Livres
600 055
Membres
682 833

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Enfants de la terre et du ciel



Description ajoutée par TerverChante57 2018-06-13T14:08:32+02:00

Résumé

Ils sont quatre, et font route vers Dubrava et Asharias, comme jadis on faisait "voile vers Sarance"....

Péro Villani, jeune peintre de Séressa, a accepté de réaliser le portrait du Grand Calife. Il devra donc se rendre au coeur de l'empire ennemi et pénétrer dans les appartements de Curçu le Ravageur. Il sait pourtant que personne n'y est admis et que le seul fait d'y ouvrir la bouche pourrait lui valoir la mort. Léonora Valéri a reçu elle aussi une proposition alléchante : enfermée dans un couvent par son père en raison d'une grossesse "inadéquate", elle recouvrera sa liberté si elle espionne pour le compte de la république de Séressa. Quant à Marin Djivo, issu d'une riche famille marchande de Dubrava, il a reçu le mandat d'escorter le peintre et Léonora.

Or le vaisseau qui les amène de l'autre côté de la mer Séressinienne est abordé par un groupe de raiders senjan au sein duquel se trouve Danica Gradek, dont le destin se liera à celui du trio après la mort du médecin qui servait de couverture à Léonora, et une tentative de meurtre qui, cette fois, vise Marin.

Ils sont quatre, et aucun d'eux ne sait encore que leur quête personnelle changera à jamais le futur de tous les enfants de la Terre et du Ciel.

Afficher en entier

Classement en biblio - 13 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par thestral 2022-03-15T22:05:10+01:00

Léonora se mit à rire. En le regardant bien en face, sa fille se mit à rire tout haut. Il se demanda comment elle l’osait. Il entendit aussi de l’amusement derrière lui, l’un des hommes qui les gardaient.

Puis, comme il avait toujours été retors, il comprit. Et la stupéfaction l’envahit, avant même que Léonora ne reprît la parole.

« Si vous désirez vous adresser à la Fille Aînée, je crains que vous ne deviez vous adresser à moi, père. Je vous ai dit de vous asseoir. Capitaine, je vous prie, asseyez-le. »

Il était ébranlé, inutile de le nier. Mais un homme, n’importe quel homme, il pouvait s’en accommoder. Il se retourna vers le capitaine. « Si vous essayez de m’obliger à faire quoi que ce soit contre mon gré, vous devrez me tuer. Parce que je ne lui obéirai pas. Voulez-vous voir votre nom entaché de meurtre devant le Patriarche et devant le Dieu ? »

Le capitaine hésita. Mais, à son plus grand dam, Érigio Valéri comprit que c’était seulement une pause tactique. L’homme dégaina et, du plat de sa lame, frappa d’un coup expert et dur le creux des genoux d’Érigio – une manœuvre qu’il connaissait bien ; on ne peut rester debout ainsi frappé par quelqu’un qui sait ce qu’il fait. Il se retrouva à genoux.

« Ma dame, est-il acceptable qu’il s’agenouille ? »

Il s’adressait à sa fille, qui était, d’une manière ou d’une autre, la Fille Aînée du lieu, l’autorité dans cette pièce, et qui murmurait, posément : « Je serai satisfaite de le voir à genoux devant moi. Merci, Capitaine. »

Il y eut un mouvement dans les ombres. Une vieille femme desséchée s’avança, appuyée sur une canne. Elle était de grande taille, avec des cheveux blancs sous un bonnet de velours violet à reflets rouges ; ses joues étaient maquillées de rouge, elle portait un lourd collier d’or et des bagues à

plusieurs doigts, quelque vaine tentative de sophistication, se dit-il ; des tenancières de bordel, à Mylasia ou à Rhodias, avaient cette allure.

La vieille s’arrêta près de Léonora. « Je suppose, dit-elle d’une voix claire et froide, que vous désirez me voir siéger en jugement de cet homme ?

— Oui, dit Léonora. J’en serai reconnaissante.

— Vous ? Me juger ? » s’écria Érigio. Il perdait son sang-froid; cela arrivait. D’habitude, on en était effrayé autour de lui. Il se redressa, en ignorant la douleur (il y excellait) : « Se moque-t-on de Jad ? Une vieille haridelle déguisée est amenée pour…»

Il s’écroula en avant sur ses genoux, avec une exclamation étranglée, car le plat de la lame avait frappé de nouveau, plus fort et exactement au même endroit.

Derrière lui, la voix de l’homme s’éleva : « Quoique vous puissiez être, quel que soit votre rang, vous n’êtes rien devant elle. Prosternez-vous, le front au sol.

— Quoi ? Jamais ! Pourquoi ? »

Ce fut sa fille qui répondit : « Parce que vous êtes en la présence de l’Impératrice Eudoxia de Sarance, veuve d’un empereur et mère d’un autre. Et votre juge ce matin. Compte tenu de ce dernier détail, père, il serait peut-être avisé de lui rendre hommage. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

D'emblée, la première chose que j'aimerais dire sur ce livre c'est qu'il est très complexe. Si j'ai bien compris, l'auteur souhaitait rendre compte des enjeux géopolitiques du Moyen-Age du point de vue de personnages qui ne seraient que des pions sur un gigantesque échiquier, avec plus de pièces maîtresses que "juste" les blancs et les noirs. Les puissants sont nombreux, fous ou logiques, vieux ou jeunes, religieux, croyants ou non, dissimulés derrière des rôles ou au grand jour, mais toujours dangereux pour nos protagonistes.

Ajoutons à cela le fait que l'auteur ait préféré travestir les lieux, les religions et les puissants derrière un côté fantasy... Et que nous suivons au moins 6 personnages principaux, plus d'autres secondaires, tout en gardant à l'oeil les mouvements des puissances... C'est compliqué, très compliqué, à lire. Ca demande du temps, de la mémoire et de la patience.

Cela dit, vous pourriez tout à fait y trouver votre compte car c'est un livre extrêmement intelligent, qui en apprend beaucoup tout en livrant son quota de batailles (pour ceux qui adorent les scènes de batailles) et d'intrigues (j'ai préféré ces scènes-là). Il y a des beautés et des merveilles dans l'histoire, de l'amour et des amitiés, mais c'est aussi violent et triste.

En résumé: je dirais que ce livre m'a énormément appris sur la géopolitiques moyenâgeuse, les guerres de religion, l'impact sur les populations. J'ai apprécié certaines scènes presque mystiques.

Par contre, les longueurs m'ont perdue par moments.

Afficher en entier

Date de sortie

Enfants de la terre et du ciel

  • France : 2018-08-23 (Français)

Activité récente

Garma l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-08T01:00:19+01:00
Nemain l'ajoute dans sa biblio or
2020-07-19T15:13:50+02:00
Karria le place en liste or
2018-11-17T15:39:14+01:00
MDWI l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-21T00:01:08+01:00

Titres alternatifs

  • Children of Earth and Sky - Français

Les chiffres

lecteurs 13
Commentaires 1
extraits 3
Evaluations 3
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode