa Olivier, tome 1: Perdue ( BD )
Ludo Borecki    Catherine Girard-Audet   
Ce livre est gggéééénnniiiiaaalllll!!!!!!!! Avec un grand G une BD qui comme son nom l'indique est un peu "compliqué" enfin pour Léa. Alors si vous voulez un livre plein d'émotion et de surprise...Allez s'y!!=)

par MaJu
Télémaque, Tome 1 : À la recherche d'Ulysse Télémaque, Tome 1 : À la recherche d'Ulysse
Kid Toussaint    Kenny Ruiz   
Télémaque est une bonne BD d’aventure humoristique. Le scénario saute d’événement en événement à toute allure, racontant bien plus en quelques pages que la plupart des bandes dessinées. On sent par contre une forte influence manga, aussi bien dans le dessin que dans le scénario, ce que tout le monde ne peut pas apprécier. L’histoire touche surtout un public jeune, mais promet un moment de lecture sympathique.

par T'ek
Spirales Spirales
Tatiana De Rosnay   
Voici un roman proche du thriller psychologique à l'ambiance et à l'angoisse très "hitchcokienne".
L'histoire est simple mais palpitante et l'intrigue qui se noue autour est remarquablement menée : une quinquagénaire bourgeoise ayant toujours eu une ligne de conduite irréprochable et une vie bien rangée, voit son existence basculer le jour ou elle cède sur une impulsion, aux avances d'un inconnu. A partir de là, c'est la descente aux enfers.... Un engrenage infernal interminable où les frontières entre bien et mal, rêve et réalité se confondent très vite... Un tourbillon de folie et de mensonges.
Seule la fin m'a laissé quelque peu perplexe. Mais je n'en dis pas plus...
La terrifiante histoire de Prosper Redding, Tome 1 : Une alliance diabolique La terrifiante histoire de Prosper Redding, Tome 1 : Une alliance diabolique
Alexandra Bracken   
https://revesurpapier.blog4ever.com/la-terrifiante-histoire-de-prosper-redding-de-alexandra-bracken-1


Le jour de la fête du Fondateur, la grand-mère de Prospérité et Prudence Redding organise une grande réunion familiale dans le Cottage de Redhood. C'est une soirée très spéciale pour les Redding et les jumeaux ne vont pas tarder à découvrir en quoi. Cette nuit là, Prosper manque de se faire tuer par sa famille, se fait kidnapper par un oncle qu'il ne connaît pas et découvre qu'il abrite dans son corps un démon vengeur...



Dans cette famille fortunée, tous les membres sont intelligents et talentueux. Tous, sauf le jeune Prosper visiblement. Alors que sa jumelle Prue a tout pour elle, lui n'est pas très apprécié par ses camarades, ni très bon en classe. Mais il n'empêche que c'est probablement le Redding le plus attachant et le plus généreux. J'ai beaucoup aimé suivre cette aventure aux côtés d'un personnage qui, malgré ses douze ans, veut se rendre utile, veut faire quelque chose pour aider/sauver sa famille. Famille qui n'est pas aussi parfaite qu'elle semble l'être...



La famille Redding est touchée par une malédiction, vieille de plusieurs siècles et petit à petit nous découvrons ce qu'elle implique. J'étais très impatient de découvrir l'Histoire des Redding, connaître leurs actes passés et leurs sombres secrets. Le récit est donc très mystérieux et les pages se tournent incroyablement vite. Quand on met les pieds à Redhood, il y a quelque chose de sinistre dans l'air et j'ai adoré cette sensation. Je n'ai donc eu aucun mal à être captivé par l'aventure du jeune Prosper, qui doit faire face à la plus inquiétante des situations.



Si j'ai aimé la présence de l'oncle Barnabas et de Nell la cousine de Prosper, il y a un personnage qui a fait toute la différence dans cette aventure. C'est le démon Alastor, qui vit dans le corps de Prosper. La cohabitation est loin d'être facile et Alastor est bien décidé à se faire entendre. J'ai beaucoup aimé les petites interventions du démon qui marquent son désaccord, sa colère ou encore son incompréhension face au monde moderne. On a droit à plusieurs scènes très drôles. Plus encore, j'ai aimé son point de vue que nous découvrons dans quelques chapitres et qui nous permet de suivre une double aventure. Alastor est déterminé à se venger des Redding mais on se demande si il ira au bout de ses sombres projets. C'est sans compter l'incroyable révélation et un retournement de situation à la fin du livre qui donnent envie de poursuivre la lecture dans la seconde. Maintenant, j'ai super hâte de découvrir le deuxième tome !





Verdict : Un soupçon de magie, une terrible malédiction, quelques créatures des ténèbres... et le tour est joué. J'ai adoré redécouvrir la plume d'Alexandra Bracken dans ce roman jeunesse. La lecture est aussi sombre qu'amusante et j'ai passé un super moment en compagnie de Prosper et Alastor, deux personnages attachants à leur manière et que je suis déjà impatient de retrouver.
La Maladroite La Maladroite
Alexandre Seurat   
Je n'ai que quelques mots à dire: ce roman est une œuvre!
Je l'ai littéralement dévoré. Je ne pouvais pas me sortir de ce livre. L'histoire est époustouflante, l'auteur a réussi à créer cet univers et nous y a plongé. L'émotion est présente, l'espoir, la peur, le dégoût, la colère... c'est un superbe mélange.
Je n'ai pu m'empêcher de pleurer à la fin, tellement horrible. La question qu'il m'est restée est: ''comment et pourquoi?! Comment Est-ce possible que la société n'ai rien pu faire? Comment les parents ont-ils pu faire ça?! Et surtout, pourquoi? Pourquoi elle, et pas ses frères et sœurs? Pourquoi, comment est-il possible d'être aussi horrible?''
Bref, ce roman m'a émue à souhait, m'a fait pleurer, crier de colère. Et je suis heureuse d'avoir pu le lire.
Un conseil: lisez-le

par mathikiem
Les Els, Tome 1 Les Els, Tome 1
H. Roy   
Cela fait près de quatre ans que l’auteure nous parle de son roman, et quatre ans que j’ai suivi son parcours sur sa page Facebook !! D’autant plus que j’ai eu occasion de la rencontrer bien avant la sortie de son roman. Pleins de raisons pour me ruer sur son romans dès sa sortie.
Une fois le livre en main je n’ai pas pu le dévorer. Et quelle lecture époustouflante. Ce fut un coup de cœur pour moi.
Autant vous dire tout de suite que la plume de l’auteure est très fluide et addictive surtout. On ne voit pas les pages défilées. Il a été dévoré en 3 jours à peine. Alors prévoyez d’être accro dès la première page et de ne plus pouvoir et vouloir le refermer avant d’être à la toute dernière phrase.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ce roman est que l’auteure nous fait rentrer dans le vif du sujet.
L’héroïne Connor, va apprendre très vite que c’est une ELS, une évolution des humains dotés de certains pouvoirs, certaines forces et caractéristiques propres à chacun. Les Els sont traqués et tués par des Prédateurs qui sont bien évidemment leurs ennemis. Mais Connor est bien plus qu’une ELS ordinaire mais je vous laisse découvrir par vous-même ce que c’est.

On la suit donc dans sa vie de lycéenne auprès de ses amies Fiona et Naomi. Mais pas facile de voir jongler entre sa vie d’humaine normale et sa vie de Els qui l’ont amener à s’entraîner chaque jour. Mais pour cela elle va être épauler par Juliette son Guide. Grâce à elle et son expérience et passé, on va en apprendre plus sur les Els et les Prédateurs. C’est un personnage joyeux qui cache bien son jeu celle-ci détient un lourd passé pas toujours heureux. Elle va être un pilier pour Connor, elle sera son amie, sa confidente, son alliée, qui est toujours présente pour l’aider dans son apprentissage de ses pouvoirs et a canaliser ses émotions. Car il faut dire que Connor n’a pas sa langue dans sa poche, elle a un caractère très fort et gare à vous si vous avez affaire à Connor.
Avec Juliette, Connor va être épauler par Evann (Ahhhh Evann mon chouchou depuis sa rencontre <3) qui est en fait son Gardien. Mais Connor et Evann ne vont pas arrêter de se chamailler. Mais au delà de ses chamaillerie on sent que les deux s’attirent mais ne se l’avouent pas. Bien que de prime abord il est quelque peu hautain, froid et assez distant, on sent qu’au fond il est attachant, avec un d’or. Pour ma part je suis tombé sous son charme dès que je l’ai rencontré. Malgré ses airs de « rebelle » Evann cache des secrets douloureux qui vont bouleverser notre petit coeur fragile. On sent en tout cas, que son rôle de Gardien auprès de Connor est très important pour lui, il ne le prend pas à la lègère et au fil des pages on comprend pourquoi.
Mais sa relation avec Connor va être semer d’une embûche et de taille (quoique pour moi elle ne l’es pas) : Meyer ou M pour les intimes En effet, M est le meilleur amie de Connor, mais pour une raison inconnu pour Connor celui-ci a pris ses distances, mais son retour va être sans conséquences et une certaines rivalité va entrer en jeu en M et Evann et dans le cœur. On sent qu’un triangle amoureux va s’installer mais pour ceux qui n’aime pas les triangle amoureux ou pour qui cela pourrait agacer, sachez que c’est très secondaire dans le roman, l’auteure ne s’y attarde pas beaucoup. Et c’est ce que j’apprécie car bien qu’il y ait de la romance, l’auteure se centre plus sur l’apprentissage et la découverte du monde des Els par Connor. Tout comme nous l’apprenons à travers ses yeux. M au contraire m’a beaucoup agacé par sa distance, ses mots parfois durs, bien qu’on sache pourquoi par la suite mais son attitude et comportement n’explique pas tout. Un ami pas très fidèle et fiable bien qu’il essaye de se rattraper.

Puis un fois bien happée dans l’histoire, on se rend compte que la fin approche et là FRUSTATION TOTALE !!!
NOOOON c’est pas possible de finir ainsi !! J’en voulais encore plus, quand on en sait a peu pres sur les Els, les Prédateurs et sur nos personnages adoré il faut déjà les quitter et attendre encore au moins une année avant d’avoir la suite. Complot je dis !!! lol

Bref un très bon premier roman qui pose les bases d’un univers très bien écrit et addictif qui nous transporte dans un monde FANTASTIQUE auquel on en sortira pas indemne avant d’en avoir lu la dernière page.
Un livre à se procurer de toute urgence.

par xoxina
Twilight, Tome 3 : Hésitation Twilight, Tome 3 : Hésitation
Stephenie Meyer   
Ce tome est mon préféré car les loups-garous et les vampires, ennemis de toujours, vont devoir surmonter leur haine respective afin de protéger Bella et Forks. Bella va voir naître en elle un amour pour celui qu'elle croyait juste son meilleur ami et des hésitations crussiales vont l'assaillir.
Un scénario fantastique.

par myra44
Sobibor Sobibor
Jean Molla   
Il m'a fallu 2 jours pour pouvoir en parler. Coeur serré, larmes aux yeux, mal, mal, mal..
Sobibor nous envoie la Shoah à la figure à travers l'histoire d'une jeune fille instable anorexique et d'un collaborateur français de la guerre.
Livre que je rattache au Journal d'Anne Frank de part son thème mais aussi côté émotions avec affaiblissement moral pendant et après la lecture. D'ailleurs, malgré le caractère historique et brut du Journal d'Anne Frank, Sobibor nous livre plus d'émotions, froides et dures, cruelles et sans demi-mesures. On est loin de la douceur d'Anne Frank en tant que narratrice. Là, on est au coeur de la guerre tout en étant au jour d'aujourd'hui, soit au moins 55-60 ans plus tard (date première parution 2003). On découvre la guerre avec les yeux d'Emma, 17 ans, qui lit le journal tenu par un partisan français de l'Allemagne ; on sent la froideur et l'indifférence de ce dernier devant les Juifs, leur mort. Difficile de lire ces mots si plats devant une telle horreur. C'est justement ce qui rend ce roman si tragique et bouleversant je crois. Jacques Desroches est un personnage désintéressé de la souffrance des Juifs dont il approuve l'exécution. On suit l'évolution de son amour pour une servante polonaise, la grand-mère d'Emma, relation qui, pour la jeune fille, est tout simplement monstrueuse ; elle ne comprend pas comment sa grand-mère a pu aimer cet homme aux idéaux nazis et bourreau indirect de 250 000 Juifs.
Emma est mal dans sa peau, elle enchaîne boulimies et anorexies jusqu'à ce que son corps soit lisse et plat, sans formes ni courbes, sans graisse ni chair, juste sa peau et muscles abîmés. On suit sa chute vers l'abandon de soi, alors qu'elle délaisse tout et se réfugie dans l'exutoire qu'elle ressent quand elle se fait vomir.
Un dénouement inattendu et sans pitié, qui vous laisse déchirée.
Lu pour le lycée, pour l'option Littérature et Société qui exploite le thème de la Shoah au 3e trimestre. Nombreux cours, témoignages vidéos et images d'archives vus en classe qui approfondissent l'étude de ce livre. Le génocide des Juifs laisse pantelant, devant tant de cruauté. Ca devient une idée noire qui nous hante. La Shoah est dangereuse, elle empoisonne ceux qui essaient de la comprendre. C'est un poison. Ca ronge de l'intérieur.
Et pour ce rendu attristant et poignant, un grand bravo à l'auteur qui a su transcrire l'horreur de cette période à travers un petit roman.

par _Ambre_
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3