Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par manou4 2016-10-12T21:55:02+02:00

... abattre un orme antique sous les coups redoublés de la hache, l'arbre longtemps menace et, tremblant sous les secousses, balance sa chevelure, jusqu'à ce que, peu à peu vaincu par ses blessures, il ait poussé un gémissement suprême et qu'arraché du faîte il se soit écroulé de son long. Extrait du Chant II

Afficher en entier
Extrait ajouté par DH180 2019-10-08T21:09:12+02:00

Extrait de la préface :

Et bien la vraie raison de la large popularité millénaire de l'Éneide n'est pas la grande beauté, la grâce de ces vers, dont on reparlera : c'est que l'Éneide est amusante à lire.

[...]

Virgile à l'art du récit rapide, vivant, enlevé, ni trop long ni trop court, de même que certains savent "trousser l'anecdote".

[...]

...c'est un roman d'aventures ( amours, naufrages et guerres ), un récit truffé de fantaisies mythologiques qui tient le lecteur en haleine par le suspens de chacun des épisodes, par leur briéveté et leur diversité

Afficher en entier
Extrait ajouté par DH180 2019-10-08T20:57:00+02:00

Or, voici qu'au seuil de l'aurore, aux premiers rayons du soleil, le sol se met à mugir sous leurs pieds, les sommets boisés commencent à s'agiter et on croit entendre des chiennes hurler dans l'ombre à l'approche de la déesse. "Loin d'ici, oh, loin d'ici, profanes ! s'exclame la prêtresse, quittez entièrement le bois ! Et toi, mets-toi en chemin et tire ton épée du fourreau. C'est le moment, Énée, d'être vaillant, d'avoir le coeur solide." Elle n'en dit pas plus et, déchaînée, s'est enfoncée dans la caverne béante.

Quand à Énée, il ne reste pas en arrière de sa guide et s'avance d'un pas hardi.

Dieux qui possédez l'empire des âmes, et vous, ombres silencieuses, Chaos et Phlégéton, immenses étendues nocturnes et muettes, qu'il me soit permis de redire ce que j'ai entendu, qu'il me soit donné de dévoiler avec votre aveu des secrets abîmés au fond de la terre et des ténèbres.

Ils allaient obscurs dans la nuit solitaire, à travers l'ombre, [...] et son royaume sans vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par DarkTales 2017-04-29T23:36:30+02:00

" Il arrive souvent dans un grand peuple qu’une sédition éclate et que l’ignoble plèbe entre en fureur. Déjà les torches volent et les pierres ; la folie fait arme de tout. Mais alors, si un homme paraît que ses services et sa piété rendent vénérable, les furieux s’arrêtent, se taisent, dressent l’oreille : sa parole maîtrise les esprits et adoucit les cœurs. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par JohanneX 2015-01-24T10:27:03+01:00

Je chante les combats et ce héros qui, le premier, des rivages de Troie, s'en vint, banni du sort, en Italie, aux côtes de Lavinium

Afficher en entier
Extrait ajouté par Astrida 2014-05-03T17:15:16+02:00

Arma virumque canno Troiae qui primus ab oris.

(C'est le premier vers de l' Éneide en latin )

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-11-26T21:52:43+01:00

Il dit ces mots en pleurs, et lâche au gré des ondes

La bride à ses vaisseaux volant à voiles rondes ;

Enfin léchant la rive, il vient borner son cours

Où Cumes renommée au Ciel porte ses Tours.

La proue à contresens vers l’Onde est détournée,

L’ancre d’un ferme arrêt tient la flotte enchaînée,

Les poupes au grand ventre ombragent tout le bord.

Les escadrons Troyens d’un saut gagnent le port,

Pressant gais et brillants l’Hespérienne rive.

Les uns deçà, delà, cherchent la flamme vive

Dans sa semence occulte aux veines des cailloux.

Un Gros courant au bois prend le cerf au poil roux,

Ceux-ci la tendre biche aux verts taillis rencontrent,

Ceux-là trouvant des eaux à leurs troupes les montrent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ninanina 2009-08-11T14:47:23+02:00

Les citations

«Déploie ton jeune courage, enfant ; c'est ainsi qu'on s'élève jusqu'aux astres.»

«Une telle douleur, si j'ai pu la prévoir, Je saurais la subir.»

«La beauté rend toujours la vertu plus aimable.»

«Epargner ceux qui se soumettent et dompter les superbes.»

«L'esprit meut la masse.»

«L’esprit pénètre tout de sa flamme féconde Et s’infiltre invisible au vaste corps du monde.»

«La blessure vit au fond du coeur.»

Afficher en entier
Extrait ajouté par ninanina 2009-08-11T14:47:23+02:00

Au sortir des Enfers, Énée quitte la Campanie et va mouiller dans un port du sud du Latium, auquel il donne le nom de Caiète, en l'honneur de sa nourrice Caieta, qui vient de mourir. Après lui avoir assuré des funérailles selon les rites, les Troyens s'en vont, pleins de confiance et d'espoir

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode