Livres
515 420
Membres
528 898

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

J'ai adoré cette bande dessinée ! Les illustrations sont mignonnes à souhait, simples et la fois agréables à regarder, l'histoire et légère et tout aussi sympathique. Le don d'Enola est très original et c'est vraiment accrochant. Je lirais sans aucun doute les tomes suivant !

Afficher en entier
Lu aussi

Tout d’abord, si j’ai voulu lire cette bande dessinée c’est suite à la lecture de la série du même scénariste : Les Carnets de Cerise. Celle-ci a été pour moi un coup de cœur que j’ai adoré mélangeant dessins magnifiques et scénario de dingue !

En voyant circuler sur youtube cette bande dessinée sur quelques chaînes il y a déjà quelques temps, je me suis dit qu’il fallait que je les lise ! Cela tombait bien car en arrivant à ma bibliothèque, je me suis rendu compte qu’ils venaient d’arriver dans les rayons alors je me suis lancée et j’ai donc emprunté les deux premiers tomes pour voir. Arrêtons les bavardages et parlons donc du premier tome !

Alors déjà moi, on me dit « animaux extraordinaires » on m’a déjà conquise. J’ai donc lu le premier tome avec de grandes attentes, étant donné le thème et l’auteur et je n’ai pas été déçue.

En effet, dans ce premier tome nous faisons la connaissance d’Enola, jeune fille qui se promène toujours avec son petit chat Mineka, un chat qui, en plus, parle ! Ici, Enola doit résoudre un problème important pour la ville car une gargouille a été mise en place, sauf que tous les jours elle se tourne et arrose tous les passants alors que c’est censé n’être qu’une statue sans défense. Enola va donc partir dans une enquête pour comprendre pourquoi cette statue se déplace et va se rendre compte que ce n’est peut-être pas une statue comme les autres, et qu’en fait une raison toute mignonne se cache derrière cet arrosage quotidien. Voilà pour le scénario, cette bande dessinée ne fait que 30 pages alors je ne peux vous en dire plus sans vous spoiler. En tout cas, j’ai adoré suivre Enola et Mineka dans leur aventure dans ce premier tome.

Ensuite, parlons un petit peu du dessin. Les dessins sont justes splendides, déjà rien que la couverture nous envoie du rêve. Certes, les adeptes de bandes dessinées diront que le dessin est simple, mais étant destiné à de la jeunesse je le trouve juste comme il faut et très poétique, un trait de crayon vraiment très beau !

Enfin, ce que je trouve bien c’est que, même s’il y a une suite, le tome 1 se suffit à lui-même c’est-à-dire qu’on a une conclusion, aucune question sans réponse à la fin ou aucun mystère. Cependant, pour les gens comme moi qui aiment les bandes dessinées, on a envie de continuer à les suivre.

J’espère que cette chronique vous aura plus, je vous souhaite de bonnes lectures et pleins de bisous les amis !

Afficher en entier
Argent

Une histoire toute douce qui m'a fait sourire. Un personnage qui promet d'être attachant. J'aime beaucoup les dessins.

C'est certes très jeunesse, mais elle vaut le coup d'être lu.

Afficher en entier
Pas apprécié

A partir du moment où l’on fait le choix de déformer une illustration pour la rendre plus imposante et accentuer ainsi l’effet de plongée, je suis légèrement septique. Bien plus encore lorsque c’est flagrant au point d’être focalisé sur cette déformation au détriment du reste de l’illustration.

Alors quand l’on constate que c’est récurrent et sans réel intérêt, le lecteur a beaucoup de difficultés à s’immerger dans un décor qui semble factice et sans véritable âme. Jetez plutôt un oeil sur la planche ci-dessous et les défauts font surface immédiatement. Une ombre juste en dessous d’un personne alors que l’éclaire vient de profil. Un effet rapidement pour symboliser le mouvement du volatile. Des phylactères hésitantes ou bien encore une déformation des objets.

Vous l’aurez donc bien compris que je ne suis pas un grand admirateur du travail de Lucile Thibaudier, du moins sur le premier volet des aventures d’Enola, mystérieuse jeune fille qui possède le don de « soigner » les animaux extraordinaires…

Dans cette première BD de la série, il s’agit d’une gargouille en pierre. Une gargouille. Qui bouge, pense et possède des émotions. Alors que la majorité des auteurs de BD essaient de rejoindre la fiction de la réalité et ce afin de permettre une immersion facilitée aux jeunes lecteurs qui ont ce besoin de repères à la réalité, Enola et les animaux extraordinaires est banale, sans originalité et à l’identification aux personnages impossibles.

Les quelques traits d’humour sont décevants et l’intrigue est banale mais surtout se développe bien trop rapidement. J’en viens à me demander comment Joris et Lucile sont parvenus à tout faire tenir en 32 pages seulement. Je ne vous parle même pas du dénouement final à la fois « loufoque » et sans aucun intérêt.

Le respect du temps qui passe semble avoir été oublié dans une bande dessinée où il ne faut que quelques minutes pour installer une nacelle à 30 mètres de haut, déplacer une gargouille de plusieurs tonnes en quelques secondes (par un seul homme) pour la replacer à l’autre bout de la ville la case suivante. L’histoire dure-t-elle une journée ? Deux ? Un mois ?

Afficher en entier
Bronze

Un album vraiment jeunesse pour les plus jeunes. Une gargouille farceuse arrose les passants, heureusement le sonneur de cloches connaît un vétérinaire un peu particulière. Enola est chargée de résoudre l'affaire.

Une histoire toute simple servie par des graphiques mignons et colorés, des créatures fantastiques et un dénouement tout simple.

Une BD qui ravira les jeunes lecteurs amateurs d'imaginaire. Parfait pour débuter les histoires fantastiques.

Afficher en entier
Argent

Cette bande dessinée est très sympathique à lire et est jolie dans son graphisme, à l'image " Des carnets de Cerise ". L'histoire de ce premier tome se lit très vite mais les images sont mignonnes et les personnages sont attachants !

Afficher en entier
Or

Une petite bd sympathique, j'aime bien Enola, intelligente et perspicace, l'histoire des gargouilles est bien trouvée et très mignonne

Afficher en entier
Bronze

Lors de mes pérégrinations dans la médiathèque de ma ville, je suis tombé sur ce titre dans la section bande dessinée jeunesse à côté des carnets de Cerise... Comment dire que je n'ai pas hésité à me replonger dans l'univers de Joris Chamblain avec cette toute nouvelle saga.

Et bien que ce ne soit pas un coup de coeur comme pour Cerise, j'ai beaucoup apprécié découvrir Enola. Elle s'avère attachante et attendrissante, l'histoire quant à elle est bien pensée et sympathique. Idéal pour de jeunes enfants rêvant de devenir Vétérinaire. Cette bande dessinée permet de s'évader et de découvrir des animaux originaux et extraordinaires. Quoi de mieux que partir aider une gargouille. Enola n'est bien évidemment pas une vétérinaire comme les autres, elle aide des Phénix, des licornes, des gargouilles et tant d'autres.

Au-delà de l'histoire qui reste une bonne base pour faire découvrir le fantastique aux enfants, on se retrouve avec un univers idéal pour l'imagination débordante des enfants. Les colorisations et planches se retrouvent être chatoyantes et dessiner de façon attendrissante et douce. Ce qui n'est pas souvent le cas avec ce genre particulier qu'est le fantastique/Steampunk.

Je conseille donc cette bande dessinée pour de jeunes enfants qui commencent à découvrir l'univers fantastique. Une bien belle bande dessinée que je vais encore prendre plaisir à découvrir au fils des tomes.

https://elodie-liseuse-lifestyle.blogspot.com/2018/12/enola-les-animaux-extraordinaires-tome.html

Afficher en entier
Or

J’ai adoré cette BD jeunesse aux accents steampunk ! L’intrigue est un peu facile, oui, mais accessible et adapté au public visé. J’ai aimé les couleurs et les traits tout doux et cette adorable jeune fille et son chat malchanceux (pour un Maneki Neko, le comble !). Il y a de l’humour et de la tendresse dans cette histoire qui se pare d’une esthétique et d’une ambiance rarement proposées dans la BD jeunesse. Enola reste dans le sillon des Carnets de Cerise et de Sorcières Sorcières tout en proposant quelque chose de nouveau. J’adore !

Afficher en entier
Bronze

Sympa, avec un petit peu d'humour à l'occasion, mais les planches ne sont pas ouf non plus.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode