Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Emilie-337 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Sur le fil Sur le fil
Estelle Maskame   
Alors, par où commencer ?

Personnellement je n'ai pas été à fond dans ce livre. J'étais très heureuse de découvrir qu'Estelle Maskame avait écrit un nouveau bouquin car j'avais aimé sa trilogie "Did i mention". Mais ce livre ne m'a pas autant plu que ces derniers.

Parlons d'abord de l'héroïne Mackenzie. Cette fille vie avec sa mère qui est alcoolique suite à une fausse couche, son père qui ne fait rien pour aider sa femme qui s'enferme dans l'alcoolisme parce qu'il comprend qu'elle puisse se détruire, et bien sur Mackenzie qui n'ose rien dire car elle a peur de faire souffrir sa mère. Un jour, une de ses proches amies ( qui a accessoirement un frère jumeau avec qui Kenzie flirt ) perd ses parents dans un accident de voiture. Mackenzie prend peur car elle ne sait pas comment réagir. Elle décide donc de s'éloigner de ses amis et de les laisser dans leur souffrance car elle a peur de ne pas savoir quoi leur dire, ni comment réagir. Elle va aller jusqu’à demander à ses deux potes de ne pas leur parler non plus, pour lui éviter cette gêne. Sérieusement !! Qui fait ça ?

Jaden qui a perdu ses parents reste toujours aussi positive, et essaie d'aller de l'avant car même si c'est dur, il comprend qu'il doit continuer à faire sa vie et à être heureux comme ses parents l'auraient voulu. J'ai plutôt aimé ce type. Il était doux, gentil, intelligent, calme. Et ça change des bouquins que j'affectionne, où le héros est anti social et complètement détraqué et passe son temps à taper sur tout ce qui bouge (ou à coucher avec). Il m'a touché.

MAIS ce livre est une connerie. Quel être humain décide de laisser tomber ses potes suite aux décès de leurs parents parce qu'il a peur de ne pas savoir quoi dire, comment réagir ou parce qu'il a peur qu'ils ne deviennent plus jamais heureux ? Qu'ils aient changés ? La meuf sa mère à fait une fausse couche, je comprends que ça peut briser quelqu'un mais de là à devenir alcoolique, je trouve ça un peu poussé. Encore plus poussé sachant que cette femme à déjà une fille. J'ai trouvé ça vraiment trop débile quoi. Ensuite quand Kenzie décide qu'enfin elle est prête à aller se faire pardonner, bien sur le mec qui a des sentiments pour elle l'accueil les bras ouverts.

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête d'Estelle Maskame quand elle écrivait ce livre, mais ça m'a vraiment énervé. Son héroïne est pourrie, elle est nulle. Elle aurait du trouver une autre intrigue pour cette histoire parce que franchement c'était n'importe quoi.

Je ne sais pas s'il y aura un deuxième tome vue la fin, mais honnêtement s'il y en a un, je ne pense pas que je le lirais.

par danao
Pretty Dead Girls Pretty Dead Girls
Monica Murphy   
Alors. Le nombre de fois où j'ai levé les yeux au ciel en lisant ce livre est assez effarant. Et ça, c'est plutôt mauvais signe. Donc un conseil: vous pouvez certainement vous passer de lire ce livre, il est fade à souhait.

1. L'écriture est d'une naïveté horripilante, je ne sais pas comment le formuler autrement. On dirait vraiment que l'auteure nous prend pour des enfants, à détailler et appuyer chaque élément, il n'y aucune subtilité.
2. Pendant la première moitié du roman, je me suis clairement faite chier, excusez-moi du vocabulaire, mais il n'y a pas d'autre mot. J'ai lutté pour passer à la deuxième partie, légèrement plus attrayante, avec pour unique raison la petite romance distrayante de Cass et Penny, qui met enfin plus en lumière Cass (même si elle est totalement incohérente).
3. Les personnages sont tous plus fades les uns que les autres, mais ne vous inquiétez pas, Penny remporte quand même la palme d'or. Aucune consistance, ni profondeur, et absolument insupportable avec cette obsession pour les Cygnes blancs, dont elle sait bien qu'elles sont toutes plus faux-cul les unes que les autres et que, comme elle le dit elle-même, ce n'est qu'un club de snobs bon uniquement à faire joli sur les dossiers. Alors lui prêter un quelconque intérêt réel pour des actions bénévoles, laissez-moi rire. De même, elle a beau dire qu'elle est mal à cause de la mort de ses amies, mais que dalle, elle continue sa petite vie sans problème, pas si traumatisée que ça. Pareil, les parents n'ont pas l'air de s'inquiéter que toutes les amies de leur fille tombent une à une comme des mouches, tout comme le lycée ou même la police, qui ne penserait certainement pas à faire protéger celles qui semblent être la cible du tueur. Le comportement des personnages est incohérent, la police caricaturée en des inspecteurs incompétents et inactifs, aucune étude pour déterminer des liens entre les modes d'actions du tueur. Pourtant il existe des choses intéressantes à faire comme un profil du tueur (corpulence, psychologie, ou même établir l'emploi du temps des suspects pour vérifier qu'ils pouvaient être présents!) ne serait-ce qu'avec la façon dont les filles ont été tuées.
4. Le seul digne d'une once d'intérêt est Cass mais uniquement à la fin, [spoiler]avec les révélations qu'il fait sur son rôle de dealer (sérieusement, Penny fréquente ces meufs depuis la maternelle, connait les rumeurs et va à leurs soirées, comment se fait-il qu'elle n'ait rien entendu sur Cass avant?)[/spoiler]. Le reste n'est que stéréotypes et malaise[spoiler] (le mec lui envoie des messages anonymes à propos de ses potes et du meurtre, il lui répète sans cesse qu'il la connait mieux qu'elle ne le pense, elle le soupçonne presque depuis le début d'être le tueur de ses AMIES, mais no stress, tout ce qu'elle retient c'est qu'il est quand même trop beau et mystérieux, ouuuuuh). De plus, comment croire que c'est le tueur quand dans les chapitres du tueur, on voit que c'est une femme.[/spoiler]
5. L'intrigue. Sérieusement, ce dénouement... J'ai pas les mots. Plus bateau tu meurs. [spoiler]La pauvre fille harcelée qui revient se venger, on la voit presque pas, rien n'est montré d'elle à part à la fin, comment trouver ça crédible une seule seconde! Le seul élément contre elle est qu'elle a rejoint une fois Penny sur le parking quand elle était seule.[/spoiler] Et ce qui permet à Penny de la démasquer, c'est une blague! [spoiler]La meuf la fixe sur des photos, non mais elle aurait pas remarqué avant que Maggie avait un comportement chelou?? Surtout quand t'es plus ou moins menacée de mort et que toutes tes amies sont assassinées les unes après les autres, t'as toutes les raisons de devenir parano et donc de détecter un comportement comme celui-là plus tôt que ça![/spoiler] Et puis surtout, il y avait tellement de personnages qui auraient été plus intéressants à exploiter en tant que tueur que [spoiler]Maggie: Peyton, par exemple! Pourquoi pas une ancienne reine de lycée partie à la dérive à l'université, en manque de popularité et de petits jeux sournois, qui veut reprendre la main sur ce qui ne lui appartient plus et qui, jalouse depuis toujours de sa sœur, veut saper ce qu'elle lui a légué à contre cœur... Ou même la mère de Penny, femme délaissée par sa famille, qui voit ses filles régner sur les autres comme elle ne l'a jamais fait, et l'exclure peu à peu de leur vie, au profit de ces fameux Cygnes Blancs qui lui volent ses filles et lui rappellent un passé douloureux. La dépression et les somnifères qu'elle prend la mène à un dédoublement de la personnalité mettant en acte la rancœur et haine grandissantes à l'égard de l'envol naturel de ses filles, voire une jalousie féroce envers celles qui les accaparent. Ou encore la grand-mère de Cass, qui a l'air complètement tarée et bipolaire. [/spoiler]J'extrapole totalement, mais franchement, tout mais pas [spoiler]Maggie[/spoiler], sortie de nul part et arrivant comme une fleur pour se présenter comme le tueur idéal, censé être si malin ( d'ailleurs, c'est tellement peu approfondi...).

Enfin bon, très clairement, entre ma lutte pour finir ce livre, et mon horripilation face à cette intrigue tout simplement nulle, en passant par ces personnages inutiles et inintéressants, ce n'est pas un livre que je recommande, du tout. Et pourtant, c'est rare.

par Y555
Pour t'avoir Pour t'avoir
Shirley L.B.   
https://lmedml.com/2017/08/23/pour-tavoir-shirley-l-b/

[Pour t’avoir] est un roman très surprenant, le résumé nous laisse présager un beau moment de lecture, une romance en zone de guerre, mais cette histoire c’est bien plus que cela.

L’auteure nous plonge dans une fiction qui s’inspire de notre réalité, ce qui donne un aspect grave au récit. J’ai trouvé ce côté très intéressant, car elle sensibilise les lecteurs à des sujets d’actualité qui retransmettent un savoir. On se sent davantage investi dans l’intrigue et dans l’histoire que vont vivre Gaëlle et Austin.

Revenons un peu sur l’histoire. Gaëlle est une jeune femme née avec une cuillère en or dans la bouche, elle est exécrable, hautaine, arrogante et je vous avoue qu’au début je me suis dit que j’allais la détester… Mais on rentre très vite dans le vif du sujet, Gaëlle va devoir se rendre au Mali pour être bénévole pour une cause humanitaire. Cette décision a été prise par son père qui en a marre du petit caractère de sa fille, avec ce voyage il espère que cela va lui mettre un peu de plomb dans la tête. Sur place, Gaëlle va faire la rencontre d’Austin, un casque bleu. Il sera le responsable du groupe humanitaire. Austin comprend très vite que cette Gaëlle va lui apporter des ennuis, il a très vite cerné la jeune femme et il ne connaît que trop bien ce genre d’attitude. Mais peuvent-ils s’aimer ? L’amour a-t-il sa place quand le chaos ambiant rythme la vie des soldats et des civils ?

J’ai passé un agréable moment avec ce roman, la romance se mêle très bien dans le contexte de l’histoire, cependant le format court rend le rythme assez soutenu et le développement de la romance un peu trop rapide à mon goût. Mais je pense que c’était un choix de l’auteure que d’insérer son histoire d’amour dans un milieu réel et très bien maîtrisé. Car Ashley L.B. n’a rien écrit au hasard, on sent bien le travail de recherche, elle ne nous livre pas des informations au hasard, elle a utilisé à bon escient l’actualité de notre pays mais aussi celle du Mali. Elle met en lumière les conditions de travail des casques bleus, mais aussi la réalité effrayante qui se joue dans ses pays qui connaissent la guerre. J’ai eu le ventre noué à certains moments, tellement les sujets exploités sont poignants. Dans tout ce contexte de guerre, nos personnages vont se découvrir, s’attacher et se dévoiler. Gaëlle, cette pimbêche arriviste va se trouver elle-même, elle va vraiment se remettre en question, les jours qu’elle va passer au Mali vont lui montrer la vraie « vie », celle qui vaut le coup d’être vécue. Elle va voir les pires côtés de l’humanité, ce que les hommes sont capables de faire en temps de guerre. Ce voyage va marquer un tournant dans sa vie. Austin, quant à lui est un héros avec un grand « H ». Il dédie sa vie à son pays, mais son histoire est elle aussi très percutante. C’est un homme qui est concentré dans ce qu’il fait, son choix de vie est d’une importance capitale pour lui, comment pourrait-il s’attacher à quelqu’un alors qu’il met sa vie en danger chaque jour que Dieu fait ? J’ai trouvé cet homme très intéressant, il dégage un magnétisme irrésistible. C’est vraiment l’archétype même du soldat qui voue sa vie au combat. Mais Gaëlle va percer sa carapace et se frayer un chemin jusqu’à son cœur. Mais Austin acceptera-t-il de la laisser entrer ?

L’intrigue s’étoffe grâce à tous les personnages secondaires qui portent cette histoire fièrement. Complètement immergée dans l’histoire, on apprécie certains, lorsque l’on dénigre les autres. L’auteure nous pousse à vouloir voir au-delà des apparences. Elle met à nu les émotions de tous les protagonistes, les mettant dans des situations périlleuses. Les rebondissements s’enchaînent pour donner naissance à un complot d’une grande envergure, où l’on finit par douter de tout et de tout le monde. Je ne m’attendais pas du tout à être embarquée dans un scénario bourré d’action et de réflexion. C’était une bonne surprise.

La dynamique de la romance est agréable, même si tout s’enchaîne rapidement, les sentiments sont là, intenses, amplifiés par le contexte particulier de l’histoire. On s’attache à nos héros, on vit les épreuves avec eux.

La plume de Shirley L.B. a sa propre identité, elle est douée pour la mise en scène et elle a choisi de défendre des causes qui lui tiennent à cœur, cela se sent, cela permet aussi aux lecteurs de ne pas oublier ce qu’il se passe dans les pays en guerre. Mais aussi de ne pas oublier que nous aussi en France nous ne sommes plus à l’abris du terrorisme.

En bref, ce roman aura été une belle surprise, je ne m’attendais pas du tout à un contenu aussi riche et aussi intense. L’auteure n’a pas écrit une romance à proprement parler, elle a défendu des causes qui lui tiennent à cœur en écrivant une fiction qui flirte énormément avec une réalité dont nous devons tous avoir conscience. Les thèmes abordés ne pourront que marquer les esprits. Et la romance, même si tout est un peu trop rapide, m’a énormément plu car nos personnages évoluent ensemble et nous démontrent que l’amour fait des miracles. Je vous recommande chaudement de découvrir cette military romance très originale.
Passionnément, à la folie, pas du tout Passionnément, à la folie, pas du tout
Margot Malmaison   
Très belle autobiographie et beaucoup de détails de son histoire avec maxence

par didy59
Our Last Days, Saison 2 Our Last Days, Saison 2
Twiny B.   
Après les mauvais jours, vient le beau temps, dit l’adage ! Aux dernières nouvelles, effondrée, Joss a touché le fond après la disparition de Bastien . Mais dans cette deuxième et ultime saison, Joss a repris des poils de la bête, elle paraît plus épanouie, plus heureuse et plus proche que jamais de son beau frère ! Y-a t-il idylle dans l’air ?
A quoi, ou à qui doit-elle sa renaissance, sa résurrection, et autant de bonheur, car il faut le dire, Joss est revenue de bien loin, dorénavant l’avenir lui appartient et lui tend les bras . Elle a tout ce qu’une femme a toujours désiré, une famille aimante, un bon boulot qu’elle adore et l’amour .
Mais le destin en a décidé autrement Il a distribué ses cartes et Joss a tiré la perdante !
Comment peut-on baigner dans le bonheur, un moment et tout perdre à un autre ?
Si vous voulez en savoir plus, vous savez quoi faire !
Dans ma dernière chronique Sur la saison 1, j’ai utilisé les mots : magnifique, sublime et autres équivalents, mais sur ce deuxième volet, vous m’excuserez mais je manque sacrément de vocabulaires qui pourraient transcrire mes sentiments envers cette beauté livresque .
Un torrent d’émotions, qui m’a donnée des bleus à l’âme, une boule dans la gorge mais pas que, un sentiment de pure satisfaction et de plénitude que ressent chaque lecteur au mot fin d’un excellent ouvrage.
Twiny, m’a baignée dans un halo de lumière après les ténèbres mais n’a pas hésité à m’y replonger par un final déchirant, attendrissant, et gorgé d’amour, un final qui a comblé toutes mes attentes .
Pour résumer, Our last day, est une Love Story comme j’aime . Twiny a utilisé des mots simples mais criants de vérité qui ont retenti jusqu’aux tréfonds de mon être .
Je m’agenouille devant autant de talent et autant de sensibilité, Bravo l’artiste.
Mya
Our Last Days, Saison 1 Our Last Days, Saison 1
Twiny B.   
Comment vous parler de cette pépite émotionnelle sans vous en dire trop … Hum cela va s'avérer vraiment difficile…

C'est l'histoire de Joss et Bastien… Et il ne faut absolument pas passer à côté !!!

Fin de la chronique lol

Non blague à part, faisons les choses au mieux…

La plume de Twiny –B étant une valeur sûre pour moi, j'ai une fois de plus commencé son roman sans en connaître le résumé ni le style. Ce fût une nouvelle fois une agréable surprise, qui m'a emportée dans un ascenseur émotionnel de dix mille étages.

Joss est serveuse dans un café. Ce petit bout de femme respire la joie de vivre, c'est un petit soleil qui illumine la vie de son entourage, mais aussi des clients du café dont un particulièrement, qui vient régulièrement s'asseoir en terrasse… Mystérious Man comme Joss et ses collègues aiment l'appeler. Pour qui vient-il ? Qui attend–t-il jour après jour ? Il se pourrait que ce soit un amour perdu comme l'aime se l'imaginer Joss, la grande romantique qu'elle est. Vivra-t-elle un jour le même conte de fée que ses héroïnes de roman qu'elle affectionne tant ? Peut-être, peut-être pas. Toujours est-il qu'en cette veille de vacances, un incident va la surprendre et bouleverser le reste de sa vie…

Tout commence par une histoire simple en apparence que l'on devine pleine de romantisme. Une histoire narrée dans un rythme très aérien qui nous emporte dès les premières pages, en nous propulsant malgré nous dans un thème délicat qui nous percute de plein fouet. On s'en retrouve très vite confronté au fil des pages et c'est une épée de Damoclès qui se tient au-dessus de notre lecture en créant une tension qui ne cesse de accroître. Pourtant, cela ne nous empêche en rien de nous délecter de la fabuleuse lecture nous offre l'auteur, avec cette merveilleuse romance qui dégage toute la profondeur d' un amour incommensurable.

Le coeur battant, on lit, on découvre, on rit, on pleure… de peine ? de frustration ? de joie ? Ce roman est à lui tout seul un panel d'émotions aux couleurs des sentiments que l'auteure d'écrit avec cette force et cette poigne qui nous retourne les tripes et nous bouleverse … mais aussi , qui nous nous fait rêver, aimer, croire et espérer…

On s'attache immédiatement à Joss et Bastien, mais aussi à tous les personnages secondaires qui apportent cette touche d'humanité profonde au sujet traité. Ce roman véhicule un message important et très touchant sur un thème tabou dont on se refuse de connaître mieux. Par peur ? Par lâcheté ? Peut-être même par indifférence… Toujours est-il que Twiny-B nous livre là une histoire écrite avec son âme et son coeur, une histoire d'amour qui défie les aprioris contre vent et marées où seule la loi du coeur prime.

Un roman qui nous montre avec optimisme que tout le monde a droit à son histoire, qu'importent les obstacles, il suffit d'être riche d'un amour profond porteur de tant d'espoir… Un amour qui peut aussi bien être fraternel, amical, familial, mais qui apporte tant au quotidien...

Merci Twiny-B pour cette belle histoire qui m'a valu plus d'une fois ressembler à un panda, mais qui m'a fait aussi fait vibrer au rythme de tes mots et d'une superbe playlist.

Un grand merci à Nisha Editions pour m'avoir permise une fois de plus de lire une telle pépite et qui rejoint les autres bébés de Twiny-B dans ma bibliothèque !


Lien : HTTPS://LESETOILESDESBIBLIOT..
Orion, Tome 2 : Les étoiles ne meurent jamais Orion, Tome 2 : Les étoiles ne meurent jamais
Battista Tarantini   
http://despagespoursenvoler.fr/new-romance/orion-tome-2-battista-tarantini.htm

Un deuxième tome encore plus bouleversant que le premier, comment Battista Tarantini a-t-elle réussi cette prouesse ?

J’ai adoré retrouver l’écriture de l’auteure, si poétique et si sublime. Je pourrais acheter tous les romans de l’auteure juste pour retrouver son écriture si particulière. L’auteure ne nous raconte pas simplement une histoire, elle nous la fait voir, nous la fait ressentir grâce à son écriture qui transcrit si bien les sentiments de ses personnages. Chaque mot, chaque phrase fait sens.

Je suis encore toute retournée par cette histoire si originale et si terrible. Du début à la fin, je me demandais ce qui allait se passer, rien ne laisser présager de la fin du roman. Je ne peux absolument pas faire de chronique détaillée car tout dans ce roman est suspense et je ne veux spoiler personne. Je peux simplement vous dire que j’ai trouvé cette histoire très originale : déjà, nous retrouvons le thème de la danse classique, thème relativement rare en littérature, ensuite, une partie de l’histoire se déroule au Japon, ce qui est également exceptionnel pour un roman occidental !

Suite sur le blog ! :)

par Moii_xD
Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles Orion, Tome 1 : Ainsi soient les étoiles
Battista Tarantini   
http://www.my-bo0ks.com/2019/01/orion-tome-1-ainsi-soient-les-etoiles-battista-tarantini.html

L'habit ne fait pas le moine, je le sais. Pourtant, lorsque j'ai découvert la couverture de ce premier tome d'Orion, j'ai su que je voulais découvrir son contenu. Une fois de plus, je vais aller à l'encontre des nombreux avis que j'ai vu passer dernièrement et vous dire pourquoi je n'ai pas aimé Orion, ainsi soient les étoiles car cela a été ma seconde grosse déception de l'année.

Avant ça, un bref résumé de l'histoire pour vous mettre dans l'ambiance du roman. Leonie alias Leo est danseuse depuis de nombreuses année touche enfin au but. Elle devient première ballerine à l'Opéra pour une représentation qu'elle a énormément travaillé. Toute sa vie se résume à la danse pourtant, lorsque le célèbre Orion débarque pour choisir sa nouvelle muse, et danseuse, tout se bouscule et entre eux une relation intense et étrange s'installe.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'avoue ne pas avoir été tant que ça emballée par le style de l'auteure, qui m'a paru assez brouillon et manquait de piquant pour rendre l'histoire captivante dès les premières lignes. Malheureusement, j'ai senti dès le début que cette lecture serait compliquée pour moi et que ma note allait en pâtir. Je ne m'étais pas trompée car plus j'avançais dans l'histoire et moins j'appréciais.

Tout d'abord, j'ai détesté Leo. A dire vrai je l'ai trouvé très immature, cruche à l'extrême et vraiment agaçante. Elle m'a d'ailleurs rappelé une certaine Ana (cf : Cinquantes nuances de Grey) alors étant donné que je n'ai pas aimé ce dernier, la cohabitation entre elle et moi s'est assez mal passée. Elle est molle et se laisse totalement manipuler et façonner par Orion. Vous l'aurez compris, sa personnalité s'efface totalement, telle une page blanche à réécrire.

De son côté Orion, bien que mystérieux et passionné par son travail, je lui accorde ce point m'a déplu de A à Z. Non vraiment il est quasiment tout ce que je n'aime pas dans les personnages masculins. Il est possessif à l'extrême, un brin manipulateur, parce que quand il veut, il obtient, quitte à faire des choses pas très correctes pour y arriver. Et puis bien sur, il ne pense qu'au cul, et ça, c'est le cerise sur le gâteau. Une vierge à déflorer, SUPER, réglons ça rapidement histoire de passer à autre chose. Et alors pour couronner le tout, il est comme le cliché du français que l'on aperçoit souvent dans les romans américains (je pense notamment au second tome de Calendar Girl avec Alec) et j'avoue ne pas avoir compris, puisqu'il s'agit d'un roman français... Alors certes, cela se passe en Australie mais quand même. J'aurais aimé éviter ces clichés du type qui ne pense qu'au sexe et dont les tiques verbales sont répétitives pour bien montrer qu'il est français. On s'abstiendra de sa relation spéciale qu'il a avec Claudia, parce que là aussi j'ai été "dégoûtée" de ce que je lisais...

L'histoire en elle-même avait tout pour me plaire, car déjà très jeune, les seuls romans que je lisais étaient sur la Danse, et j'avais vraiment hâte de me plonger dans Orion pour ces mêmes raisons. Un roman qui n'épargne pas le lecteur, qui montre l'envers du décor d'une ballerine, des dérives mais aussi la beauté des représentations. Je lui accorde donc ce point, un univers qui peut captiver le lecteur.

En revanche, pour ma part, ça ne l'a pas fait. Principalement à cause des personnages que j'ai tout simplement détesté. Mais aussi par le rythme du roman, assez lent et pourtant trop rapide concernant la relation Leo/Orion. Dans ces circonstances, il est difficile d'apprécier sa lecture. Je m'arrêterai donc là et laisse la suite à ceux qui ont apprécié ce premier tome.

par Carole94P
On se retrouvera On se retrouvera
Laëtitia Milot   
Une histoire horrible très bien écrite et décrite. Les interrogations nous tiennent en halène tout le long du livre.
J'ai apprécié cette lecture car c'était vraiment poignant. Je mettrais un bémol quand même pour la fin. Je trouve pas sympa de laisser une interrogation pour finir.

par TESSA974
Nous deux à l'infini Nous deux à l'infini
Fleur Hana   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/03/behind-dreams-1-nous-deux-linfini-fleur.html

Ok alors essayons de replacer les choses correctement avant de commencer :
1.Je suis fan de Fleur Hana (juste méga fan mais elle le sait déjà)
2.Feeling Good est mon graal (et elle le sait aussi)
3.Je connais la version originale de Dante et Lola lorsque leur novella était sortie dans Golden Boys avec le joli petit cul en couverture.

Donc forcément lorsque j’ai appris que j’allais pouvoir revivre leur histoire en version totalement remaniée et surtout en tome complet forcément j’ai fait la danse de la joie. Parce que même si on déteste Dante dans Feeling Good, on a juste envie de connaître ce sexy man et surtout de comprendre pourquoi c’est clairement un sale type (enfin savoir plus en détails pour le coup le concernant). Et du coup, là vous vous rendez compte que peut-être vous devriez avoir lu FG. Et bien je dirais que non car l’histoire se suffit à elle-même. Après si vous avez besoin d’un complément d’informations, ça ne coûte rien.

Enfin voilà, le beau Dante est là en version Technicolor, ou peut-être que je devrais utiliser ce terme pour Lola qui est vraiment incontrôlable. En tout cas, Fleur nous en met plein la vue et c’est toujours un grand moment.

Elle a cette capacité à me faire entrer dans son histoire en un clin d’œil. J’aime la façon dont elle fait vivre ses personnages : avec beaucoup d’authenticité, de passion. J’arrive toujours à me projeter lorsqu’elle écrit.
Pour certains romans, on se contente d’imaginer ce que ça pourrait être de vivre dans le cœur d’un roman. Pour ceux de Fleur, on a plutôt l’impression de vivre une tranche de vie, mais la vraie vie pas un fantasme.

Dante est un homme blasé, il a arrêté de ressentir quoi que ce soit depuis le jour où il est tombé de son petit nuage. Il n’obtient de satisfaction aujourd’hui qu’à travers ses métiers. Jusqu’à ce que Lola vienne mettre un bazar monstre. Lola est une petite furie qui adore bouleverser son petit monde. Mais elle a surtout envie d’avoir enfin Dante.

On ne peut qu’être touché par Dante, que rire des idioties de Lola et tourné les pages le plus vite possible pour suivre toutes les erreurs qu’ils vont faire l’un et l’autre. C’est vivant, rafraîchissant et tellement sensuel.

Dante et Lola valent vraiment le détour et j’espère qu’on aura très vite Matt, Benj et Yo. Parce qu’ils valent aussi le pesant d’or.