Livres
466 972
Membres
431 668

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Elric, tome 1 : Le trône de rubis



Description ajoutée par Sorcier 2013-05-28T00:20:02+02:00

Résumé

Empereur de l’antique île aux Dragons de Melniboné, Elric, albinos et malade, règne sur un peuple plurimillénaire à la puissance héritée des dieux. Mais sa santé fragile l’oblige à user de drogues et de magie pour survivre. Son cousin Yyrkoon, qui méprise ces faiblesses, tente de remettre en cause sa légitimité à posséder le trône de rubis. Apprenant qu’une attaque de pirates sanguinaires se prépare, Elric saisit l’occasion pour tenter de restaurer son autorité. Il va révéler ainsi une personnalité complexe, mais aussi son allégeance aux sombres desseins d’Arioch, le plus puissant des Seigneurs du Chaos…

Afficher en entier

Classement en biblio - 54 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Shanen 2016-02-07T11:12:39+01:00

- Tue-le, Elric ! Fais-le souffrir...

- Non, Cymoril... Même la plus lente et douloureuse des morts serait encore trop douce pour lui... J'ai trop longtemps fait preuve de patience et de faiblesse envers toi... Désormais, je serai l'Empereur cruel que tu appelais de tes vœux... Je te bannis d'Imrryr et te condamne à l'exil dans les jeunes royaumes ! Tu quitteras l'île demain, sans armes, le front marqué au fer ! Tout Melnibonéen aura ordre de te chasser et de me ramener ta tête ! Mais avant cela, ce soir, je t'invite à ma table pour un dernier festin au goût de ta trahison... Couché à mes pieds comme un esclave humain, tu mangeras le cœur de tous ceux qui auront osé te suivre et lever leur épée contre moi... Suis-je assez Melnibonéen à ton goût, cette fois ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Un premier tome envoûtant posant les bases d’une quête qui s’annonce épique ou plutôt d’une vengeance qui a le goût d’une chasse à l´homme !

Le dessin est vraiment sublime, détaillé et en osmose avec l’ambiance du roman.

Bien évidemment, il est très dur de retranscrire entièrement un roman en une bande dessinée, mais cette adaptation est tout de même très bien réalisée.

En tant que Melnibonéen, je vous souhaite une savoureuse lecture qui vous laissera à coup sûr un goût de fer !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vance 2018-04-06T18:28:54+02:00
Argent

Cette version nous arrive auréolée d'un premier titre de gloire, avant même son exploitation en librairie : l'agrément du maître en personne ! En effet, et les éditeurs ne manquent pas de le rappeler, Michael Moorcock a déclaré qu'il s'agissait de ce qui s'était fait de mieux dans le genre et a constamment été tenu au courant de l'évolution du projet, apportant force conseils et approbations.

Et il faut reconnaître que c'est de la belle ouvrage. L'album est élégant, il s'ouvre sur une carte (assez peu lisible, dommage) des Jeunes Royaumes très proche de celle disponible dans le jeu de rôles, et la première édition profite en outre de 16 pages supplémentaires contenant des crayonnés et des commentaires des auteurs. Se pose tout de suite un souci : le nombre d'albums requis pour un seul volume. Celui-ci ne représente que le quart du premier roman (dans l'ordre chronologique, et pas dans l'ordre d'édition), Elric des Dragons. Le collectionneur devra donc s'acquitter d'une belle somme s'il compte compléter la série.

Parlons de l'adaptation en elle-même. Dans mon souvenir, elle me semble assez fidèle au niveau de la retranscription des faits, mais surtout de l'atmosphère : Blondel n'y va pas de main morte lorsqu'il évoque les turpitudes d'une cour décadente, avec des choix qui rappellent certaines illustrations des jeux de rôles ou même une iconographie manga (les femelles esclaves enchaînées). Ainsi, j'avoue avoir été choqué par la manière dont Cymoril soigne son bien-aimé, et dont lui-même (Elric) se repaît du sang de ses victimes : quand bien même il serait différent de ses prédécesseurs sanguinaires et vindicatifs, il n'en est pas moins un pur produit d'une nation dévoyée, où les Nobles passent leur temps dans les orgies et s'abreuvent de potions hallucinogènes (Imrryr est bien surnommée « la Cité qui rêve » !). De même, le choix des couleurs me semble cohérent : du rouge et du noir principalement, et de nombreux effets de brume qui rendent les contours un peu flous. J'approuve aussi l'interprétation de certains éléments (les navires de guerre melnibonéens sont très réussis) même si on a souvent du mal à assimiler la structure des édifices. Je suis un peu plus circonspect sur les personnages (Cymoril est censée être d'une beauté surnaturelle) dont les visages sont mal définis.

Mais dans l'ensemble, c'est plus qu'honnête : splendide, violent, passionnant, alternant entre des monologues et des dialogues virulents. La représentation de la magie fait partie des bons points également, les élémentaires comme les démons étant vraiment convaincants. Et cette vision d'Arioch est géniale ! J'ai franchement hâte d'en arriver au moment où Elric partira en quête des Epées noires, mais ce ne sera pas, au mieux, avant le troisième tome.

A suivre donc.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Swein 2017-10-25T13:23:42+02:00
Bronze

Il y a une ambiance vraiment prenante dans cette BD! Les graphismes sont somptueux et le scénario ma happé. Je vais, bien sûr, continuer la BD mais ça donne aussi envie de s'intéresser à l'oeuvre originale...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Djulaie 2017-05-06T19:27:18+02:00
Or

A la fois très fidèle au roman original, mais en se permettant quelques modifications fort intéressantes.

Si dans le roman le mode de vie des Melnibornéens restait très abstrait dans ma tête, j'en ai véritablement découvert toute l'horreur dans cette BD, dépeinte de façon réaliste et sans surenchère malgré toute l'horreur de la situation.

Très beaux dessins, très belle narration, enrichissant considérablement l’œuvre originale.

C'est juste un peu frustrant de voir qu'une BD = les quelques premières pages du livre... On est pas rendus pour arriver à la fin ! Mais si le niveau reste constant, ça me va.

Quelques plans sur la ville

Afficher en entier
Or

Une BD vraiment dans le style fantasy culte, les dessins sont très beaux et rendent bien l'ambiance générale sombre, magique et empreint d'une violence à outrance d'un certain côté ... En tout cas cela m'a donné envie de lire le livre. L'aspect grandiose est bien traduit et le scénario assez bon pour un récit nous maintient bien accroché à notre héros.

Afficher en entier
Bronze

J'ai été agréablement surprise par cette BD. Déjà, la couverture est magnifique. Ensuite, les dessins sont vraiment beaux (en tous cas le style me plaît) et ils portent bien l'histoire qui nous offre ici son introduction (mais quelle introduction mouvementée!). Je ne peux pas juger de l'adaptation, parce que je ne me suis jamais décidée à lire les romans de Moorcock, mais l'univers m'a l'air très intéressant et riche, j'aimerais en voir plus.

Le personnage principal est agréable et il forme un couple mignon avec Cymoril au milieu de cette barbarie (vous savez, à part le fait qu'elle lui verse des bains sang et qu'ils fassent l'amour dedans après). Il est un bon empereur mais je suis impatiente de voir ce qu'il vaut en tant qu'homme et là on peut vraiment se demander si il sera à la hauteur, vu sa santé plus que bancale.

Bref, j'ai hâte de lire la suite!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skritt 2015-11-03T19:23:56+01:00
Diamant

Elric de Melniboné, le héros tourmenté, personnage mythique créé par Michael Moorcock, adapté à la bande dessinée. Ce premier tome est très alléchant. Il commence par une lettre ouverte aux lecteurs du créateur d’Elric, Moorcock. A la fin de l’ouvrage sont présentées des esquisses des personnages ainsi que quelques planches magnifiquement réalisées.

Ce premier tome débute l’histoire d’Elric de Melniboné. Après une présentation du peuple cruel de l’île aux Dragons, on découvre un cousin jaloux et envieux du trône. Elric, malade et faible, use des charmes magiques de Cymoril, pour survivre, sa maîtresse et cousine. Mais Elric est trahi…

Un empereur complexe partagé entre des sentiments opposés font du personnage d’Elric un être passionnant. Faible et puissant, il est confronté à sa propre maladie et les desseins malsains de son cousin, aidé par la magie qu’il maîtrise et les Seigneurs du Chaos qui l’assistent.

Le scénario place rapidement les personnages dans l’histoire, Elric étant au centre de toutes les attentions. La mise en page est soignée et la disposition des cases permettent à la bande dessinée de prendre du rythme et de le conserver jusqu’à la dernière page.

Le dessin est le point fort de cette bande dessinée. Elric, l’oeuvre de Moorcock, est une saga complète, indémodable et incontournable. La difficulté était l’adaptation pour créer un scénario viable sur une cinquantaine de pages pour ce premier épisode. Le pari est réussi. Mais revenons à l’aspect graphique. Le dessin est conforme à l’idée que j’avais du personnage et de son univers. La couleur ajoute une profondeur rarement égalée. Certaines planches sont de vraies oeuvres d’art.

Ce premier épisode d’Elric est largement à la hauteur et dépasse les attentes élevées du lecteur que je suis. Cette bande dessinée m’a donné envie plus que jamais de me relancer dans la fantastique saga d’Elric.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hope974 2015-05-06T09:36:15+02:00
Or

J'adore ! C'est sombre, sadique et démesuré, ça m'a donné envie de lire l'oeuvre originale !

Afficher en entier
Argent

J'ai lu les oeuvres de Michael Moorcock alors que j'étais assez jeune et j'avais été séduite par la puissance et le coté sombre de ses récits. Elric était bien entendu mon personnage préféré, déchiré entre son amour pour Cymoril, la faiblesse de son sang qui le tue à petit feu, son rang improbable dans la société. Bref, j'adorais le contraste que l'auteur avait su imprimé à cet être improbable. Et puis, les jours passant, je l'ai un peu oublié, jusqu'à ce que je tombe sur cette bd. Comme vous le savez, j'ai un faible pour le graphisme et là, je ne suis pas déçu. C'est précis, fin et agréable à regarder, même si les sujets sont parfois "crus", je vous laisserais apprécier le mauvais jeu de mots lorsque vous l'aurez lu! De plus, le texte associé, même si réduit par le jeu de la bd est percutant et le scénario, restant fidèle à l'histoire originelle, nous entraîne dans les méandres de la vie d'Elric avec la force que nécessitait ce conte. Bref, je comprend "Moorcock" lorsqu'il déclare que c'est la meilleur adaptation jamais réalisée et qu'il aurait aimé l'écrire s'il y avait pensé le premier!

Afficher en entier
Argent

Un premier tome vraiment super ! La noirceur et le côté sadique de ce monde me plait bien autant que les personnages qui ne sont ni tout blanc ni tout noir !

Afficher en entier

Activité récente

Donnola l'ajoute dans sa biblio or
2017-10-28T18:42:52+02:00

Les chiffres

Lecteurs 54
Commentaires 13
Extraits 5
Evaluations 16
Note globale 7.87 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode