Livres
458 531
Membres
412 127

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaires

Emma



Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Jaylie 2019-02-24T14:20:21+01:00
Bronze

Je n'ai eu de coup de coeur particulier pour ce roman bien qu'il soit joliment écrit. Le personnage d'Emma est plutôt original, amusant à sa manière, elle ne m'a pas particulièrement énervée contrairement à d'autres, peut-être que le lire en VO a diminué l'impression de vanité qu'elle dégage apparemment. L'intrigue prend quand même du temps à décoller et j'ai eu du mal à voir où l'auteure voulait en venir, mais une fois arrivé à la moitié de l'histoire, ça devient plus évident.

Enfin voilà, rien d'extraordinaire pour cette lecture mais c'est intéressant de lire d'autres roman d'Austen à côté d'Orgueil et Préjugés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Parthenia 2019-01-25T12:55:13+01:00
Or

Emma est le 4ème roman de Jane Austen, publié fin 1815, après Mansfield Park et un an avant Northanger Abbey. Pour la 1ère fois, le titre porte le nom de l'héroïne du roman.

Emma, donc, est une jeune fille de 21 ans, riche, gâtée, indépendante et très sûre d'elle. Elle vient de perdre la compagnie de son amie et gouvernante, Mlle Taylor qui quitte la demeure de Hartfield à la suite de son mariage avec M. Weston. Persuadée d'avoir été l'instigatrice de cet heureux événement, elle décide de semer le bonheur autour d'elle en jouant les marieuses, malgré les mises en garde de Georges Knightley. Malheureusement, chacune de ses interventions se révèlera désastreuse... L'histoire se termine quand Emma découvre ses propres sentiments, après de nombreuses déconvenues et épreuves.

C'est presque à un "huit-clos" que nous invite Jane Austen, car dans ce roman, les personnages n'entreprennent pas de voyages hors de Highbury. Et pourtant, ce cadre restreint n'inspire jamais l'ennui, bien au contraire, tant l'auteure prend le temps de développer chaque personnage, même ceux dont le rôle est secondaire, et de nourrir son récits de mille petits riens qui remplissent la vie oisive de cette distrayante communauté.

On voit l'histoire à travers les yeux d'Emma, que ses erreurs d'interprétation conduisent à briser des idylles ou à planifier des rencontres inappropriées, devant selon elle aboutir à un mariage. Ainsi, elle décide de prendre sous son aile la jeune Henriette Smith, fille naturelle d'un inconnu, et dont elle décide de parfaire l'éducation en vue d'un mariage avantageux. Méprisant le statut social inférieur du fermier Robert Martin, le soupirant de cette dernière, elle influence la naïve demoiselle de manière à ce qu'elle décline sa demande en mariage.

Bien qu'animée de bonnes intentions, son égoïsme inconscient et sa présomption l'amènent à se méprendre sur les sentiments des autres et à les piétiner, la rendant parfaitement agaçante.

Elle établit ainsi de fausses hypothèses sur Jane Fairfax quand elle suppose une relation entre elle et M. Dixon, le mari de la meilleure amie. Le lecteur se demande d'ailleurs si ce comportement n'est pas dicté par une forme de jalousie car tout le monde autour d'Emma s'accorde à peindre un portrait flatteur de Jane, dont c'est surtout la réserve à son égard qui semble l'avoir froissée...

De plus, Emma a tendance à porter sur les autres un jugement péremptoire, parfaitement désobligeant : "(...) elle craignait toujours de rencontrer chez Mme Bates la société de second ordre qui fréquentait le modeste intérieur ; aussi allait-elle rarement la voir." (page 118-119)

De même, emportée par sa vivacité d'esprit, elle raille méchamment Mlle Bates :

” - ... [Mlle Woodhouse] vous prie de bien vouloir émettre, chacun à votre tour, soit une pensée très spirituelle en vers ou en prose, originale ou répétée, soit deux remarques modérément spirituelles, soit enfin trois bêtises !

– Oh ! très bien, intervint Mlle Bates, je n’ai pas besoin de m’inquiéter : trois bêtises, voilà justement mon affaire ; je suis bien sûre de dire trois bêtises dès que j’ouvrirai la bouche !

Emma ne put résister au plaisir de répondre :

– Pourtant, Mademoiselle, il peut se présenter une difficulté ; permettez-moi de vous faire remarquer qu’en l’occurrence, le nombre est limité : seulement trois bêtises à la fois !

Mlle Bates, trompée par le ton cérémonieux et ironique, ne comprit pas immédiatement ; quand elle saisit l’allusion elle ne se fâcha pas, mais une légère rougeur indiqua qu’elle avait été blessée."

(page 278)

Eh bien, malgré la morgue et le snobisme dont Emma fait souvent preuve, malgré sa manie agaçante de se mêler des histoires de coeur des autres, on ne peut qu'aimer l'héroïne et s'attacher à elle, car, en dépit de ces défauts, elle sait reconnaître le bienfondé des reproches que lui adressent ses meilleurs amis et cherche sincèrement à s'amender et à réparer ses torts.

Bien que ce soit le point de vue d'Emma qui soit offert, le lecteur décèle par moments la double-lecture de certaines scènes ou dialogues, l'ambivalence de certaines phrases, se perdant ainsi en conjectures.

L'auteure brouille malicieusement les pistes, en suggérant certaines combinaisons de couple, en entretenant le mystère autour de l'énigmatique Jane Fairfax, et ce fut délicieusement jubilatoire de tenter de démêler le vrai du faux.

Et comme d'habitude, la galerie de personnages est suffisamment variée et fouillée pour éveiller notre intérêt :

La vieille fille Mlle Bates m'a inspiré beaucoup d'affection. Son affabilité est peut-être un peu trop volubile, mais tellement bienveillante qu'on lui pardonne volontiers ce défaut. Ses interventions m'ont beaucoup fait sourire, d'autant qu'elles renfermaient certaines clés de l'intrigue auxquelles les autres protagonistes ne prêtaient jamais attention.

J'ai éprouvé également beaucoup de tendresse pour Frank Churchill, son insouciance et sa vivacité d'esprit, et même si l'on pourrait lui reprocher une certaine légèreté dans sa conduite, il n'en reste pas moins un amoureux sincère.

Ses conversations avec Emma étaient savoureuses car souvent à double sens sur lequel la jeune fille se méprenait immanquablement !

Quant à Georges Knightley, il est l'incarnation du parfait gentleman, prévenant, sensé et clairvoyant la plupart du temps. Il est consterné par l'amitié qui se lie entre Emma et Frank Churchill qu'il soupçonne d'avoir une mauvaise influence sur son amie. La manière dont il mortifie la sottise mesquine d'Elton est jubilatoire tout en révélant sa grandeur d'âme...

Justement, en parlant d'Elton, ce personnage est proprement imbuvable. Ambitieux et mesquin, il s'accorde parfaitement à sa femme, Augusta, qui partage la même vanité que lui.

Concernant l'édition, je déplore un manque de cohérence pour la traduction : parfois les prénoms sont traduits, d'autres fois non, ce qui gâche un peu la lecture....

Pour conclure, une lecture délicieuse durant laquelle nos sentiments envers l'héroïne évoluent, passant de l'agacement à l'attachement. Il ne se passe presque rien, mais l'intrigue est basée sur des dialogues enlevés, des personnages fouillés et caractérisés, une série de malentendus et de rebondissements,si bien que l'on se passionne pour l'histoire jusqu'au bout. Et puis franchement, Knightley, quoi !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Heirs 2019-01-05T21:15:58+01:00
Pas apprécié

J'ai lu Orgueil et Préjugés avant de lire cette histoire. J'avais décidé à l'époque de me pencher dans la lecture de tous les livres de Jane Austen. Assurément je n'aurais pas dû commencer par celui-là.

Emma est énervante au plus haut point. J'ai l'impression de retrouver une Lydia Bennet. Une gamine idiote qui se pense plus intelligente que tout le monde. Une petite prétentieuse capricieuse qui est incapable d'entendre les besoins et envies de ses proches.

Je n'avais qu'une hâte referme ce livre pour ne jamais l'ouvrir de nouveau !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ma5rine 2018-09-10T15:56:28+02:00
En train de lire

Avant de commencer ce livre, j'avais lu Orgueil et Préjugés (livre que j'avais adoré). Ici, je ne cache pas ma déception : j'avance lentement car il m'est difficile de rentrer pleinement dans l'histoire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2018-09-02T12:31:19+02:00
Bronze

Honnêtement, Emma est insupportable. Tout le monde l'adore, ne voit pas ou ne compte pas ses défauts pour ne voir que ses qualités : beauté, richesse, spiritualité... Mais c'est une paresseuse, vaniteuse, fière... Et surtout, une grande manipulatrice, qui traite les autres comme des pions.

Cependant, grâce au talent d'écriture de Jane Austen, Emma est un bon roman, même si l'héroïne est insupportable. Car après tout, elle n'agit que pour le bien des autres, le bien qu'elle veut pour eux en tout cas - et c'est ce qui la rachète : elle n'est pas méchante volontairement. Les personnages se dévoilent être plus subtils que leur apparence première. Et comme toujours chez Jane Austen, il y a beaucoup d'humour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par A-Saulot 2018-08-19T21:43:26+02:00
Diamant

Un de mes préférés de Jane Austen. Un roman pétillant, qui ne manque pas d humour et dans lequel l auteur nous offre, avec un regard décalé et ironique, un portrait sans concession de son epoque. C est à chaque fois un régal !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par poucelimag 2018-07-17T12:55:33+02:00
Argent

J'ai beaucoup apprécié ce livre, un peu lent tout de même. On s'attache aux personnages, à Emma qui veut se mêler de la vie des gens, qui veut les marier et ... qui a failli se faire avoir. L'écriture est bonne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miaouss 2018-07-12T22:01:05+02:00
Lu aussi

L’obsession qu’on certaines personnes à s’occuper des sentiments des autres… au moins ça donne des classiques du XIXe. Typiquement ce que je n’aime pas dans les classiques, je ne suis pas un grand fan des romans contemplatifs dans ce style, c’est souvent des lectures qui me prennent du temps et qu’au bout d’un moment je ne cherche plus à comprendre. Je l’ai lu il y a deux semaines et je ne me souviens plus des trois quarts du livre.

Je le conseil quand même si vous aimez les manières, les ambiances profondément ancrées dans le début du XIXe, les personnages sont typiques de cette période qui n’est clairement pas ma préférée, ça manque d’apocalypse à mon goût. La plume de l’auteure n’a pas pris une ride, Emma pourrait sans problème figurer à la prochaine rentrée littéraire, elle a un style qui ne vieilli pas et rien que pour ça Jane Austen est intéressante. J’en reste quand même là, pas fâché mais pas conquis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sann51 2018-07-11T10:23:45+02:00
Argent

Décidemment, je n'arrive plus à accrocher depuis Orgueil et préjugés... cela fait le 3ème roman que je lis depuis et ils me paraissent tous un peu fade.

Dans celui-ci on est en présence d'une Emma plus agaçante que formidable, une vraie "marie-mêle tout", la lecture en était du coup un peu longue... mais tout est bien qui finit bien !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Latika1 2018-06-29T14:22:02+02:00
Diamant

Parmi les romans de Jane Austen que j'ai pu lire, celui-ci est sûrement le meilleur !!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode