Livres
464 293
Membres
424 696

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Ilfioredelmale 2018-11-05T12:16:09+01:00

Une fois tous les deux couverts, je sens le bord de la couverture remuer, suivit par la douce main de Kit sur mes cuisses. Me raidissant sous l'excitation, j'attends que sa main effleure mon entrejambe, caresse mon aine. Je suis épuisé et je doute d'être motivé pour ce que veut Kit, mais il est évident que je ferais de mon mieux. 

Cela n'arrive pas. 

Au lieu de cela, la main de Kit continue à chercher....jusqu'à trouver la mienne. Lorsqu'il le fait, il noue nos doigts ensemble et arête de bouger. 

Je réalise que Kit s'est endormi à côté de moi avec sa main toujours dans la mienne. 

Afficher en entier
Extrait ajouté par AnteikuUta 2018-05-05T20:20:44+02:00

« Le désir et la peur m’envahissent. Il tient sa lame au niveau de l’artère principale de ma cuisse tandis qu’il sort ma lame de la pochette sur mon mollet. C’est la mort assurée si je m’attaque à lui. Il remonte ses mains. Mon sexe devient dur comme de l’acier sous ses doigts. Il se redresse et continue jusqu’à trouver la dernière lame dans mes gants.

— Ils sont chouettes, murmure-t-il dans mon oreille.

— Je pensais qu’ils étaient un peu trop extrêmes, dis-je.

— Bien sûr que tu penserais ça.

J’entends un sourire triste dans sa voix. Un bruissement derrière moi.

— Croise les mains dans le dos.

Je m’y conforme. Je sens des menottes à usage unique se refermer autour de mes poignets – très serrées. Naturellement. Kit est un pro.

— Allez, viens, dit-il. Tourne-toi. Laissons les tourtereaux tous seuls.

Il me tire et je me retourne.

Sa tenue est quelque chose : un esclave romain ou un truc dans le genre. Il a mon Glock à la main, et il est juste magnifique. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ilfioredelmale 2018-11-05T12:19:21+01:00

En ce moment même, il charge vers Polzin aussi sauvagement qu’un taureau vers une cape rouge. C’est stupide, et ce n’est pas artistique. Mais il y a un côté d’honorable et de pur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par AnteikuUta 2018-05-05T20:20:28+02:00

« Prenons l’homme en noir : il est tellement américain que c’en est ridicule, il n’est qu’une masse monstrueuse typique du mâle américain avec un air de pilier de rugby, ou je ne sais comment ils appellent un gars comme ça ici. Des épaules larges, un cou musclé, des cheveux foncés coupés très court d’un noir élégant sur sa tête bien formée. Brutalement beau.

J’examine à nouveau la fille qui l’accompagne. Elle a l’air à l’aise. Elle a de l’argent, j’en suis certain ; elle est à sa place ici. Je la verrai bien à la CIA, aussi. Elle affiche cet air intelligent, compétent. Vigilant. Pas l’homme, cependant. Il est trop massif, trop évident, trop mémorable. Plus que mémorable – il a une présence. Un certain charisme.

Et franchement, une chemise noire ? Avec un smoking ? Ça fait un peu Johnny Cash, non ? Je me surprends à me demander s’il n’y a pas la moindre chance qu’il ait tué un homme à Reno juste pour le voir mourir.

Mon Dieu. Il faut que je cherche Nero, mais je n’arrive pas à détacher mes yeux de celui-ci. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode