Livres
433 300
Membres
355 185

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2010-12-05T17:52:21+01:00

Je regardais les espaliers en fleurs le long du petit mur de briques roses, les arbres fleuris, la pelouse d’un vert étincelant jonchée de pâquerettes, de pétales blancs et roses, le ciel, bien sûr, était bleu, et l’air semblait vibrer légèrement… et à ce moment-là, c’est venu… quelque chose d’unique… qui ne reviendra plus jamais de cette façon, une sensation d’une telle violence qu’encore maintenant, après tant de temps écoulé, quand, amoindrie, en partie effacée elle me revient, j’éprouve… mais quoi ? quel mot peut s’en saisir ? pas le mot à tout dire : "bonheur", qui se présente le premier, non, pas lui… "félicité", "exaltation", sont trop laids, qu’ils n’y touchent pas… et "extase"… comme devant ce mot ce qui est là se rétracte… "Joie", oui, peut-être… ce petit mot modeste, tout simple, peut effleurer sans grand danger… mais il n’est pas capable de recueillir ce qui m’emplit, me déborde, s’épand, va se perdre, se fondre dans les briques roses, les espaliers en fleurs, la pelouse, les pétales roses et blancs, l’air qui vibre parcouru de tremblements à peine perceptibles, d’ondes… des ondes de vie, de vie tout court, quel autre mot ?… de vie à l’état pur, aucune menace sur elle, aucun mélange, elle atteint tout à coup l’intensité la plus grande qu’elle puisse jamais atteindre… jamais plus cette sorte d’intensité-là, pour rien, parce que c’est là, parce que je suis dans cela, dans le petit mur rose, les fleurs des espaliers, des arbres, la pelouse, l’air qui vibre… je suis en eux sans rien de plus, rien qui ne soit à eux, rien à moi.

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:13:48+02:00

- C'était la première fois que tu avais été prise ainsi dans un mot?

- Je ne me souviens pas que cela soit arrivé avant.Mais combien de fois depuis ne me suis-je pas évadée terrifiée hors des mots qui s'abattent sur vous et vous enferment.

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par Megami 2012-01-09T19:43:34+01:00

- Alors tu vas vraiment faire ça ? « Evoquer tes souvenirs d'enfance »... Comme ces mots te gênent, tu ne les aimes pas. Mais reconnais que ce sont les seuls mots qui conviennent. Tu veux « évoquer tes souvenirs »... il n'y a pas à tortiller, c'est bien ça.

- Oui, je n'y peux rien, ça me tente, je ne sais pas pourquoi...

- C'est peut-être... est-ce que ce ne serait pas.. on ne s'en rend parfois pas compte... c'est peut-être que tes forces déclinent...

- Non, je ne crois pas... du moins je ne le sens pas...

- Et pourtant ce que tu veux faire... « évoquer tes souvenirs »... est-ce que ce ne serait pas...

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:15:12+02:00

Tu m'as dit que c'est comme ça que j'ai poussé dans ton ventre... parce que tu avais avalé de la poussière... avale encore celle- ci, je t'en prie,fais-le pour moi, je voudrais tant avoir une sœur ou un frère...

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:14:51+02:00

Il faut que je mange encore beaucoup de soupe avant qu'on puisse me "détester"... Je devrai encore attendre assez longtemps pour obtenir cette promotion...

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:14:42+02:00

Combien de temps il t'a fallu pour en arriver à te dire qu'elle n'essayait jamais, sinon très distraitement et maladroitement, de se mettre à ta place...

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:14:29+02:00

Et comment ne pas s'enorgueillir d'avoir eu des parents qui ont pris soin de fabriquer pour vous, de vous préparer de ces souvenirs en tout point conformes aux modèles les plus appréciés, les mieux côtés ? J'avoue que j'hésite un peu...

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:14:18+02:00

Sa main glisse sur ma tête, je sens irradiant de lui quelque chose qu'il tient enfermé, qu'il retient, il n'aime pas le montrer, mais c'est là, je le sens, c'est passé dans sa main vite retirée, dans ses yeux, dans sa voix qui prononce ces diminutifs qu'il est seul à faire de mon prénom : Tachok ou le diminutif de ce diminutif : Tachotchek... et aussi de ce nom comique qu'il me donne : Pigalitza... quand je lui demande ce que c'est, il me dit que c'est le nom d'un petit oiseau.

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:14:10+02:00

- J'étais un corps étranger... qui gênait...

- Oui : un corps étranger. Tu ne pouvais pas mieux dire.C'est cela que tu as senti alors et avec quelle force... Un corps étranger... Il faut que l'organisme où il s'est introduit tôt ou tard l'élimine...

Afficher en entier
Extrait de Enfance ajouté par x-Key 2013-10-20T22:14:03+02:00

Mon père me laissait aller dans toutes les églises où l'on m'emmenait... peut-être se disait-il que ces belles cérémonies ne pouvaient que laisser à un enfant de beaux souvenirs, et il ne cherchait pas plus à me détourner de Dieu, du Christ, des saints, de la Sainte Vierge, qu'il ne m'avait empêchée d'adresser des prières au Père Noël.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode