Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Emino : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Summer Secret Summer Secret
Mag Maury   
Je n’ai plus à vous présenter Mag Maury ni à vous convaincre à lire ses romances. Cette jeune auteure s’est très vite imposée dans le monde de l’écriture pas seulement pour sa gentillesse et sa discrétion, mais aussi par sa plume talentueuse qui fait palpiter nos cœurs. À chacune de ses annonces sorties, je suis fébrile de découvrir le genre de l’histoire qu’elle nous proposera cette fois-ci et à chaque fois, je suis transportée par son univers captivant. Si elles ont un dénominateur commun, à savoir l’amour et ses méandres bien mystérieux, chacune a son propre impact sur nos émotions. Quatre romans pour Mag Maury, quatre magnifiques histoires véhiculant de beaux messages, de beaux sentiments et des émotions à fleur de peau.

Il était une fois, Ariel, la petite sirène… Enfin l’histoire d’Ariel et d’Ambros, n’a rien d’un conte de fée. Mais cela y ressemble presque. Son caractère fort et bien trempé, sa persévérance, sa foi en l’avenir et sa pureté ont fait des miracles. Et ce n’est pas Ambros qui me contredirait sur ce coup-là. Leur première rencontre a fait des étincelles et depuis ce jour-là, ils n’ont pas arrêté de nous offrir des frissons, du rire, de la tristesse et beaucoup d’émotions. Une rencontre qui sera aussi bénéfique pour l’un que pour l’autre. Mais sera bien plus bienfaitrice pour Ambros qui ne croyait en rien depuis son enfance. Il a vécu presque toute son enfance en pensionnat, et n’a reçu aucune marque d’affection depuis le décès de sa mère. Il n’a eu aucune figure maternelle ni même paternelle pour le guider et lui apprendre ce que veut dire aimer, le sens de la famille. Sans la présence de sa nounou, il ne sait pas ce qu’il aurait advenu de lui … Et à cause de cela, sa vie n’était qu’un ramassis de déconnages sans fin. La colère l’habitait et lui collait à la peau comme un démon vengeur. Seul son séjour annuel à Comamore Summer Camp lui donnait une certaine stabilité et apaisait ses vieux démons.

Mais cette année, les vacances auront un goût particulier, un goût d’espoir après la résignation, un apaisement salvateur malgré le tumulte émotionnel qui l’habite et brouille son bon sens. Le goût addictif d’un ange qui lui réapprend à marcher droit, à dépasser ses peurs, à affronter la dure réalité que l’occulter dans des actes vides de sens, lui apprend à vivre et à aimer tout simplement… Elle lui a rendu aussi sa liberté, lui qui a toujours été sous le joug de la colère et d’émotions négatives.

Et l’aide est certainement mutuelle, car Ariel, ange soit-elle, elle n’est pas dénuée de quelques blessures que la vie lui a infligées. Dur d’essuyer l’une des leçons de la vie si jeune, sans séquelles… Dur de s’en relever.

Le Comamore Summer Camp abritera leur amitié, leur complicité toute nouvelle, leur amour, leurs projets pour s’en sortir, dépêtrer Ambros du piège qu’on lui a tendu… Bref, l’amour est né là où Ariel et Ambros ne l’attendaient pas. D’après la légende, le C.S.C. a déjà protégé, préservé et consolidé des amours par le passé et pourrait bien frapper encore une fois.

Comme je le disais ci-dessus, Mag Maury a aussi et encore frappé comme la foudre rendant mon cœur en tas de guimauves. Elle m’a fait fondre, fait rire, fait pleurer et encore rire… Elle nous a offert un amour passionnel et fusionnel qui agit puissamment sur nous comme une drogue. Un amour aussi sauvage que délicieux, aussi doux et addictif que le miel. Une passion aussi torride que le soleil d’été qui enflamme nos sens. Un transport total dans cette plongée en enfer de Ambros sauvé in-entremis par un ange.

L’auteure nous fait aussi don de soleil, des bouffées d’oxygène, de rires, d’amitié et de complicité, après tout c’est l’été et l’appel des vacances pour certaines d’entre nous a déjà sonné. Le récit est fluide, cohérent et n’est ni dénué de rebondissements ni de suspense. Les personnages sont attachants, certains nous font rire et d’autres, on n’a qu’une envie, de leur tordre le cou ! Une bonne dynamique et une énergie positive s’en dégagent faisant mouche et déclenchent le coup de cœur assurément.

Pour résumer Summer Secret en quelques mots, une magnifique histoire riche en émotions qui ne laissent pas indifférent. A ne surtout pas manquer !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse et à Mag Maury pour cette magnifique histoire qui s’ajoutera à ma collection coup de cœur !
Mya
Twisted Love, Tome 1 : Sous Influence Twisted Love, Tome 1 : Sous Influence
A. Meredith Walters   
"Sous influence" est une histoire originale qui traite d'un sujet d'actualité et sensible : la drogue, ses addictions et conséquences. Ce thème est central et n'est pas survolé, il nous plonge dans l'enfer de Maxx et je peux vous dire que nous ne ressortons pas indemnes de cette lecture !!

Ce roman est narré à double voix, celle d'Aubrey et Maxx, bien que le point de vue d'Aubrey soit beaucoup plus présent. (Maxx étant peut-être trop défoncé pour parler.)
Le roman commence fort puisque le prologue relate une scène finale du récit. Et OMG !! Lire un récit, sachant (plus ou moins) ce qu'il va arriver sans pouvoir pour autant l'empêcher, est une sensation horrible ! Ce sentiment d'impuissance gonfle et prend de l'ampleur au fil des pages et on ne peut que subir et serrer les dents.
C'est un roman très réaliste. Pas d'enrobage édulcoré, il nous montre sans fioritures et de façon très juste, les travers de cette merde qu'est la drogue. Nous plongeons sans filet au risque de nous prendre de violentes claques, dans cet univers glauque. C'est très intense car il nous pousse dans nos retranchements et nous incite à réfléchir sur la société actuelle et sur nos jugements souvent trop hâtifs. Comme nous voyons les deux faces du tableau, le côté "junkie" avec la narration de Maxx et le côté "sauveur - mais j'en prends plein ma gueule" avec celle d'Aubrey, le récit est d'autant plus profond et troublant !

J'ai rarement été autant secouée par un récit ! C'est le genre de livre qui reste gravé, qu'on n'oublie jamais !


par toutoun
Remember, Tome 1 Remember, Tome 1
Alexandra Gonzalez   
Pas convaincue par cette romance.
Déjà l'écriture est lourde, le rythme est parfois très lent, je me suis ennuyée plus d'une fois.
Plus de 100 pages redondantes auraient pu être évitées.
Cela traîne en longueur, on ressasse 100 fois les mêmes choses.
Quant aux personnages, bah, que dire? Une avalanche de sexe pour Reed justifiée par un passé douloureux, mais qui n'a pas eu d'effet sur moi.
C'était une surenchère incessante de trash, d'auto apitoiement, de sexe, violence et de non-sens.
Cara une girouette, larmoyante. Quant à Lucas, un drôle de mélange
Pour l'histoire en elle-même, c'est treeees long à démarrer!
Bien que dés le depart j'aie senti les virages, je les trouve très mal négociés.
J'ai levé les yeux au ciel plus d'une fois, consternée par les rebondissements prévisibles, cette repentance pénible et la plume !

En bref, une déception, tant dans l'écriture, les personnages que la romance.
À part la dernière page pour le rebondissement, cette lecture était plate, insipide, comptant sur la surenchère de trash pour la faire évoluer et j'en passe
Pas le courage d'entamer le 2...
On est loin de jeu d'acteur nettement meilleur !
Bonne lecture
Remember, tome 2 Remember, tome 2
Alexandra Gonzalez   
Lien ici : http://wp.me/p5AuT9-1BU

Un final que j’avais hâte de lire. Et comment dire ? L’auteur Alexandra Gonzalez ne fait pas rien comme les autres. Déjà dans la première partie, elle avait mis la barre bien haute. Et bien cette fois-ci elle a fait encore plus fort et s’est surpassée. Bref, elle clôture « Remember » en Beauté !

Direction Cornfield, où tout a commencé et où tout doit prendre fin pour notre trio, Reed, Cora et Lucas. Et accrochez-vous car vous n’allez pas en revenir …

Avec une plume toujours aussi fluide, addictive, palpitante et qui a gagné en maturité, Alexandra Gonzalez nous offre une Fin à couper le souffle. Une chose est sûre cette auteur n’a pas froid aux yeux. Car elle a osé sortir des sentiers battus. Et juste pour cela elle a gagné tout mon respect. C’est tout simplement Bluffant ! Je lui tire mon chapeau. Il y a le parfait mélange de Passion, de la Tendresse, de la Trahison, de la Vengeance, du Suspens, du Danger, de l’Humour, de la Souffrance, de la Violence et de l’Horreur. Tout est parfaitement dosé. On ne s’ennuie pas un seul instant.

Une intrigue époustouflante menée avec une grande finesse qui tient la route et qui est très intense en Sensations. Alors attention, car vous aurez du mal à lâcher le livre. Un rythme soutenu où l’on ne voit pas le temps passé, où l’on se laisse happer par ces révélations ahurissantes et ces revirements de situations.

Une narration à trois voix, celle de notre trio qui ne va pas vous laisser indifférents. Trois Grands Personnages. Oui j’ai bien dit Trois et non Deux. Cara et Reed, un couple incroyable qui va franchir un cap important dans leur vie. Et même s’ils doivent affronter les coups tordus de Lucas, leur Amour reste intact. Rien ne peut les atteindre. Que dire de Lucas ? Un Monstre de la pire espèce. Mais ce que j’ai appris sur lui est É-NOR-ME ! Et j’avoue que je comprends pourquoi il a agit ainsi. Il ne voulait qu’une chose mais qu’il n’a jamais eu. Mais attention, cela ne veut pas dire que je l’excuse pour ses atrocités.

Ces personnages magnifiquement dépeints. Ce que l’on apprend sur eux est époustouflant. Et c’est ça que j’ai énormément apprécié chez Alexandra. Elle ne va pas nous faire de cadeaux ainsi qu’à ses personnages. Elle va prendre un malin plaisir à mettre nos nerfs à rude épreuve. On passe du fou rire aux larmes. De la stupéfaction au dégoût. De la souffrance à la Rage. On s’interroge, on s’inquiète, on doute, on reste en haleine, on est proche de la crise de nerfs car on ne veut qu’une chose : savoir comment tout cette situation infernale va se terminer. Et quand cette fin spectaculaire arrive, on est pris au dépourvu et on en reste sans voix.

Ce livre est une histoire de fou que je ne suis pas prête d’oublier de sitôt. Je n’ai jamais rien lu de tel. J’ai cru devenir folle. Mais j’ai été littéralement impressionnée par cette série. Et je suis fière d’avoir ces deux Sublimes Livres dans ma Bibliothèque. « Remember » d’Alexandra Gonzalez est une lecture incontournable. Un Énorme coup cœur pour moi.
Shades of You, Tome 1 : Souviens-toi Shades of You, Tome 1 : Souviens-toi
Alexandra Gonzalez   
Durant quelques nuits, j’ai quitté ma ville natale pour me détendre en pleine campagne, à Cornfiled plus exactement. Après douze ans de séparation, j’ai assisté aux retrouvailles de Cara, Reed et Lucas. S'ils ont été liés durant l’enfance, aujourd’hui tout semble différent. Ils ont évolué chacun de leurs côtés sans s’oublier pour autant. Et pour tout vous dire, j’en ai pris plein les yeux !

J’ai eu beaucoup de difficultés à cesser ma lecture, j’ai dévoré chapitre après chapitre, tout d’abord en découvrant la personnalité de chacun mais pas seulement ! Grâce aux flashbacks, nous revivons également leur passé commun ou pas. Le point de vue est séparé en trois, ce qui m’a tout de suite plu pour ensuite m’intriguer tout autant. J’adore savoir les pensées de chaque personnage donc je vous laisse imaginer ma joie lorsque j’ai découvert que je serai dans la tête de trois personnages différents !

Au fur et à mesure que l’histoire avance, j’en découvre toujours plus sans m’être imaginé une seule fois que l’histoire prendrait cette tournure. Certains passages sont touchants et émouvants, d’ailleurs une certaine déclaration a su me mettre la larme à l’œil, alors que d’autres sont surprenants et déroutants.

Cara est une femme forte qui tente de se reconstruire seule avec un caractère bien affirmé.

Reed et Lucas, frères que tout oppose, l’un est simple, calme et bienveillant tandis que l’autre est rebelle, vulgaire et semble n’avoir peur de rien... Enfin parfois il arrive que les apparences soient trompeuses !

Alexandra a su me captiver et me séduire par son écriture et son histoire pas comme les autres. On rit, on s’inquiète, on aime et vit pleinement l’histoire avec eux. Mais c’est sans vous parler de cette fin qui me laisse sur un suspense IN-TE-NA-BLE, j’ai plus que hâte de découvrir le second tome et de vous donner mon avis sur celui-ci.
Shades of You, Tome 2 : Oublie-moi Shades of You, Tome 2 : Oublie-moi
Alexandra Gonzalez   
Après avoir fini le premier tome, il m’était totalement inconcevable de ne pas commencer le second.

Il m’est impossible de vous donner des éléments de cette histoire au risque de spoiler ce nouveau coup de cœur, car oui l’auteure m’a de nouveau conquise !

J’ai connu au cours de ma lecture différentes sensations, Alexandra nous prouve son talent pour nous embarquer dans un univers très palpitant et très chaud ! J’ai pu retrouver, pour mon plus grand plaisir, Cara, Lucas et Reed.

Si lors de ma précédente lecture j’avais eu un coup de cœur pour l’un des personnages, ce tome n’a fait que me le confirmer ! Leur histoire est toujours aussi palpitante et frémissante. Tout évolue terriblement au fur et à mesure et on commence à y voir un peu plus clair sur certains détails sans réellement en être certain.

J’ai dévoré chapitre après chapitre tout en ne voulant jamais voir le terrible mot FIN. Les événements sont à couper le souffle et nous empêchent d’arrêter notre lecture !

Malheureusement n’ayant pas lu la première édition Remember, contrairement à d’autres, je ne pourrai vous dire quelle est la différence entre les deux.

Avant de terminer ma chronique, je voulais vous parler également de cette fin qui m’a littéralement éblouie, elle correspond totalement à mes attentes tout autant que l’histoire !

Si vous n’avez pas encore succombé à cet irrésistible histoire, foncez sans plus attendre !
The Field Party, Tome 1 : Dans un silence The Field Party, Tome 1 : Dans un silence
Abbi Glines   
Mouais. Je n'ai pas été transportée. Je l'avais pris ainsi que le tome suivant car c'était Abby Glines et que j'avais le souvenir que j'aimais beaucoup ses livres mais là, quelle déception.
C'est de l'écriture facile, tout est too much, trop simple, trop gros.
Déjà l'héroïne je n'ai pas accroché. On dirait une fille qui décide de ne plus parler pour limite se donner un genre, en fait je n'ai pas trop compris pourquoi elle ne parlait plus en réalité. Le côté psychologique de la chose a à peine été évoqué ! Et en plus en deux jours ça y est elle parle à West comme ça du jour au lendemain, et puis elle parle beaucoup en plus des conversations entières au téléphone ! Du coup je n'ai pas du tout accroché.
On a le sentiment d'une histoire vraiment trop simple dans le sens que l'on effleure la surface, ce n'est pas assez creusé notamment la psychologie, les parents de Maggie etc. Et puis l'histoire d'amour va très vite.
La péripétie finale, typique de ce genre de littérature très moyenne, où l'un quitte l'autre pour une raison ultra bidon, on y a eu droit... Elle aurait mieux fait d'arrêter son livre avant.
Bref, un côté psychologique surtout du côté de l'héroïne absolument pas abordé, une fille "muette" qui ne sert que de faire-valoir à l'histoire, et une histoire vraiment too much. L'addictivité rattrape un peu. Globalement déçue.

par Tarso
The Field Party, Tome 2 : Sous la lumière The Field Party, Tome 2 : Sous la lumière
Abbi Glines   
Après ma superbe découverte du tome 1, j’attendais avec impatience de pouvoir découvrir ce second opus. Certes, j’ai un peu abandonné mes lectures V.O., mais avec la traduction VF ce n’est que partie remise. En lisant le résumé, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’étais un peu craintive d’un triangle amoureux.

Willa est partie il y a six ans de Lawson, malgré les épreuves qu’elle a traversé depuis son départ, elle chérit les souvenirs que cette ville lui a apportés, notamment ces jeux avec Gunner et Brady. Aujourd’hui, tout est différent et ses mauvais choix l’ont conduite dans une situation qui va nécessiter du temps. Recueilli par sa Nonna, Willa souhaite simplement terminer sa scolarité sans se faire remarquer et restant éloigner de ces deux garçons, afin de rendre fière celle qu’elle a terriblement déçue.

J’ai retrouvé avec plaisir l’ambiance qui m’avait tant plus dans le tome précédent, mais ce tome est porté par des héros qui ne m’ont pas embarqué comme je l’espérais. Willa est une jeune femme fragile qui a commis une grosse erreur qu’elle ne pourra jamais effacer, son parcours est difficile et sa Nonna est très stricte. J’ai été très attendri par ce besoin irrépressible d’être aimé, cette volonté de bien faire les choses pour prouver sa reconnaissance, mais également été déstabilisé par la froideur qui se dégage de ce tome. Le contraste avec la famille de Brody est saisissant, ici les relations familiales sont conflictuelles et violentes verbalement. J’ai trouvé que son passé n’avait pas été assez exploité et qu’on restait en surface, alors qu’il y aurait eu beaucoup à dire pour sa propre reconstruction et panser ses blessures.

Le constat est le même du point de vue des garçons, Brody est trop lisse, parfait & Gunner son exact opposé. Leur amitié est évoquée rapidement, mais elle n’est pas assez développé. Certes ils se sont un peu éloigné depuis leur enfance, mais je n’ai pas retrouvé le lien fraternel comme avec West. J’ai eu un peu de mal avec la manière dont Brody se jugeait le mieux placé pour être avec Willa, alors qu’il est en couple avec Ivy. Gunner n’est pas mieux puisqu’il est jaloux, et pense trop avec la partie inférieure de son anatomie. Quelques scènes auraient pu être plus touchantes et il m’a manqué l’intensité des émotions. Tout est mignon, satisfaisant alors que j’attendais un déchaînement d’émotions. Même la connexion entre les héros m’a fait défaut, aucun des garçons ne se démarque, même si on se doute du dénouement les sentiments ne sont pas une évidence. C’est ce qui est décevant, car ces émotions c’est ce qui m’avait séduit avec West et Maggie. Et puis la conclusion me laisse un avis mitigé, comme si on n’allait pas au bout.

Abbi Glines évoque avec simplicité un thème difficile, encore une fois nos héros ont un passé compliqué et même s’il ne m’a pas autant touché que le précédent, l’histoire reste touchante. Sans compter qu’il dévoile quelques éléments du troisième opus et on peut déjà dire que nous ne serons pas épargnés. Une lecture agréable, qui vous fera passer un bon moment, sans pour autant rester mémorable.

http://wp.me/p4u7Dl-3en

par Luxnbooks
Killing November Killing November
Adriana Mather   
Pour commencer il me faut remercier PKJ et Booknode pour m'avoir permis de lire ce livre.
Ensuite ! J'ai dévoré ce livre. J'avais un peu peur qu'il y ait une histoire d'amour dans le style triangle amoureux et que ça prenne toute la place mais en fait pas du tout ! L'amour vient après, d'abord on a la recherche de vérité qui prend la majorité de la place, puis des liens d'amitié. En commençant à lire j'ai eu l'impression de retomber dans un univers ressemblant à celui de Night School de CJ Daugherty (que j'avais beaucoup apprécié) mais en fait pas du tout - encore une fois.
Une école étrange qui enseigne des matières très différentes et plutôt dangereuses. L'écriture étant à la première personne, on est aussi perdu que le personnage principale - November. On se pose des questions, on voit les événements lui tomber dessus, elle se heurte à un tas de personnes qui ne veulent lui apporter aucune réponse et jouent même parfois de son ignorance. Cependant, elle rencontre deux personnes qui - a priori - sont ses alliés. Toutefois ces personnages restent eux-mêmes frustrants et parfois agaçants. On comprend que bien que ce soit November qui ignore tout du monde dans lequel elle a atterri, ce sont les autres qui se méfient d'elle.
Ce qui est assez surprenant c'est qu'au fil de la lecture le lecteur en sait plus que November. Du moins c'est ce que ça m'a fait : en lisant je récoltais des indices en même temps que November, sauf que je faisais des rapprochements qu'elle ne faisait pas. Si bien qu'à la fin (lors des révélations) je savais déjà les deux tiers des réponses. Néanmoins, même en ayant un coup d'avance sur le personnage, j'ai réussi à être surprise. November a le don de se sortir de situations compliquées d'une manière à laquelle on ne s'attend pas.
Pour ce qui est de l'écriture elle n'est pas compliquée, elle est plutôt simple et les longues descriptions sont évitées. Ce qui fait que le livre se lit très vite. Avec seulement quelques éléments Adriana Mather parvient à imposer son décor à notre esprit.
Autre fait intéressant : les analepses. En effet, ces retours en arrière nous permettent d'en savoir plus sur November mais également sur son entourage et sa vie avant l'Académie Absconditi. Ce qui fait qu'on connaît au moins un personnage. Pour autant, les autres personnages sont attachants : on n'en sait pas forcément beaucoup sur eux mais on voit leur manière d'agir etc. On trouve diverses personnalités et c'est agréable que tout le monde ne soit pas pareil (on pourrait s'y attendre puisqu'ils apprennent tous à mentir et dissimuler leurs émotions).
En résumé : un très bon livre qui se lit vite, avec une intrigue qui se tient et des personnages attachants (bien que parfois frustrants ou agaçants). A présent je n'ai qu'une hâte : que la suite arrive.

par LSGI
Good Girls Love Bad Boys - Tome 1 Good Girls Love Bad Boys - Tome 1
Alana Scott   
L'histoire est sympa, c'est assez ados, léger. À lire sans prise de tête. Par contre, un truc me chicote dernièrement avec Harlequin les éditions HarperCollins France et leur nouvelle forme de (pub)mensongère.

"10 millions de lecteurs"
ou
"10 millions de vues sur un TOTAL de chapitres Wattpad".

C'est carrément abusé d'inventer un faux succès et de vendre ses auteurs comme s'ils étaient suivie par des millions de lecteurs. J'ai jeté un coup d'oeil pour investiguer plus loin, en allant sur Wattpad, et la vérité est que l'auteur à moins de ving mille abonnés, pas 10 millions. Et quand on regarde attentivement les chapitres, on calcule qu'il y a en moyen 200k vue par chapitres. Donc si on est bon en math, bah ça fait environ 200k lecteurs qui on feuilleté l'histoire et non pas 10 millions. Enfin bref, vous me saouler les éditeurs à vouloir paraître pour des stars lol.

par Destroy25