Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Enjoythelife : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Gone, Tome 2 : La Faim Gone, Tome 2 : La Faim
Michael Grant   
Tout simplement génial ! Je le préfère de loin au tome 1 car on parle plus des personnages secondaires ...
La fin nous laisse en suspens . j' attend le tome 3 avec impatience
Bilbo le Hobbit Bilbo le Hobbit
John Ronald Reuel Tolkien   
Je ne sais plus combien de fois j'ai lu ce livre, plus de 10 fois.
En attendant je le conseille fortement, notamment aux personnes qui désirent se lancer dans la lecture du Seigneur des anneaux. Pour moi il est indispensable de lire le Hobbit avant, vu que c'est l'histoire de la première rencontre de Bilbo avec Gandalf, Gollum, les Elfes, les Nains, des objets comme l'anneau mais aussi l'origine de Dard, de la cotte de Mithril de Bilbo (devenu Bilbon dans la traduction du seigneur des anneaux).
C'est le début de l'oeuvre Maîtresse de la Fantasy, inégalée à ce jour! C'est le premier pas à faire dans la Terre du milieu, surtout pour une partie du lectorat d'aujourd'hui qui a souvent des difficultés avec les descriptions et la narration du Seigneur, en lisant le Hobbit , le reste passera tout seul...
Autre-Monde, Tome 7 : Genèse Autre-Monde, Tome 7 : Genèse
Maxime Chattam   
Enfin je termine cette saga ! Après avoir posté ma petite critique des 3 premiers tomes (que j'ai apprécié sans être transcendée), me voici de retour pour ma critique des 4 derniers.

Autant le dire tout de suite, j'ai eu du mal à finir le dernier tome... Lire 7 tomes sans être vraiment passionnée par l'histoire, c'est dur ! Mais je ne pouvais pas laisser tomber en plein milieu, il fallait bien que je sache le fin mot de l'histoire ;)

Mon constat est toujours le même: les personnages sont sympathiques mais sans plus. Ambre devient même réellement agaçante avec son statut de personnage parfait: belle, intelligente, presque une déesse. Un faux côté mystérieux qui l'a rend plus superficielle qu'autre chose [spoiler]sans parler de sa grossesse qui arrive comme un cheveu dans la soupe et permet à l'auteur de se sortir d'un cruel dilemme par une petite pirouette scénaristique[/spoiler]
De son côté, Matt reste le stéréotype du héros, prêt à pardonner à n'importe quel traître, même si ce dernier a fait les 100 coups. Si cela est attendrissant la première fois, ça devient vraiment lourd la centième. Tobias reste sympathique d'un bout à l'autre, ni plus ni moins. Les personnages les plus intéressants restent les secondaires: Johnny, Melchiot, les soeurs ambassadrices, Torshan etc etc... Sans oublier les âmes des morts, Lanz et Newton ainsi qu'Anonymous !

Le monde est toujours bien fourni, avec un "background" intéressant. La "mythologie" autour des scararmées, des élémentaires et des golems etc.... est plutôt riche et bien ficelée. Nous parcourons les immensités et découvrons ce monde nouveau toujours avec la même curiosité. Un environnement riche et vaste qui donne envie d'en découvrir plus !

Malgré mon constat (personnel) assez mitigé (monde riche vs personnages pénibles), c'est bien l'histoire en elle-même qui m'a le plus déçu. Dans les 3 premiers tomes, je trouvais tout ceci un peu trop facile mais tout de même acceptable (après digestion) : appeler les adultes des Cyniks ou Matures, les enfants des Pans, leur capitale Eden.... Mais j'étais prête à pardonner car cela restait sympathique et agréable à lire.
Dans les 4 tomes suivants, ça en est trop. Ggl, les repboucks, les kwitteurs, Neverland, l'empereur Oz, Les Ozdults, la vraie nature de la Tempête (et du discours moralisateur qui l'accompagne)... Tout est trop simple, comme si l'auteur n'avait pas envie de chercher plus loin, que ce soit pour les noms comme les événements. Trop de facilités et d'évidences qui m'ont fait soupirer tous les 3 paragraphes.
Je ne parlerais pas du tome 4 et 5 qui sont pour moi des copiés-collés des 3 premiers (Tourmenteurs = Rauperoden, Malronce = Empereur Oz, anneau = collier entraveur....)

Je finirais par dire que j'ai moyennement apprécié les références religieuses à tout-bout de champ, car inutiles et surtout centrées sur Ambre (qui n'en paraît que plus agaçante) [spoiler]Ambre qui ouvre la mer en deux, son sacro-saint accouchement avec les venues des rois mages...[/spoiler]. Trop c'est trop, désolée Mr Chattam.

En conclusion, je dirais que j'ai été contente de parcourir les pages d'Autre-Monde (J'insiste, il faut le lire au moins une fois). Mais je suis également - et surtout - contente de l'avoir fini et je n'y reviendrais pas. Adieu et bon vent à l'Alliance des trois !

par Nashael
Gone, Tome 1 : Gone Gone, Tome 1 : Gone
Michael Grant   
Un premier tome à l'écriture fluide, facile à lire. L'histoire est originale, dans le sens où elle raconte un peu le rêve de chaque enfant : un monde sans adulte. Mais contrairement à Peter Pan, elle montre aussi l'envers du décor, la réalité de la chose : les problèmes de survie, de tensions entre groupes, etc.

par Selenna
The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark
C.J. Roberts   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Tout d'abord, je tiens à dire que ce que j'estime très dangereux dès le départ, c'est le WARNING pas assez clair quand il n'est pas carrément inexistant pour les livres de Dark Romance ! => mes trois précédents essais n'avaient AUCUN warning (Percée à nue, Twist me - qui est même classé comme "New adult dark erotic novel" ou Tears of Tess)
Pour celui-ci, parler de "consentement ambigü" alors que ce sont des viols, ce n'est pas ce que j'appelle un warning par exemple…
Pour un genre aussi "tordu" que celui-ci, je trouve ça hyper important, surtout que ces livres sont assez facilement accessibles sur internet par n'importe qui, quel que soit l'âge ! Ceci étant dit…


Après mes précédents essais en Dark Romance et après avoir lu de très nombreuses critiques sur amazon.com et goodread, y compris sur les volumes suivants, j'ai décidé de ne pas lire ce bouquin finalement.
Je ne comprends pas comment on peut classer et considérer ce genre d'abomination comme des romances (horreur, thriller, polar, etc, je veux bien... mais romance, même dark, NON QUOI !).

Par ailleurs, comme par hasard, c'est toujours une femme (de préférence jeune => 18 ans bordel !!!) qui est enlevée, torturée, violée, battue, dégradée et j'en passe et qui, comme par hasard, tombe "amoureuse" de son bourreau…
Et sérieusement, ça vous fait fantasmer un mec qui viole et torture une femme (enfin, plutôt une fille dans ce cas vu son âge et sa virginité) ?!? Vous trouvez ça stimulant et érotique ?!? O__O
=> parce qu'en classant ce bouquin comme dark erotica, ce n'est rien de moins qu'une érotisation du viol et de la torture ! Bon sang, cette fille est dressée à ressentir du plaisir à être violée et torturée ?!?!?!? Et après, on appelle ça "consentement ambigu", clair que ça sonne fichtrement mieux hein ! (Le consentement sexuel n'est JAMAIS ambigu ! Si le consentement n'est pas sûr, c'est que ce n'en est pas !)

Alors je me pose quelques questions pour celui-ci particulièrement :

- au vu de ce qu'a manifestement vécu le "héros" et qui devrait nous apporter une soi-disant compassion ou obligeance envers lui (sérieusement ?!?), pourquoi lui n'est pas tombé amoureux de son "violeur/ravisseur/tortureur" ?

- en quoi le fait de kidnapper et détruire de toutes les manières possibles une jeune fille parfaitement inconnue pourrait-il l'aider à se venger ?

- quelle est "l'excuse" pour toutes les autres femmes qu'il a détruites et vendues comme esclaves sexuelles avant ? (puisque celles-ci n'étaient pas destinées à sa vengeance)


Lisez donc "La moitié du ciel" de Sheryl WuDunn et Nicholas Kristof.
Ou encore "Trafic de femmes" de Lydia Cacho.
Ca c'est la réalité du monde et de ce que vivent les esclaves sexuelles… Après, revenez me dire que c'est normal et trop cool d'essayer de tourner des histoires pareilles en quelque chose de "romantique", "sexy" et "sensuel/érotique"…

les bouquins sont ici :
http://booknode.com/la_moitie_du_ciel_01027233
http://booknode.com/trafics_de_femmes_01191553


Quand je me suis essayée à la Dark Romance, je ne m'imaginais pas du tout ça je dois dire… Ce genre d'histoire n'a strictement rien de romantique, je ne comprends pas que ce soit classé dans "romance"… Je m'attendais à des histoires très noires ou dans un milieu très noir et dur (guerre, mafia, gangs, etc…) et à la limite, oui, que la fille souffre… MAIS PAS DES MAINS DU HEROS !!! Pour moi, on ne peut pas écrire une histoire d'amour avec un héros qui fait subir tout ça à l'héroïne (parce que c'est souvent dans ce sens) ! Et on ne tombe pas amoureux de son bourreau, ça n'a rien de crédible, surtout s'il vous traite comme ça ! (ou alors, appelons ça par son vrai nom, du conditionnement, et pas de l'amour !)

Après, j'aurai pu comprendre si on avait classé ces bouquins dans le genre psychologique (et encore, psychologie vraiment tordue et extrême), mais dire, à la fin, "quelle magnifique histoire d'amour", c'est une blague ?!? On peut aimer un livre très noir et glauque, mais il ne faut pas perdre de vue la réalité à mon sens ! Là, on parle de viol, torture, destruction mentale et j'en passe du personnage masculin sur le personnage féminin ! COMMENT peut-on trouver qu'il y a de l'amour dans ça ? Ce n'est pas de l'amour, c'est de la dépravation humaine ! Pour qu'il y ait de l'amour, il faut du partage, du consentement, du respect… dans ces bouquins, il n'y a rien de tout cela, ce n'est que de la noirceur et de la malveillance, de l'obsession et de la violence…

Ce qui me dérange donc le plus dans la Dark Romance, c'est le classement dans "romance" et les commentaires qui trouvent que ce sont de magnifiques histoires d'amour…
J'ai lu des bouquins très durs, comme "Séquestrée" de Chevy Stevens, où j'ai été remuée et profondément touchée et horrifiée de ce que vivait l'héroïne… mais ça n'a pas été tourné en histoire d'amour et c'est pour ça que j'ai apprécié ces livres !

Une lectrice de goodread a décrit sa lecture comme : regarder un ours se faire torturer pour qu'il danse... et considérer du coup que l'ours veut et aime danser et éprouve de l'affection pour son dresseur...
Je ne peux qu'être d'accord avec cette description !

Allez, bonne lecture, je vous laisse pour aller retrouver mes vraies romances (érotiques ou non) où les protagonistes se traitent avec respect et amour… Et si un jour un Dark Romance apparaît où le héros ne violera, battra, torturera et détruira pas l'héroïne mais que ce seront "eux contre le monde cruel dans lequel ils vivent", qu'on me prévienne et je le lirai parce que CA ce serait de la dark romance à mes yeux !



PS : j'encourage toute personne à lire ne serait-ce que la page wikipedia sur "la culture du viol" et à comparer avec les livres de Dark Romance, qui sont à mon sens la démonstration la plus extrême et l'expression noir sur blanc de cette "culture"…
Je considère d'ailleurs que pour écrire des trucs pareils, ces auteurs doivent être profondément sadiques et misogynes.

par Vitany
Les Filles au chocolat, Tome 1 : Cœur cerise Les Filles au chocolat, Tome 1 : Cœur cerise
Cathy Cassidy   
Je croyais que c'était un livre très enfantin, parce que le résumé (qui n'est pas le même que celui ci-dessus, que je vient de trouver sur le site Nathan) était comme une mini-fiche d'identité de Cherry comme on peut en trouvé sur des livres enfants.
Mais ma sœur (eh oui! Encore!) se l'est achetée donc je l'ai lu. Et en fin de compte j'ai adoré! Ne vous attendez pas à de la grande littérature, ni à de l'action, si vous lisez pour ça, ne vous le procurez pas...vous serez déçu.
Mais, moi, j'ai aimé, ça change de mon univers de fantastique et puis "Cœur Cerise" c'est vraiment l'image parfaite que je me fais d'un livre pour les vacances. Si je pouvais décrire ce livre en un mot se serait "coloré", coloré comme la couverture du livre, comme ce contraste de personnages, plus attachants les uns que les autres (on oublie Honey).
Puis, même si l'histoire fait un peu déjà-vu, j'ai adoré!
La fin est trop, surtout dans la grotte (je n'en dirais pas plus, mais si certains d'entre vous l'ont lu, ils me comprennent! )

par marie45
Seras-tu là ? Seras-tu là ?
Guillaume Musso   
Ce livre est prenant car il offre au héros la chance qu'on voudrait tous avoir un jour : revenir dans le temps et changer le présent !

par Calixta
Endgame, Tome 1 : L'Appel Endgame, Tome 1 : L'Appel
James Frey    Nils Johnson-Shelton   
Une heure après la fin de ma lecture, je suis toujours aussi bouleversée. Sous le choc. Comment définir Endgame ? Juste époustouflant, incroyable, impitoyable.

J'ai mis exactement deux jours pour lire ce pavé de 538 pages. Tellement c'était bon, tellement c'était addictif. Comme beaucoup, au début, à cause du titre et du descriptif, j'ai eu peur de lire un pâle remake de Hunger Games. Mais ça n'avait vraiment aucun rapport. Aucun. On ne peut même pas les comparer tant ils sont différents. Parce qu'Endgame est cru, Endgame est noir, rempli de cruauté.

Mais j'ai très honnêtement apprécié au possible ce petit bijou. Je peux sans crainte le placer parmi les meilleurs romans qui m'ont été donnés de lire. Et malgré toute l'horreur contenu à l'intérieur de ces pages, James Frey a réussi, plusieurs fois, à me faire sourire. J'ai même ri, à un moment. Après je suis peut-être folle, je ne sais pas, mais il y avait un peu d'humour dans ce roman, pas grand chose, mais juste ce qu'il faut à mon goût pour ne pas sombrer dans un pessimisme total face à la cruauté d'Endgame.

Puis les personnages, mon dieu qu'ils étaient bons ! Ils ont tous, TOUS, quelque chose d'unique. Il n'y en a pas deux qui se ressemblent, ils ont leur propre personnalité, leur propre passé, et leurs propres motivations de gagner. Et je n'ai pu m'empêcher de frissonner devant certains Joueurs qui ne reculaient absolument devant rien. [spoiler]Je pense notamment à Baitsakhan, qui à mon avis est le plus avide de sang du haut de ses 13 ans, encore plus que Maccabee.[/spoiler] Au bout du compte, on éprouve plus d'affection pour certains Joueurs que d'autres, peut-être parce qu'ils sont plus mis en avant dans ce premier tome. Nous verrons bien comment Frey et Johnson vont répartir la narration pour la suite !

Et puis, plusieurs questions me trottinent dans la tête maintenant : normalement, dans les romans dystopiques, il y a toujours une personne qui entraîne la rébellion. Dans Hunger Games, Katniss. Dans Divergente, Tris. Mais dans Endgame, cela reste un mystère total ! Est-ce que des Joueurs vont se dresser contre le Peuple du Ciel ? Si oui, lesquels ? En tout cas, à la fin de ce premier volet, aucun des joueurs [spoiler]à part peut-être Hilal[/spoiler] ne semblent prêts à arrêter de Jouer. Patience donc.

Pour conclure, Endgame est, et je le dis sans aucun doute, un de mes livres préférés. Tout est bien mené, le scénario est bien ficelé, pas prévisible, et les personnages sont très bien travaillés (on a l'occasion d'en apprendre plus sur eux dans Endgame : Mission, cela leur donne plus de profondeur encore). Un final qui m'a choquée et émue aux larmes. Bref, j'attends la suite avec une impatience non cachée !

par MarineL
Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
James Clemens   
Je ne sais pas trop par où commencer.... Peut être devrais-je dire que malgré une connaissance de l'héroïque fantasy et dark fantasy par le biais d'animes et de mangas, "Les bannis et les proscrits, le feu de la sorcière" est mon premier roman de cette catégorie. C'est un genre que j'appréhendais fortement de peur d'un mauvais rythme de narration et d'un gros risque de rencontrer des personnages très stéréotypés, énervants et mal exploités. Heureusement pour moi aucun de ces défauts n'est présent dans ce roman.

J'ai été immergé dès le départ dans cette épopée fantastique et sombre nous menant inexorablement vers une issue incertaine, dure, tragique et hélas pas dépourvue de sacrifices... Le doute subsistant contenu dans la prophétie concernant le devenir du monde, sera t'il sauver par la sorcière ou annihiler par elle?

Les personnages sont vraiment très attachants et aussi bien décrits physiquement que psychologiquement. Chaque rencontre n'est pas anodine et les mène dans la même direction mais pour des raisons différentes. Les groupes formés se veulent de façon cohérentes, sans heurtes et tout naturellement. On a plaisir à faire la connaissance des protagonistes qu'ils soient d'origine humaine, nymphe, métamorphe, demi-ogre ou elphique. Les différents caractères et haines ancestrales mettra d'ailleurs du piment dans le groupe.
Les ennemis sont également très bien représentés car effrayants à souhait. Chacune de leur apparition m'a glacé le sang, que cela soit par leur présence physique répugnante et horrible ainsi que par leur sadisme et cruauté dans leur actes....

La lecture est vraiment très fluide et agréable, les chapitres se dévorent avec délectation nous poussant à tourner toujours plus les pages sans espoir de pouvoir s'arrêter.
On ressent que l'auteur dans ce tome d'introduction à bien pensé son histoire de A à Z.
Les scènes d'action sont bien décrites, au fur et à mesure de la lecture les images défilent et prennent vie comme par magie.

Sombrer comme moi dans cette histoire tragique, fantastique et mature. C'est pour moi un nouveau coup de cœur, une épopée palpitante, intrigante et effrayante que je me languis de continuer très vite.

par Luna05
Les Bannis et les Proscrits, Tome 2 : Les Foudres de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 2 : Les Foudres de la Sor'cière
James Clemens   
Dans ce deuxième tome, Elena et ses compagnons continuent leur périple à travers Alazéa. Elena porte la marque de la Sor'cière devenant de plus en plus puissante et devient de plus en plus en danger. Mais aidé de ses compagnons qui peu à peu deviennent ses amis, elle devra surmonter les nombreux obstacle qui vont se dresser sur sa route...

Dans ce deuxième tome, on fait un peu plus connaissance sur les différents protagonistes du livre. Du bon, comme du mauvais côté, l'auteur approfondit nos connaissance sur leur passé et leur sentiments, et deviennent petit à petit très attachant.

Chacun des personnages à son propre caractère donnant une touche humoristique, tragique et j'en passe. Ce livre n'est pas un livre ou tout est calme et une fois arriver à la fin il y a une touche d'action. Non. L'action se déroule du début à la fin, sans temps-mort ou presque; L'auteur n'a pas mâcher son travail en ecrivant ce deuxième tome, au contraire, il met beaucoup de détail sans en faire trop ce qui crée un suspens presque insoutenable.

Une fois commencé ce livre, on ne peu plus le terminer avant d'arriver à la dernière page. Je ne suis pas spécialement fan de la fantasy mais pourtant cette série et un grand coup de coeur. Plus on continue l'histoire et plus elle s'améliore.
Ce livre est tout public, pour les grands comme pour les petits, pour les garçons comme pour les filles... Un vrai coup de coeur !

par naiky