Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Eneliah : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Requiem pour Sascha, Tome 1 : Lacrimosa Requiem pour Sascha, Tome 1 : Lacrimosa
Alice Scarling   
Quelques faiblesses qui n'entachent en rien l'addiction totale à ce roman

Sascha, orpheline, chanteuse dans un groupe de métal, partage provisoirement son appartement avec Nicolas, guitariste du groupe, et accessoirement son sex-friend. Pour gagner sa vie, elle utilise son don, celui de posséder le corps de ses victimes afin de les dépouiller plus facilement. Elle nourrit une vengeance secrète, retrouver les vampires qui ont assassiné sa "mère" adoptive. Un jour elle croise un être irréel, aux longs cheveux d'argent et au regard létal, elle le prend pour un vampire et tente de l'assassiner. A compter de ce jour, sa vie va basculer...
Je ne cesse de râler après les romans bit-lit dont certains se ressemblent trop, ou prennent des tournures gnangnans façon Harlequin mais j'avoue que celui-là a retenu mon attention. Pourtant il est bourré de maladresses (comme les prénoms masculins, Nicolas, Damien, Julien... qui à mes yeux passent difficilement dans un roman bit-lit, ok l'auteur est française, l'histoire se passe en France, mais doit-on pour autant supporter des prénoms aussi "franchouillards" ? Bref, passons...). D'un autre côté, on découvre que le héros s'appelle Raphaël (et oui, encore un !) et bien évidemment toute fan de bit-lit qui se respecte ne peut s'empêcher de faire la comparaison avec les 2 mastodontes de la bit-lit, l'Archange Raphaël (de Chasseuse de vampires) et LE Raphaël (de Rebecca Kean), et c'est là où le bât blesse... Ces 2 personnages titanesques à jamais imprégnés sur notre rétine, affadissent considérablement l'image de ce 3ème qui en possède le prénom mais certainement pas l'envergure. Du coup on a comme une petite impression de "déjà-vu mais en moins bien".
Il n'empêche que j'ai dévoré ce roman comme une "morte de faim", et que j'en attends la suite avec la plus grande impatience, surtout depuis l'arrivée de... hum... l'intriguant Zekiel, qui j'espère va bouleverser cet équilibre déjà bien précaire. Bref, pour moi, c'est à lire absolument.

Or : 8,5/10


Killing November Killing November
Adriana Mather   
Pour commencer il me faut remercier PKJ et Booknode pour m'avoir permis de lire ce livre.
Ensuite ! J'ai dévoré ce livre. J'avais un peu peur qu'il y ait une histoire d'amour dans le style triangle amoureux et que ça prenne toute la place mais en fait pas du tout ! L'amour vient après, d'abord on a la recherche de vérité qui prend la majorité de la place, puis des liens d'amitié. En commençant à lire j'ai eu l'impression de retomber dans un univers ressemblant à celui de Night School de CJ Daugherty (que j'avais beaucoup apprécié) mais en fait pas du tout - encore une fois.
Une école étrange qui enseigne des matières très différentes et plutôt dangereuses. L'écriture étant à la première personne, on est aussi perdu que le personnage principale - November. On se pose des questions, on voit les événements lui tomber dessus, elle se heurte à un tas de personnes qui ne veulent lui apporter aucune réponse et jouent même parfois de son ignorance. Cependant, elle rencontre deux personnes qui - a priori - sont ses alliés. Toutefois ces personnages restent eux-mêmes frustrants et parfois agaçants. On comprend que bien que ce soit November qui ignore tout du monde dans lequel elle a atterri, ce sont les autres qui se méfient d'elle.
Ce qui est assez surprenant c'est qu'au fil de la lecture le lecteur en sait plus que November. Du moins c'est ce que ça m'a fait : en lisant je récoltais des indices en même temps que November, sauf que je faisais des rapprochements qu'elle ne faisait pas. Si bien qu'à la fin (lors des révélations) je savais déjà les deux tiers des réponses. Néanmoins, même en ayant un coup d'avance sur le personnage, j'ai réussi à être surprise. November a le don de se sortir de situations compliquées d'une manière à laquelle on ne s'attend pas.
Pour ce qui est de l'écriture elle n'est pas compliquée, elle est plutôt simple et les longues descriptions sont évitées. Ce qui fait que le livre se lit très vite. Avec seulement quelques éléments Adriana Mather parvient à imposer son décor à notre esprit.
Autre fait intéressant : les analepses. En effet, ces retours en arrière nous permettent d'en savoir plus sur November mais également sur son entourage et sa vie avant l'Académie Absconditi. Ce qui fait qu'on connaît au moins un personnage. Pour autant, les autres personnages sont attachants : on n'en sait pas forcément beaucoup sur eux mais on voit leur manière d'agir etc. On trouve diverses personnalités et c'est agréable que tout le monde ne soit pas pareil (on pourrait s'y attendre puisqu'ils apprennent tous à mentir et dissimuler leurs émotions).
En résumé : un très bon livre qui se lit vite, avec une intrigue qui se tient et des personnages attachants (bien que parfois frustrants ou agaçants). A présent je n'ai qu'une hâte : que la suite arrive.

par LSGI
A.N.G.E., Tome 9 : Cenotaphium A.N.G.E., Tome 9 : Cenotaphium
Anne Robillard   
ce livre est génial!!!!!!!! vivement la suite!!!!![spoiler][/spoiler]domage qu'on ne parle pas pus d'océane qui est enterrée sous la mère mais l'action se passe plus à Jérusalem dans la base d'Adielle!!!!!!! j'esper que sa se terminera bien!!!!!!!![spoiler][/spoiler]


par fraise
Piégée Piégée
Heather Dixon   
Absolument génial !
J'avais tout d'abord été attirée par la couverture magnifique, et le résumé avait renforcé mon choix, autant dire que je ne suis pas déçue.

Je n'ai jamais lu le conte original du Bal des Douze princesse, je connais en gros les bases, donc je ne pourrais pas dire si ce livre le suit fidèlement ou pas. Je ne pense pas, on retrouve les bases des douze princesses qui dansent toutes les nuits dans un endroit magique, mais je crois que le gros de l'histoire n'a pas grand chose à voir, et c'est ce qui permet d'en faire un roman.

On pourrait penser que l'histoire est un peu lente à démarrer, et si on cherche de l'action (ce qui serait bizarre en lisant une nouvelle version de ce conte, m'enfin...) on ne la trouve qu'à la fin. Mais plus que le scénario, il y a quelque chose d'envoûtant dans ce livre. La part de magie tout bonnement ensorcelante, et pas seulement les nuits où elles dansent même si ça représente une grosse majorité, mais l'ensemble du bouquin, je sais pas trop, ça dégage quelque chose qui accroche l'attention, et m'a totalement captivée.

D'autant que l'intrigue en elle-même est bien trouvée. Bon, il y a cette passion sur la dance... Je n'étais pas sûre d'accrocher, parce que des filles qui passent leur temps à danser, sur autant de pages, ça aurait pu être ennuyeux, mais pas du tout. Et puis les autres éléments viennent s'enchaîner plutôt bien, et on perçoit l'évolution de certains personnages qui au final est plutôt étonnante [spoiler]Notamment le roi qui perd un peu de son côté froid et distant à la fin[/spoiler]

Le style d'écriture est élégant et permet de bien rentrer dans l'histoire, le tout raconté de telle façon que j'avais l'impression d'y être moi aussi. C'est vraiment étonnant, et passionnant à la fois. Bon, la plupart des éléments sont un peu prévisibles, mais on ne lit pas ce genre de livre pour le suspense, donc peu importe.

Les personnages sont plutôt pas mal. Au début, je m'y perdais un peu, c'est le problème quand on a les douze personnages phares que sont les princesses. J'ai eu du mal à retenir tous leurs noms et de savoir qui était qui, mais à la fin, on s'y repère. Et globalement, elles sont toutes adorables. Certaines se démarquent plus que d'autres, forcément. Les plus âgées, d'ailleurs. Bien sûr Azalea est le personnage principal, mais autre qu'elle, on voit que Bramble et Clover ont par exemple plus d'importance que Jessamine ou Kale. D'ailleurs, j'ai adoré Bramble, elle m'a bien fait rire.

La fin était sublime, et c'est dingue comment d'un coup on a totalement changé d'ambiance. [spoiler]Parce que bon, tout le long on a été habitué au cadre même du conte de fées ensorcelant et magique, puis lorsque le Keeper a enfin fait bouger les choses, c'est devenu totalement différent dans l'ambiance, et un peu plus... Bah violent. Même si on le sentait arriver, ça m'a quand même surprise. [/spoiler]

Bref une lecture totalement fascinante d'un conte magnifiquement bien revisité. *.*

par Jenna95
Inferno Inferno
Dan Brown   
Un excellent roman. Du bon, du vrai Dan Brown !
Un voyage extraordinaire dans la divine comédie, une magnifique escapade à Florence, Venise et Istanbul.
Un peu froid dans le dos mais c'est tellement bon !
A savourer sans modération.

par Jane33
Forteresse digitale Forteresse digitale
Dan Brown   
Très difficile à se détacher. Dan Brown sait arrêter ses chapitres au bon moment. Du suspense tout le long.
Forteresse digitale est le premier roman de cet auteur. Qui m'a laissé plutôt un avis positif et qui me donne envie de lire d'autres romans de cet auteur.
Balle de match Balle de match
Harlan Coben   
Hello,
Harlan Coben fidèle à lui-même, cette fois dans l'ambiance du tennis. Il nous avait déjà fait le coup avec le football américain et le golf. Intrigue excellente, je recommande. Cet auteur a l'art de ficeler ses intrigues avec talent et goût !
Voici une nouvelle aventure du héros récurrent d'Harlan Coben, Myron Bolitar. Bon polar alliant milieu du sport et meurtre en public. Vivement conseillé pour les amateurs du genre!
Marquise66
Emma Bannon & Archibald Clare, Tome 1 : Le Mystère du drake mécaniste Emma Bannon & Archibald Clare, Tome 1 : Le Mystère du drake mécaniste
Lilith Saintcrow   
tres tres laborieux et pas toujours facile à comprendre... pas du tout accroché.

par snowgirl
La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite La vie rêvée d'Ève, Tome 1 : La fuite
Anna Carey   
http://wandering-world.skyrock.com/3055007211-Eve-Tome-1-Eve.html

J'attendais de lire Eve depuis très longtemps. Comme c'est un roman purement dystopique, j'avais déjà craqué rien qu'en lisant le résumé. Maintenant que j'ai lu le livre, je dois bien avouer que je suis complètement sous le charme de cette fabuleuse histoire. Dès le début, nous sommes entraînés dans l'univers impitoyable et saisissant de l'ouvrage. Pas de longueurs, pas de problèmes particuliers, Eve est vraiment très intéressant et prenant. Il y a quelques fausses notes, mais elles ne m'empêcheront en rien de m'empresser sur la suite !
Au début, nous rencontrons Eve, dix-huit ans, jeune femme modèle dans son École réservée exclusivement aux filles. Le premier chapitre nous fait pénétrer dans la dernière soirée qu'elle va passer dans son lieu de vie. En effet, le lendemain, Eve va devoir quitter l'École et pénétrer dans la Ville de Sable, un lieu merveilleux où elle aura un travail, un mari, des enfants, et une vie parfaite.
Vous voyez déjà l'aspect dystopique ? Attendez, ce n'est pas fini. Dans son École, seules des filles sont acceptées. Pourquoi ? Tout simplement car les hommes sont considérés comme horribles. Ceux en dehors de la Ville de Sable, bien sûr. Des centaines de filles âgées de trois à dix-huit ont appris à éviter les êtres masculins et à combattre leurs mensonges et leurs promesses. Eve et sa meilleure amie, Pip, ont toujours été les meilleures à tous les niveaux. Mais c'est en particulier Eve qui excelle dans toutes les matières. C'est pourquoi elle a été choisie pour donner un discours lors de la grande cérémonie avant son départ. Sauf que tout va être chamboulé par Arden, la rebelle de l'École.
En tant que meneuse et meilleure élève, Eve doit empêcher le moindre débordement. C'est pourquoi elle va suivre Arden lorsque celle-ci va tenter de s'enfuir de l'École. Arden va lui offrir la vérité sur ce qui l'attend. Et Eve ne s'en remettra pas. Au départ, même si elle ne croit pas aux révélations d'Arden, elle va la suivre. Arden va lui montrer l'atrocité de ce qui l'attend derrière les Murs de l'École et dans la Ville de Sable. Elles vont donc s'enfuir. Seules. A la merci des ténèbres qui se bousculent à l'extérieur de l'École.
Commence alors un long voyage pour trouver un lieu où se cacher, se nourrir, et se protéger. En chemin, Eve et Arden vont rencontrer Caleb, un jeune homme de leur âge qui vit avec d'autres garçons dans des tunnels. A partir de là, l'histoire prend un tournant passionnant. Le côté dystopique est très marqué, ce qui m'a vraiment plu. On nous dépeint un monde en pleine perdition, où la population a été décimée il y a seize ans par une maladie mortelle dont quatre-vingt dix-huit pour cent des humains sont morts.
Eve est une héroïne touchante et émouvante, qui est la fois innocente par son manque de savoir et totalement décidée à se battre pour sa liberté. J'ai adoré voyager à ses côtés. Elle est forte, aussi bien mentalement que physiquement, et tous les instants passés avec elle m'ont comblé. De même, Arden est vraiment une personne adorable. J'ai eu un peu de mal au départ, mais passées les quarante pages, j'ai commencé à bien accrocher avec elle.
Caleb et sa bande paraissent froids au premier abord, mais on découvre que cela n'est qu'une façade pour se défendre. D'ailleurs, c'est là un des éléments clés de l'histoire. Quand on doit se protéger, se battre constamment contre la mort, est-il réellement possible de laisser parler ses sentiments ? C'est ce que vont tenter de découvrir Eve et Caleb lorsqu'ils vont se rapprocher.
Comme je l'ai dit au début de ma chronique, il y a aussi quelques faux pas. J'ai trouvé que, parfois, l'auteure choisissait la facilité. Certains problèmes se règlent trop facilement, quelques personnages ne sont pas suffisamment utilisés, et je me demande vraiment ce qu'il va advenir pour quelques-uns d'entre eux. Mais bon, à côté de ça, Anna Carey nous offre un monde vraiment époustouflant et très très intriguant.
D'ailleurs, elle possède un style d'écriture vraiment plaisant ! Les pages nous glissent extrêmement facilement entre les mains tant on est ancré dans l'intrigue. Les mots forment autour de nous une atmosphère envoûtante, voilà ici un point fort du roman. L'univers dystopique est décrit à la perfection, vraiment. Pour les fans du genre, comme moi, vous ne serez pas déçus !
Le côté romance est présent, mais au second plan. La passion entre Eve et Caleb est légèrement moins impressionnante que celles dans les autres romans que j'ai lu. Ceci peut aussi être considéré comme un moins, bien que cela ne m'ait pas spécialement dérangé. Nous avons tout de même droit à des moments tendres et durant lesquels nous pouvons respirer et baisser notre garde avant d'être à nouveau aspirés dans la tornade d'action et de rebondissements qu'est Eve.
La deuxième moitié du roman se dévore à une vitesse phénoménale ! Le roman est ( trop ! ) court et aucun moment de répit ne nous est laissé. A la fin, mon coeur a fait des tas de bonds dans ma poitrine. Je me demande encore comment il a fait pour tenir le coup. Les dernières pages nous laissent totalement haletants et nous coupent le souffle. J'ai adoré le personnage d'Eve, son histoire, son monde, ses rencontres, sa force et sa détermination. Malgré les quelques bémols que possède le roman, je sais que je peux foncer tête baissée sur la suite qui, j'en suis sûr, sera aussi fascinante que ce premier opus.

par Jordan
Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush Les Anges déchus, Tome 1 : Hush, Hush
Becca Fitzpatrick   
je viens tout juste de le finir, et je suis très agréablement surprise. au début, je me suis dit, m**de, encore un truc compliquer avec des anges déchus (j'ai lu la malédiction des anges juste avant), et en faite, je me suis laisser prendre dans cette histoire et j'ai plus qu'aimé.
quelques points similaires a twilight, mais dans l'ensemble, c'est une lecture fraiche, agréable et sérieux je pense que niveau suspens on a ce qu'il faut!!!
les personnages sont très attachants.
bref très satisfaite et je conseille ce livre a tous ceux qui cherchent un échapatoire a twilight

par aciantar