Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Emm16 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Elle et lui Elle et lui
Marc Levy   
Une romance qui fait passer un bon moment, mais un livre qui est loin d'être le meilleur de Marc Lévy.
Mia et David sont mari et femme, acteurs de profession. Mais David a trompé Mia et Mia a décidé de le quitter, fuir Londres pour Paris où elle est hébergée chez une amie. C'est en consultant ses mails sur l'ordinateur de sa meilleure amie qu'elle tombe sur un site de rencontre... à partir de là, une nouvelle chance s'offre peut-être à elle, elle pourrait s'appeler Paul...

C'est une romance qu'on pourrait s'amuser à résumer comme ça :
« Le premier jour », Paul et Mia ont été maladroits et mal à l'aise tous les deux, victimes de quelques quiproquos et petits mensonges, et « La première nuit » n'a pas été une vraie réussite non plus. Pourtant, chez chacun d'eux, quelque chose a changé, comme une petite flamme en train de renaître, « Un sentiment plus fort que la peur » sans doute mêlé d'envie et de crainte, « Une autre idée du bonheur » peut-être, celle que deux adultes s'autorisent comme savent le faire « Les enfants de la liberté », de l'insouciance.
Les jours passent, les chemins se croisent, se décroisent.
On dit que l'humain a plusieurs vies sur terre... « Et si c'était vrai ? », « Si c'était à refaire » sans doute Mia et Paul le referaient-ils, plus forts de leur expérience, pour pouvoir « La prochaine fois » tenter un « Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites ». Embarqués dans une aventure qu'ils n'avaient prévue ni l'un ni l'autre et qui nous rappelle par certains côtés « L'étrange voyage de monsieur Daldry ». On leur souhaite à l'un comme à l'autre bien plus que « Sept jours pour une éternité », mais cela dépend de Marc Lévy.

par SuperNova
Il est grand temps de rallumer les étoiles Il est grand temps de rallumer les étoiles
Virginie Grimaldi   
Un an que j’attendais la sortie de ce livre et voilà qu’en moins de 24h, je l’ai fini. J’ai tenté de faire durer le plaisir, de prolonger ces instants de magie en compagnie d’Anna, Chloé et Lily mais j’ai lamentablement échoué dans mon entreprise. Je n’ai tout simplement pas pu lâcher cette histoire avant la fin. Et même maintenant que je l’ai fini, je pourrais la recommencer au début pour ne pas quitter l’univers de Virginie Grimaldi.

A 37 ans, Anna élève seule ses deux filles, Chloé, 17 ans et Lily, 12 ans. Obligée de cumuler les heures de travail, elle ne les voit que trop rarement. Alors quand la vie devient trop difficile entre les dettes qui s’accumulent, les relances des huissiers, la perte de son job et ses filles qui vont mal, Anna prend une grande décision : emmener ses filles en road trip en camping-car en Scandinavie. Certes, cela ne règlera pas tous ses problèmes mais elle espère que ce long périple sera le moyen de renouer avec ses filles, de rétablir le dialogue avec elles.
Anna, Chloé et Lily s’engagent donc dans ce voyage sur un coup de tête. Mais un road trip mal préparé peut aussi devenir synonyme de cauchemar. Heureusement, elles vont trouver sur leur chemin un convoi de camping caristes qui se rend lui aussi en Scandinavie et vont se joindre à eux. Même si le but est avant tout de se retrouver entre mère et filles, ne pas être complètement isolé ne peut pas être une mauvaise idée. Et qui sait peut-être qu’elles trouveront plus que ce qu’elles sont venues chercher ?!

Comme pour chacun des romans de Virginie Grimaldi, j’ai eu un immense coup de cœur pour cette nouvelle histoire. Je ne me lasse pas de sa plume simple, envoûtante, douce, émouvante, pétillante et drôle. C’est tout simplement magique. Elle réussit à nous faire rire, pleurer, douter, réfléchir, envier, regretter…avec la délicatesse de son style mais aussi le côté très humain de chacun de ses personnages. Qu’ils soient principaux ou secondaires, on se prend d’affection pour chacun d’eux.
J’ai aimé découvrir chacune des trois femmes de la famille Moulineau : Anna est une mère de famille forte et fragile à la fois. Si elle porte son foyer sur ses seules épaules, elle est aussi dévorée par le doute et l’angoisse. Elle a un besoin constant de se sentir en sécurité et pour ça, elle s’est créé une petite bulle de confort de laquelle elle ne sort jamais. Mais quand la réalité la rattrape, elle n’a d’autres choix que de l’affronter. Et c’est en ça qu’elle prouve sa force car même si sa décision de partir en road trip peut sembler être un coup de folie, elle a surtout pour but de sauver sa famille et de prouver à ses filles qu’elle est là pour elles quoi qu’il se passe.
Chloé, la fille ainée, est une adolescente en pleine crise d’identité. Même si elle ne l’avouera jamais, les absences de sa mère lui pèsent. Elle a besoin d’affection permanente. Ne la trouvant pas auprès de sa mère qu’elle ne fait que croiser ni auprès de son père qui habite loin, elle se réfugie dans les bras des garçons. Sauf qu’une fois qu’ils ont obtenu ce qu’ils attendaient d’elle, ils se détournent eux aussi, la laissant seule. Du coup, elle a créé un blog dans lequel elle raconte son quotidien, ses blessures, ses baisses de moral…Ses confidences et les commentaires de ses followers lui permettent de se sentir un peu mieux. Mais sans que cela suffise. Chloé est une jeune fille hypersensible, intelligente et surtout très attachante. Son mal être nous blesse autant qu’il nous émeut. On a envie de le soutenir, de l’aider, de trouver le moyen de lui dire que ça s’arrangera.
J’ai adoré les personnages d’Anna et Chloé mais ma préférée c’est Lily. Elle est drôle et impertinente. Sa façon d’écorcher les expressions françaises et de s’adresser à son journal intime Marcel m’ont beaucoup fait rire. Du haut de ses douze ans, elle est très mature. Elle a du caractère et ne se laisse pas marcher sur les pieds même si au collège, ce n’est pas facile tous les jours. Les autres enfants la trouvent différente et forcément à cet âge-là, la différence c’est dérangeant. Mais cette gamine est juste géniale. J’ai fondu devant son attitude avec Noé, le fils autiste de Julien avec qui elle, sa mère et sa sœur voyagent. Elle m’a touché, attendri, bouleversé.
J’ai aussi beaucoup aimé recroiser la route de Greg et Marine, les personnages secondaires de Tu comprendras quand tu seras plus grande. Je les adore. Le franc parlé de Marine et la réserve de Greg sont rafraichissants. Je ne serai pas contre les retrouver dans une histoire où ils ne seraient plus des personnages secondaires mais les héros…
J’avais peu de doutes avant de commencer cette lecture mais la talent de Virginie Grimaldi se confirme. En tout cas, moi j’adore. Chaque livre me transporte dans un monde de féérie, de magie et de bonheur. Je viens de refermer ce livre il y a une heure à peine et je suis déjà impatiente d’être à l’année prochaine pour découvrir sa prochaine histoire. Vivement 2019 !
Chère Mrs Bird Chère Mrs Bird
A. J. Pearce   
Chère Mrs Bird est un roman très agréable à lire. Si le début m'a semblé un peu long, je lui ai trouvé beaucoup plus d'intérêt et de rythme par la suite.
Il raconte l'histoire de Miss Emmeline Lake, une jeune femme pétillante de 22 ans dont le rêve est de devenir journaliste ou correspondante de guerre alors que nous sommes en 1941 lors de la Seconde Guerre mondiale. Trop contente pensant avoir trouvé une place pour assister des reporters pour le journal Women's Friend, Emmy s'aperçoit une fois engagée qu'elle sera assistante dactylo. Son rôle : ouvrir le courrier pour la plupart de jeunes filles ou jeunes femmes en détresse avec leur histoire de cœur. Courrier qui finit en grande partie à la poubelle car peu trouve grâce aux yeux de Mrs Bird qui y répond et continue de le faire comme elle le faisait durant la Première Guerre mondiale. Pour elle, les choses n'ont pas évolué et ne doivent surtout pas le faire. Toutes ces femmes se retrouvent donc ne faisant pas parti de sa catégorie des gens fréquentables. Mais Emmy au grand cœur et dans son désir d'aider ne peut rester de marbre devant toutes ces lettres car derrière elles se trouvent souvent des femmes avec beaucoup de tristesse et parfois de vrais gros soucis comme celui d'avoir un bébé dans le ventre sans être mariée. Alors, elle va quand même répondre aux lettres interdites sous la signature de Mrs Bird. Elle cache sa supercherie à tous, même à sa meilleure amie qui est tout à fait contre ce genre d'idée.
Car c'est surtout une jolie histoire d'amitié sur fond de Blitz au cœur de Londres où les femmes font preuve avec les moyens dont elles disposent de générosité et de courage dont il s'agit. Il y a aussi une très belle romance que j'aurais aimé voir plus développée. J'ai été très étonnée que la fin du roman soit aussi abrupte avec une impression d'inachevé. C'est dommage, car le thème central a trop éclipsé la romance alors qu'on aurait pu profité des deux et le roman en aurait été que meilleur à mon avis. Je suis donc restée sur ma faim même si j'ai beaucoup apprécié l’enthousiasme de l'héroïne dans l'effort de guerre en effectuant des permanences chez les pompiers, puis en voulant aider les lectrices du journal déboussolées par la guerre dans les usages qu'elle met à mal. J'ai bien aimé d'ailleurs la description d'une jeunesse qui continue de vivre, à sortir et à s'amuser le samedi soir en défiant Hitler alors que la mort les guette à chaque instant.
En résumé, Les lettres est une comédie très émouvante par moment et au charme certain sans oublier son humour anglais avec une héroïne fort attachante . Elle est d'un naturel sympathique et ses maladresses et son embarras la rendent très touchante, très crédible. C'est une très belle histoire d'amitié dans le Londres du début des années 1940 avec une très jolie romance que j'aurais souhaité voir développé à la fin.
Rendez-vous au Cupcake Café Rendez-vous au Cupcake Café
Jenny Colgan   
J'ai tout de suite accroché à ce livre, et ce dès la page où l'auteur explique s'être mise à la cuisine et à la pâtisserie pour ses enfants : si ce n'est pas exactement ma situation, c'en est pas loin et je m'efforce désormais de devenir la meilleure pâtissière possible pour ma fille. Je commençais donc ce livre dans de parfaites dispositions !
Et puis je suis tombée sur Izzy, sur ses doutes et sa gentillesse, sur une histoire fraîche, douce et sucrée sans pour autant tomber dans le cucul des robes à fleurs. Sur son ex-petit-ami également, qui incarne parfaitement ces adorables personnes qui ne font rien pour vous comprendre et vous mette des bâtons dans les roues en ne voyant que leur propre petit nombril. La lecture, parsemée de recettes comme j'aime les écrire (et les faire, il est évident que j'ai fait une fournée de cupcakes après avoir terminé ce bouquin), est agréable, reposante et addictive, et m'a vraiment donné envie de retomber dans le monde enchanteur des livres – surtout lorsqu'ils sont aussi gourmands. On ressort de ce bouquin joyeux. C'est un livre qui fait du bien.
La Petite Boulangerie du bout du monde La Petite Boulangerie du bout du monde
Jenny Colgan   
Quand j'ai commencé la lecture, j'avoue que je ne savais pas trop où ça allait me mener. Je n'accrochais pas vraiment... Et puis, l'histoire a débuter et j'ai été entraîné dans la vie de ce petit bout de terre, qui existe et vit au gré des marées. Je me suis prise d'attachement pour Polly, Huckle, Tarnie et tous les autres.
C'est un vrai petit bijou qui parle de la vie et de ses rebondissements qui font que notre existence n'est pas ennuyeuse, même si parfois on se passerai bien de certains.
Il y a beaucoup d'émotions et d'humour également.

par Marie-A
Une saison à la petite boulangerie Une saison à la petite boulangerie
Jenny Colgan   
Lien ici : http://wp.me/p5AuT9-1HF

Suite de « La petite boulangerie du bout du monde » de Jenny Colgan avec « Une saison à la petite boulangerie ». Une lecture qui vous redonnera le sourire et qui est à emporter dans votre sac pour les vacances d’été…

Retour en Cornouailles, où nous trouvons Polly Waterford plus heureuse que jamais. Elle aime sa nouvelle demeure et son travail dans la boulangerie est des plus plaisants. Quand à sa vie amoureuse c’est le bonheur absolu. Avec l’été qui approche, elle n’a qu’une hâte c’est de préparer ses délicieuses pâtisseries. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est cet orage qui se prépare et qui va perturber son petit monde parfait…

Avec une plume fluide, légère et passionnante, l’auteur nous offre une histoire très amusante et rafraîchissante. Certes, l’intrigue est simple et sans surprise mais elle tient malgré tout la route et malgré nous on y plonge sans aucun souci avec un grand sourire. Une lecture parfaite pour un après midi ensoleillé à travers un décor magnifique et convivial de cette jolie petite ville de Cornouailles avec son fameux phare où on se laisse facilement évader dans cette petite bulle idyllique. Le petite plus ? De délicieuses recettes qui attiseront vos papilles.

Des protagonistes attachants et qui vous réservent bien des surprises. Polly est toujours aussi sympathique, et avec l’immense Huckle et Neil le macareux, ils forment une famille très atypique mais géniale. Une mention spéciale pour cet oiseau qui est tout simplement adorable. Les personnages secondaires sont eux aussi intéressants et ont leur importance dans l’histoire.

Un livre que je recommande aux inconditionnels de la romance Chick-Lit. Et même si c’est une suite, vous pouvez le lire sans avoir lu le premier puisque l’auteur vous donne les explications nécessaires au tout début de l’histoire. « Une saison à la petite boulangerie » de Jenny Colgan est une lecture sans prise de tête où l’on passe un très bon moment.
Hanna Hanna
Laurence Peyrin   
Pas intéressant, c'est l'histoire d'une femme ordinaire et adultère. Pas génial comme livre.

par MARIANE16
Les Orphelins du bout du monde Les Orphelins du bout du monde
Harmony Verna   
Une histoire de destins mêlés des plus agréables à lire.
La personne sur qui se recentre probablement le plus l'histoire n'a en vérité pas de nom. Abandonnée, elle a été nommée suivant l'endroit où elle a été retrouvée: Léonora. Ce qui est si intéressant dans ce personnage, c'est probablement sa mentalité. C'est d'ailleurs le point que j'ai préféré dans ce livre: la complexité des personnages. Léonora donc semble symbolise une certaine pureté. Elle semble malléable à merci à cause de son histoire et pourtant elle reste elle-même tout en faisant ce qu'on lui demande. Elle reste attachée à son ami d'enfance mais fait avec, habituée à ce que les désirs des autres passent avant les siens.
Dans ce livre, les personnages ne sont pas tous bons mais ils ne sont pas non plus mauvais. On les voit sous des bons et des mauvais jours et on finit jamais de les connaître totalement. Leur passé les a tous marqué car peu dans ce livre ont eu un passé glorieux et dont on ne peut que rêver et chacun a grandi par celui-là et agit en fonction.
Le livre se compose de plusieurs parties dans lesquels on retrouve trois point de vue: Léonora, son ami d'enfance et la personne qui l'a sauvée étant petite, qui a permis le "miracle". A chaque fois, ce dont ils pensent est parfaitement réfléchi. Nous connaissons leurs pensées, qui sont logiques quand les autres ne les connaissent pas. On voit leurs doutes quand on se rend compte qu'ils sont totalement injustifiés mais qu'à leur place, on pourrait totalement les éprouver.
C'est un livre très agréable à lire et le fond d'époque est très bien choisi et agréable. L'histoire d'amour est sincère, et pure. Elle ne se déroule pas tout de suite mais petit à petit et semble normal. Les protagonistes sont tous partagés entre diverses possibilités, cherchant de faire le meilleur.
C'est en tout cas un belle lecture que j'ai faite et que je vous conseille !
La Drôle de Vie de Zelda Zonk La Drôle de Vie de Zelda Zonk
Laurence Peyrin   
Bof, bof, histoire à l'eau de rose , pour public très féminin,au titre trompeur car on y parle finalement peu de Zelda Zonk, mais plutôt des atermoiements d'Hanna: son accident et sa survie au milieu de tant de victimes aurait pû donner l'occasion d'une réflexion plus profonde sur le hasard et la destinée, sur les changements de trajectoire que la vie parfois vous impose.Au lieu de çela, on se met à suivre les périgrinations affectives de la belle irlandaise, si prévisibles pour les 3 protagonistes , surtout le dénouement américain,
Heureusement que l'écriture est bonne et certaines reflexions réjouissantes.

par Oceanis
La Chambre des merveilles La Chambre des merveilles
Julien Sandrel   
Depuis sa sortie, cet ouvrage fait fureur sur la blogosphère, il était plus que temps que je me décide à le lire et à me faire ma propre opinion...

Thelma est une femme d'affaires, mère monoparentale d'un fils de douze ans. Sa vie est axée principalement sur sa carrière. Impossible pour elle de passer une journée sans son téléphone. Des urgences, il y en a toujours. Mais à quel prix? Louis est un jeune homme mature pour son âge. Il aime le foot, les Pokémons et comme bien des jeunes hommes de son âge, il est fou de son skate!

Aujourd'hui, c'est la journée brunch avec grand-maman Odette. Pour Thelma, cela ressemble plus à une obligation qu'à un moment passé en famille. Encore une fois, le téléphone sonne. Probablement une urgence à régler pour le boulot malgré que l'on soit samedi. Louis est hors de lui et il est fâché contre sa mère car elle ne prend pas le temps de l'écouter. Il part à toute vitesse sur son skate, mais voilà qu'en bas de la pente, un camion le frappe. Malheureusement pour Louis, il se retrouve dans le coma.

Louis ne se réveille pas, les médecins donnent une date limite à Thelma. Pour elle, tous les espoirs sont permis. Il suffit qu'elle trouve comment l'amener à se réveiller. C'est à ce moment qu'elle découvre son carnet des merveilles. Elle va tenter de réaliser les rêves de son fils afin de lui donner le goût de revenir à la vie... Réaliser les rêves de son fils lui permet également de remettre en question sa vie, sa carrière, mais surtout sa relation avec son fils et sa mère.

Mes attentes étaient élevées pour La chambre des merveilles, et ce, pour plusieurs raisons. Le synopsis annonçait clairement que le sujet abordé serait très délicat. Aborder le sujet d'un enfant dans le coma nous annonce clairement la charge émotive que l'on va ressentir en lisant ce livre et le risque était énorme pour l'auteur. Soit il réussit à nous toucher profondément, soit il passe carrément à côté du sujet. Selon moi, il n'y a pas de juste milieu. Et Julien Sandrel réussit là où plusieurs auteurs ont échoué!

La plume de cet auteur est tout simplement incroyable. Il réussit à choisir les mots avec soin afin de bien faire passer les émotions vécues par ses personnages. Il nous bouleverse, nous faire rire à certains moments et à d'autres, les larmes nous viennent aux yeux.

Malgré ces moments d'émotions intenses, j'ai eu parfois de la difficulté à comprendre le personnage de Thelma. Pourquoi partir si loin de son fils pour réaliser ses rêves au lieu de rester à ses côtés? Mon cœur de mère n'a pas toujours compris, je ne sais pas si j'aurais osé partir à Tokyo ou bien à Budapest. Quant au personnage de Louis, il m'a semblé un peu trop mature pour son âge. Il a une telle sagesse face à la vie et aux émotions d'autrui. Une veille âme que certains diront!

Le sujet est vraiment bien abordé et tout en délicatesse. L'idée du carnet des merveilles est tout simplement géniale. L'auteur aborde également les étapes émotives que vivent les parents face à une telle tragédie. Le déni, l'impuissance, l'espoir, mais également la culpabilité. J'ai bien aimé être dans les pensées de Thelma à ces moments-là. Je me suis sentie proche d'elle.

Quant à la fin, eh bien, j'ai l'impression qu'il manquait un petit quelque chose. Elle est trop rapide, j'aurais aimé que l'auteur développe un peu plus. Trop souvent, les auteurs ont cette tendance à écrire des fins expéditives. J'en aurais pris vraiment plus.

Je suis vraiment passée tout près du coup de cœur. J'ai bien hâte de voir ce que cet auteur écrira dans les années à venir! Un nouvel auteur de talent, à découvrir.

http://alapagedesuzie.blogspot.com

par alapage
  • aller en page :
  • 1
  • 2