Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de emilie0612 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Confessions d'une accro du shopping Confessions d'une accro du shopping
Sophie Kinsella   
Un livre spéciale filles (mais pasintrdit aux garçons non plus) qui détend et permet de passer un bon moment sans se casser la tête. Le film était pas mal du tout mais évidemment le livre apporte toujours une petite touche qu'on ne retrouve pas à l'adaptation sur écran.
Pas le roman le plus original du moment mais je le conseille ;)

par emy27
Les Chasseurs d'Âmes, Tome 1 : Destinés Les Chasseurs d'Âmes, Tome 1 : Destinés
Alyson Noël   
http://wandering-world.skyrock.com/3145396800-Les-Chasseurs-d-Ames-Tome-1-Destines.html

J'attendais, avec la saga Les Chasseurs d'Âmes, de découvrir Alyson Noël sous un nouveau jour. Je comptais énormément sur Destinés pour changer ma vision de son écriture et de ses histoires en général. Malheureusement, aucune de mes attentes ne s'est vue être comblée. Destinés reste dans la même veine que la précédente série de l'auteure, Éternels, de par de nombreux aspects : c'est un récit très moyen, avec énormément de longueurs, un monde qui pourrait être intéressant mais beaucoup trop complexe, des personnages auxquels on ne s'attache pas, et des rebondissements beaucoup trop simplistes.
Un peu à l'image de Ever dans Éternels, j'ai beaucoup aimé le personnage de Daire dans Destinés... Du moins au début. En effet, les premiers chapitres sont, malgré tout, très sympathiques. J'ai bien aimé découvrir l'héroïne principale, sa vie faite de voyages, de rencontres avec des grandes stars du cinéma, et tous les éléments surnaturels auxquels elle doit faire face pratiquement quotidiennement. Ses visions - enfin, ses cauchemars - peuplées de têtes coupées, d'étranges lumières blanches et de corbeaux m'ont, au départ, beaucoup plu. Pour tout vous dire, j'étais même plutôt confiant quant à la suite de l'histoire. Je me disais que si le rythme restait le même, je pourrais bien reconsidérer mon jugement sur Alyson Noël. Daire m'a semblé être très intelligente, humble, sûre d'elle tout en laissant transparaître ses failles, et très amusante à suivre.
Par ailleurs, j'ai également beaucoup apprécié, et ce tout au long du livre, sa relation avec sa mère, Jennika et le lien très puissant avec sa grand-mère, Paloma. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais Daire a su me toucher à chaque dialogue avec Jennika. Il y a beaucoup de non-dits entre elles, et chaque mot est lourd de sens. Même si Daire reste très enquiquinante et lourde par moment, elle et Jennika m'ont touché. Même chose avec Paloma, d'ailleurs. Cette grand-mère m'a fait sourire et m'a ému, et j'adorerais que les miennes me racontent de telles légendes et histoires qui s'avéreraient, en fait, être vraies...
En parlant de l'univers, j'en profite pour vous dire que, lui aussi, il m'a plu dans les premières pages. En effet, les premières révélations sont assez intéressantes pour nous donner envie d'en savoir plus, et d'aller encore plus loin dans notre lecture. Le monde chamanique décrit par Alyson Noël est vraiment intrigant au premier abord, et je me suis dit qu'il était beaucoup plus passionnant que celui des immortels dans Éternels. Bref, au départ, l'histoire avait l'air tout de même assez convaincante. Sauf qu'il y a un gros "mais"...
Voyez-vous, Alyson Noël n'a pas hésité à emprunter un chemin très dangereux, et qui est complétement rébarbatif à mes yeux : celui des longues descriptions. Attention, je ne suis pas du tout en train de dire qu'il me faut des romans qui ne contiennent que des dialogues mais, là, un peu plus d'échanges n'auraient pas été de trop. L'auteure nous offre des pages entières sans aucun tiret ni aucune parole. Pour tout vous dire, je crois qu'il n'y a pas une page pour laquelle je n'ai pas sauté quelques paragraphes. L'intrigue stagne beaucoup, et on tourne rapidement en rond : Daire qui est perdue, Daire qui retrouve force et courage, Daire qui a peur, Daire qui est sûre d'elle, Daire qui est perdue, Daire qui retrouve force et courage... Bref, très rapidement, on s'ennuie. Pire encore, j'ai totalement perdu l'attachement qui avait vu le jour avec elle. A la fin du livre, je me fichais complètement de ce qui pouvait lui arriver. Ses réactions deviennent de plus en plus enfantines et imprévisibles. Même dans ses démonstrations de courage et d'amour, elle s'est mise à m'agacer.
Et c'est loin d'être tout ! Niveau coups de théâtre, ce livre est une énorme blague ambulante. Les rebondissements sont beaucoup trop simples, et nos questions trouvent leurs réponses bien trop facilement. Devant toutes les facilités que l'auteure s'est accordée, je suis resté complètement sur les fesses. Et vas-y que je fais découvrir toute l'histoire à des personnages secondaires en un claquement de doigt, que Daire et ses prétendants amoureux se connaissent et se parlent comme si tout était normal, et que les révélations coulaient de source. Non non non et non ! Mais qu'est-ce que c'est que ça ? A ce compte-là, l'auteure n'avait qu'à nous écrire chaque mystère sous forme d'une question et à nous écrire la réponse juste après. Tous les bons éléments qui nous sont offerts au départ se voient être réduits à l'état de simples faits divers, comme si tout était normal et allait de soi. Bref, grosse déception de ce côté-là.
C'est sans parler de la romance, qui m'a juste semblé grotesque et illogique. Voyez-vous, Daire rêve sans cesse de deux beaux jeunes hommes, l'un gentil et l'autre méchant. Et elle se demande sans arrêt si elle pourra vraiment faire confiance au gentil lorsqu'elle le rencontrera. Au secours. Ils vont donc tous les trois se rencontrer, comme ça, pouf, et les sentiments de chacun vont s'enflammer... Non mais oh, on va où là ? L'histoire d'amour entre Dace et Daire ne m'a pas touché du tout, et j'ai trouvé que leur relation se mettait en place d'une manière bien trop brusque et rapide pour être cohérente et convaincante. C'est du grand n'importe quoi. Concernant Cade, le frère de Dace, ce n'est guère mieux. Un coup Daire joue avec lui, puis l'autre elle le déteste. Puis il ne m'a pas semblé si effrayant ou méchant que ça... Tsssssst, je me rends-compte en écrivant mon avis que j'ai vraiment détesté ces protagonistes, ainsi que l'horrible romance entre Daire et Dace.
La conclusion de Destinés m'a totalement perdu, et je dois bien avouer que je n'y ai pratiquement rien compris. Tout ça pour ça ? Je pensais que les enjeux étaient quand même beaucoup plus grands... Là, j'ai l'impression que l'auteure a tout fait pour en rajouter un maximum et pour faire passer Daire pour une martyre, alors qu'en fait la fin de l'intrigue est toute bête. Puis les dernières lignes m'ont laissé un goût étrange dans la bouche, comme si je comprenais seulement maintenant que, en fait, l'histoire était réservée à de plus jeunes lecteurs que moi. Je ne saurai pas décrire exactement cette sensation, mais je crois qu'elle s'avère être vraie. Destinés n'était absolument pas fait pour moi.
En résumé, ce premier tome de la saga Les Chasseurs d'Âmes m'a totalement déplu, et je ne pense vraiment pas en lire la suite. Même si, au départ, l'histoire est prenante et pose de bonnes bases pour la suite de l'intrigue, le rythme et l'ambiance prennent rapidement une toute autre tournure, et nous plongeons au cœur d'une histoire bien trop simpliste et bien trop brouillon. Alyson Noël nous livre un univers charmant au premier abord, mais qui devient bien trop complexe et dont toutes les explications ne nous sont pas fournies. Par ailleurs, l'espèce de triangle amoureux entre Daire, Dace et Cade ne m'a pas convaincu du tout. Une lecture qui ne m'aura malheureusement pas permis de revoir mon point de vue sur les écrits de cette auteure qu'il va me falloir, je pense, éviter à partir de maintenant. Je conseillerai ce roman à de plus jeunes lecteurs comme dit précédemment, parce que pour du YA, c'est vraiment très très moyen.

par Jordan
Germinal Germinal
Émile Zola   
Émile Zola est un génie des mots, qui n'est pas à la porté de tout lecteur. Je suis contente d'avoir pu apprécier ce livre, car il aide vraiment à comprendre beaucoup de choses sur l'histoire.

par Zélyie
L'Empire des anges L'Empire des anges
Bernard Werber   
La suite du légendaire "Les Thanatonautes", il y a tout de même un génie indéniable chez Werber, un génie orienté vers l'éducation de ses compères humain, sous le prétexte d'une histoire toujours bien ficelée et passionnante, ses livres sont toujours une mine de de réflexion, observations et leçon de vies, l'Empire des anges en est encore un exemple, du terre à terre au mysticisme le plus poussé, Bernard Werber nous emmène dans ce livre tantôt dans les bas fonds de l'humanité, tantôt au à l'autre bout de l'univers, en passant par le paradis !

par miracl
L'invité de la dernière heure L'invité de la dernière heure
Charlotte Link   
Mais que d'intrigues dans se livrent!
Accablé de chagrin par la perte d'être chère à son cœur. notre chère Rébecca croit pouvoir se reposer en partant loin de tout son chagrin !
Et bien non ?
Il va lui arriver des tas ennuie chut je vous conseille de le lire il est excellent bien écrit avec tout pour passer un bon moment tranquillou dans votre canapé ou autres...
Cul et chemise Cul et chemise
Robyn Sisman   
Le ton est assez agréable, bien écrit. L'auteur a su nous faire découvrir les personnages et nous les rendre sympathiques malgré leur (nombreux) défauts... Une comédie romantique ultra-légère, aux dialogues vifs et percutants…dommage que « tout » soit un peu prévisible dans cette histoire. J’ai trouver certains passage inutilement long…et cette histoire méritait-elle vraiment ses 414 pages?

Une passion fauve Une passion fauve
Françoise Bourdin   
Après la premier guerre mondiale, le cirque Károly est sur le déclin et toute la famille de Vilmos quitte la Hongrie pour des jours meilleurs. Ils s'installent à Madrid et Bérill, la fille de la famille fait sensation dans un numéro de dressage de fauves. Tomas, jeune banquier Irlandais n'a d'yeux que pour elle et essaye, tant bien que mal de la séduire. Mais Bérill ne veut pas de lui jusqu'au jour où un terrible accident lui retire tous projets d'avenir dans le milieu du cirque...
J'ai dévoré le premier volet de cette saga familiale avec beaucoup de bonheur. Comme toujours chez Françoise Bourdin, les personnages nous entraînent dans leurs chemins de vie. C'est d'ailleurs, pour moi, la première histoire de cette auteure, qui se passe sur plusieurs générations. On suit donc les événements qui ont marqués notre histoire à travers la vie d'une famille. Le projet de Hugh à la fin du livre m'a aussi rappelé le Zoo visité l'année dernière dont je garde un bon souvenir. Vite, la suite.

par Val88
Dans le silence de l'aube Dans le silence de l'aube
Françoise Bourdin   
J'ai toujours autant de plaisir à lire un livre de Françoise Bourdin et toujours une petite pointe de tristesse et de déception lorsque l'histoire s'achéve. Dans ce livre "Dans le silence de l'aube" nous suivons la vie d'Axelle Montgomery, entraîneur de chevaux de course qui a succédé à la direction de l'écurie familiale depuis que son grand-pére, Bénédic, est en fauteuil roulant. Moi qui ne suis pas spécialement attirée par le milieu équin, j'ai été transportée par cette magnifique histoire de famille. On sent bien que l'auteur a une vraie passion pour les chevaux.

par Val88
Da Vinci Code Da Vinci Code
Dan Brown   
J'ai bien aimé cette course poursuite dans les rues de Paris et de Londres, j'ai aimé aussi tout cette histoire autour de la religion catholique et tous les secrets caché par l'histoire, j'ai trouvé ça vraiment passionnant.

J'ai tout aimé je pense, du début à la fin, un roman vraiment réussi malgré toutes les polémiques qu'il a engendré.

Les personnages ont été réussi, la description aussi, on aurait cru être carrément dans le livre.

Vraiment une réussite !
Une seconde chance Une seconde chance
Mary Higgins Clark   
Un peu long au demarrage. Par contre j'ai bian aimé le mystère qui plane autour de la disparition subite de l'homme d'affaire véreux et sa société douteuse.
Bon livre

par sylvain