Livres
564 525
Membres
616 828

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de emma_llleo : Mes envies

Aime-moi je te fuis Aime-moi je te fuis
Morgane Moncomble   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/09/aime-moi-je-te-fuis-morgane-moncomble.html

Je vous le répète relativement souvent, mais lorsque l’on donne son avis sur un roman, il s’agit toujours d’un avis personnel, une interprétation de ce qui nous a le plus ému ou troublé en fonction de notre sensibilité, de notre vécu.

Il y a bon nombre de moments intéressants dans ce récit et certains m’ont touchés de manière différente, avec une intensité différente. Par exemple, je suis grosse (c'est un fait). Alors quand l’auteure nous parle à travers son héroïne de sa boulimie, de son combat, de ses complexes, forcément je suis touchée et j'ai lu avec beaucoup d’attention ces moments-là. Je peux vous dire que le passage où Zoé se dévoile à Jason sur son corps, sur ce qu’elle en pense réellement dans cette cabine d’essayage avec ses mots durs et sincères, c’est juste admirable. Tout comme la réaction de Jason qui est simplement parfaite. En fait tout chez Jason est parfait.

C’est un peu réducteur parce que ce n’est pas le sujet le plus difficile, ni le plus important. Il fait parti d’un tout, Zoé n'est pas simplement boulimique. L’auteure aborde d'autres thèmes qui nous parlent, qui nous touchent comme la violence domestique, l’homophobie, le deuil... Mais il vaut mieux que vous les découvriez par vous-même. Il ne faudrait pas que je trahisse le déroulement de ce texte...

Moncomble écrit avec beaucoup d’authenticité, elle nous donne vraiment envie de faire tourner les pages, d’adorer Zoé, de rire avec Jason. Ce couple est explosif et on les aime déjà depuis un bon moment. Le récit est vraiment bien équilibré. Malgré la dureté de certains passages, elle y glisse souvent un petit trait d’humour pour essayer de dédramatiser.
Je pense que devoir respecter la chronologie avec son roman précédent, puisque les intrigues des deux se croisent, n’a pas dû être aisé et ça donne encore plus de mérites au travail de l’auteure. Elle s'en sort à merveille, ce second roman est tout simplement une réussite.

En bref, j’ai lu, j’ai adoré, j’ai eu peur, j’ai pleuré, j’ai patienté, j’ai ri... j’ai aimé !
Arrogant Fake Lover Arrogant Fake Lover
Alexia Perkins   
L'avis de Galie de Words of love : https://wordsoflovebooks.jimdofree.com/2020/05/05/arrogant-fake-lover-alexia-perkins/

La couverture était attirante, le résumé attractif, et cela me branchait bien de lire une romance dans l'univers musical car j'aime beaucoup et cela fait un moment que je n'en avais pas lu.

Je m'attendais à tomber sur une héroïne naïve... dès le premier chapitre, j'ai compris que je m'étais bien planté ! Addison a les cheveux violets, des tatouages et un caractère affirmé. On est loin de la jeune vierge prude qui entre à l'université ! Et j'ai tout de suite adoré ma lecture. Je suis rentrée tout de suite dans l'histoire, je n'ai même pas eu ce petit temps d'adaptation. La plume de lauteure est super fluide et je n'ai lâché ce roman qu'à 2h du matin, après l'avoir devoré jusqu'au dernier mot.

L'histoire est bien amenée et Alexia Perkins a su apporter le juste dosage d'intrigue pour nous faire défiler les pages les unes après les autres. Mais honnêtement, ce qui m'a le plus plu, ce sont les personnages, pas seulement Addison et "Dix-mille", mais tous. C'est une vraie famille de cœur, comme j'aime en lire. Mention spéciale pour Ashton, ce mec est d'une gentillesse sans borne.
Et puis, il y a cette relation volcanique entre nos deux héros, cet arrangement dans lequel chacun finit par ne plus savoir où il en est, les craintes qu'ils ressentent tous deux à cause d'un passé tumultueux.
Leur jeu de fausse séduction (pas si fausse que cela...) est très plaisant à lire, vous savez, quand vous réalisez que vous êtes en train de sourire bêtement devant votre roman, et attendez avec impatience la prochaine répartie. Notre bad boy n'est pas si arrogant que cela dans le fond, il cache bien sa sensibilité.

C'est une romance addictive, qui m'a emportée et fait vibrer. Tant pis pour les cernes et la fatigue, ça en valait la peine. Cela faisait longtemps que je n'avais pas veillé pour un roman et ceux qui réussissent cette prouesse sont forcément des livres que je conseille de lire au plus vite !
Kingdom, Tome 1 : King Kingdom, Tome 1 : King
T. M. Frazier   
[spoiler][/spoiler]
J'ai du mal à comprendre comment on peut s'extasier devant ce genre de bouquin ... pour ma part j'ai trouvée ce livre dérangeant, la première scène de sexe où King couche avec cette nana qui s'évanouie puis là fait embarquer comme un sac, moyen ...
Sans parler de la scène du rêve érotique de Doe qui se réveille avec les doigts de King en elle ... encore plus moyen !
Un rêve érotique un peu bruyant n'est pas une invitation à un acte sexuel véritable ...
Bof bof de publier ce genre de livre dans une maison d'édition beaucoup appréciée chez les jeunes !
Effet de vague, Tome 1 Effet de vague, Tome 1
Jana Rouze   
beaucoup apprécié car ça change des romance habituelle, par contre des fois je me perdais un peu dans les dialogues.

par audoky1
Avec toi malgré moi Avec toi malgré moi
Vi Keeland    Penelope Ward   
https://lmedml.com/2017/04/19/avec-toi-malgre-moi-vi-keeland-penelope-ward/

Avec ma copine Emilie, du blog Mystères Livresques on a lu ce roman en LC et ce fut encore un bon moment de partage. J’attendais ce livre avec impatience, après mon énorme coup de cœur pour [Step Brother], [Room Hate] et [Cocky Bastard], j’étais pressée de découvrir dans quoi les auteures allaient nous embarquer. Et je ne suis pas déçue du voyage.

Je dois avouer que je n’avais même pas lu le résumé que je savais déjà que je voulais lire ce livre, parce que je suis de plus en plus accro à ces deux auteures qui ont un talent fou. Et quand leurs deux plumes sont associées le plaisir n’en est que décuplé.

J’ai adoré le contexte de l’histoire. Un métro, deux personnes et un téléphone…Très peu d’ingrédients pour une histoire explosive. Soraya, jeune femme dynamique et bien dans sa peau va croiser la route de Graham dans le métro, le destin va les réunir après la perte du téléphone de Graham, mais dès les premiers instants, notre Soraya va tirer certaines conclusions sur le genre d’homme qu’est Graham. Et oui pour elle c’est un connard arrogant de plus sur cette planète, tout en lui respire la supériorité, après une inspection en règle du contenu du portable, Soraya se décide à lui ramener son précieux outil de communication. Et elle va constater que Graham semble être le type même qu’elle a cru cerner au premier abord, mais si il en était autrement ? Si Soraya avait tout faux et que Graham était bien plus qu’un sale type pété de thunes ?

Croyez-vous au destin ? Cette rencontre dans le métro est un sacré coup du sort pour nos deux héros qui sont l’opposé l’un de l’autre. Soraya respire la joie de vivre, elle est culottée, elle a un caractère bien à elle, fait de sarcasmes et de provocations. C’est une vrai tornade. C’est une héroïne qui détonne dans l’univers bien rangé de notre héros. Elle est originale, j’ai adoré sa personnalité, la façon qu’elle a d’assumer ses différences de look et sa façon de penser, Soraya n’est pas madame tout le monde, elle ose et elle en impose à Graham. Soraya est vraiment un personnage solaire, elle illumine la vie sur son passage avec son franc parlé et sa manière de remettre tout le monde à leur place. Son job m’a beaucoup fait sourire, et sa manière de se comporter aussi. Mais derrière ce caractère fort et grande gueule se cache une jeune femme douce et peu sûre d’elle affectivement. Graham, quant à lui est un personnage masculin très séduisant, la façon dont les auteures nous l’ont décrit est très flatteuse pour lui, et pourtant ce n’était pas gagné pour son cas au début, car oui il use de son pouvoir professionnel, et au premier abord il n’a rien de très valorisant à part son physique à tomber raide. Mais j’ai relevé un passage que j’ai vraiment aimé, et c’est Soraya qui le dit.

Chère Costard Coincé,

Vous tirez peut-être des conclusions hâtives. Rien ne prouve que cette femme soit moche. Peut-être que vous ne lui plaisez pas. Vous pouvez aussi vous regarder dans le miroir : vous découvrirez qu’une personnalité laide est beaucoup plus repoussante qu’un visage laid.

Très vite, Graham se révèle, il se livre et j’ai tout de suite perçu le potentiel derrière le déguisement de connard qu’il porte au début de l’histoire. J’ai adoré son personnage, parce qu’il représente à merveille l’idée que tout le monde peut changer, évoluer en fonction de son vécu et de ses envies. Les deux ensemble, cela donne un duo plutôt électrique, la tension sexuelle est énorme dans le début du roman et le jeu de séduction est fabuleux, ludique, sexy et provocant. Vi Keeland et Penelope Ward savent mettre le feu aux poudres, et attention mesdames Graham est très convainquant quand il s’agit de faire perdre tout ses moyens à Soraya. Ce que j’ai aimé c’est que la séduction se fasse lentement, que nos héros attisent leurs désirs communs jusqu’au moment où il n’est plus possible de résister à l’attraction physique, qui est juste délicieuse. Puis les sentiments s’installent et certains rebondissements viennent bouleverser le peu d’équilibre qu’ils avaient réussi à construire.

Les personnages secondaires sont importants, certains plus que d’autres, mais dans l’ensemble à part deux pouffes que j’ai détesté, je me suis attachée à chacun d’entre eux.

L’intrigue en elle-même est très simple et malgré cela très originale, ce qui fait que ce roman sort du lot, c’est la plume et le style des auteures. C’est l’humour omniprésent qui nous tire des sourires tout au long du récit, même si ils sont entrecoupés d’angoisse et de larmes. J’ai aimé les références à certaines séries dans l’histoire, jusqu’à celle de Roseanne, mon dieu cette série est super vieille, mais quand elle en parle j’ai totalement revue l’héroïne de cette sitcom, et j’ai explosé de rire.

Une fois de plus les plumes des auteures m’ont conquise, impossible de dissocier l’une de l’autre, elles sont tellement connectées, et je pense tout aussi barrées l’une que l’autre, que c’est un véritable plaisir de tourner les pages de leurs romans. Evidemment, l’érotisme est juste magique ici, j’adore lorsque l’humour se mêle à la partie, cela rend toujours cela plus léger, parfois plus sexy et ici pas de tabous, Soraya assume son corps et sa féminité, et Graham entend bien vénérer son corps de la meilleure des façons.

En bref, exit les cures vitaminées pour retrouver la forme, faites une cure de New Romance façon Vi Keeland et Penelope Ward. Un reboosteur 100% addictif qui vous rendra le sourire dès les premières pages. Une fois de plus je ressors conquise par ce nouveau roman. Le scénario est aussi simple qu’il est original, j’ai totalement adoré le contexte de l’histoire, le mystère du début, l’angoisse du milieu et le soulagement de la fin. Nos auteures sont de drôles de coquines et ce récit contient quelques petites surprises que je vous laisse découvrir, en tout cas, pour ma part c’est le petit plus qui fait que j’ai envie de découvrir toutes les parutions de Vi Keeland et Penelope Ward. Je me suis énormément attachée à Soraya et Graham et cette lecture a ensoleillé ma journée.

[Avec toi malgré moi] c’est un concentré de plaisir brut, c’est drôle et sexy. La recette est addictive et efficace. Laissez-vous tenter par une histoire où le destin s’est joué de tous les codes de la romance.
Back to campus Back to campus
Erin Graham   
Eh voilà, Erin récidive !!! J'avais déjà été "dupée" avec Fire Biker, moi qui ne suis pas fan des bikers j'avais beaucoup aimé. Rebelotte avec Back to campus... Bon une histoire d'adulescents à la fac, sûrement avec des filles et fils à papa bourrés de fric mais qui au fond cachent de profondes félures, blablabla, c'est pas que je n'aime pas, mais on en a lu beaucoup, tellement, énormément... Alors j'étais dubitative. Quelle erreur ! Ce livre est tout sauf un livre sur des étudiants (par contre je ne peux pas vous en dire plus, vous n'avez qu'à le lire si vous ne l'avez pas encore fait). Le seule chose que je peux dire c'est : Ruben ohhh Ruben !!! Je fond littéralement. J'en veux encore, reviens ! PS: bon j'avoue, j'ai aussi un petit coup de coeur pour Ronda, pas dans le même registre, assurément, mais quand même.

par cicrane
L'Anti-lune de miel L'Anti-lune de miel
Christina Lauren   
Woah ! Ce livre était génial !!! C’est de loin un des meilleurs de ces auteurs ! J’ai rigolé, été émue, surprise bref c’était incroyable !
Landon & Shay, Tome 2 Landon & Shay, Tome 2
Brittainy C. Cherry   
Lien vers ma chronique : https://booksbookmarks.wordpress.com/2020/07/07/landon-shay-t2-brittainy-c-cherry/

10/10

"Soudain, mon vrai coeur, celui qui dort profondément dans ma poitrine, coupé du reste du monde depuis si longtemps… se remet à battre.
Or cet après-midi, il se met à battre pour Landon."

Je remercie tout d’abord les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman en avant-première.

Wow. C’est le mot. Encore une fois, Brittainy C. Cherry a su se surpasser et c’est clair qu’à partir de cet instant, je ne lâcherai plus cette auteure dans ses prochains écrits. J’ai l’impression que chaque parution est meilleure que sa précédente. Pour rappel, je n’avais pas réussi à aimer la saga The Elements et j’avais beaucoup aimé Behind the Bars et Eleanor & Grey. Mais laissez-moi vous dire que la duologie Landon & Shay surpasse tout ses précédents livres (selon moi).

C’est beau, c’est fort, c’est poignant et rempli d’émotions. On ressort de ce tome 2 avec la sensation d’avoir effectué un long voyage semé d’embûches et de fêlures de par nos personnages et on a juste envie de relâcher la pression et de se dire : eh ben, c’était quelque chose. Cela me fait même rappeler le dernier épisode de The Vampire Diaries quand Stefan nous dit « I was feeling epic« . C’est exactement la sensation que j’ai eue une fois avoir terminé cette histoire.

Je ne saurais dire si ce tome 2 surpasse le tome 1 car, pour moi, les deux se valent. Ils sont différents et émouvants de bien des manières. Ils sont percutants sous différentes façons et je les ai adorés au même niveau.

La première moitié de ce tome 2 nous détruit et j’avoue avoir versé des larmes quant on voit la destruction qui alimente nos deux personnages. Cela va être cette partie qui va me rester en mémoire pendant longtemps. C’est beau, touchant, dramatique, SURTOUT dramatique et tellement, TELLEMENT poétique qu’il n’y a aucun moyen que cela nous percute autrement que directement dans le coeur. On y reçoit des coups, on ne ressort fatalement pas indemnes, tout comme Landon & Shay. Tout le long de ce roman, on rit, on pleure, on est malmenés par les mêmes événements que vivent nos personnages tellement c’est profond et bien exploité. L’auteure nous mène à la baguette et malgré tout on en redemande même si on doit y laisser des plumes au passage.

J’ai encore une fois adoré les personnages. Dans le tome 1, ma préférence a été pour Landon, mais ici, j’avoue avoir eu mon penchant pour Shay. Elle nous transmet son incompréhension et son amour par rapport à Landon, on la comprend et la soutient totalement. Landon incarne vraiment le personnage brisé et tourmenté et on a vraiment envie de l’aider à remonter la pente. Je l’aime tellement (mais pas plus que Shay, attention xD). Les deux forment un couple si parfait et tellement imparfait en même temps que c’est magnifique à voir tout à la fois.

En bref, vous l’aurez compris, c’est encore une fois un magnifique coup de coeur, si ce n’est « coup de poing », si vous lisez cette saga, sachez que votre esprit, votre coeur, n’en ressortiront certainement pas indemnes.

par Marina009
Bad Girl, Sexy Boy Bad Girl, Sexy Boy
Elizabeth O'Roark   
J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de Olivia et Will. C’est le côté sportif qui m’a attirée de prime abord puisque Olivia est championne d’athlétisme et a intégré l’équipe féminine d'athlétisme de l’Université du Colorado. De l’autre côté, on suit Will, son coach qui va devoir gérer ce nouvel élément “perturbateur” mais ô combien prodigieux. En effet, Olivia arrive au sein de l’équipe avec de lourds bagages derrière elle et une mauvaise réputation, Will voit donc d’un très mauvais oeil cette nouvelle recrue qui bafoue selon lui toutes les valeurs sportives. Pour autant, Will devra apprendre à voir au-delà de la carapace d’Olivia pour comprendre qu’il se passe quelque chose de bien plus complexe à l’intérieur.

Si je m’attendais donc à une romance “sportive” je ne m’attendais pas à plonger dans une romance avec un cadre aussi agréable. En effet, on découvre rapidement que Will habite dans une ferme avec sa mère et qu’il possède des écuries. Il est également passionné par l’escalade donc le lecteur jongle entre balades dans les champs, les balades à cheval et les ascensions périlleuses dans les montagnes. Un cadre qui fait rêver je dois bien l’avouer et qui permet de s’évader et de prendre l’air comme il faut en cette période estivale !

D’autre part, quelque chose que j’ai vraiment adoré dans “Bad girl sexy boy”, c’est que la romance prend vraiment son temps, ce qui permet de voir l’évolution des sentiments des personnages en douceur. De plus, c’est une romance qui ne va pas être facile à s’installer pour plusieurs raisons : Will est le coach de Olivia d’une part, mais il est aussi en couple depuis un an avec une dénommée Jessica ! J’aime les romances compliquées, interdites, qui ne sont pas courues d’avance. C’est ce que nous offre assurément “Bad girl sexy boy”.

L’autre particularité c’est cette “inversion des rôles”. Si l’on a souvent l’habitude que ce soit le mauvais garçon et la fille sage dans les romances, Elizabeth O’Roark nous propose ici l’inverse avec un personnage féminin un brin vulgaire, qui traîne une sale réputation derrière elle et un personnage masculin absolument adorable, bon sous tous rapports, le gendre idéal, loin des bad boys qui fleurissent dans les rayons des romances habituelles.

Malgré tout ce n’est pas un coup de coeur puisque j’ai trouvé que les évènements à la fin s'enchaînaient de façon assez rapide mais cela reste assurément une romance agréable et une belle découverte que je recommande en cette période estivale ! Je remercie chaleureusement Netgalley et la maison d'édition pour l'envoi de ce roman.
Boss Me Around Boss Me Around
Zoé Murat   
Une histoire sympathique. Tout va trop vite par contre. J’airai bien aimé avoir un autre type d’épilogue que celui-ci

par lou02

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode