Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
je reconnais qu'avant de commencer ce livre je n'étais pas très enthousiasmée par le résumé, les enlèvements n'étant pas le sujet qui me passionne le plus, ni celui que j'aurais voulu pour me détendre en période de partiels. L'autre chose que je dois reconnaître pour le début de cette chronique, c'est que je m'étais trompée du tout au tout sur ce roman, et que j'ai adoré dès le début.

Je connaissais déjà Robin Benway grâce à sa sympathique série la pire mission de ma vie et j'ai retrouvé son style et son rythme entraînants dès les premières pages du livre. J'ai accroché dès le début, sentant une sorte de complicité avec l'héroïne, Emmy. Très rapidement, j'ai eu du mal à décrocher du livre, à penser à autre chose. Je m'identifiais beaucoup à Emmy grâce à son humour et à sa personnalité, malgré ses dissimulations à ses parents.

L'arrivée d'Oliver ainsi que sa réintégration à sa vie passée était un sujet complexe à aborder, mais j'ai trouvé que l'auteure s'en était très bien sortie. On passe de petits moments joyeux et anodins à des moments plus émouvants et dramatiques, où Emmy comme Oliver reviennent sur ce qu'ils ont ressenti pendant ces dix années d'épreuves. Chacun de ces moments m'a plu, m'a fait ressentir des émotions et m'a touchée.

J'ai adoré la relation entre Oliver et Emmy : ils ne sont pas des inconnus puisqu'ils étaient meilleurs amis avant la disparition d'Oliver, mais ils ne sont plus les mêmes et peu à peu ils réapprennent à se connaître. Cet aspect de l'histoire a amené dans les dialogues beaucoup de réflexions sur ce qu'un tel événement provoque comme conséquences psychologiques. J'ai trouvé très intéressante l'évocation de tous ces aspects terribles, elle pousse le lecteur à réfléchir lui aussi au concept d'enlèvement par un parent, quelque chose qui n'est pas si rare que ça dans notre société. Enfin, la relation entre Emmy et Oliver reste également celle de deux adolescents et ce côté-là m'a aussi énormément plu, la romance était réussie.

Je ne vais pas énoncer toutes les relations qui m'ont plu ou ne m'ont pas plu dans ce roman, mais j'ai trouvé que la question de l'émancipation était également bien traitée. C'est un sujet souvent difficile pour les adolescents qui s'apprêtent à partir de chez leur parents. L'amitié tient également une place importante dans ce roman, avec deux personnages originaux, Drew et Caro. Je pense que ce qui m'a permis d'aimer ce roman, c'est le fait qu'il réussisse à me toucher avec ses thèmes douloureux sans pour autant tomber dans le pathos. Emmy & Oliver, c'est le dosage parfait.

Emmy & Oliver est mon coup de cœur inattendu du mois : il s'agit d'un YA qui pourrait passer inaperçu, mais ne vous fiez pas à cet aspect car il renferme en réalité des personnages attachants, une histoire profonde et de nombreuses émotions.
Par le Editer
shana59 Diamant
Note : 10/10
J'ai rapidement fini ce livre puisque c'est un livre très addictif !! Je trouve les personnages très attachant ^^
Je conseil ce livre aux personnes qui veulent un livre de vacances !
Par le Editer
Mirajanelove Diamant
Note : 10/10
J'ai terminé ce livre hier en seulement une soirée et je peux vous dire que je l'ai adoré !!

J'avoue avoir été un peu sceptique quand j'avais lu la 4eme de couverture, mais heureusement que je ne me suis pas arrêté à ca !

Il faut que vous lisiez ce livre
1) déjà parce que l'écriture est complètement superbe ! Je lis depuis mes 7 ans et je peux vous dire que jusqu'ici je n'avais jamais imaginé un livre aussi réellement !

2) parce que les personnages sont géniaux ! On s'attache très vite, et je ne m'attendais absolument pas à cette fin incroyable ! L'histoire est quand même très triste parce qu'on comprends très bien le comportement d'Oliver au fil des pages, et le poids des responsabilités qu'il a du enduré pendant longtemps.
(j'avoue avoir versé une petite larme à la fin tellement ca m'a touché ! ;) )

3) ce n'est pas une histoire banale. Ca change beaucoup des histoires d'amour "cliché" qu'on connaît, style bad boy rencontre fille magnifique et bonheur garanti... patati patata... NON !
Ici Oliver et Emmy
Spoiler(cliquez pour révéler)
ou Emily
ont subi une rude séparation ! 10 ans avant de pouvoir retrouver son ami d'enfance !
Spoiler(cliquez pour révéler)
Mais précisons quand même qu'ils s'aiment avant de se quitter...


En bref il faut absolument que vous lisiez cette histoire !!! Elle est juste géniale et je la recommande vivement !
Par le Editer
Je connais Robin BENWAY pour ses narrations fraîches et très humoristiques et je dois reconnaitre qu’elle a plusieurs cordes à son arc. Avec ce roman, l’auteure est loin des comédies niaises qui font peu réfléchir en traitant d’un thème franchement difficile.

Emmy et Oliver sont nés à quelques jours d’intervalle et étaient voisins. Jusqu’à leurs 7 ans, ils étaient inséparables. Mais, un soir, Oliver ne revient plus. On comprendra plus tard que son père l’a enlevé. Emmy chéri le souvenir d’Oliver sans grand espoir de le revoir… jusqu’au jour où, 10 ans plus tard, Oliver revient chez lui.

Malgré le titre cucul la praline, nous sommes bien loin du schéma traditionnel : « je te déteste mais je t’aime quand même, on va sortir ensemble et se disputer ». Pas du tout. Robin BENWAY innove en ouvrant son roman par un thème fort et peu traité avec la question de l’enlèvement d’un enfant, du retour à la vie normale et de l’identité. C’est avant tout un roman sur l’amitié que nous offre l’auteure mais aussi sur la découverte de l’autre. Dans une ambiance scolaire, Emmy et Oliver vont devoir apprendre à se connaître véritablement pour que la romance puisse avoir une place dans leur vie. En 10 ans, chacun a vécu différemment et a développé ses passions. Nous suivons donc la reconstitution de plusieurs entités : familiale, amoureuse, amicale… Le couple formé par nos héros est très vite attachant et réaliste : il est tendre mais il connait également ses difficultés. De même, c’est intéressant de suivre le retour d’Oliver avec les deux points de vue. Robin BENWAY fait dans la nuance pour être juste et touchante. Et sans compter que nos héros ont 17 ans et qu’il leur faut également composer avec leurs doutes et les pressions parentales pour leur choix de vie. Car oui, BENWAY s’inscrit aussi dans la tradition en nous peignant des ados aux prises avec les décisions capitales à prendre pour leur avenir : le choix des universités, l’affirmation du caractère… Dans ce roman, vous trouverez des amitiés qui font chaud au cœur dans ce roman tendre et optimiste à lire sur la plage ou lors d’un dimanche pluvieux.

EXTRAIT : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2017/05/emmy-et-oliver.html
Par le Editer
Emimi Or
Note : 9/10
Une amitié rompue par une séparation est le thème abordé par « Mille baisers pour un garçon » de Tillie Cole et le tome 1 de « One : Même pas peur » de Jacinthe Nitouche, que j’ai lu récemment. J’avais donc très envie de découvrir « Emmy & Oliver » pour voir comment cet aspect avait été traité. Surtout que là, non seulement la raison de la séparation est dure, mais elle est aussi plus longue. Vous allez me prendre pour une tordue (ou peut-être pas tant que ça), mais j’ai encore une fois beaucoup aimé cette lecture !
Mon avis complet sur le blog : http://emilivres.blogspot.fr/2017/04/chronique-emmy-oliver-de-robin-benway.html
Par le Editer
Emmy & Oliver fait parti de ces romans qui vous entraîne sans vous demander votre avis. Après quelques pages, vous vous rendez compte que ces « quelques pages » se sont transformées en chapitre et que vous ne l’avez toujours pas lâché. C’est le premier roman de Robin Benway que je lis et j’espère que ce ne sera pas le dernier car j’ai adoré son écriture. Servie par une traduction toute en douceur, le texte est fluide et simple. Les sentiments y transpirent sans jamais tomber dans le pathos et on a l’impression de vivre avec les personnages leurs peines et leurs découvertes.

Les petits moments qui nous explique l’histoire d’Emmy et d’Oliver avant le début du roman nous permette de bien comprendre la vie de ces familles qui se sont toujours connues et qui ont, par conséquent, tous ressentis le drame de voir un enfant partir un jour avec son père et ne pas revenir. Durant dix ans, l’absence d’Oliver a fait des ravages, parfois discrets mais toujours profonds, dans le cœur de ceux qui le côtoyait. La mère d’Oliver bien évidemment, ses amis aussi, tous jeunes qu’ils soient, mais aussi les parents d’Emmy qui ont vécu de près la souffrance de la maman d’Oliver.

Ces cicatrices sont visibles tout au long du roman et le retour d’Oliver ne peut pas véritablement les combler. Puisque ce n’est plus le petit garçon de sept ans qui refait surface mais bien un adolescent qui a évolué.

En débutant vraiment l’histoire par le retour d’Oliver, l’auteur montre bien qu’il s’agit d’un commencement. Car comment reprendre une place que l’on a pas voulu quitter ? Comment être soi-même quand tous les autres autour de vous sont persuadés de savoir qui vous êtes ? De la même manière, comment essayer de faire correspondre l’image du petit garçon que vous gardiez avec celle de l’adolescent que vous avez finalement devant vous ?

L’absence d’Oliver, tellement présente dans la vie des personnes qui l’aiment, devient de fait un manque lorsqu’il revient. Car son retour ne résout finalement rien mais amène de nouvelles questions, de nouvelles possibilités, de nouvelles inquiétudes. Tous ces personnages ont quelque chose de brisé à l’intérieur qu’ils ont rafistolé au fil des années et qui pensaient guérir au retour d’Oliver. Or, la vie n’est pas si simple et les sentiments des uns et des autres s’affrontent parfois entre ce que l’on voudrait, ce que l’on a et ce que les autres ont et veulent.

Si le roman s’intéresse beaucoup aux liens familiaux entre parents et enfants, il est aussi très centré sur l’amitié qui unit Emmy, Oliver, Drew et Caro. Ce quatuor devenu trio qui redevient quatuor sans trop savoir comment faire. Pour Emmy, Drew et Caro qui ne se sont jamais quittés et connaissent tout les uns des autres et pour qui l’absence d’Oliver était une constante, son retour provoque un moment bancal qu’aucun d’entre eux n’a jamais été préparé à vivre.

Je me suis attachée à ces adolescents, à leur manière d’être et à l’amour qui les relie les uns aux autres. Aux questions qu’ils se posent, à leur envie de liberté et à leur besoin de sentir leurs attaches. L’histoire m’a fait comprendre les réactions des parents et m’a fait passer par toutes sortes d’émotions, du rire à la tristesse sans à-coups.

En bref un roman qui décrit avec intelligence le retour d’un enfant enlevé par un parent et l’impact que cette action entraîne sur toute une population.
Par le Editer
Sarahmasashi Lu aussi
Note : 4/10
Emmy et Oliver se connaissent depuis toujours. Lors d’une matinée de cours, Oliver âgé de sept ans avoue sur un bout de papier qu’il est amoureux de la jeune fille. À ce moment précis, ils sont donc loin d’imaginer que Keith a décidé de kidnapper son propre fils à la sortie de l’école. Et ce n’est que dix ans plus tard qu’Oliver reviendra auprès des siens…

Emmy et Oliver, ce livre me donnait déjà envie depuis sa sortie en VO (étant une vraie buse en cours de langues, j’ai préféré attendre la VF). Le thème du « kidnapping parental » m’avait interpellée, j’ai l’impression que c’est une chose dont on parle assez peu, pourtant cela existe bel et bien. J’ai même tenté de trouver des chiffres sur internet histoire d’avoir une estimation sur le nombre de cas recensés sur une année. Mais malgré tout, c’est assez complexe de comprendre l’importance du phénomène. Je souhaitais donc en apprendre davantage en lisant ce livre, mais c’était trop demander…

Au début, je m’attendais à suivre Oliver dans sa nouvelle vie, celle qu’il allait mener avec son père en étant loin d’Emmy et de sa famille. J’espérais aussi me retrouver dans la tête du papa afin de comprendre le cheminement qu’il avait pu avoir avant de commettre cet acte égoïste et irréparable (je suis peut-être en manque de thriller, vous ne pensez pas ?). Donc cette histoire m’a carrément déçue, car ça n’a pas été le cas !

C’est avant tout une histoire sur le thème de la famille, l’amitié et l’amour. L’entourage du garçon va devoir réapprendre à le connaitre et vice-versa. Il y a d’ailleurs une longue période d’adaptation avant que le jeune ne commence à se confier sur son ressenti et son ancienne vie.

Pour la première partie du récit, j’ai trouvé que tout était trop lent, qu’il n’y avait pas beaucoup d’informations intéressantes et je n’ai pas été prise par l’histoire ni été sensible aux personnages. Ce n’est qu’en deuxième partie, lorsque tout le monde prend conscience que c’est un nouveau départ et non une deuxième chance qui leur est offerte que tout devient plus prenant. La relation entre Emmy et Oliver devient plus concrète et affirmée et ils disent enfin ce qu’ils pensaient tout bas.

La plume de l’auteur n’est pas particulièrement inoubliable, le langage est très familier et c’est Emmy qui est la narratrice ce qui explique aussi mon détachement par rapport au sujet. J’aurais préféré que le point de vue soit diffèrent et peut-être plus varié. Par contre, la complicité entre les deux jeunes est vraiment belle et j’ai beaucoup apprécié leurs dialogues.

Au final, je regrette sincèrement que le sujet n’ait pas été traité de manière plus profonde et je suis déçue du choix du narrateur, mais chaque protagoniste est touché personnellement et différemment par cette disparition et c’est ce qui rend d’après moi le récit intéressant.
https://aliceneverland.com/2017/03/29/emmy-oliver-robin-benway/
Par le Editer
Ce roman est touchant mais sans tomber totalement dans la tristesse, il parle avec justesse d'émotions qui touchent chaque personne entourant un kidnapping et cela en toute objectivité mais on y parle aussi des sujets plus légers comme l'amitié, l'amour, les rêves ou l'éducation.


Un roman jeunesse accessible dès 13 ans mais qui plaira tout autant au lecteur adulte. J'ai passé un très bon moment avec ce livre très agréable à lire grâce à une bonne écriture de l'auteur et à un sujet touchant vu avec autant de légèreté que de profondeur.







http://books-story.wixsite.com/books-story/single-post/2017/03/24/EMMY-ET-OLIVER

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.