Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ElsReader : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Anita Blake, Tome 5 : Le Squelette sanglant Anita Blake, Tome 5 : Le Squelette sanglant
Laurell K. Hamilton   
Vraiment excellent, l'un de mes préférés dans la série. On découvre la plus grande faiblesse d'Anita (on commençait à penser qu'elle n'en avait pas...), elle se rend compte de se qui se passe entre Jean-Claude et elle (pour notre plus grand bonheur). Il est aussi, à mes yeux, le plus gore de tous, mais étant donné l'enquête, qui est menée tambour battant, c'est logique.
A dévorer à tout prix.
Anita Blake, Tome 12 : Rêves d'incube Anita Blake, Tome 12 : Rêves d'incube
Laurell K. Hamilton   
Avec ce tome 12, Laurell K. Hamilton continue la déchéance de sa série phare. Toujours plus de pages, plus de métaphysiques, plus de jambes en l'air... Le plus sidérant reste le n'importenawake de l'auteure qui fait penser à l'imagination d'une adolescente en découverte de la puberté.
On retrouve donc Anita empêtrer dans des pseudos liens métaphysiques à n'en plus finir. Car oui, Anita ne cesse de créer des liens "par erreur" mais pas de soucie, Jean-Claude, Richard et toute la clique sont toujours la pour dispenser un cours de 15 pages grâce à leurs savoirs incommensurables. Tout ces liens qui rendent notre (plus très chère) Anita si puissante. Du moins en théorie car moi tout ce que j'ai remarqué, c'est qu'elle passe plus de temps affaiblie qu'autre chose et voila donc le grand sujet du livre : il faut nourrir l'ardeur! Mais comme elle devient plus puissante, elle doit se nourrir plus souvent (bravo Mme Hamilton, on ne l'avait pas vu venir!) et au lieu de 2 fois par jour, on passe à 3. Mais comme Anita reste un peu prude (c'est la grande trouvaille de ce tome, faire admettre à l'héroïne qu'elle c'est un peu dévergonder!), l'auteure nous invente toujours plus de n'importenawak pour la faire coucher à droite et à gauche. Car oui, comme Anita est une grande philanthrope dans l'âme, elle saute au secours de son amant n°1 pour recharger les piles de ce dernier grâce une partie de jambes en l'air. Peu après, ce sera l'amant n°5 qui aura besoin d'être secouru de la même manière... Mais quel inventivité!
Et l'histoire dans tout ça? Non seulement elle n'est pas très intéressante mais ne doit vraiment se dérouler que sur les 100 dernières pages (1/10 du bouquin consacrer à l'intrigue en gros) et en plus, n'offre même pas de résolution satisfaisante. En faite, je crois que la véritable intrigue du livre, c'est Nathaniel, couchera ou couchera pas avec Anita?

Mais au risque de me faire beaucoup d'ennemies, ce que je trouve le plus dommage, ce sont les avis que je peux lire à droite et à gauche. Que l'on aime ce genre de livre, c'est une chose dont je ne polémiquerais pas (chacun ses gouts après tout) mais comment peut-ont parler d'évolution de la série? Dois-je rappeler que Anita tome 1 à 5, c'est zéro scènes de jambes en l'air et le souhait du mariage avant l'acte (une scène pour le tome 6 et 1 pour le tome 8)? Dois-je rappeler la proportion que prenais l'intrigue des premier tomes vis-à-vis de tout le reste? Si dés le premier tome, Anita c'était mis à avoir autant d'amants qu'une équipe de foot compte de joueur, je n'aurais certainement pas commencer cette série. Non, je ne me voile pas la face, depuis le tome 10, l'auteure à belle et bien trahie sa série d'origine et je comprend parfaitement que de nombreux lecteurs se sentent trahis. Mais le plus frustrant? C'est de voir des séries excellentes comme Kate Daniels ou Rachel Morgan peiner à trouver le succès qu'elles méritent alors que les orgies d'Anita s'arrachent par milliers d'exemplaires en France.

par Caly
La Meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea La Meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea
Suzanne Wright   
Un coup de cœur !

Le tome 1 de cette série m’avait détruite, bouleversée, achevée, c’était juste une pure merveille, remplie de tension et d’attraction. Si ce tome 2 n’est pas tout à fait aussi puissant, il n’en reste pas moins une bombe, un bijou ! Le départ à été difficile, durant les 100 premières pages je n’étais pas emballé et je me disais qu’il était très en dessous du premier tome mais au final pas du tout, il est presque aussi bon, et une fois c’est 100 pages passés, je suis entrée dans la même frénésie dans lequel j’étais dans le tome 1 et alors j’ai dévorée le bouquin.

Dante Garcea est le Beta de la meute, second de Trey. Récemment, Jaime Farrow, son amie d’enfance, a rejoint sa meute. Elle à toujours eu le béguin pour lui mais ils s’était perdus de vus lorsqu’il avait quitté la meute des années auparavant. Immédiatement, l’attirance est puissante et partagée. Mais l’un comme l’autre ont des réticences à s’engager dans une relation… Cependant, seront-ils capables de résister ?

Dante est différent de ce à quoi je m’attendais. On pouvait déjà le voir dans le tome 1 et il n’était pas comme ça, et si au départ ce changement m’a un peu embêtée, j’ai fini par m’y habituer et par énormément appréciée son personnage, qui à une personnalité forte et intense, bien que je préfère toujours Trey. J’ai adorée Jaime. Elle m’a énormément touchée et elle à un caractère fort et de sacrée bonne réplique, elle m’a vraiment bien fait rire, bien qu’elle n’arrive pas à la cheville de l’inoubliable Taryn, elle m’a néanmoins énormément plu, je l’ai adorée. La relation entre Dante et Jaime se développe lentement, se construit sur la confiance, les épreuves, les efforts et les concessions que l’un et l’autre doivent faire, et au final leur couple devient très fort. J’ai adorée leur romance, elle est puissante et magnifique. Sinon gros coup de cœur pour les personnages de Nick et Shaya, qui seront les héros du tome 3, bon sang j’ai hâte de les découvrir vraiment !

Le langage est un peu moins cru et vulgaire que dans le tome 1, même si il ne perd pas de sa fougue et il y’a quand même moins de scènes de sexe, même si celles qui sont là reste très osés. Il y’a un scénario puissant, j’ai adorée le développement de la relation de Dante et Jaime, c’est vraiment le point le plus fort du roman, après l’histoire peut paraître un peu prévisible mais moi qui adorent quand d’autres femmes viennent mettre le bordel dans les couples… On peut dire que là j’ai été servie ! Que d’émotions ! Un second tome sublime, excellent, cette série fait partie des meilleures que j’ai lu parmi les Milady Bit-Lit, à égalité avec Belladone de Michelle Rowen et pas loin derrière Chasseuse de la Nuit et La Confrérie de la Dague Noire. Un second tome réussi et magnifique, un gros coup de cœur ! J’ai rie, j’ai angoissée, un cocktail d’émotions fortes !

Vivement le tome 3 !

Anita Blake, Tome 3 : Le Cirque des damnés Anita Blake, Tome 3 : Le Cirque des damnés
Laurell K. Hamilton   
Des aventures toujours trépidantes, Anita est égale à elle même et sa relation avec Jean-Claude prend forme petit à petit... Je ne m'en lasse pas, à moi le tome 4.

par hell
Anita Blake, Tome 13 : Micah Anita Blake, Tome 13 : Micah
Laurell K. Hamilton   
Voilà, sitôt acheté, sitôt lu!
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Anita après ces longs mois d'attente, mais 160 pages c'est vraiment court!(Ok il y a quelques nouvelles en plus, mais pas assez...)
Micah est un personnage que je connaissais peu, car par trop effacé à mon goût. Ce tome nous permet de l'appréhender sous un nouveau jour et lui donne davantage de substance ce qui est fort appréciable.
Notre Nimir-Raj s'ouvre légèrement sur son passé, nous montre une sensibilité à fleur de peau et son caractère de mâle Alpha s'affirme un peu plus.
Ce livre nous emmène sur une enquête du FBI, où un corps doit être relevé pour témoigner...mais tout ne se passera pas comme prévu.
Après cette mise en bouche tant attendue, j'espère que le tome 14 ne se fera pas désirer trop longtemps!

par ccmars
Anita Blake, Tome 18 : Flirt Anita Blake, Tome 18 : Flirt
Laurell K. Hamilton   
Je ne sais pas quoi dire, je suis encore un peu mitigée.

J'adore Anita Blake, mais depuis quelques tomes, Anita a trop changé. Je comprends, elle a subi plein d'épreuves, et je ne retrouverai plus ma Anita des premiers tomes. Mais son caractère m'exaspère vraiment quand je la lis. Enfin, surtout quand elle réfléchit à ses émotions, à ses liaisons ... J'ai juste envie de la gifler et de lui dire de se taire. Je comprends que l'auteure veuille exploiter le fillon, mais j'ai l'impression de lire la même chose, les mêmes phrases, les mêmes expressions, les mêmes émotions depuis plusieurs tomes et c'est vraiment rébarbatif.

En tout cas, dans ce tome, enfin, cette nouvelle, j'ai apprécié l'histoire. C'était rapide, bien mené, ça parlait de zombie, bref, impeccable ! Anita doit relever un mort contre son gré, ses proches sont pris en otage.
Et que dire de l'écriture, une seule scène de sexe rapidement menée dans ce tome-ci, enfin, on souffle, parce que j'en avais marre ! Par contre, ce tome-ci malheureusement, coûtait presque autant que les autres pour des pages en moins et une grosse écriture, je trouve ça dommage de la part de l'éditeur.
Au final, une lecture rapide et pas désagréable. Mais mon avis ne change pas, les dix derniers tomes d'Anita Blake sont bien lourds.

par Thyda
Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs coupables Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs coupables
Laurell K. Hamilton   
Quand on se plonge dans les aventures d'Anita on n'en sort plus ! Un livre qui vous entraine et vous rend nostalgique de la période "Buffy" même si Anita tient largement la comparaison !

par lily
Anita Blake, Tome 16 : Sang noir Anita Blake, Tome 16 : Sang noir
Laurell K. Hamilton   
Au même titre que " Micah " ce tome est un entre-deux. On a beau apprécier Jason et le considérer comme un ami, ce livre n'apporte rien de nouveau ou d'essentiel à la série.
Alors que le précédent nous réconciliait avec un " retour aux sources " dans l'action, les enquêtes et la violence - clés du succès des premiers volumes - celui-ci se concentre sur l'ardeur au détriment du reste. De nouveaux personnages agrémentent le cheptel d'Anita et les scènes sont abordées d'une manière froide et impersonnelle, aucun intérêt.
Oui cet opus m'a déçue bien que cette saga reste de loin ma préférée. Vivement le prochain !

par ccmars
Love Game, Tome 1 : Tangled Love Game, Tome 1 : Tangled
Emma Chase   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/06/tangled.html

Ce livre, mais ce livre... Comment vous dire ? Dès le premier chapitre j'ai su que ce serait un coup de cœur et que j'allais passer un excellent moment. Et en effet, à chaque fois que j'avais un peu de temps pour le lire j'en ressortais immanquablement de bonne humeur !

Ce qui m'a énormément plu dans ce roman c'est que non seulement le narrateur est un homme, et c'est assez rare dans ce genre de romans pour être souligné, mais le schéma narratif est également totalement original et se démarque de manière très claire. En effet, on découvre notre héros Drew alors qu'il est reclus dans son appartement car il a la "grippe"... Il a surtout le cœur brisé le petit bouchon, mais il veut pas vraiment se l'avouer car ça le blesserait dans sa fierté de mââââle. Drew consacre donc la première moitié du roman à nous raconter comment il en est arrivé là, chez lui tout seul avec sa "grippe". Et quand je dis qu'il nous raconte les choses, c'est vraiment le cas. Il revient assurément sur les événements et n'hésite pas à y aller de son petit commentaire ou à insister pour qu'on retienne certains points à priori anodins qui s'avéreront importants par la suite. Emma Chase a eu une excellente idée en mettant ce schéma narratif en place et c'est pour moi un des plus gros point positif de cette lecture. On est pas dans la tête du héros, c'est lui qui nous invite dans sa vie et ses pensées tout en contrôlant ce qu'il partage avec nous. de plus, même lorsque dans la deuxième partie nous revenons dans l'action présente alors que Drew met un plan au point pour régler son problème de "grippe", la patte de l'auteure reste. Grand soulagement et grand bravo à l'auteure d'ailleurs pour avoir réussi à manœuvrer cette seconde partie de la sorte, car les choses auraient pu sans ça facilement basculer dans l'insipide et le mièvre. Mais Emma Chase sait réellement ce qu'elle fait en apportant toujours et encore ce petit plus qui suscite un réel plaisir à suivre les aventures de notre playboy de la finance.

Et puisqu'on parle de notre playboy, ce cher Drew Evans, je dois vous préciser que vous ne pourrez pas lire ce roman sans tout bonnement l'adorer ! Il est juste génial et comme il n'hésite pas à nous interpeller, on a très rapidement l'impression de le connaitre et d'être avec lui tout au long de son histoire. C'est un peu comme quand une de vos amies vous raconter ses péripéties, sauf que là votre amie s'avérerait être un homme hyper sexy et sarcastique à souhait. Il y a vraiment des moments où j'ai du reposer ma liseuse car une des remarques de Drew me faisait partir dans un fou-rire. Il a toujours le bon mot quand il faut et ce livre est donc plein de ce qu'en anglais on appelle "one-liner" et que je traduirais par des phrases qui tuent (mais dans le sens comique du terme). Il y a un moment en particulier où il compare les femmes à des marques de dentifrices qui m'a presque achevée, et le bougre n'arrêtait pas d'y faire de nouvelles allusions à des moment inopinés de son récit.

La protagoniste féminine, Kate, n'est quant à elle pas en reste. C'est une jeune femme ambitieuse, forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et surtout pas par monsieur le playboy de la finance dont je vous parlais précédemment. J'avais un peu peur de ne pas apprécier Kate au début. Il faut dire qu'on s'attache directement à Drew et donc on se demande forcément comment on va s'en sortir face à cette demoiselle qui est responsable de sa "grippe" quand même. On a envie de le défendre notre petit chouchou ! Cependant Kate est tout aussi intéressante que Drew et plutôt attachante, même si bien sûr le récit est biaisé par la narration de Drew. J'ai quand même beaucoup apprécié la jeune femme et ai même été "Team Kate" dans certains de leurs affrontements.

Globalement j'ai juste adoré cette lecture. Pour un premier roman Emma Chase réussi une entrée fracassante parmi les auteures du genre, et beaucoup auraient même pas mal à apprendre d'elle ! C'est original, c'est drôle et les personnages sont un délice ! Deux jours après l'avoir terminé, ils me manquaient déjà !

par Althea
Anita Blake, Tome 14 : Danse macabre Anita Blake, Tome 14 : Danse macabre
Laurell K. Hamilton   
TROUBLANT & ADDICTIF !

Bien consciente de manquer de partialité concernant cet auteure et cette série qui pour moi est celle de prédilection, j'ai comme toujours dévoré ce livre à belles dents sans considération ni pour ma fatigue, ni pour mon sommeil.
Cet opus commence très fort et dès la première page nous sommes dans le vif du sujet.
J'avoue que les personnages, l'humeur caractérielle d'Anita, ainsi que le style d'écriture de Laurell K. Hamilton m'avaient manqué.

Anita se retrouve une fois de plus au coeur d'intrigues et de politique vampirique mais cela n'est rien comparé aux autres problèmes auxquels elle doit faire face.
L'Ardeur, une montée considérable des pouvoirs, le nombre recrudescent de ses amants et la préservation de l'ego et des sentiments de chacun, auront presque réussi à avoir raison d'elle, qui, à un moment donné, lâchera prise en se mettant en danger ainsi que son entourage.

Jean-Claude est plus parfait que jamais -sublime-, Richard malheureusement fidèle à lui même, Asher toujours exigeant et touchant, Micah un peu trop Mr Parfait mais adorable !
Requiem refait son apparition dans ce tome et ne manque pas de nous surprendre, quant aux nouveaux partenaires de notre héroïne (de parfaits étrangers), je trouve dommage de ne pas se concentrer davantage sur ceux déjà introduits depuis de nombreux tomes et qui me paraissent de ce fait, un peu négligés face à la situation (exception faite pour Requiem qui avait retenu mon attention dans le tome 12).

Cela étant, il s'agit d'un petit bémol car j'ai ADORE ce livre comme les précédents, m'en délectant à chaque mot, tout en étant sidérée que l'auteure arrive encore à me surprendre, voire à me choquer mais sans jamais me détourner de ses oeuvres.
TRES FORT !

par ccmars