Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de enestria : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Mine, Tome 1 : La posséder Mine, Tome 1 : La posséder
Caroline Gaynes   
Une fois de plus, Black ink me fait découvrir une nouvelle auteure.  Et bien oui, je fais parti  de ces lectrices qui ne connaissait pas la plume de Caroline et c'est donc avec beaucoup de curiosité et surtout avec un résumé qui m'a touché, que j'ai commencé ma lecture.



Abbygaëlle a connu le pire. Après un nouveau départ à New York, sa meilleure amie lui déniche une place de serveuse dans l'un des restaurent les huppé de la grosse pomme. Ne voulant absolument pas sortir de sa routine et de ses habitudes, son univers va complètement être bousculé. 

Bradley est un riche et sexy architecte. Connard de première, c'est un chasseur à la recherche de sa proie. Et lorsque la jolie Abbygaëlle résistera à son charme légendaire, l'instinct de ce bad boy se réveillera. Mais à trop vouloir en faire , Bradley risque d'y laisser des plumes.  La jolie Abbygaëlle n'a rien d'une poupée et nos deux héros vont se livrer une partie de jeu d'échecs.  Mais le mal rode , et nos personnages devront faire des choix qui changeront leurs vies.


J'ai adoré ma lecture.  Caroline Gaynes m'a scotchée devant mes pages. Impossible de le poser sans avoir la fin. J'ai vibré, sourit, j'ai eu très chaud ( oui l'auteure va vous faire mouiller votre petite culotte avec la sexatitute de Bradley ). J'ai eu aussi très peur. Parce que l'auteure n'a pas choisi que la romance pour trame, non elle va plus loin et elle a décidé de jouer avec nos nerfs. Je n'en dit pas plus mais pour moi le choix de la narration est un pari osé et largement réussi . Ce livre contient tous oes ingrédients que j'affectionne dans mes lectures.  Un bad boy connard, une jeune femme pleine de caractère, des scènes érotiques tout en sensualité et en fin du suspense.  Et pour couronner le tout, aucune frustration ( une légère mais qui ne vous rendra pas envie de jeter votre livre ) à prévoir.  Je suis ressorti de lecture mais j'ai hâte d'en savoir plus....

Pour moi, c'est une très jolie découverte.  La plume de l'auteure est très addctive et m'a fait ressortir beaucoup d'émotions. C'est une lecture que je vous recommande !!!!


Note

5/5

par Aminouch
Love conséquences Love conséquences
Amanda Cat   
http://marmiteauxplumes.com/love-consequences/

Amanda Cat est originaire du sud de la France.
Après avoir suivi une filiale littéraire, elle écrit de temps en temps, dans son coin. Puis, elle découvre une plateforme d’écriture où elle décide de partager ses récits. Entourée d’une solide communauté où elle puise conseils et encouragements, elle termine les romans « Masqués » et « Love Conséquences » en un an.
Hormis l’écriture et la lecture, Amanda se passionne pour le monde de la beauté, les animaux et les jeux vidéo.

Ses conseils pour les auteurs en herbe ? Un environnement où l’on se sent bien, des blocs-notes et stylos en pagaille et une musique inspirante.

Love Conséquences est une New Adult particulière puisque l’autrice a suivi l’avis de ses premiers lecteurs sur la plateforme d’écriture Fyctia pour l’écrire. Autoéditée, c’est une grande première pour l’autrice, Amanda Cat.
C’est un roman court, mais efficace, qui ne s’étend pas en longueur. L’avantage ? Il peut être lu partout, en quelques heures et il n’y a aucune pause, aucun ennui. Les actions s’enchainent très vite et nous n’avons pas à trépigner du pied trois jours pour connaître l’issu en étant tentés de survoler certaines pages.
Lara est une jeune femme brillante, orpheline, qui poursuit une carrière jusqu’à présent florissante. Une promotion lui est par ailleurs promise, ce qui l’invite à poursuivre une formation de quatre mois à 20 kms de chez elle. Décidée à profiter de sa dernière soirée en compagnie de sa meilleure amie, Alessia, elle fait la fête dans le bar situé juste sous son appartement. Elle y fait la rencontre d’un mystérieux inconnu avec qui elle échange quelques baisers spontanés ; c’est le coup de foudre. Le vrai. Celui que l’on n’explique pas, celui qui passionne et inspire les foules. C’est viscéral. Par une ironie du sort, ils sont séparés malgré toute leur bonne volonté, malgré tout, pour se donner un moyen de contact. Quatre mois plus tard, Lara ne l’a pas oublié et est décidée à le retrouver coûte que coûte. Mais il se pourrait bien qu’encore une fois, cette fâcheuse ironie lui joue un nouveau tour.
Lara est une héroïne au fort caractère, parfois un peu naïve, mais qui est très attachante. Pas de grands discours, d’envolées lyriques ou injurieuses à la moindre contrariété, c’est une femme calme, posée, qui se plait à réfléchir. Beaucoup réfléchir. Elle ne s’emporte pas ; elle fait front avec sang-froid bien que toutes ses émotions soient mises à mal. Amanda Cat a misé sur son humanité avant tout : qualités et défauts. Lara n’est pas parfaite : elle peut aussi se montrer lâche et esseulée, découragée ou encore effrayée par ses tumultes intérieurs. C’est qui permet au lecteur d’acquiescer selon ses choix ou, à l’inverse, s’en agacer. Mais c’est ce qui fait la force d’un personnage : créer une émotion chez son lectorat, quelle qu’elle soit. Et comme tout être humain, nous ne pouvons pas toujours être d’accord avec ses décisions. Ce n’est pas grave ! Puisque nous sommes justement là pour vivre avec elle ses doutes, ses joies, ses peines et ses colères.
Et l’autrice sait manier ses mots sans fioritures, sans complexité inutile, pour transmettre tous les ressentis de son héroïne. C’est très agréable de pouvoir facilement s’identifier au fil des descriptions. Effectivement, au début du récit, nous sommes surtout guidés et centrés sur les émotions de Lara. Pas de grandes aventures, plutôt un déroulé d’introspections qui la conduira jusqu’à cette fameuse fuite (évoquée dans le résumé.) L’intérêt va aussi dans le sens de cette fameuse rencontre qui va chambouler sa vie ; là aussi, nous sommes convaincus, même pour ceux qui ne l’ont jamais vécu. C’est d’une telle intensité que l’on est, oui, en droit de se demander si c’est possible. Pourquoi ? À travers les mots d’Amanda Cat, on peut le croire.
Le fameux inconnu (nous l’appellerons S.) est lui aussi plutôt attachant dès le départ. Évidemment, il entre dans les bonnes grâces des lectrices gourmandes des bels hommes : séduisant, ténébreux, bien fait de sa personne… Mais (hallelujah ?) ce n’est pas un bad boy. C’est rafraichissant. Lui aussi est très calme, serein, sans passion qui pourrait le conduire à des actes irréfléchis qui nous laisseraient dubitatifs. Bien sûr, il a un petit grain de folie que se plait à relever Lara et l’autrice. Ce petit grain qui fait toute la différence et ne bloquera pas le rouage pour une fois. Difficile aussi de ne pas aimer S. ; rien ou presque ne serait susceptible de nous rebuter (à vous de voir selon les twists du roman ; vous ferez vos propres opinions !)
D’autres personnages font aussi partie de l’entourage de Lara : des amies telles que Kirsten ou Estelle, une tante adorable, un barman plutôt sexy… On rencontre des protagonistes bons et d’autres aux intentions que l’on devine vite.
Il n’y a aucune vulgarité, quand bien même des scènes érotiques sont abordées (elles ne sont pas omniprésentes, bien dosées.) Pas de « bordel ! » ; « putain ! » à tire l’argot. Pas de risque de tiquer ou de lever les yeux au ciel. Il n’en reste pas moins que cela n’empêche pas le lecteur de comprendre le ton et les intentions des personnages.
Par ailleurs, la narration est uniquement du point de vue de Lara.
Love Conséquences est un récit qui pousse les héros et les lecteurs dans leur retranchement : jusqu’où serions-nous prêts par abnégation ? Serions-nous prêts à renoncer au grand amour ? Sujet à des tourments dignes d’une torture, pourrions-nous réagir comme Lara ? Serions-nous capables de fuir jusqu’aux frontières de l’Espagne pour oublier ou… ? Que va faire Lara ? Et S. ? Que s’est-il passé durant ces quatre mois ?
Un amour aux allures impossibles… en fonction des limites que l’on s’impose.
Pour une lecture rapide, intense, fluide, avec à l’honneur, une jolie petite histoire d’amour (en plus de quelques gouttes de sensualité), des introspections très agréables grâce auxquelles on s’identifie facilement, Love Conséquences est fait pour vous.
Ce qui nous oppose, ce qui nous unit Ce qui nous oppose, ce qui nous unit
Nina Frey   
Bien que ce livre soit une romance, il est hors des sentiers battus du genre. Complexe et originale sont les maîtres mots de cette histoire qui confronte deux personnages à la vie bien différente tout en ayant quelques points communs, le regard des autres, de soi et les épreuves de la vie.

L’intrigue est tournée vers la rencontre entre ces deux personnages aux univers à la fois différents et proches qui vont se confronter, se comprendre, se détester et finalement s’apprivoiser au fil des pages.

La double narration interne permet d’avoir une vue d’ensemble de l’histoire tout en gardant une part d’imprévisibilité. Les points de vue des deux protagonistes principaux alternent selon les chapitres permettant de nous mettre à la place de Tina ou de Max. J’ai énormément apprécié cette narration, elle nous permet de comprendre l’histoire selon les deux points de vue, de connaître les sentiments de chacun, de saisir les incompréhensions et les sentiments des personnages. C’est un peu à double tranchants toutefois, car l’on peut être agacé du comportement d’un personnage, avoir envie de lui donner des baffes ou de lui crier dessus, ou encore de les obliger à réagir selon les situations qui se déroulent. En tout cas, la lecture n’est pas plate, on est obligé de réagir ou de réfléchir à un moment ou à un autre. C’est aussi ce que j’aime dans la lecture.

Le rythme est encadré par les émotions qui sont véhiculées dans le roman. Parfois lent quand l’humeur des personnages s’y prête et que l’action est peu présente, parfois rapide quand l’action est au cœur de l’intrigue et plus souvent comme saccadé, à la fois lent, comme hors du temps et rapide comme si il y avait une urgence. C’est un peu imagé je l’avoue mais j’ai eu l’impression qu’à l’instar des personnages, l’histoire ne savait plus à quelle vitesse se dérouler. Il y a de nombreux rebondissement et quelques surprises, du coup, on ne s’ennuie pas une seule seconde.

L’ambiance est assez complexe à définir. Les personnages ont une grande importance car ce sont eux qui donnent le ton au roman. Si l’ambiance était une palette de couleur, je dirai qu’elle est représentée par des couleurs ternes au début de l’histoire, elle prend des teintes pastelles vers le milieu du récit avant de sombrer dans des teintes tirant vers le noir pour se transformer finalement en couleurs éclatantes. J’espère que vous voyez le tableau. Ou sinon vous pouvez aussi imaginer la transformation d’une chenille en papillon, ça m’a également donné cette impression car les personnages évoluent au fil de l'histoire. En tout cas, l’ambiance m’a embarqué, elle est pleine d’émotions. Je suis passée par la joie, le rire, les larmes, le stress au point d’en avoir le ventre qui se serre comme si je vivais chaque instant.

L’univers est moderne puisque l’histoire se passe de nos jours. Il y a cependant, une confrontation entre plusieurs milieux, le squat, les quartiers modestes et la banlieue huppée. Un peu comme ce que l’on rencontre chaque jour dans nos vies sans réellement y prêter attention.
Ce que j’aime dans cette histoire c’est qu’elle pourrait très bien être une réalité. Les sujets abordés sont réalistes, importants et très sensibles. Il est question de faire face aux regards des autres mais aussi de celui qu’une personne a sur elle-même. Il est bien sûr question de différences mais aussi de similitudes. La différence physique, mentale ou comportementale peut très bien s’accompagner de similitudes dans les sensations, les ressentis ou l’expérience d’une personne. C’est exactement ce dont il est question dans ce roman.

Les personnages sont à mes yeux le gros point fort de ce roman. Ils sont complexes, dépeints avec habilité et réalistes tout en étant incroyablement attachants. Que ce soient les protagonistes principaux ou les personnages plus secondaires, ils ont tous de la profondeur.
Les deux personnages principaux sont bien entendus les plus attachants puisque c’est de leur histoire qu’il est question. Pour vous laisser les découvrir je ne vous parlerai pas plus.
Cependant, je dois répondre à une question posée lors du live de La pomme qui fait du rock avec Nina Frey. L’auteur a demandé quel est notre personnage préféré ? Pour ma part, c’est Tina ma préféré. Bien que j’aie adoré max, je me suis beaucoup plus identifiée à elle. J’ai adoré son tempérament et je l’ai trouvé très touchante.

La plume de Nina Frey est juste magnifique. Elle a du talent pour retranscrire les émotions, rendre vivants et réalistes ses personnages. J'ai de suite pensé à la plume de Colleen Hoover, dans cette façon de transmettre les émotions, de les faire sonner juste, de toucher la corde sensible sans partir dans le gnangnan. De la même manière, elle réussit à transformer une simple romance en un bijou rien qu’en y apportant un petit plus. Et pour moi, ça c’est vraiment du talent.

Pour finir, ce roman c’est une claque, une pépite, un énorme coup de cœur. Les personnages sont incroyables, la plume est magnifique, les sujets sont sensibles mais abordés avec brios tout en subtilité et en délicatesse. Je ne sais pas quoi dire de plus pour vous faire lire ce livre, il n’est peut-être pas parfait mais je l’ai plus qu’aimé, il m’a marqué, et je peux vous assurer que c’est mon coup de cœur de l’année 2017. Il faut absolument le découvrir car c’est pour ce genre de livre que je suis heureuse de lire des autoédités.

par Azurore
Cœur à corps Cœur à corps
Emilie Collins   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/03/coeur-corps-emilie-collins.html

Mince, je ne sais pas par où commencer. Je crois que depuis le début de sa promo, j’adore ce roman.

Le fait que la maison d’édition nous demande de choisir le titre (et le titre final n’est pas celui que je voulais mais je vous pardonne), le fait qu’on nous immerge en avance dans le monde de la photographie. Tout a été fait pour qu'on s’intéresse à ce roman.

Ensuite il y a le concept. Voir ce texte sublime agrémenté de magnifiques photos qu’elles soient professionnelles ou amateurs est juste une superbe expérience. J’ai aimé reconnaître celles où c’est l’auteure qui pose d’ailleurs. Je crois que j’ai mis un temps fou à le lire parce que je ne pouvais pas m’empêcher d’admirer les photos qui accompagnaient les mots d'Emilie.

Et enfin, il y a le récit. Je fonds devant les écrits de Collins, j’adore les émotions qu’elle me fait ressentir au fil des pages qui se tournent sans s’arrêter. L’intrigue nous plonge d’abord dans des pensées relativement sombres et tristes par ce qui vit l’héroïne. On vit avec elle finalement les étapes du deuil comme l’anéantissement de son monde, la perte de son amour,... Et puis vient la colère et tout un tas d’autres sentiments.
Avec Erik, on entre dans son monde et on voit à travers ses yeux ce que la photo ou tout simplement la création dans son ensemble signifie pour lui.

Il y a un mot qui revient souvent dans son histoire, c’est le verbe « vibrer » dans toutes ses déclinaisons (et sans répétitions évidemment ^^). Et je crois que c’est ce qui résume le mieux ce roman. L’héroïne vibre de vengeance, le héros vibre de sa passion et ensemble ils vibrent d’une symphonie parfaite.

Je ne crois pas avoir plus de choses à vous dire à part que j’ai adoré Romane et sa sensibilité, sa jumelle et sa fougue, Alexiane et sa sagesse, leur mère et sa patience. Les hommes de ce roman ont tous un petit quelque chose qui nous attendrit, nous passionne ou nous amuse. Chacun des personnages vaut le détour.

Il est beaucoup question d’art dans bien des domaines dans ce livre et je pense qu’Emilie peut dire qu’elle a aussi joué de son art avec Erge à ses côtés et c’est une belle réussite. Merci.
Dark Desires, Tome 1 : Porn Star Dark Desires, Tome 1 : Porn Star
Zara Cox   
Si vous cherchez un livre vraiment Hot, il est fait pour vous. Lecture plutôt sombre et tortueuse avec un brin de suspense et des scènes de sexe définitivement "Porn Star" XXX. Quinn (Q) et Elly (Lucky) sont définitivement des âmes brisées à cause de leur passé. Est-ce une romance ...mmm, probablement pas par les normes conventionnelles, mais dans le monde "Dark Romance" ... oui. À mesure que le livre progresse, certains détails sont partagés au fil du temps et d'autres sont conservés; plus je lisais, plus je voulais savoir. Je comprenais le raisonnement derrière les motivations de Lucky et Quinn, mais à la fin, je ne comprenais vraiment pas le rôle que jouait Lucky, surtout quand Quinn savait qu'il avait des sentiments pour elle. La «grande révélation» est tombée un peu à plat pour moi... ne me procurant pas de papillons pour moi.
Cœur d'ours Cœur d'ours
Mélanie Baranger   
OMG quel ennui ce livre. La seule raison pour laquelle je l'ai fini c'est qu'il était très court, et puisque je l'avais déjà acheté... ça m'a seulement pris quelques heures pour le lire, heureusement. Plusieurs fois j'ai pensé abandonner, énervée par le style très immature de l'auteur, les niaiseries de l'héroïne, et j'ai carrément zappé les longues parties inutiles qui desservent carrément la narration. J'ai bien compris que ce voyage humanitaire était important pour l'auteure et que c'était probablement un descriptif de ce qu'elle avait elle-même vécu, mais franchement quel est l'intérêt à part rallonger inutilement un récit qui est déjà très lourd et difficile à la base? L'écriture au présent est également insupportable, la narration passe d'un personnage à l'autre de manière incompréhensible, l'histoire elle-même était prometteuse mais elle est au final terriblement mal exploitée. J'ai peine à croire que derrière ce livre il y a un éditeur, à mon avis il devait avoir la grippe au moment où il devait lire ce roman, c'est pas possible autrement.

par Pluie9
Prude à frange, Tome 1 : Premier round Prude à frange, Tome 1 : Premier round
C. S. Quill   
Ce roman m'a interpellée en raison de son titre que j'ai trouvé de mauvais goût lol. Au final je me suis lancée, et franchement quelle surprise, un bon page-turner dévoré en une soirée.
Il faut dire que dès les premières lignes la curiosité prend le dessus, on se retrouve plongés dans une situation déroutante, la narration est intelligente, les personnages intrigants, et les pages se tournent toutes seules.
L'écriture de l'auteure est incisive et plutôt crue, tout en restant équilibrée. Les touches d'humour sont bien placées et apportent beaucoup de légèreté à la situation. Le jeu de voix est parfaitement maîtrisé, et le ton de narration très bien adapté à chaque personnage.
D'un côté le timbre de Cadence est spontané, féminin et plein d'auto-dérision. C'est une héroïne naturelle, gauche, tenace, et j'ai admiré son courage et sa capacité d'adaptation à toute épreuve. De plus elle n'a pas sa langue dans sa poche, pour notre plus grand plaisir.
Et de l'autre côté on trouve Mas, avec son ton vulgaire et bien viril. Son personnage en impose dès le début, on peut sentir cette violence qui bouillonne en lui. C'est un homme froid, sombre et plutôt redoutable.
Sans tendre vers le cliché, ces deux héros sont comme le jour et la nuit. Leur relation casse les codes et rend le récit imprévisible. Et je dois dire que malgré le contexte leurs premiers échanges m'ont franchement fait rire.
J'ai trouvé les scènes érotiques très bien écrites, surtout si l'ont prend en compte la délicatesse de la situation. Le fait que Cadence soit vierge et doive le rester casse le schéma habituel, et les scènes sont étonnamment plus intenses. La plupart sortent de l’ordinaire et sont presque dérangeantes, mais le côté captivant prend le dessus.
J'ai passé un très bon moment avec cette lecture. Un environnement sombre et déstabilisant, des personnages tout en relief, une bonne intrigue, de l'humour bien placé et surtout une tension omniprésente jusqu’à la fin. Avec ce petit cliffhanger sorti de nulle part j'étais contente d'avoir le second tome sous la main. Ce roman se rapproche effectivement de la Dark Romance vis à vis de son contexte, alors j'ai conscience qu'il ne plaira pas à tout le monde. Mais si vous êtes adepte du genre je vous le recommande.

par NekoNara
Falling, Tome 4 : Lacey Falling, Tome 4 : Lacey
J.S. Cooper   
Contrairement aux autres tomes de cette saga, je n'ai pas du tout accroché avec ce dernier tome. L'histoire se déroule trop rapidement et est bâclée. La fin est très décevante, elle aussi étant bâclée. C'est la première fois que je mets un commentaire, mais je me devais d'écrire ma déception par rapport à tome qui avait du potentiel mais qui a été bâclé.

par DRKHM
Ch't'aime... moi non plus ! L'Intégral Ch't'aime... moi non plus ! L'Intégral
Alex Roussel   
Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par cette histoire, je l’ai vraiment adoré.

Déjà le fait que l‘héroïne, Soline, soit une bloggeuse aide pas mal à se mettre dans le bain. Bien que je ne sois pas une bloggeuse à proprement parlé, j’ai tout de même un doigt de pied dedans (si vous savez le tout petit, celui qui souffre toujours quand on a des chaussures neuves), du coup j’ai pu facilement m’identifier à elle. Dans son blog elle se lance des chalenges, comme « comment appâter la gente masculine avec subtilité » etc… mais là son chalenge sera plus grand, elle va placer la barre très haute, elle va devoir faire tomber une star dans ses filets et surtout le garder ! Étant une fille pleine de ressources et surtout qui aime relever des défis, elle va se lancer et réussir a intégrer un tournage qui se joue près de chez elle en tant que figurante. C’est ainsi qu’elle va faire la rencontre d’Ethan Russel, star montante connu dans le monde entier.

Sur le tournage elle réussira à se faire remarquer par Ethan, ils échangeront brièvement. Une rencontre qui aura son petit effet, elle est conquise par le charisme de cet homme, mais rien n’est encore fait, les dés sont jetés mais la partie n’est pas encore gagnée. C’est par hasard qu’elle le retrouvera dans un café près de chez elle, ils discuteront et passeront plus de temps ensemble, des moments de pur bonheur, elle lui fera découvrir les environs et de fils en aiguille ils se rapprocheront. Mais prise à son propre jeu, elle commencera à ressentir des sentiments pour Ethan, il se confiera à elle, sur les vrais raisons de sa venue en France et plus précisément dans la ville de ce tournage. C’est là, qu’elle se lancera un nouveau chalenge, l’aider dans sa quête deviendra son nouvel objectif. Mais quand le bel âtre apprendra les raisons de sa présence près de lui, la confiance qu’il avait en elle prendra un coup, elle devra lui prouver que son attachement envers lui n’est pas qu’intéressé.

Une histoire qui m’aura vraiment fait passé un bon moment, avec des personnages attachants, ensemble il vont vivre des moments d’émotions intenses. En me plongeant dans cette lecture je ne pensais pas être embarquée autant par l’histoire et même si je me doutais de ce que les personnages allaient vivre, je me suis laissée porter et j’ai espéré moi aussi que leur rencontre fonctionne mais aussi que leur quête mène là où ils voulaient aller.

Une histoire sous un fond de romance historique vraiment bien amené, une lecture pétillante, pleine de résolutions et d’espoir. On est embarqué sans vraiment sans rendre compte, on se laisse émouvoir avec des scènes touchantes, vivant par procuration ce qu’il est en train de se passer. J’ai plus qu’adoré découvrir avec tous ces instant volés au passé, comme si leur histoire était destinée à les faire se rencontrer, comme si ils réécrivaient une histoire qui n’a pas pu aboutir.

Une lecture qu’il ne faut vraiment pas laissé passer, c’est une très belle histoire d’amour avec des hauts et des bas, une quête de l’amour, de la compréhension et de désir. Je dois dire que les scènes d’intimité mettent l’eau à la bouche, elle sont très bien décrites sans pour autant entrer dans des détails qui n’auraient pas collé avec Soline et l’histoire.

Une seule petite chose mais qui n’a pas vraiment de répercussion sur la lecture, mais je n’ai pas pu m’empêcher de donner un accent Chti à l’héroïne, ce qui au départ m’a fait sourire. Je l’imaginais draguer avec cet accent bien marqué et imaginais certaines scènes avec des phrases typiques du nord. Le fait qu’elle utilise quelques expressions n’a fait que me ravir dans ce côté un peu caricature que je lui donnais et qui s’ajoute de façon agréable à l’histoire. Ce qui prouve que je me suis vraiment laissée porter par le personnage de Soline et que je me suis imprégnée de cette héroïne.

http://www.livresavie.com/chtaime-moi-non-plus-de-alex-roussel/#more-13581

par Natoche
Write on my skin Write on my skin
Gala De Spax   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/02/write-in-my-skin-gala-de-spax/

Cela fait un moment que j’ai repéré ce roman et il me tardait de le découvrir, car étant blogueuse, j’étais forcément curieuse de savoir comment Gala de Spax allait tourner son histoire.

Dès les premières lignes, je me suis immédiatement identifié à Fiona, la virulence en moins. L’autrice m’a plongé dans un univers que je côtoie au quotidien et aborde l’envers du décor avec justesse et efficacité. Elle met en lumière des thèmes souvent passés sous silence tels que le partage de fichiers, l’émergence d’auteur ou encore la perception de la romance au sein de la littérature. Bref, que l’on fasse partie du monde de l’édition ou pas, force est de constater que l’on est exactement dans cette configuration actuellement.

J’ai beaucoup aimé la rencontre entre les deux protagonistes principaux. Elle va agir sur eux tel un électrochoc qui va chambouler leurs univers et leurs certitudes. De plus, un malentendu rendra leur avenir inenvisageable sur le moment tout comme certains mensonges catastrophiques qui ne demanderont qu’à exploser au grand jour.

De ce fait, Gala de Spax ne cesse de faire monter la tension autour de ses personnages malgré leur alchimie évidente, leur sens de la répartie et leur humour. Plus les chapitres défilent, plus l’étau se resserre, de quoi captiver le lecteur un peu plus à chaque page lut.

Fiona est une jeune femme qui m’a beaucoup touché. Pourtant, ce n’était pas gagné, car je n’ai pas tout de suite compris son amertume envers les auteurs et cette haine qu’elle leur voue. Totalement en marge de la société, je me suis fait du souci pour elle, me suis posé mille et une question sur son vécu qui ont trouvés leur réponse dans un passé sombre et dévastateur. Je ne peux imaginer ce qu’elle a subi, mais quelle souffrance de lire ses mots, d’accéder à ses pensées et de comprendre enfin la source de sa terreur. Fiona est une combattante, une survivante prise dans une spirale de remords, de honte et de culpabilité.

Je pourrai vous parler de Christopher, mais je choisis de ne pas m’étendre sur le jeune homme, car j’aime me dire qu’il vous séduira lors de cette séance de dédicace tout comme ce fut le cas pour moi. Je préfère, donc, vous laisser ce plaisir.

Write in my skin est un livre passionnant et passionné. Je me suis totalement laissée porter par le rythme de l’histoire au fil des rebondissements et des révélations. Jusqu’au bout, mon attention a été requise et ça m’a vraiment plu.

Gala de Spax est une autrice que je ne manquerai pas de suivre et de lire.