Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Emilie237 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Maison de Bernarda Alba La Maison de Bernarda Alba
Federico Garcia Lorca   
je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en commençant cette pièce de théâtre, sinon qu'elle devait tourner autour de thématiques comme la tradition et l'honneur, la violence etc.
Ma lecture fut au début un peu difficile, surtout que j'avais du mal à assimiler le caractère de chaque personnage, étant donné que Bernarda a cinq filles et que chacune a un caractère très différent : Martirio, Adela, Amelia, Magdalena et Angustias (je crois). M'étant peu à peu habituée au vocabulaire, on ne peut pas vraiment dire que j'aie vraiment aimé le premier acte (en fait, je ne sais juste pas du tout ce qui a pu me passé par la tête à ce moment-là), mais les actes deux et trois ont fait évolué mon ressenti : j'ai été très agréablement surprise. En effet sans m'en rendre compte la tension à la fin de l'acte deux a augmenté d'un coup et j'ai été happée par l'histoire. La fin est tout simplement explosive, j'ai aimé l'idée, l'auteur la met très bien en scène, c'est-à-dire en nous la faisant déduire.

A part ça, je n'ai pas ressenti de réel attachement pour les personnages, tout d'abord parce qu'il s'agit d'une pièce de théâtre (donc plus court, moins d'explications sur les actes), et que ce livre a une volonté, en quelque sorte, de témoignage, de vrai. C'est une ouvre universelle qui met en scène des personnages réalistes, l'auteur ne visait pas l'attachement du public. Une fois que j'ai étudié cette pièce en cours, je l'ai trouvée encore plus impressionnante, d'une part car il ne s'agissait que du brouillon de l'auteur, et d'autre part parce que notre analyse collective a permit de mettre en lumière certaines choses qui m'avaient échappées, comme le rôle important que tiennent l'espace et les couleurs dans cette œuvre.
Au final, je trouve cette œuvre un peu malsaine/étrange, mais j'ai franchement bien aimé, d'autant plus que je n'en attendais pas grand chose ! Si vous voulez découvrir la littérature espagnole, il me semble que cette pièce de théâtre est un incontournable.

Et le lire en espagnol ? J'ai au début été un peu désorientée, mais après l'aide de Reverso/dictionnaire, on se rend conte que certains mots reviennent assez souvent (tels que : le deuil, bâton, éventail, bord de mer...) ça permet d'acquérir un peu plus de vocabulaire. Ce livre est plutôt riche en structures, notamment l'impératif (forcément, vu le contexte !). Je dirais qu'il faut au moins le niveau B1 ; il s'agit d'une lecture enrichissante.

par nilale
Un pedigree Un pedigree
Patrick Modiano   
Comme on peut le constater, l'ouvrage dans la collection Folio de ce livre a pour couverture un jeune chien, tête légèrement penchée sur le côté, avec ses deux pattes de devant appuyées à une barrière où est accroché la pancarte "Attention chien méchant". Comme une provocation? Manque d'appartenance à une lignée bien définie? Peut-être les deux, parce que l'auteur ne l'est pas du tout {méchant, ni agressif dans ses propos concernant son récit familial}, mais aurait pu le devenir {méchant, sans limite}, soit comme un jeune chien fou sans laisse avec tout ce que cela comporte et peut comporter. En effet, il a grandi avec un vide affectif très prononcé du côté maternelle et un abandon - à la suite de la dernière rencontre mentionnée dans cet ouvrage - de son père dont la compagne ne l'a jamais accepté, qui a été donc en résumé la source de la rupture définitive à la suite d'une correspondance autoritaire du paternel, n'étant que la finalité du conflit affectif entre adulte et dont l'enfant en pâtit toujours.
Les Hirondelles de Kaboul Les Hirondelles de Kaboul
Yasmina Khadra   
Un geste atroce… et l’acte d’amour désespéré d’une de ces femmes qu’on appelle les « hirondelles de Kaboul ».
Désespéré, oisif, exténué, Mohsen erre dans Kaboul quand il est entouré par une foule qui s’apprête à lapider une femme adultère. Comme anesthésié par l’atmosphère hystérique qui le cerne, Mohsen va, lui aussi, balancer de toutes ses forces quelques pierres au visage de la femme enterrée jusqu’à la taille. Ce geste insensé va faire basculer le destin de tous les protagonistes dans la tragédie… jusqu’au sacrifice ultime – et vain – de Mussarat, cette femme qui donnera sa vie pour permettre à l’homme qu’elle aime de retrouver sa capacité d’aimer.

Un roman éblouissant par l’un des connaisseurs les plus lucides de la mentalité des intégristes musulmans.
Rarement un écrivain a su mettre au jour avec autant de clarté et de lucidité la complexité des comportements et des situations dans les sociétés musulmanes déchirées entre le féodalisme et la modernité. Yasmina Khadra réussit dans ce roman à peindre cette réalité de l’intérieur.
L'Imposture des mots L'Imposture des mots
Yasmina Khadra   
Une lecture intéressante dans laquelle on rentre dans l'intimité de l'auteur. Il nous dévoile à travers ce livre ses insomnies, sa dépression, ses doutes face à la critique et au monde de la littérature qui s'ouvre à lui... Car c'est aussi un duel entre l'ex commandant et l'écrivain qui a éclaté depuis la sortie de sin anonymat...

par marions
Germinal Germinal
Émile Zola   
Émile Zola est un génie des mots, qui n'est pas à la porté de tout lecteur. Je suis contente d'avoir pu apprécier ce livre, car il aide vraiment à comprendre beaucoup de choses sur l'histoire.

par Zélyie
Histoires extraordinaires Histoires extraordinaires
Edgar Allan Poe   
On frissone, on adore, c'est génial. Un style noir, mais pas malsain.
Le style est assez lourd, mais on ne changerait aucune phrase
Je conseille !

par Altanais
Nouvelles histoires extraordinaires Nouvelles histoires extraordinaires
Edgar Allan Poe   
Le fantastique et l'horreur à l'état brut...
Lu au collège (pour une de ses nouvelles) je l'ai personnellement lu en entier, car cet ouvrage est captivant, l'écriture fluide, l'horreur est savamment distillée...
Edgar Allan Poe réconcilie les amateurs de belles littératures et d'horreur.
A lire et à faire découvrir !

par Lilwen
Candide Candide
Voltaire   
Bien sur, c'est un livre à lire.
Bien sur qu'il est incontournable.
Mais désolée, je n'ai vraiment pas aimé !
J'ai eu l'impression de lire 5 fois les même chapitre, à quelques variantes près.
On lit le premier, un du milieu et le dernier chapitre et on a lu le livre !

par Gomette
Micromégas et autres contes Micromégas et autres contes
Voltaire   
Un très bon livre étudié cette année en 1ère S, court et agréable à lire.
L'histoire de Micromégas est particulièrement intéressante lors de son étude en classe.

par EmmaLeo
Si c'est un homme Si c'est un homme
Primo Levi   
Un livre bouleversant, qui montre la Shoah de l'intérieur.
Avant de le lire, je pensais que l'on m'avait déjà tout dit, ou presque sur la Shoah, mais j'ai découvert, en le lisant, que je ne savais presque rien, en fait.
Un témoignage à lire, pour ne pas répéter les erreurs du passé.

par Kato