Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Elyas : Ma PAL(pile à lire)

L'Héritage, Tome 4 : L'Héritage L'Héritage, Tome 4 : L'Héritage
Christopher Paolini   
Et voilà, c'est fini. C'est avec émotion que je viens de refermer cet ultime tome des aventures d'Eragon. Beaucoup de questions trouvent des réponses, les prophéties se réalisent enfin, et pourtant certains mystères restent entiers. L'auteur nous a menés au cœur de l'Alagaësia avec brio au travers de ces quatre tomes, et si le troisième avait déçu pas mal de gens, ce dernier livre les satisfera sans aucun doute.

En réalité, je n'ai pas tant de choses que ça à dire. Cette série a été l'une des meilleures que j'ai jamais lues, peut-être même la meilleure. Et maintenant que c'est fini, je me sens toute drôle, parce qu'on quitte tous ces personnages auxquels on avait appris à s'attacher au fil des pages. Eragon, Saphira, Arya, Nasuada, Murthag, et tous les autres, que nous voyions plus comme de vraies personnes plutôt que de simples personnages de romans tant ils étaient complexes, ce sont tous ceux-là que nous devons désormais quitter. Maintenant, on ne peut qu'imaginer le futur de l'Alagaësia avec son nouveau souverain, celui des Dragoniers, celui des Elfes, des Nains, des Urgals, jusqu'à ce que, peut-être, Christopher Paolini nous emmène à nouveau dans ce monde si fantastique qu'il a créé.
Toutes les théories que nous avions échafaudées, à plusieurs ou seuls dans notre lit, se sont écroulées, et elles nous semblent désormais bien pitoyables comparées à ce qui se passe réellement.

Voilà. Je ne vois rien d'autre à dire. Peut-être ferai-je un autre commentaire quand je serai moins pleine d'émotions, ou peut-être pas. Comme l'auteur le dit lui-même, il n'y a rien d'autre à ajouter à cette série. "Le reste est silence".
Le tatouage de la concubine : Une enquête de Sano Ichirô, grand investigateur du Shogun Le tatouage de la concubine : Une enquête de Sano Ichirô, grand investigateur du Shogun
Laura Joh Rowland   
Ce livre est plutôt destiné à un public averti car le récit est un mélange d'enquête et d'érotisme.

Le scénario comporte des incohérences, notamment historiques, on sent que l'auteure n'a pas effectué assez de recherches pour essayer de coller à la réalité de l'époque - certains points sont erronés.

L’enquête n'est pas captivante il n'y a pas de grande surprise ou de rebondissements, la révélation finale laisse à désirer. J'avais par moi même trouvé la solution bien avant la fin du roman... Donc au final le lecteur s'ennuie et aimerait retrouver les ingrédients d'un bon roman policier comme par exemple un excellent mobile, du suspens, etc.

Le style d'écriture est dans l'ensemble pas trop mal, le scénario ne suit absolument pas et manque de substance. Les personnages ne sont pas non assez creusés et manquent de profondeur.

Un livre qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
Geisha Geisha
Arthur Golden   
Le film m'ayant plus j'ai voulu lire le livre dont avait été tiré le film. Les décors, les coutumes, tout un univers de femme à la fois magique et complexe. Magnifique livre ...

par Ella
La Trilogie des Vents, Tome 1: Les vents du destin La Trilogie des Vents, Tome 1: Les vents du destin
Mercedes Lackey   
Voici le premier tome de cette nouvelle trilogie de Mercedes Lackey sur sa saga phare, les Hérauts de Valdemar. Ce premier tome fait directement suite aux événements décrits dans la trilogie "Les Flèches de la Reine" et "Par le Fer" (La Légende de Kerowyn).
Comme tout nouveau cycle de l'auteur, on change de protagoniste et c'est cette fois-ci Elspeth l'héritière du trône qui est mis en avant dans un périple dont le but est de réapprendre aux Hérauts la magie pour mieux être préparer à affronter le terrible Ancar qui menace toujours leurs frontières. C'est donc accompagnée de Skif qu'elle part hors des frontières de son pays pour trouver un adepte de la magie disposé à l'aider. En parallèle, Ventnoir, ancien adepte magicien qui a abandonné la magie suite à un désastre survenu sur la pierre-coeur de son clan a bien du mal à protéger le territoire des k'Shetna contre cet étrange magicien au puissant pouvoir qui semble décider à acquérir le plus de puissance qu'il peut.
En lisant ce tome, on sent que l'auteur a atteint une certaine maturité dans son écriture. Les maladresses se font moins présentes et nous ne subissons pas des ellipses malvenues comme c'était parfois le cas. Dommage que le récit ne soit pas à la hauteur et que l'histoire demeure profondément ennuyeuse. Car dans ce tome 1, il ne se passe pas grand chose au point de nous faire regretter les tomes succinctes de ses débuts. On suit le périple de Elspeth et les problèmes de Ventnoir mais aucune véritable tension ne se fait sentir avant d'avoir atteint les 2 tiers de l'ouvrage. Quand à la rencontre des deux jeunes gens, elle ne se fera qu'à la toute fin pour nous offrir un final vite expédié sans la moindre conclusion. il s'agit donc d'une mise en bouche peu engageante, surtout que Elspeth / Ventnoir sont loin d'être aussi attachants qu'une Talia ou d'un Vanyel (seul le personnage de Nalya tire son épingle de l'ouvrage). Un tome que je juge donc assez moyen et qui ne se hisse pas au niveau du "Dernier Héraut-Mage" ou des "Flèches de la Reine" (je le trouve malgré tout supérieur à "La Guerre des Mages"). Espérons juste que la suite gagnera en intensité.

par Caly
La Trilogie des Vents, Tome 2: Les vents du changement La Trilogie des Vents, Tome 2: Les vents du changement
Mercedes Lackey   
Ce second tome de la Trilogie des Vents s'avère bien meilleur que le tome 1. Si le début de ce tome 2 manque lui aussi un peu de rythme, nous n'avons pas à faire la connaissance des personnages et les pages s'écoulent plus facilement. Surtout quand l'histoire se centre sur Skif et de Nyara qui forment un couple des plus attachants. Il en est malheureusement autrement pour Elspeth et Ventnoir qui sont un peu trop guindés et ne parviennent pas à susciter autant d'émotion qu'un Vaneyl (ou d'une Talia).
Au niveau des regrets, il est assez dommage que Mercedes Lackey ne fasse apparaitre le "méchant" qu'au dernier tiers du roman, on y perd beaucoup en tension (chose dont le livre aurait bien besoin dans sa première partie). Heureusement, l'histoire décolle belle et bien avec l'arrivé de Flammechant dans la seconde partie du livre et l'on finit ces "Vents du Changement" sur une note positive tout en portant nos attentes sur le tome 3 (le retour des protagonistes à Valdemar).

par Caly
La Trilogie des Vents, Tome 3: Les vents furieux La Trilogie des Vents, Tome 3: Les vents furieux
Mercedes Lackey   
J'avais commencé cette trilogie avec l'espoir d'un retour rapide d'Elspeth à Valdemar. Souhait qui ne c'est pas réalisé puisqu'il faut attendre ce tome 3 pour véritablement reprendre la lutte contre Ancar commencée dans Les "Flèches de la Reine" et "Par le Fer".
Premier constat, le roman commence les choses sérieuses au bout de quelques pages seulement et ne tombe jamais dans l'ennui à laquelle les 2 premiers tomes nous avaient habitués. Second constat, les personnages de Elspeth et Ventnoir ne sont devenus qu'un rouage des événements ce qui n'est pas plus mal vu l'absence de charismes dont ceci ont fait preuve depuis le début de cette Trilogie. En revanche, il faut mieux connaitre les anciens cycles car Mercedes Lackey n'est pas avare en références en tout genre et outre les prequels direct (Les Hérauts de Valdemar, La Légende de Kerowyn), de nombreuses références sont faites sur les cycles indépendants (Le Dernier Héraut-Mage en tête). Nous avons par ailleurs quelques références ici sur le Royaume de Karse dont les événements ne seront véritablement dévoilés que dans la prochaine trilogie (La Trilogie de Tempêtes).
Les Vents Furieux offre donc une conclusion des plus appréciables pour ce cycle des Vents mais risque de ne pas figurer parmi les meilleurs roman de Valdemar au vu de ces personnages trop guindés. Heureusement, la prochaine trilogie (La Trilogie de Tempêtes) semble quand à elle tenir toute ses promesses.

par Caly
Le Livre perdu des sortilèges Le Livre perdu des sortilèges
Deborah Harkness   
CONQUISE !!!
Ce livre est PASSIONNANT et INTELLIGENT.
J'ai été littéralement séduite par ce premier ouvrage qui a fait l'unanimité de la critique à travers le monde. Voici une histoire riche et aboutie, avec des personnages étoffés et accomplis.
Le récit se déroule dans le monde universitaire, mélangeant les sujets comme l'histoire, la génétique, l'Alchimie ainsi que les différentes créatures surnaturelles. L'écriture est raffinée et on sent une maturité certaine dans l'approche et le développement de l'intrigue.
Ce livre est réellement plus consistant que la plupart du même acabit. Les personnages paraissent également plus crédibles et concrets que les protagonistes masculins fantasmagoriques d'autres auteures.
Une histoire envoutante, en un mot : SUBLIME !
A DECOUVRIR SANS DELAI

par ccmars
L'École de la nuit L'École de la nuit
Deborah Harkness   
Whaouuu, whaouuu et que dire d'autres si ce n'est encore whaouuu ? Ce livre est un chef d’œuvre, après un tome 1 plus que grandiose, je pensais pas pouvoir dire cela, mais nul ne peux le nié, le tome 2 est encore meilleur.

La plume est toujours aussi parfaite nous emportant avec délices et précisions sur les rives du temps. L'auteur maitrise tant l'aspect historique et architecturale que celui de la science et de l'alchimie, sans pour autant et bien au contraire reniée la base romantique et fantastique de son œuvre !

De nouvelles émotions nous sont offertes, des beaux moments aux tristes et poignantes épreuves. De nombreuses découvertes sont faites tant par Diana et ses yeux avides d'historienne que du coté de ses pouvoirs ou des origines de Mathew.

Secret, romance, danger, alchimie, architecture, science, histoire, pouvoirs, sentiments, voila de quoi est fait ce roman oh combien réussi et attractif !

Prenez bien garde a vous si vous l'ouvrez, l'ashmole a bien des pouvoirs mais ce livre ci a le don de vous tenir en haleine, prisonnier de son attraction, il ne vous relâchera qu'une fois la dernière page lue. Et dans le fond vous ne saurez plus jamais libre, tant l’adoration que vous lui porterez vous poussera a le lire encore et encore ...

Ma fois c'est a se demander si Diana n'a pas glissé quelques un de ses pouvoirs dans cet ouvrage !
Le Nœud de la sorcière Le Nœud de la sorcière
Deborah Harkness   
J'en avais assez d'attendre de l'avoir en français, alors j'ai craqué et je l'ai lu en anglais malgré mon niveau. Donc je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, mais encore une fois Deborah Harkness m'a enchantée. Surtout n'arrête pas d'écrire!!!
Je me suis promis de ne pas faire de spoiler, alors je dirai juste qu'on a de bonnes surprises.

Le Cycle des démons, Tome 4 : Le Trône de Crâne Le Cycle des démons, Tome 4 : Le Trône de Crâne
Peter V. Brett   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/09/le-cycle-des-demons-tome-4-le-trone-de.html

Un tome bien plus basé sur les événements de fond que sur l'histoire principale mais pour autant toujours aussi bon que les précédents, j'ai beaucoup aimé.

Le livre commence la ou avait fini le précédent, on suis Jadir et Arlen dans leur duel et ensuite il disparaissent quasiment entièrement de l'histoire. On ne les revoit qu'une fois ou deux avant l'épilogue. Donc pour ceux qui étaient vraiment fans des personnages je comprend que ça puisse décevoir. Après, tous les passages avec ces personnages se résument à la suite du duel, aussi bien verbal que physique, ou ils comparent leurs croyances respective (enfin les croyances de l'un et la non croyance de l'autre si on veut) ce qui est presque le reflet de ce qui se passe dans tous le reste du volume car oui, dans ce tome on parlera principalement de la différence entre les peuples alors que la guerre reprend de plus belle.

J'ai eu du mal sur le début en fait. Les Krasiens sont vraiment un peuple que je n'aime pas, ils sont extrêmement politique, tout tourne autour du pouvoir et rien autour des sentiments qui n'existent pas on dirait. Chez eux tout le monde a un rang et toute leur vie tourne autour, on ne se gêne pas pour marcher sur ceux qui sont en dessous. Sans parler des femmes bien sur qui n'ont quasiment aucune place en dehors de celui de pondeuse soumises mariées contre leurs grès et enfermées dans des harems sauf si elles "ont la chance" de pouvoir entrer dans le clergé et la elles deviennent des version féminines des hommes, luttant pour le pouvoir et écrasant tout le reste ou la malchance d'être belle et de devenir putain. On ne donne pas le choix aux jeunes filles, on les fait passer devant une devineuse et le résultat choisira leur destinée.
Je n'ai vraiment aucune sympathie pour eux, même quand ils deviennent victimes, ils l'ont bien cherché. Tout n'est que calculs politique, jeux de mots pour remporter l'avantage, montrer sa puissance et détruire les autres.
Durant le premier quart du livre on est vraiment en plein dedans et résultat j'ai eu un moment de doute sur mon envie de continuer. Non pas que je n'aime pas la politique mais pour moi elle était un peu trop présente et ça me rendait vraiment mal à l'aise.

Mais heureusement ça n'a pas trop duré, le récit à ensuite switché vers d'autres cieux et j'ai pu retrouver des personnages bien plus sympathiques. C'est marrant le contraste entre les deux peuples en fait. Au moment du passage de l'un vers l'autre j'étais soulagée, et heureuse de retrouver un peuple plus familier et moins brutal.
Mais en fait c'était un piège, l'auteur nous montre bien qu'en fait les duchés ne sont vraiment pas un paradis et qu'ils sont profondément corrompus et finalement, bien que moins misogynes car les femmes ont une place plus importante et sont plus respectées, on est pas beaucoup mieux loti.
Bien que les Krasiens soient représentés de façon bien plus négative dans tout ce qu'une religion peut devenir de mauvais au niveau fanatisme et sentiment de supériorité, on est quand même pris en quelque sorte entre l'enclume et le marteau ici.
Le Creux représente en quelque sorte une zone neutre mais qui est obligé de faire avec les politiques des pays qui l'entourent, et nos personnages doivent s'y frotter pour survivre.

Lorsque les habitants des pays conquis commencent à se révolter, les Krasiens décident de reprendre leur guerre de conquête, massacrant, violant et brulant tout sur leur passage, avec à leur tête le fils de Jadir, un guerrier sans pitié et grosse brute sans subtilité.
La guerre n'épargne personne et les jeux de pouvoirs, d'alliance et les batailles sont vraiment ultra présents dans ce tome. La guerre contre les chtonniens est presque oubliée, du moins mise en second plan.

Le gros bouleversement que je n'attendais pas du tout arrive à la fin du tome. Connaissant l'auteur je me doutait qu'il allait se passer quelque chose, mais je n'avais pas du tout anticipé que cela viendrait de ce coté la, il a bien sur m'embrouiller.
Plusieurs personnages meurent, dont pas mal de principaux, ou du moins importants dans ce tome. Je suis assez triste mais aussi estomaquée par le retournement de situation.
Au final la situation est plus sombre que jamais, je n'ai pas du tout idée d'où tout cela peut nous mener car le changement change tout dans la position des pions du grand jeu qui se joue dans le monde et donc j'ai vraiment hâte que le suivant arriver pour savoir la suite !

17/20

par lianne80

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode