Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eluveitie41 : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Une vie entre deux océans Une vie entre deux océans
M.L. Stedman   
J'ai passé un bon moment de lecture.

Il est difficile de rester indifférent à ce genre d'histoire, on est forcement touché. Le personnage d'Isabelle est celui qui m'a le plus émue.

Par contre j'ai trouvé le personnage de Tom tout à fait détestable. Toute vérité n'est pas bonne à dire, il fait voler sa famille en éclat juste pour se donner bonne conscience?
[spoiler] Il élève un enfant pendant 4 ans mais vu qu'il a mauvaise conscience il préfère faire souffrir tout le monde plutôt que de prendre sur lui??? Et après il fait son martyr en prenant toutes les charges et en refusant d'incriminer Isabelle? On doit faire quoi là? Louer sa grandeur d’âme? C'est de sa faute à lui si on est là, on va pas le remercier. [/spoiler]

Le personnage le plus à plaindre est bien sur Lucy, ça me fendait le cœur de la voir aussi malheureuse. [spoiler]Encore une fois comment Tom peut il infliger une telle douleur à cette enfant ?? La priver du jour au lendemain de tout ces repères? [/spoiler] D'ailleurs j'ai trouvé peu crédible qu'elle ce soit aussi bien remise de ces événements, un traumatisme aussi puissant laisse des traces.

Bref le récit met un peu de temps à ce mettre en place mais on fini par être pris par l'histoire.

Le personnage le plus censé de toute cette histoire reste quand même la sœur d'Hannah [spoiler]Hannah ne sait pas gérer cette enfant, et comme elle le dit dans le roman, ce n'est pas sa fille. En étant élevé par Isabelle elle est devenue la fille de cette dernière. La sœur d'Hannah voit bien que supprimer Isabelle de la vie de Lucy c'est un acte abominable. Le mieux pour l'enfant aurait été de rester auprès d'Isabelle tout en introduisant petit à petit Hannah dans sa vie[/spoiler]

Une lecture qui soulève des questions intéressante et qui amène le débat, car clairement tout le monde n'aura pas le même point de vue sur cette histoire et ça, c'est intéressant.

par celia23
Jamais plus Jamais plus
Colleen Hoover   
Ok, vous êtes prêts ? Oubliez tous les livres que vous avez pu lire de Colleen Hoover. Oubliez toutes les romances, tous les personnages qu'elle a créé. Plongez dans ce livre à l'aveugle. Ne lisez pas d'extraits. Si vous pouvez l'éviter, ne lisez pas le synopsis non plus. À vrai dire arrêtez tout de suite de lire ma critique et foncez en librairie acheter ce livre.
Il va vous détruire. Il va vous reconstruire. Il va vous changer comme peu de livre en sont capables. Il va vous pousser à vous questionner sur ce que vous pensez réellement, vous incitez à revoir vos points de vu. Il va vous offrir du recul sur des situations qui vous paraissaient inéchangeables. Il va vous donner envie d'hurler et de pleurer. Il va faire battre votre coeur à toute allure. Il va tout simplement vous donner l'impression d'être dans la peau de Lily, de partager ses joies, ses doutes, ses peurs, ses peines, ses amours. Son humanité. Lily n'est pas votre héroïne que vous rencontrez dans la plupart des livres, celle qui a réponse à tout et qui fait les bons choix aux bons moments. Lily c'est vous. Vous n'êtes plus spectateur, vous êtes acteur. Vous êtes les défauts du personnage, et vous êtes ses forces. Vous êtes les choix qu'elle fait. Vous allez en comprendre certains et en rejeter d'autres. Vous êtes embarquer dans cette quête de vérité car ce n'est plus Lily qui cherche a découvrir cette vérité mais c'est vous aussi. Et vous voulez la connaître peut-être encore plus que Lily. Voilà ce qui fait la force de ce livre. Vous tirez autant de leçons de ce livre que les personnages eux même, peut-être même encore plus. Tellement d'émotions, tellement... Si vous n'êtes pas affectés ne serait-ce qu'un minimum par les mots et l'histoire de ce livre, alors vous n'êtes pas humain.
Je ne saurais le répéter, et je ne suis pas la seule à le dire, évitez les spoilers à tout prix. Rien que connaître le sujet du livre vous gâchera l'aventure, et ce livre mérite d'être respecté à sa juste valeur. Personne ne peut avoir la même réaction face à ce livre, et il est indispensable qu'il soit seulement découvert par vos propres yeux pour que vous en compreniez la profondeur. Ayez confiance en lui. Ayez confiance en Colleen Hoover, je vous promets que vous ne serez pas déçu. C'est une magnifique histoire comme on en voit peu. Je n'ai jamais lu une dédicace aussi intense, poignante et émouvante que celle que nous offre Colleen à la fin. Bravo madame pour ce chef d'œuvre.
Un avion sans elle Un avion sans elle
Michel Bussi   
Intense et dévorant

1980, un avion se crashe dans le Jura, 178 morts. Seul un bébé de 3 mois a été éjecté à une centaine de mètres de l'avion, indemne, un miracle.
Les médias s'emparent de l'affaire qui déchaîne les passions, la population se prend d'un incroyable engouement pour cette toute petite poupée blonde, surnommée Libellule...
Mais bientôt deux familles réclament le bébé et le cauchemar commence...
C'est mon premier Bussi mais certainement pas le dernier. Dans un roman ce que je préfère, c'est être bluffée dès les premières pages, ici j'ai eu un véritable coup de coeur pour le style de cet auteur qui nous plonge dans une intrigue terriblement maitrisée et incroyablement bien ficelée, qui s'étend sur 18 ans. On partage le ressenti et l'évolution de plusieurs protagonistes à travers le carnet de notes d'un détective privé qui travaille sur l'affaire. On est complètement scotché aux pages tant ce livre est addictif, on dévore les révélations qui s'enchainent en résistant à l'envie de se jeter sur les dernières pages tant le suspense est intense. Je l'ai lu en deux jours jusqu'à ne plus pouvoir garder les yeux ouverts tellement j'avais envie de connaître la fin... Et quelle fin !!
600 pages de pur bonheur.

Or : 8.75/10
7 ans après... 7 ans après...
Guillaume Musso   
Moi qui suis une grande fan de Musso ayant adoré ses précédents livres et bien là j'ai été un peu déçus tout de même ...
La fin pour moi trop rapide et puis il me manque un petit quelque chose que je n'ai pas retrouvé dommage...
Mais sa ne m’empêcheras pas de continuer à acheter ses livres...
Je suis fan ..
Contes de filles, Tome 1 : Opération Cendrillon Contes de filles, Tome 1 : Opération Cendrillon
Hope Tarr   
Voilà une comédie romantique toute douce sur un air de conte de fée. Alors ne vous attendez pas à lire une version contemporaine de Cendrillon car il s’agit juste de quelque clin d’œil mais ça n’empêche pas de prendre du plaisir à la lecture de ce livre.
Les personnages n’ont au premier abord pas grand-chose en commun à part peut-être leur hargne à défendre leurs idéaux. Quand l’un est un pur républicain et que l’autre est démocrate, on se rend vite compte que cette différence politique peut être un vrai mur entre deux personnes.
Au niveau de la romance, tout se construit au fil des pages, l’auteur prend son temps avant de faire « craquer » les personnages !! Avec un Ross qui veut faire ça à « l’ancienne » pour éviter de revivre ce qu’il a vécu avec son ex-femme et une Macie, qui ne croit plus au prince charmant et qui va droit au but, ça nous donne quelques passages assez sympa !
Et petite chose qui ne gâche rien, bien au contraire, c’est que nous avons une histoire à deux voix.
En résumé, une lecture qui nous fait passer un bon moment sans prise de tête avec simplicité, humour et fraîcheur. Une lecture parfaite pour se changer les idées.

par coco69
Agence 13, Tome 1 : Dortoir interdit Agence 13, Tome 1 : Dortoir interdit
Serge Brussolo   
D'ordinaire, je ne juge jamais un livre à sa couverture. Cependant, cette dernière est très représentative de l'atmosphère du roman. Effectivement, ce n'est pas un livre à laisser entre les mains d'un claustrophobe.

Le contexte historique, tant par rapport à la guerre de sécession ou à la guerre froide, et le côté sectaire du ranch Zuffrau-Clarckson sont oppressants et bien retranscrits.

Par contre, je pensais que l'auteur jonglerait entre le fantastique et le thriller. Néanmoins, il n'a pas suffisamment exploité le potentiel fantastique de son histoire (de mon point de vu). Je suis en quelque sorte restée sur ma faim, ce qui est bien dommage.

Je n'ai pas su m'attacher au personnage central malgré la narration à la première personne. Certaines de ses réflexions m'ont paru puérils, et j'ai eu l'impression qu'elle tentait de prouver sa différence par rapport à ses congénères féminines

par Leija
Les Lames Les Lames
Mo Hayder   
Mo Hayder nous livre ici un roman policier tout aussi prenant que les précédents, d'une noirceur toute aussi profonde. L'écriture est toujours aussi vive et alerte. La lecture de "les lames" fut un vrai régal.

Mo Hayder laisse Flea Marley et Jack Caffery de côté pour mettre en avant une nouvelle héroïne : Zoé, inspecteur de police, un peu rebelle qui porte un lourd passé en elle et qui tiendra une place importante et ambiguë dans ce roman. La soeur de Zoé, Sally, est, elle aussi, torturée par la vie.

Le roman est découpé en trois parties. La première pose l'intrigue et les personnages principaux. L'enquête est lancée. Et Zoé part sur sa lancée, suit sa piste que tous ses collègues contestent. Butée elle ira jusqu'au bout de ses idées et renouera avec sa soeur avec laquelle elle était brouillée depuis une bonne quinzaine d'années.

La seconde partie voit les deux soeurs tombées bien bas et se serrer les coudes pour sortir la tête haute de la situation peu glorieuse dans laquelle elles se sont retrouvées.

La troisième partie, très courte, met en avant un retournement de situation qui met le doute dans la tête de Zoé et qui présage un avenir très sombre pour Sally et sa fille adolescente.

Du très bon Mo Hayder.



par Vepug
La ferme La ferme
Tom Rob Smith   
J'ai apprécié ce livre où un fils, qui avait une image du couple formé par ses parents lisse et idéalisée, se trouve brutalement un jour à prendre parti pour l'un d'eux : soutenir son père qui pense que sa mère est folle, ou soutenir sa mère persuadée d'avoir découvert des crimes en Suède. C'est vrai que le roman peut paraître parfois un peu long car il est constitué pour sa grande part du discours de la mère qui souhaite que son fils écoute sa démonstration des preuves sans que celui ne l'interrompe. Mais c'est un livre émouvant face à ce fils qui essaye de découvrir la vérité sur ses proches. La fin m'a plu et surprise car l'histoire est plus complexe qu'elle n'y parait. Le personnage de la mère est vraiment intéressant de même que toujours le thème de la folie. Ne pas manquer de lire la note de l'auteur à la fin du livre.

par lin105
Eleanor Eleanor
Holly Black   
Un roman jeunesse qui partait bien, et dont la lecture a été plutôt plaisante. Alors il a ses défauts, forcément, assez nombreux même, mais il est plutôt pas mal, à moins d'avoir des attentes trop hautes au début.

Ce qui me plaisait, c'était l'histoire autour d'Eleanor. L'histoire de la gamine, réincarnée en poupée, une poupée plus ou moins effrayante. L'idée était franchement géniale : une poupée faite en cendre d'os humain, une gamine morte bien trop tôt... L'auteur est partie sur des idées qui avaient beaucoup de potentiel. On aurait pu avoir une histoire effrayante et originale, dans un univers unique. Bon, autant clairement dire que ça n’a pas été le cas. Malheureusement, ça reste assez secondaire, et j'ai trouvé ça vraiment dommage. Si l'histoire était plus centrée là-dessus, je crois que j'aurais vraiment pu adorer.

Mais en l'occurrence, l'auteur a préféré s'appuyer sur l'aspect "quête" d'une sorte de roman d'aventure pour enfants, avec leurs problèmes, qui sont assez prévisibles quand on y pense. Les protagonistes sont très jeunes, pas encore tout à fait dans l'adolescence (bon, ça nous évite pas l'histoire d'amour qu'on voit venir à des kilomètres, mais elle est tellement secondaire et enfantine , qu'on y accorde pas la moindre attention). Alors développer ce que c'est que grandir, hum... C'est pas forcément très original, voire cliché, même si c'est plutôt bien fait, donc je ne râlerais pas trop là-dessus. Les relations entre les personnages aussi, sont un point un peu trop important à mon goût, mais encore une fois, bien fichu. Je trouve que tout ça prend bien trop de place par rapport à l'affaire d'Eleanor. D'autant plus que le côté jeu qui faisait appel à l'imagination des personnages était agréable un moment, mais n'a pas forcément pris une tournure adaptée.

Autre aspect que j'ai plutôt bien aimé, c'est les interrogations qu'on se pose tout le long, et qui même à la fin ne sont pas vraiment résolues, c'est de savoir si tous les éléments surnaturels étaient bien réels, ou s'il s'agissait de l'invention des protagonistes, notamment de Poppy. Il aurait été facile de fondre l'histoire sous un fantastique grotesque et pas forcément très crédible. L'auteur a su garder la vraisemblance, au point cette histoire de fantôme, reste justement une histoire dont on ignore s'il s'agit d'autre chose qu'un jeu.

Ceci-dit beaucoup trop de questions sont restées sans réponse. Les fins ouvertes, ça peut être bien, mais pas à ce point. J'ai vraiment eu l'impression qu'il manquait toute une partie du livre, et une intrigue plus profonde de la poupée fantôme et ce qu'elle cachait, qui aurait dû être le point central du livre, et qui ne l'est finalement pas du tout. Sur ce point, je suis vraiment déçue.


par Jenna95
L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée L'Épreuve, Tome 2 : La Terre brûlée
James Dashner   
http://altheainwonderland.blogspot.fr/2013/08/lepreuve-tome-2-la-terre-brulee.html

Généralement lorsqu'un tome 1 est trop bien, le second déçoit. C'est un peu une loi élémentaire de la littérature Young Adult. Et puis, il y a ce livre. Ce second tome tout aussi fascinant, complexe, addictif et génial que le premier.

Dès le premier chapitre, le roman est lancé sur les chapeaux de roues. James Dashner a prit le parti de ne pas nous imposer d'ellipse de temps, et nous repartons donc au point où le premier tome s'était arrêté. Non seulement cela donne une vraie continuité à ce second tome, mais en plus le rythme ne perd pas de temps à également reprendre comme en quarante. Les ennuis s'empilent donc de nouveau très rapidement avec le début de cette nouvelle épreuve et la découverte de l'existence d'un groupe B. En tant que lecteur on ne se pose pas de questions et on repart dans cette histoire avec des questions pleins la tête.

Cette seconde épreuve imaginée par WICKED afin de tester les adolescents apporte également avec elle son lot d'obstacles et de nouvelles questions. La principale étant : en qui Thomas peut-il avoir confiance ? A part Newt et Minho, les autres personnages sont très vite devenus très suspect à mes yeux. A commencer par Teresa, qui disparaît mystérieusement durant la nuit en laissant derrière elle une fiche de WICKED la qualifiant de "Teresa Agnes : La traître", et Aris, qui lui apparaît à la place de Teresa et s'avère être le sujet masculin du groupe B. Si vous, vous avez pas d'énormes doutes qui commencent à se répandre comme une traînée de poudre dès ce moment... Et puis croyez-moi lorsque je vous dis que les doutes ne feront qu’accroître au fil des pages et des événements ! Le moins que l'on puisse dire c'est que James Dashner n'a pas eu la main morte sur les retournements de situations ! Une fois encore mon cerveau est passé plusieurs fois près de la surchauffe. Bref, ce livre m'a mise dans un de ces états... Et comme si on était pas devenus assez parano comme ça au fil de notre lecture, à 80% du roman c'est l'apothéose du retournement de situation qui se met en route. L'auteur nous retourne le cerveau dans tous les sens tellement de fois d'affilés qu'à la fin on ne sait même plus où on en est, et ça c'est un vrai régal.

Concernant les personnages, si j'avais apprécié Thomas dans le premier tome, je l'ai vraiment adoré dans celui-ci. Le phénomène d'identification se déclenche vraiment dans ce second tome, et surtout on s'attache encore plus au jeune homme. Comme je l'ai dis plus haut, j'ai également une fois de plus beaucoup apprécié Newt et Minho qui sont décidément des personnages qui savent se faire discrets mais sont de vrais soutiens. Les personnages féminins ne sont cependant toujours pas à la fête puisque la seule réellement présente est Brenda, une jeune femme que les garçons rencontrent lors de leur périple, et qu'elle souffre du même problème que Teresa lors du premier tome : une vraie distance entre elle et le lecteur qui la rend difficilement attachante et appréciable. Je ne m’appesantirais également pas plus que nécessaire sur le personnage de Teresa, pour cause de risque de spoilers, mais dirais simplement que j'ai décidément beaucoup de mal avec elle. Si dans le premier tome elle m'avait laissé indifférente, elle m'a carrément déplu dans celui-ci...

Après, je vais quand même souligner un petit point négatif qui pourra peut-être en gêner certains. En effet, ce tome se repose énormément sur le mystère qui s'épaissi et qui donc nous porte au travers des quelques petites baisses ponctuées dans le rythme général. Cependant le fait est qu'on commence à être vite perdus dans cette histoire. J'ai l'impression de ne toujours pas voir appris grand chose de concret durant ces deux volets et qu'au contraire les choses se sont nettement compliquées avec chaque nouvelle pierre apportée à l'édifice.

En conclusion ce second tome de L’Épreuve fut une nouvelle réussite pour ma part. Tout comme le premier tome je le qualifie volontiers d'haletant, captivant, et de très grande qualité. James Dashner prend un malin plaisir à faire s'effondrer toutes nos certitudes et personnellement, même si mon petit cœur en a souffert, j'ai adoré ça. Le troisième, et ultime, tome s'annonce définitivement savoureux !

par Althea
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3