Livres
446 495
Membres
385 874

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Fiametta 2019-01-30T22:43:48+01:00
Bronze

un livre très dur, qui n'édulcore pas la réalité. j'avoue avoir eu du mal à supporter de lire certaines scènes, que j'ai survolées. c'est une histoire qui donne à réfléchir sur l'état de ce monde et les priorités de la vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NajaZi 2019-01-22T12:44:23+01:00
Or

Criant de réalité

Bastien, policier, viens d’être muté à Calais et découvre « la Jungle », un immense bidonville où vivent des migrants. Il va percevoir le quotidien déshumanisé de sa nouvelle équipe et le vide juridique autour de la situation des migrants.

Adam, policier infiltré, fuit son pays et va rejoindre sa femme et sa fille à Calais. Il découvre lui aussi « la jungle » mais côté migrants. Il va chercher sa famille dans cette cette société qui a conçu ses propres lois et rendu la vie quotidienne bien hostile.

Bastien et Adam vont se retrouver malgré eux dans une situation qui les dépassent.

L'auteur apporte un autre regard très intimiste sur le travail de la police et sur le sort des migrants.

Une ambiance fataliste mais où un once d'espoir nous tient en haleine jusqu'au bout.

Bastien et Adam vont se retrouver malgré eux dans une situation qui les dépassent.

L'auteur apporte un autre regard très intimiste sur le travail de la police et sur le sort des migrants.

Une ambiance fataliste mais où un once d'espoir nous tient en haleine jusq'au bout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phil_33 2019-01-20T20:55:20+01:00
Diamant

Après quelques ouvrages relativement légers je souhaitais me plonger dans du plus dense… Dès les premières lignes, ici, on est servi : une bonne, grosse scène de tortures dans une prison syrienne où aucuns détails ne nous sont épargnés, ravivant des souvenirs d’une époque pas si lointaine où suppliciés et parfois, tortionnaires étaient moins exotiques…

Nous voilà plongés au cœur d’une actualité que nous hésitons à regarder en face : Un officier de police syrien, Adam, aux ordres de Bachar el Assad, martyrise un pauvre bougre soupçonné d’appartenir à la faction rebelle… mais on comprend qu’Adam, infiltré, fait partie également des rebelles et n’a qu’une peur, c’est que le prisonnier parle… Il sent l’étau se resserrer et craint pour la vie de sa femme et de sa fille et décide de les faire quitter le pays en les faisant traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Angleterre où sa femme a de la famille, via l’Italie et Calais où il ira les rejoindre. Une Jungle idyllique les attend à Calais, parait-il !...

Comme il est précisé, à la fin du livre, tous les actes relatés sont inspirés de faits réels. Vous voulez savoir comment cela se passe sur une embarcation de réfugiés qui traverse la Méditerranée ? Non, vous n’y tenez pas, ce ne doit pas être joli, joli ! Je ne vous dirai rien, c’est mieux que ça ! Vous voulez savoir comment cela se passe, entre émigrés, dans la Jungle ? Vous voulez savoir comment la police règle les différents ? Vous voulez savoir comment les réfugiés passent leur temps en attendant l’opportunité de pénétrer dans un camion ? Comment ils arrêtent les camions pour y monter ? Pourquoi le font-ils alors qu’ils sont pratiquement certains qu’ils seront détectés à la douane ? Allez, je vous laisse lire, je vous recommande, même… c’est bien romancé, c’est bien écrit, c’est émouvant et captivant… mais je suis persuadé que ça reste soft… quelque chose me dit que la réalité est bien pire, mais alors la lecture ne serait-elle pas insoutenable ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurie67 2019-01-20T01:00:47+01:00
Or

Dur et criant de vérité. Les injustices ont encore de beaux jours devant elles. Cette lecture ne m'a pas laissé indifférente, je m'en souviendrai.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LeoLabs 2019-01-11T15:12:50+01:00
Argent

Un roman dont on ne sort pas indemne. Ceci dit, Je ne suis pas d'accord sur toutes les allégations dont fait part l'auteur sur le conflit syrien. Ceci a fait que je n'ai probablement pas pu apprécier a sa juste valeur le reste du récit malgré les émotions qu'il procure car il n'en demeure pas moins une triste, dure et effrayante réalité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HELENE45 2019-01-08T17:40:34+01:00
Or

#01 « Entre deux Mondes «  d'Olivier Norek

Rien à voir avec ses livres habituels avec les enquêtes du capitaine Coste du 36 & pour ma part, c'est moins ma tasse de thé.

Mais très bon livre sur les conditions des migrants à Calai avec toutes leurs atrocités et leurs souffrances.

07/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ophelie_6942 2019-01-07T13:06:40+01:00
Diamant

Entre deux mondes nous plonge dans l’enfer de la jungle de Calais.

Le style de l’auteur m’a tout de suite saisie. C’est fluide et on entre très rapidement dans l’histoire.

On perçoit très vite l’environnement dans lequel on navigue, l’ambiance ainsi que les tensions qui règnent autour de nos personnages.

Des personnages auxquels on s’attache si fort. Des personnages à qui on souhaite tellement de bien.

C’est une histoire qui ne peut que vous atteindre au plus profond de vous-même.

Le récit est entraînant et on ne s’ennuie pas une minute. J’ai été très vite captivée car Olivier Norek déroule son fil conducteur avec subtilité et efficacité.

Le temps, le va-et-vient en fonction des personnages. Tout est fait pour nous tenir en haleine.

Nous sommes confrontés non seulement à la vision des flics de Calais qui vivent l’enfer chaque jour de ne pouvoir agir vraiment. De devoir répéter inlassablement le même schéma, n’ayant qu’un vrai but, empêcher les migrants de passer la frontière sans pouvoir les secourir, ni les arrêter.

Mais aussi celle des migrants pour qui on découvre les histoires. Des gens comme vous et moi. Des êtres humains qui avaient parfois tout, comme nous aujourd’hui, et qui ont dû tout laisser derrière eux.

C’était absolument révoltant de lire de telles choses. On apprend, on se nourrit d’informations sur l’autre. On se remet en question.

Une plume fluide et acérée, des personnages attachants, des vérités qui s’échappent, Olivier Norek nous offre un récit captivant et totalement addictif.

Préparez-vous à basculer dans un univers emplit de réalisme, vous forçant à vous ouvrir les yeux sur le monde.

A lire de toute urgence !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-12-22T20:46:16+01:00
Diamant

Olivier… Oui je me permets de t'appeler par ton prénom car tu m'as donné tellement d'émotions aux travers tes romans, que tu me donnes l'impression d'être une amourette de jeunesse, une de celle qui nous a fait souvent pleurer.

Et vu le nombre de fois où tu m'as ému, fait pleurer (et rire, aussi), où j'ai eu envie de rompre avec toi, où je me suis dit "Non, non, je vais arrêter avec lui, ça me fait trop mal au bide de le lire"… Je me permets d'interpeller via ton prénom.

Anybref, cher <a href="/auteur/Olivier-Norek/265576" class="libelle">Olivier Norek</a>, beau dieu grec, comme avec Lebel, je te garde depuis un certain roman un chat de ma chienne ! Et même sans l'affaire du chat, ce sera pour toutes les fois où vous m'avez poignardé en plein cœur, bande de vilains auteurs que vous êtes.

Mais revenons à toi, Olivier… Tes trois précédents romans poussaient déjà le réalisme au-delà du possible et les émotions ressenties durant la lecture avaient tout des coups de poings dans le plexus. Dans ton dernier roman, tu as réussi à faire exploser mon cœur dès le premier chapitre… Qui était très court mais super intense.

Le problème, avec tes romans, c'est qu'ils contiennent une large part de vérité, celle que l'on ne veut pas voir, entendre, celle que l'on ne suspecte pas toujours, celle que les médias ne nous racontent pas, celles sur lesquelles on aimerait tirer un voile pudique, ne plus en entendre parler, faire l'autruche – ce que nous faisons si bien, d'ailleurs.

Certes, ton histoire avec les migrants est romancée, mais on sent bien qu'elle n'est pas si éloignée que ça de la réalité et qu'en plus, tu as dû l'écrire avec tes tripes et ton cœur pour arriver à nous donner autant d'émotions avec ces quelques personnages aux destinées si différentes.

Un vibrant appel du pied pour que nous ne fermions plus les yeux sur que l'on a appelé "la crise des migrants", pour que l'on s'intéresse à leurs histoires, à leurs vies, à leurs demandes et que l'on se comporte enfin comme des pays civilisés, ce que nous ne sommes pas, au regard de nos exactions ou de nos comportements.

Oui, Olivier, je t'en veux de m'avoir tant ému (pourtant, c'est une sensation que je recherche dans mes lectures), je t'en veux aussi d'avoir mis autant d'humanisme et de profondeur dans ton scénario, dans ces nouveaux personnages qui évitent l'écueil du manichéisme et dans ces policiers qui ont tout des pauvres types désabusés et qui ne prennent pas plaisir à faire la chasse aux migrants.

Je t'en veux aussi, Olivier, d'avoir réussi, en peu de pages (413), à foutre le bordel dans ma vie peinarde de lectrice qui savait déjà que le monde n'était pas rose, que l'on nous ment tout le temps, qu'on nous manipule… Et maintenant que j'en sais plus, je me sens encore plus déprimée, au point d'avoir envie de lire un Tchoupi ou un Oui-Oui…

Là où je t'en veux à mort, c'est que ton final, en plus de m'avoir ému au possible, me met dans cette situation horrible des lecteurs/lectrices qui savent tout de ce qu'il s'est vraiment passé dans ton scénario, alors que de tes personnages, eux, n'en savent rien et moi, je vais devoir vivre avec ÇA, avec cette injustice, avec cette erreur, avec cette boulette, avec cette séparation horrible…

Et ça, je ne vais pas te le pardonne, mon cher Olivier ! De plus, tu me dois un paquet de kleenex…

Je ne sais pas de quoi sera fait ton prochain roman, mais si son ramage et son plumage sont équivalent à celui-ci, tu seras le phénix des hôtes de ce blog car tes phrases font mouches, tapent là où ça fait mal – sans pour autant nous faire une leçon de morale – et en plus, last but not least, tu manies bien les petites phrases humoristiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Luciehope 2018-12-09T18:02:58+01:00
Argent

Je lis rarement ce genre de livre quelque peu documentaire, mais j'ai assez aimé. Ce livre traite de la condition des migrants en premier plan et ensuite seulement d'une enquête policière qui à mon goût est assez vite bâclé. Le livre est très bien écrit et l'histoire est bien mené.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par albertinepeu 2018-12-06T09:52:17+01:00
Bronze

C'est censé être écrit pour les personnes qui n ont pas encore compris pourquoi les migrants fuient leur pays,

Ce livre permet d ouvrir les yeux et l esprit sur toutes les atrocités et la souffrance qui va avec.

Peut être sa lecture que je recommande amènera t elle à une plus grande empathie.

Don livre. Gros bémol : s'engouffre dans tous les thèmes à la mode ressassés par les médias ...enfoncement de portes ouvertes un peu démagogique!!!!

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode