Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
705 487
Membres
967 554

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

En miroir



Description ajoutée par Gkone 2017-02-13T08:14:10+01:00

Résumé

« Le passé est un reflet, dans lequel je me regarde… »

Indiana a dix-sept ans lorsque son frère, que les médias ont surnommé le Violoncelliste de Washington, est envoyé dans le couloir de la mort. Huit ans plus tard, il est étudiant en criminologie à l’université de Columbia, à l’autre bout du pays. La semaine il vit dans son petit studio de Harlem et les week-ends il rentre au Centre d’ Ethologie de Rick Karl, là où il a échoué cinq ans plus tôt, abîmé et perdu.

Grâce à Rick et à Cruz, un cheval aussi sauvage que lui, Indiana se reconstruit jusqu’à retrouver une vie normale, un peu fragile parfois, mais à laquelle il s’accroche plus que tout. Entre ses amis, cette famille de cœur, ces hommes qu’il aime pour quelques heures, il profite d’un quotidien qui s’égrène au fil des jours tranquilles. .

Jusqu’à que le Prêtre abandonne sa première victime dans les rues de New York.

Si tous les indices semblent désigner Indiana comme le coupable idéal, l’inspecteur Souleymane Mâalam, de la NYPD, refuse d’y croire Il cherche des pistes invisibles, s’acharne sur des preuves qui n’existent pas. Plus que tout, il est persuadé de l’innocence de ce jeune homme dont le regard le trouble plus qu’il n’ose le dire.

Enquêteur dévoué, souvent emporté, Souleymane est un homme compliqué qui cultive ses secrets. D’une beauté un peu dérangeante, il porte en lui des valeurs qu’il cache, des tendresses qu’il masque et des blessures qu’il refuse d’avouer.

C’est une rencontre explosive, une course sur les pas d’un tueur caché dans l’ombre, un amour tellement fort qu’on a peur de le nommer, des mensonges si bien dissimulés.

L’issue est imminente.

Elle est juste là.

Comme une vérité impossible à imaginer.

« Le passé est un miroir… »

Afficher en entier

Classement en biblio - 474 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par LittlexHeart 2017-04-29T13:05:19+02:00

Il y a des regards qui changent tout, qui avouent tout. Et celui-ci était bien plus que ça. Il racontait le passé, soufflait le présent, imaginait l’avenir. Il portait nos souffrances, nos erreurs et nos blessures. Nos bonheurs, nos passions et nos réussites. Il n’était pas à lui. Ni à moi. Il était à nous. Parce que c’était ça l’amour, non ? Partir et savoir revenir. Hurler et savoir chuchoter. Se battre et savoir renoncer. Se taire et savoir le dire. Parce que nous n’étions pas parfaits, nous ne le serions jamais. Il y aurait un jour, puis un autre. Une semaine et des mois. Des années qui se transformaient en décennies. Un lien qui se tisserait à chaque seconde. Qui serait fragile par moments, comme une chaîne d’acier à d’autres. Et si, de temps en temps, il nous arrivait d’avoir peur qu’il se brise, il continuerait quand même à nous unir.  

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

C'est un Lily Haime, alors c'est excellent, évidemment.

Avec "en miroir" elle se lance dans un nouveau registre: le romantic suspens. Et je trouve que c'est plutôt très réussi. La romance et la relation entre Indiana et Souleymane sont prioritaires mais le fil conducteur est bien l'enquête sur le Prêtre et ses répercussions sur ces deux personnages et les liens qu'ils entretiennent.

Comme d'habitude, c'est toujours excellemment écrit, avec la plume envoûtante de Lily que l'on connait tous et que l'on aime. Les mots entre ses doigts deviennent poésie.

La relation entre Indiana et Souleymane est passionnelle et électrique, à la hauteur des autres couples qu'elle a imaginés.

J'ai deviné assez rapidement qui était le prêtre, mais ça n'a pas du tout gâché mon plaisir. De plus, ce n'est pas dans le suspens de son identité que réside la force de ce livre ou l'addiction de la lecture.

Si le schéma psychologique d'Indiana reste très similaire aux autres héros de Lily, il est néanmoins légèrement différent (peut-être un peu moins fier). Souleymane quant à lui est un homme de convictions, fort, d'une beauté solaire et j'ai beaucoup aimé avoir son point de vue par le biais des conversations téléphoniques à chaque fin de chapitre.

Je terminerais par une rengaine habituelle à la fin de chacun de ses livres: vivement le prochain!

Afficher en entier
Or

Captivant : A 17 ans Indiana voit sa vie basculer quand il découvre que son frère adoré n’est autre que le tueur en série connu sous le nom du violoncelliste de Washington et qu’il échappe de peu à la mort. Il s’est enfui sans jamais se retourner et après 3 ans à errer, atterri mal en point à Scotchtown au Centre d’éthologie tenu par Rick. Rick va le prendre sous son aile et le considérer comme son fils. Indiana se reconstruit petit à petit. A 25 ans, il est étudiant en criminologie à NY et retourne tous les week-ends se ressourcer au Centre. Un nouveau tueur en série sévit, appelé le Prêtre de New-York, et la police n’a aucune piste. Lorsque la montre de la dernière victime est retrouvée sur le terrain de Rick, Indiana se retrouve encore dans le collimateur de la police. Un des inspecteurs chargés de l’affaire, Souleymane Mâalam, est persuadé de l’innocence d’Indiana mais sent qu’il a un lien sans le savoir avec le Prêtre. Indiana va encore une fois devoir se battre pour ne pas sombrer et pourra compter sur ses amis mais aussi Souleymane et pourtant la relation entre les deux hommes est complexe dans un contexte difficile... Un roman inlachable et même si on comprend assez vite qui se cache derrière le Prêtre, ça ne change rien. Un très bon moment avec une belle romance M/M dans un thriller prenant.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par SunnySide 2024-01-27T00:52:59+01:00
Argent

J'avais découvert cette ecrivaine avec l'effet papillon et Clair obscure qui malgré des passages douloureux avaient une belle évolution. Cependant, même si ses histoires basées sur des enquêtes ont un bon suspense, je trouve que l'auteure va de plus en plus dans les relations violentes, parfois sexuellement violente, toxique, voir abusive sous couvert de passion. C'est notamment le cas ici où toute la relation est dans la violence et l'incertitude. Les personnages sont infiniment maltraités sans periode de repos . Les personnages ne communiquent pas mais comprennent tout... Il y a beaucoup de répétitions dans les propos, dans les réactions.

On retrouve de plus en plus souvent dans ses livres la "meilleure amie hétéro" mais avec lequel le personnage masculin homo va avoir un comportement dragueur, comme un couple fictif, ce réflexe de construction de personnage me laisse un goût de personnage féminin juste objectivée.

En revanche je trouve très intéressant que comme dans Ainsi battent les cœurs amoureux l'auteur aborde l'amour porter aux "monstres", aimé les personnes qui ont fait des choses détestables et l'ambivalence de ces sentiments

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pegh 2023-11-28T21:32:16+01:00
Diamant

Un exercice que je ne connaissais pas chez l'auteure. Cette fois, Lily Haime nous embarque en plein thriller, composant son histoire autour de deux personnages entiers et forts, malgré les apparences et leurs sentiments à leur sujet.

C'est comme toujours très bien écrit, faisant monter la tension, tout en offrant une psychologie affutée aux différents personnages.

J'ai eu des doutes, fait des suppositions, pour me faire retourner ou parfois tomber juste. Mais le développement est vraiment intense, allant de surprise en découverte. On en vient à douter de presque tout et tout le monde.

Mais comme toujours, même après l'adversité et l'horreur il reste ce sentiment d'espoir, de sérénité quelque part, qui fait qu'on sort de ce livre le cœur gros ; d'amour, de tristesse, d'envie de se dépassser... et c'est vraiment, vraiment, la meilleure raison d'attendre avec impatience ma prochaine lecture de l'auteure...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IsabelDesMots 2023-10-06T12:40:41+02:00
Or

Vous connaissez ce sentiment, quand dès les premières pages du livre, vous savez que vous allez aimer l’histoire ? C’est ce qui s’est passé pour moi. Il n’a suffi que quelques lignes pour savoir que j’allais passer un bon moment.

Si vous aimez Lily Haime, la romance MM et le genre policier, alors ce livre est fait pour vous !

L’histoire est sombre, même très sombre. On suit la vie d'Indiana, le frère d’un sociopathe, d’un meurtrier, d’un tueur en série. C'est un personnage torturé par tout ce qu'il a vécu, mais c'est un battant.

L'enquête policière nous tient en haleine. J'ai compris qui se cachait derrière le Prêtre avant la grande révélation, mais je n'en ai pas moins pris de plaisir à lire. Je n'ai pas réussi à lâcher le livre avant la dernière page. Je recommande !

« - Est-ce que c’est moi ? demandai-je en cherchant son regard. Est-ce que c’est moi qui ai rendu Adam malade ? »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chipou62 2023-06-09T18:08:14+02:00
Diamant

Une perle ce livre. Un coup de cœur. L’histoire est juste magnifique.

On est happé par l’histoire d’Indiana, ses malheurs et ses moments de bonheur.

Le personnage d’Indiana est torturé par ce qu’il lui est arrivé et arrive. Il subit épreuve sur épreuve, mais réussit toujours à se relever. Spoiler(cliquez pour révéler)Sa relation amour / haine avec ses frères, tueurs en série, sa famille en général, est profonde, le brise, et le secoues.

Les relations entre sa famille de cœur, ses amis, et Souleymane lui permettent de rester ancré dans la réalité et de lui donner un peu de bonheur dans toute cette tension. Tout, dans ses actions, est lié à son passé, et l’aidera à affronter son présent.

La relation entre Indiana et Souleymane est puissante, passionnelle, électrique, et très belle à lire. Même leurs colères et leurs disputes sont puissantes. Leur amour arrivera-t-il à surmonter toutes les épreuves qui se mettent sur leurs chemins?

Les relations entre les policiers et Indiana sont plus que compliquées. Il se sent trahi par leurs remarques et leurs manières. Il se sentira suspect à la place de victime, mais ce sentiment peut-il changer grâce à un policier ?

L’enquête policière nous laisse en haleine du début à la fin. Les passages des appels téléphoniques entre chaque chapitre nous permettent de voir le point de vue des enquêteurs, et cela donne un bon rythme à l’enquête et au livre.

Un roman impossible à lâcher.

Bonne lecture à vous

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sabrina47 2023-03-16T23:24:45+01:00
Bronze

La plume de Lily Haime est toujours poignante et criante de vérité. A travers elle, on découvre des facettes de personnages éclectiques. Certains sont sombres, d'autres sont lumineux. Toutefois, ils sont toujours complexes et bien travaillés. Ce livre n'a pour moi pas été un coup de coeur car j'ai mis beaucoup trop de temps à apprécié Soulayman mais mon coeur s'est souvent serré au côté d'Indiana que j'ai adoré. Un très joli tome.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RudyGestinAuteur 2023-03-13T09:07:17+01:00
Or

Encore un très bon Lily Haime. Une histoire passionnante pour les liens qui unissent tous ces personnages. La folie meurtrière de certains, l’incapacité à dire les mots les plus importants, la puissance d’un amour qui se vit plus qu’il ne se dit. Un bon et très agréable moment de lecture!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Aurora_Lane 2023-02-21T15:20:26+01:00
Or

J'ai vraiment été prise au piège de cette lecture, c'était captivant ! l'histoire, les personnages... Parfois, dans une enquête, je me contente de lire et de me laisser bercer par l'histoire, là, j'avais vraiment envie de deviner, de réfléchir, de trouver qui était ce prêtre. Très très bonne lecture. Je recommande. Spoiler(cliquez pour révéler)la fin est un peu longue et fait un peut tomber notre héro, nos héros dans un quelque chose d'un peu mièvre, trop romancé, trop passionnel que l'auteure avait frôlé mais réussi a évité jusque là... jusqu'à ces derniers chapitres fatidiques. Franchement, on aurait pu éviter qu'Indiana joue sur le violoncelle blanc de dakota puis sur celui miel d'Adam, c'est un peu too much. Ce n'est pas très grave, mais bon... Je mets ce livre en or et non en diamant car subsiste après sa lecture un arrière goût dérangeant, malsain, les personnages sont vraiment trop blessés, bordelines... et ne sont pas apaisés à la fin. Je n'y repense pas avec plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plassans 2023-02-18T13:46:42+01:00
Or

N'étant pas fan des thrillers je dois bien avouer que j'ai réfléchi longtemps avant de me lancer, et une fois la dernière page terminée j'ai été surpris! c'est un beau livre qui nous plonge dans l'enfer d'Indiana Bennet et on vit avec lui tout ses malheurs et ses moments de bonheurs..J'ai lu ce livre d'une traite, sans pouvoir le lâcher. Cependant, ce n'est pas vraiment à cause de l'intrigue, que j'ai trouvée à la fois cousue de fil blanc et trop alambiquée pour que j'y adhère complètement. Ce sont les personnages qui m'ont littéralement scotchés, bouleversés, remués, époustouflés, et j'en passe et des meilleurs. Ils sont d'une complexité incroyable et si réels, que tout ce qui les touche nous mets le cœur et les émotions en vrac. Chapeau.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnyHunt 2022-10-12T19:41:07+02:00
Or

Ce roman est une petite J'ai passé un moment extraordinaire en compagnie de Soul et Indy. Un suspens. Une écriture tout en douceur et en sentiments puissants. J'ai du mal à revenir dans ma réalité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par L_enlacer 2022-04-01T14:30:57+02:00
Argent

4.25

J’ai bien aimé les personnages et leur complexité. Cependant, ce n’est pas un coup de coeur ce qui est plutôt bizarre puisque normalement les livres de Lily Haime en sont toujours un 😇❤️

Mais bon j’ai quand même apprécié l’histoire et l’enquête policière 😌

J’ai bien aimé le personnage d’Indiana qui est habité par des pulsions auto destructrice (sexe, alcool,…) il cherche à se faire du mal et oublier le traumatisme qu’a causé son grand frère Adam qui est soit dit en passant un tueur en série (sociopathe) 😶🙃

Et c’était horrible de voir comment Indiana se faisait manipulé par Adam et de le voir lui cachait sa véritable nature 😕

De plus, il y’a le Prêtre de New York encore un tueur en série qui est liée a Indiana le pauvre il est entouré de fous 😅

Souleymane et Indiana entretiennent une relation conflictuelle tout au long de l’histoire mais franchement ça ne m’as pas dérangé puisque c’est leur personnalités et évènements qui ce sont passés au cours de leur vies qui ont donner l’apparition de multiples disputes😣👌🏼

Et j’étais vraiment intrigué de savoir qui était le fameux Prêtre de New York surtout quand il y’avait son pdv et je ne vais pas mentir mais je ne me doutais pas du tout de l’identité du tueur jusqu’à 70% environ ( à cause de la vidéo de surveillance j’ai directement su qui c’était même si un doute persistait toujours ) 🧐

Concernant, Souleymane je déteste sa famille sérieux même si ils sont juifs (religieux) ça n’empêche pas le fait qu’il doit accepter leur fils et son homosexualité !!

Qu’importe si ton enfant préfère les femmes ou les hommes ou bien les deux, si il préfère être un genre ou un autre ou même si il veut devenir une putai* de licorne qui mange des étoiles et chie des oursins qu’est ce que ça peut te faire tant qu’il est en bonne santé et heureux !!!

Sérieux je suis grave vénère son frère un moment lui a dit qu’il devrait aller "contre ça " non mais j’hallucine c’est dans sa nature il peut pas aller contre lui même WTF 🤯😩

Et perso j’y crois pas trop à leur ( la famille de Souleymane) sorte de "rédemption" dans l’épilogue 🙄😑

Citations que j’ai aimé pendant ma lecture 😊:

« Sais-tu à quel point les secrets sont de belles choses ?

Je les ai toujours trouvés fascinants. Ils sont comme des points obscurs entachant des âmes pures.  »

« Tu m’as inspiré. Tes notes qui montaient crescendo m’ont soufflé les mots de cette poésie sanglante. »

« Laisser la musique m’envahir, s’élever autour de moi et me caresser jusqu’à ce que j’aie l’impression de faire partie des notes.

M’abîmer entre elles.

M’oublier.

Et peut-être, un jour, apprendre à pardonner…»

« Et tant pis si je me trimballais quelques douleurs.

Si mes sourires vacillaient de temps en temps.

Si mes espoirs n’étaient que des étoiles dans un ciel obscur, insaisissables.

Si mes larmes s’étaient enfuies, derrière mes paupières, sans jamais avoir coulé.

Je les avais, eux tous. Et c’était le plus important.  »

« Elle était comme le deuil de ces routes que nous ne prenions jamais, tout en sachant qu’elles existaient. »

« Y avait-il quelque chose de plus magnifique qu’un cœur qui cessait de battre, qu’un dernier souffle. C’était une si jolie mélodie. Tellement belle dans son obscurité. »

« Prison d’État de Washington

1313 North 13th Avenue

Walla Walla, WA 99362

Vendredi 11 juillet 2014

 

Indiana, 

J’ai enfin compris que l’Homme a toujours eu peur de l’inexplicable.

Il s’est tenu droit devant des armées entières, a survécu aux champs de bataille, n’a jamais reculé devant l’adversité. Il a fait face aux combats, aux guerres, à la mort. Il s’est soulevé pour défendre son pays, ses terres, sa famille. Il s’est battu pour la justice et la liberté ; pour les droits de chaque individu. Il a été valeureux et courageux ; un être d’exception. Pourtant, il a un ennemi qu’il n’a jamais pu vaincre. Lui-même. Sa peur face aux mystères de son âme. Devant elle, il est comme un enfant assis à une fenêtre qui regarde la pluie tomber sur le parvis, les gouttes couler le long des carreaux formant des traînées qui s’écoulent au sol. Il observe le monde devenir flou sous l’averse en se demandant si un jour, il pourra le voir de nouveau en toute clarté. De quoi serait-il capable pour quelques rayons de soleil éclairant des lambeaux de compréhension ?

De quoi serait-il capable pour posséder cette cognition ?

Oui, Indiana, mon petit frère, sache que l’Homme a définitivement peur de l’inexplicable.

Pourtant, il a pris les armes, cherchant à exterminer la seule chose devant laquelle il se sent faible et vulnérable. Sa propre terreur. Pour s’en défaire, il est devenu injuste, meurtrier, se mettant en marge de tout ce que l’Histoire a construit ; de tout ce que ses ancêtres ont bâti, y laissant leur sueur, leur sang, leur force. Leur vie même. Il a marché sur des terres de larmes, sans jamais hésiter à tuer un père, un fils, une femme ou un enfant. Il est devenu plus qu’un ennemi, son propre fléau, plongeant dans ce que nous possédons de plus sombre.

De nos jours, il ne semble y avoir qu’une seule question pertinente à se poser. Une seule qui ait encore de l’importance.

Quelle part d’inhumanité portons-nous ? 

Quelle part d’humanité possédé-je ?

Je n’en sais rien, je ne suis qu’un homme après tout. Qu’un meurtrier. Qu’une de tes blessures les plus profondes. Celui que tu crois être de ton sang, mais qui, au bout du compte, n’est rien d’autre qu’un étranger. Mon Indiana, tu n’as jamais été un Bennet. Mais ce n’est pas grave parce que chacun a sa place, tu sais. Chacun a ses épreuves, ses choses particulières à surmonter. Chacun a un rôle et chacun doit le jouer. Ce n’est pas le destin. C’est seulement la façon dont le monde interagit avec nous. Nous sommes des fils, emmêlés à d’autres fils, et à d’autres fils encore. Toi, tu es emmêlé à moi, mais ça ne veut pas dire que nous nous ressemblons. Peut-être que tu dois aller à droite et moi à gauche. Ce n’est pas important en fin de compte parce qu’il y a ce nœud qui nous retient l’un à l’autre. Et que c’est lui qui, même dans la mort et l’ignorance, fera toujours de nous des frères.

Je n’ai qu’un regret.

Un seul.

Et ce n’est pas celui d’avoir tué.

Adam.»

« Est-ce que c’était ça, tomber amoureux ?

Avoir soudain le sentiment d’être entier.

D’être sauvé.»

« Je n’étais pas fait pour l’amour.

Pas fait pour ces douleurs-là.

Elles étaient bien plus assassines que toutes les autres. »

« Puis il baissa la tête vers moi et m’embrassa doucement, ses doigts enserrant ma nuque. Un baiser tendre et amoureux, juste pour le donner, pour le montrer, pour l’accepter.

Un baiser comme un aveu.

Un baiser qui s’en allait.

Qui reviendrait.

Un baiser pour dire merci, pour dire autre chose.

Un baiser comme une mélodie, comme le son d’un archet sur les cordes d’un violoncelle.

Tu entends la musique, Indiana ?

Oui, je l’entendais parfaitement. Elle était terrifiante et attirante. Elle était absolue et éternelle.

Elle était, simplement.»

« Est-ce que tu l’entends, Indiana ? me demanda-t-il. La musique ?

Je déglutis en faisant un pas dans sa direction.

— Oui, lui avouai-je enfin. Oui, je l’entends.

Il baissa les yeux avant de les relever de nouveau vers moi.

— Comment est-elle ?

— Elle est…

Elle est le pire et le meilleur. Une merveille et une condamnation.

— Elle est parfois sombre, lui décrivis-je, et parfois éclatante. De temps en temps comme des hurlements, à d’autres comme des rires. Mais qu’elle soit obscure ou lumineuse, elle est toujours belle et parfaite »

« Et il pleura.

Sans se cacher.

Sans chercher à retenir ses sanglots.

Alors que nous faisions l’amour.

Alors qu’il s’accrochait à moi.

Encore et encore…

Et chaque larme était un miroir, chaque larme était de l’amour. Une vérité et une douleur qu’il retenait.

Chaque larme était un brin de lui, de son passé, de ce qu’il était.

Mais je le savais déjà.

Évidemment que je le savais.

Il était Indiana.

Simplement Indiana…» (épilogue)

Afficher en entier

Date de sortie

En miroir

  • France : 2017-04-26 (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Les chiffres

lecteurs 474
Commentaires 76
extraits 37
Evaluations 170
Note globale 8.65 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode